Auteur Sujet: le deuil de mon pere  (Lu 18151 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne stephy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
le deuil de mon pere
« le: 24 Février 2013 à 14:43:57 »
bonjour une amie m'a envoyé en lien votre site , j'ai lu les videos et lu quelques posts sur le forum
mon pere est décédé il ya 4 mois , le jour de mon anniverssaire , suite a un cancer du pancreas , il est décédé chez lui il est resté un mois en HAD mis en place des qu'on a su qu'il y avait plus rien a faire fin aout.
 J'ai pris un congé d'accompagnement pour etre a ses cotés jusqu'a la fin car son souhait de mourrir chez lui etait en premier etre entouré de ces proches .on s'est pas posé de question si on pouvait le faire ou pas je voulais profiter de lui au maximum peut importe si parfois c'etait difficile de l'entendre crier supplier de mourrir et on pouvaitpas faire grand chose
il fut bien entouré par sa  famille ,amis, voisins .... la derniere nuit j'etais a ses cotés , etant plus calme , cette nuit là car les precedentes il souffrait enormement malgré la morphine et autres antidouleurs , je me suis pas mise a coté de lui .
je pensais pas qu'il allait nous quitter le lendemain c'etait mes 30 ans on pensait qu'il allait tenir encore une ou deux journées.
 Alors vers 3h du mat des amis a mon per m'ont remplacé ,je suis rentrée et au petit matin il etait plus de ce monde ;il souffrait plus mais je n'etais pas a ses cotés pourtant je lui ai ecrit 2 lettres durant son vivant on a parlé dit ce que l'on ressentait mais aujourd'hui je ressens cette envie de lui dire encore pleins de choses , des souvenirs reviennent de son vivant et non malade il me manque terriblement ca fait horriblement mal comme si j'avais pas pu lui dire au revoir  ??? ???

je pleure quand je peux , je fais de la soprologie depuis que mon pere est malade 3 ans , donc cela m'aide a exprimer mes emotions mais depuis 15 jours rien n'y fais je suis tres fatiguée , epuisée, envie de rien juste envie de pleurer, je sais que c'est le deuil mais ca fait mal

mon petit de 6 ans souffre aussi il etait tres proche de son papy , il pique des coleres tous les jours , pleure d'un gros chagrin , se dispute avec ses copains , parfois cela provoquent des tensiosn avec les parents car mon fils exprime sa colere en leur criant dessus .il voit depuis peu une psy pour enfant

mes freres et soeurs n'en parlent pas ils habitent loin et ma mere pres de chez moi
ma mere est tres occupée , entre association , amis , famille moi je me sens bien seule avec mon deuil , mon homme veux pas entendre parler de ça , mes amis " faut avancer" faut sortir te changer les idées" ect... moi je demande juste une ecoute je sais que la vie continue
de sortir, voir du monde helas soulage pas ma douleur mais ça vous le viviez tous aussi a ce que j'ai lu  :(

j'ai mis des photos de mon pere dans des cadres , j'ai eu des reflexions " ton pere envahit ton environnement " ca fait mal t'entendre ses mots là je suis chez moi et libre de faire ce que je veux , de toute fçon cette personne ne sais pas la douleur de perdre une personne qui etait si chere a notre coeur

ma mere ne s'occupait pas bcp de nous a cause de son travail jamais là mon pere fut pere et mere en meme temps , c'etait tres tendu entre moi et ma mere mon pere etait là pour adoucir bon pour l'instant y a pas trop de tension on se rapprocherait plus que de se prendre le chou

je vais essayé d'ecrire a mon pere comme sur la video mais pour l'instant deja aller sur sa tombe pas evident j'y arrive mais pas souvent

voila ma petite histoire ca fait du bien d'ecrire de savoir que l'on peu venir aussi souvent lire ou ecrire
merci a tous et bon dimanche

