Auteur Sujet: Deuil traumatique et où pathologiques  (Lu 3657 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne So5

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Deuil traumatique et où pathologiques
« le: 27 février 2021 à 15:42:12 »
Bonjour j'aimerai savoir si il y a des personnes qui-vive ou on vécu un deuil traumatique ou pathologique ?

Hors ligne cory22

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil traumatique et où pathologiques
« Réponse #1 le: 13 novembre 2021 à 19:34:16 »
Je sais que ta publication date d'il y a longtemps mais comme tu n'avais pas de réponse je sentais le besoin de te répondre.

Je ne pense pas que ce que je vécu entre vraiment dans la catégorie « traumatique » et « pathologique » mais ces mots me parlent un peu. Ma cousine s'est suicidée quand j'avais 12 ans. J'en ai 22 aujourd'hui. J'étais assez jeune à l'époque alors je ne réalisais pas tout. Mais ça a quand même été difficile. Elle avait trois ans de plus que moi, quand elle venait chez nous à chaque Noël ou quand on se voyait durant d'autres réunions de famille, elle devenait ma meilleure amie. Je la trouvais tellement belle, je l'admirais beaucoup. Alors apprendre qu'elle s'est suicidée s'était vraiment choquant. Je n'ai pas du tout pu vivre ce deuil ouvertement. Mes parents ne parlaient jamais d'elle et quand j'en parlais, ça les dérangeait. Alors j'ai tout garder pour moi, ce n'était pas facile. À cause que j'ai refoulé, ça ressort aujourd'hui. Il y a quelques semaines, je pleurais tout le temps. Je me vidais enfin de ce que j'avais gardé enfoui pendant tant d'années. J'ai bien des démons à régler vu que je n'ai pas pu vivre ce deuil sainement. Et même que maintenant, je vis ce deuil plus comme une adulte et non comme une enfant. Je me suis mise à l'imaginer pendue malgré moi alors que ça ne m'avait jamais fait ça avant. Je me trouvais détraqué. Maintenant je suis traumatisée par la pendaison. Quand j'en vois dans les films par exemple, ça me trouble beaucoup, ça peut même me faire pleurer. Je trouve ça bizarre parce que ça me fait ça après 10 ans.

Alors voilà, je vis un deuil un peu à retardement et même si j'ai pas vu ma cousine morte, son geste m'a traumatisé et j'ai des images crées qui peuvent me hanter.

Hors ligne ColineDev

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil traumatique et où pathologiques
« Réponse #2 le: 31 janvier 2022 à 18:15:02 »
Bonjour,
Je pense que j'ai vécu un deuil traumatique... Bonjour,
J'ai perdu mon père brutalement il y a 2 mois. J'ai 26 ans. Je l'ai retrouvé mort nu dans son lit alors que je venais pour le voir et lui apporter à manger, j'étais seule. Il n'avait que 64 ans. Si tu veux en parler, je suis dispo.

Hors ligne betaffect

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil traumatique et où pathologiques
« Réponse #3 le: 27 septembre 2022 à 03:24:25 »
 Bonjour je viens de découvrir ce forum et Je tombe sur ton message qui m’a fait immédiatement penser à mon histoire. je comprends ta tristesse et veux juste t’assurer de mon . foodle

Hors ligne Guillaume315

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 15
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil traumatique et où pathologiques
« Réponse #4 le: 05 octobre 2022 à 22:51:24 »
Bonjour, oui je pense etre en deuil pathologique, j'ai vécu la mort de mon papa en étant présent, je sais pas si ca change quelque chose,  c'est deux trauma liée mais aussi différent...moi c'est le manque qui est le pire, je pensai pas mais la je viens de pleurer comme il y a 1 mois...c'est ainsi, courage et amour à tout ceux qui sont affectés, je suis sur Toulouse si quelqu'un est de Toulouse  merci de me le dire...

Hors ligne katrinap

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 788
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Deuil traumatique et où pathologiques
« Réponse #5 le: 06 octobre 2022 à 10:23:40 »
bonjour Guillaume
si je ^peux me permettre le deuil pathologique est un deuil qui s'ankyste généralement après de longues années, sans parvenir à se relever, en ayant développé des régressions qui peuvent être de nature somatiques, alimentaires, d'insomnies, ou psychologiques, un repli social, une incapacité de travail et/ou une incapacité à vivre ou trouver une quelconque source de joie
je pense que vous avez perdu votre père récemment le processus de deuil est long et d'autant plus quand la relation était forte ou fusionnelle, mais quelques mois ce n'est pas pathologique c'est normal, que vous souffriez est malheureusement une évidence  il faut du temps au temps
katrin