Hors ligne dina

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #1 le: 24 Février 2013 à 15:12:44 »
bonjour Stephy
Cela faisait quelque temps que je n'avais plus posté bien que je viens vous lire de temps en temps , mais je me suis reconnu dans ton histoire. Comme toi j'ai perdu mon père il y aura  5 mois demain . Tout comme toi , mon père était vraiment tout pour moi . Il a été et était toujours mon père et ma mère ainsi que mon meilleur ami . , mon âme soeur. lJ'ai moi aussi un petit de 6 ans qui était très proche de son papy. Tout comme toi , j'ai mis mon père dans des cadres chez moi , j'en avais besoin mais en même temps c'est si dur . J'ai beaucoup de mal à aller au cimetière . Bref beaucoup de similitudes entre nous , seul la cause du décès . Ce n'était pas une longue maladie mais un décès brutaal , subit donc pas le temps de se dire au revoir et c(est un déchirement . J'essaye de faire un travail sur moi au quotidien mais dieu que c'est dur . Comme toi mon conjoint ne m'aide pas trop et j'entends des phrases du style " faut avancer et blabla ' mais ils ne se rendent pas compte de l'ampleur du drame que constitue son départ pour moi . C'est une plaie béante et le oids de l'absence est inhumain , il me manque tellement . Je l(aime telement . l Donc tout ça pour te dire que tes mots , ton histoire trouve un écho en moi . Courage , essaye de te raccrocher à la vie pour ton fils et pour toi , ton papa ne voudrait pas que tu sois malheureuse .
Je t'embrasse
dina

Hors ligne stephy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #2 le: 24 Février 2013 à 15:46:26 »
merci dina,
 mon pere n'etait pas pour moi un meilleur ami ,,
une ame soeur, mon pere simplement il a toujours ete un bon pere je ressens pas comme toi un ami une ame soeur..
j'ai deux autres enfants ados elles parlent pas trop de leur papy elles sont dans leur monde d'ados elles ont pleuré mais ne disent plus grand chose ou si on veux abordé le sujet elles changent de sujet
le pire c'est que je ne suis pas malheureuse je dirai triste car je suis en train de changer de carriere un projet que j'avais a coeur depuis un petit moment mis de coté pendant la maladie et une de mes filles a été malade en meme temps jusqu'a etre paralysée il a fallu que je 'moccupe d'elle pendant plus d'un an, prendre du temps pour elle et pour mon pere et là je prends enfin du temps pour moi mais paradoxalement triste et autour de moi les gens ne comprennent pas que je peux etre triste alors que je suis "dans le bonheur " si on peut dire
oui mon pere ne voudrait pas que je sois triste mais avant son depart quand il etait a l'hopital on en a parlé plusieurs fois que cela allait etre dur pour nous et pour lui il m'avait dit " pour ne pas etre triste souder vous entres vous parler retrouver vousen famille ne rester pas seul" tu vois je viens de me souvenir de ses mots  :)

en tout cas j'envoie pertre tous mes proches quand une amie vient ou appelle je lui dit ca va et ne demontre rien , je suis en pleine culpabilité et colere d'apres le svideos ca me fait pleurer d'entendre certains mots , ressentis , pourtant c'est bien vrai je suis en pleins dedans
quand je n'arrive pas a faire ce que je fais je m'enerve je crie , mon mari me fait la reflexion "arrete de crier de t'enerver" mais je controle rien ca vient comme ça apres on s'en veux pas facile ledeuil mais bon on va y arriver y en a qui on reussi pourquoi pas nous !!!
bon courage a toi aussi
 

Hors ligne karol

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #3 le: 24 Février 2013 à 18:27:25 »
Bonsoir Stephy,

Ton histoire me touche énormément et me rappelle des souvenirs que j'ai eu avec mon papa, il est décédé des tumeurs au cerveau en 4 mois , ça été atroce de le voir ce dégrader de jour en jour, lui qui était si gai, il aimait la vie et on était si fusionnel tous les 2 .

Stephy tu c'est quand il est parti on était tous ma maman, frères, belles soeurs, enfin tous ce proches qui l'aimait été la et il nous a quitter paisiblement. Mais surtout ne tant veut pas car tu as toujours était à ces côté de son vivant et d'écrire comme tu fait c'est très bon pour faire son deuil moi même je les fait et sa ma fait un grand bien perso.

Pour moi quand j'ai repris le boulot le 1er jour été très dur mais après ça ma beaucoup aidé à penser un peut à autre chose vais je dire pendant un moment de la journée.

A 5 jours près mon papa décédé le jour de mon anniversaire aussi mais tu vois je me disais que si ça devait arriver c'était la vie , le destin, tu c'est le jour de mon anniversaire ou un autre jour la vie n'est plus pareil hélas enfin pour moi toujours.
Et pleurer c'est normal au contraire il faut que ça sorte et compter sur les autres moi il y a longtemps que je n'y compte plus alors je suis très bien seule avec mes animaux ils m'apportent plus eux que certaines personnes .
Et si tu a envie de mettre des photos de ton papa chez toi écoute ton coeur et non pas les personnes, ces gens la ne comprennent rien et chacun le vie à ça façon .

En tout les cas Stephy je suis de tout coeur avec toi et je te souhaite beaucoup de courage et si tu as besoin n'hésite pas .
Je t'embrasse très fort.
Karol

Hors ligne stephy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #4 le: 24 Février 2013 à 19:51:19 »
merci karol
ca ma fait deja du bien de lire certains posts, d'ecouter quelques videos et d'ecrire et lire vos reponses je me suis pas enervée sur mes proches de la journee
moi aussi j'ai repris le boulot deux jours apres l'enterrement cela ma permise de pas ruminer de s'occuper l'esprit
tu sais tous le monde me disait " tu n'as pas de chance le jour de ton anniversaire" moi je l'ai pris comme un beau cadeau de la vie car je suis nee en debut de nuit et il etait là endormit a moitié mais vivant luttant comme il pouvait apres l'avoir vu souffrir pendant des semaines et bien c'est un beau cadeau surtout qu'il a toujours été present pour les anniversaires, les fetes de famille pour lui ça tjrs été important de faire la fete de marquer le coup alors pour moi il a marquer le coup a sa façon ;)

merci pour ton soutien
stephy

Hors ligne Tifee

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 697
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #5 le: 25 Février 2013 à 23:02:12 »
Je suis dedolee pour ton papa ... Je sais ce que tu peux ressentir j'ai perdu le lien il y a 4 mois et à chaque GPS que j écris ça j'ai l'impression de devenir dingue il me manque je te comprend sincèrement j'ai 30 ans aussi depuis 1 semaine... Je vais me marier en août et pala sera pas la je comprend ton chagrin ta peine et toutes ces émotions je suis aussi dedans je te souhaite une douce nuit et du courage à bientôt

Hors ligne stephy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #6 le: 27 Février 2013 à 06:22:42 »
merci tifee ,

je reviens vers vous car depuis hier ca va pas du tout des flashs backs envahies mon cerveau j'ai beau essaé de penser a autre chose car trop dur de revoir ses images de monpere a l'hopital , quand il souffrait et toutes ses image a la maison ou il hurlait de douleur, nous suppliait de mourrir , j'arrive pas a me souvenir de lui quand il etait pas malade souffrant , ces images viennent persistent me font pleurer , me fatigue ...j'ai mal dans les genoux, bras, bas du dos j'arrive meme plus a courir car je fais de l'athletisme depuis 4/5 ans mais la je me blesse d'un rien j'en ai MARRREE

le deuil, le deuil ....... je peux plus l'entendre ce mot j'aimerai tant que mon papa revienne , que je sache si il souffre plus, qu'il est heureux, qu'il revienne consoler son petit fils qu'il hurle sa colere tous les jours je supporte plus je sais plus comment le consoler moi qui souffre aussi ca fait mal de voir son enfant crier de douleur , pleurer et rien le calme

je sais plus ou j'en suis ni comment avancer je suis epuisée j'ai besoin de votre aide merci

Hors ligne Nanou..

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #7 le: 28 Février 2013 à 14:42:15 »
Bonjour,
Voilà je ne sais par où commencer....
Je viens de m'inscrire sur ce site car je suis en train de traverser un cauchemar éveillée, qui ne cesse au quotidien...c'est un ras de marais qui s'est abbatu sur moi....voilà mon père m'a annoncé début septembre 2012 qu'il avait un cancer, chose qu'il savait depuis 2 mois mais q'il nous a caché à moi, mon frère et tous ces amis pour ne pas nous faire de mal je suppose...
J'ai pris un gros coup de massue sur la tête mais mon papa restait très optimiste et croquait la vie encore
plus à pleine dent, ce qui me donnait plein d'espoir..
puis je le voyais souffrir de sa hanche de plus en plus...je l'ai accompagné chez le cancérologue à ses rv car il n'avait pas l'air de prendre les choses très au sérieux...peut-être était-ce plus facile pour lui..et je pense pour dédramatiser les choses
Puis au premier rendez-vous à Oscar Lambret à Lille avec le cancérologue, celui-ci regarda le dossier complet de mon père et dit:
Monsieur, vous avez pas mal de problèmes de santé, et au vu de votre âge avancé et de vos maladies, je ne vous conseille pas la chimio mais plutôt d'améliorer votre confort de vie et d'éviter un maximum la douleur...mon père était d'accord..
et pour moi ce fut un choc......
Le cancérologue lui a juste prescrit des cachets à la codéine pour calmer la douleur...mon père commencait alors a avoir moins de vitalité..mais souffrait quand même alors un mois après, au deuzième rv avec ce médecin, j'ai parlé de morphine car je ne voulais pas que mon père souffre et le médecin lui a alors prescrit de la morphine à faible dose mais c là qu'à commencé le cauchemar...pour moi pour lui....
Je suis désolée j'ai une horrible souffrance en moi...j'ai vu mon père a l'hopital dans des états horrible...en fait il s'est trompé dans  la prise de morphine et en 5  jours a pris 7 comprimés en trop de morphine, il a d'abord fait plusieurs chutes ou il s'est blessé puis je l'ai emmené a l'hôpital et il n'en ai jamais ressorti, ils l'ont d'abord sevré de morphine ils ont tout stoppé et le lendemain quand je suis arrivé à l'hôpital il voulait rentrer tellement il avait souffert la nuit puis ils ont voulu le garder et le lendemain je suis arrivé a l'hôtpital, mon père qui était si vivant en tant normal, étant dans un état végétatif, et pour le personnel soignant, ça semblait normal car il ne l'ont vu que dans cet état, qui n'était pas normal, je suis traumatisé en plus d'avoir perdu mon père, j'ai des visions d'horreur à l'hôpital...mon père est restée plusieurs jours dans cet état végétatif, c'était horrible de le voir comme cela...il délirait complètement..et j'insistait auprès des medecins et infirmières pour dire que ce n'était pas normal qu'il soit comme cela jusqu'au jour ou il s ont détecté une bactérie en plus qui lui donnait plein de fièvre il sont donné des antibiotiques et une semaine après j'ai retrouvé mon père...enfin soulagée puis pendant 2 mois ça a été un jour à la fois mais mon père gardait toujours le sourire, les infirmières me disait : mais qu'est ce qu'il est gentil votre papa.....
Mon dieu, j'ai tant de souffrances en moi..c affreux, je n'arrive pas à penser à mon père sans être dévorée d'une souffrance et d'une tristesse innexplicable et inconsolable.
Si quelqu'un a vécu la même chose et pourrais m'aider à sortir de cette douleur, car je n'ai plus qu'une seule envie en ce mmoment c'est rejoindre mon papa ou il est...
C'est beaucoup trop dur à vivre tout ça..

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #8 le: 28 Février 2013 à 16:06:48 »
Bonjour Stephy,
Bonjour Nanou,

Nous aimerions tous reprendre le cours de notre vie comme avant, mais il faut du temps. Patience.

Il y a deux ans, ma fille ainée a mis fin à ses jours et 7 mois plus tard, mon mari est décédé d’un AVC. Aujourd’hui, la douleur n’est plus aussi vive, j’arrive à éloigner les souvenirs douloureux. Mais je suis passée par des moments extrêmes.

Parlez à vos pères et de vos pères autant que vous le pouvez.
Je suis convaincue que la mort n’est qu’un passage, car j’ai eu des signes de ma fille. Puis, les témoignages des NDEs vont dans le mêmes sens. Je suis certaine que vos pères vont bien là où ils sont maintenant. Leur souffrance est terminée.
Ils sont auprès de vous pour vous aider à affronter leur absence physique et ne souhaitent qu’une chose : que vous arriviez à continuer votre cheminement.

Ecoutez la conférence du Dr Fauré :
http://www.inrees.com/Conferences/dimensions-du-deuil-Comment-vivre-le-deuil/
ou les modules vidéo ou lisez les écrits sur le deuil ici :
http://traverserledeuil.com/ Ils pourront vous aider à comprendre ce qui se passe en vous.

Prenez bien soin de vous

Méduse

Hors ligne Mymy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #9 le: 28 Février 2013 à 18:30:45 »
Bonsoir à chacun de vous,
J'ai 44 ans et le 24 janvier de cette année, mon Papounet adoré nous a quitté. Il était malade depuis 11 ans (alzheimer). Depuis ce jour je n'arrive plus a avancer. J'ai l'impression de toujours faire semblant. Je n'arrive plus à sourire (sauf en me forçant) je n'ai pas goût à grand chose. Nous avons avec mes soeurs et maman accompagné papa durant toute sa maladie. Il y a eu des moments très durs. Mais rien à côté de la douleur qui me vrille depuis un mois. Je dors très mal, et je n'ai envie que d'une chose, me réveiller et voir que ce n'est qu'un cauchemar. Je veux pouvoir lui serrer la main dans la mienne, lui dire que je l'aime, que c'est un papa en or, enfin ce que je faisais le plus souvent possible.
J'ai pourtant la chance d'avoir un mari adorable qui me soutien du mieux qu'il peut, il supporte en me serrant dans ses bras mes crises de larmes...!!!
Je ne cesse de penser à Papa seul, dans le noir, dans le froid...j'en crève de douleur.

Hors ligne Nanou..

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #10 le: 28 Février 2013 à 20:16:32 »
Bonsoir Méduse

Merci pour ce message d'espoir qui m'a touché, c'est très important pour moi, depuis le départ de mon père, je ne me sens plus comprise, et ça ajoute beaucoup à ma douleur, ce forum va pouvoir m'aider, je me sens déjà moins seule face à ma douleur, et merci pour cette vidéo sur le deuil qui est tellement explicite, ça m'aide à me dire que tout ce que je vis est normal.

MERCI BEAUCOUP

Nanou

Hors ligne *Ephémère*

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1330
  • Tu es là dans ma peau comme un coup de couteau
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #11 le: 28 Février 2013 à 20:19:34 »


Chère Mymy,

Lorsque nous perdons un être cher, une chape de douleur, d'angoisses et de questions, s'abat sur nous,
et nous confronte à cette épouvantable énigme : où sont-ils ?
Sont-ils encore ?

Bien sûr, il y a les croyances qui parfois offrent en consolation quelques embryons de réponses....

Et toi Mymy, tu ne parviens à imaginer ton papa que "seul, dans le noir, dans le froid".
Ce qui ne peut qu'ajouter à ton chagrin et te tourmenter davantage.

Je ne sais rien Mymy, de ce qui advient lorsque nous  cessons de vivre, et je serai donc bien incapable de proposer la moindre explication.

Mais il  faudrait tellement que tu puisses lier une autre image que celle d'un tombeau, au souvenir de ton papa.
Ton papa est bien au chaud, Mymy : dans ton coeur.
Et à te lire, je me dis que tu lui as fait une très grande place ; et qu'il y est bien.

J'aimerais avoir bientôt de tes nouvelles.

Alors à très vite, n'est-ce pas ?


*Ephémère*

       Tu es là d ans ma peau comme un coup de couteau.

Hors ligne Tifee

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 697
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #12 le: 02 Mars 2013 à 22:06:10 »
Bonjour Stéph je comprend tout ce que tu ressent hier en me mettant aux préparatifs de mon mariage je suis partie ds ts les sens car il sera pas la car il sera pas seulement absent mais il sera plus jamais la il était un homme et un père formidable et maintenant il tête que des cendres il n'existe plus c'est fini et ça me brise ça me rend malade je comprend ta douleur ta colère ton chagrin et toutes tes questions sans réponses ... Je voudrais qu'il revienne j'ai demandé qu'on le le rende j'ai proposé tout ce que j'avais y compris ma vie j'ai pleurer matin midi soir pendant plusieurs mois je me suis rouler par terre j'ai hurler j'ai tapé ds les murs j'ai perdu les cheveux j'ai perdu le sommeil et le goût de la vie j'ai rêver espérer me réveiller de ce cauchemar j'ai insulté dieu pour son mauvais jugement j'ai même pensée que si j'étais suffisamment triste et en colère dieu de rendrait compte qu'il s fait une erreur et le le rendrait j'ai voulu j'ai prier je me suis vengée sur la nourriture je me suis volontairement brûler la main en me plantant une cigarette dedans j'ai grossi j'ai jeûner j'ai implorer le destin j'ai pris des somnifère pour dormir j'ai arrêter de le maquiller j'ai même du mal a ... Faire l'amour c'est très rare je le fait pour mon homme mais moi je suis anesthésié je suis avez vite je suis brisée je suis vide y'a plus personne a l'intérieur j'ai continué a bosser et même plus encore je suis presque en burn out tellement je suis épuisée t rien n'y fait j'ai beau tout essayer il revient pas il reviendra pas je ne le reverrai plus et c'est plus que douloureux c'est comme si j agonisait chaque jour je me fait le film encore et encore chaque fois différament je me fait des nœud au cerveau et il revient pas parce qu'il est mort parce qu'il est en cendre alors je comprend je sais ce que tu ressent je comprend tes émotions je ne supporte plus tous ces gens qui nous balance des banalité je comprend ton chagrin et même du la je t'ai raconter la vie tu peux  me parler ... Il n'y a que ceux qui vivent ça qui peuvent comprendre tout ça ... Ton histoire me émue tu es bien courageuse a très vite bonne nuit bises

Hors ligne stephy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #13 le: 04 Mars 2013 à 14:08:54 »
bonjour a tous, n'arrivant plus a supporter ses flashs a propos de la souffrance qu'a enduré mon pere , l'entendre a nouveau crier, l'entendre dire aidez moi , pourquoi je suis encore en vie , pourquoi je souffre , ses cris..... je me suis dit faut que je trouve une solution pour les laisser s'en aller
alors je suis partie quelques jours seules pour ne deranger personne chez une de mes soeurs qui etait partie a la neige
la j'ai ecrit tous ce que je ressentais sans reflechir sur une feuille avec un stylo plume puis quand j'ai eu fini sans me relire j'ai passé les feuilles sous l'eau du robinet , j'ai pleuré, crier ma colere , ma douleur , ressentie de la culpabilité en ecrivant de la tristesse, pleins d'emotions differentes .....mais quand l'eau a effacé les ecritures j'ai trouvé une paix , un grand calme que j'ai dormi pendant 15 heures d'affiler
a mon reveil je n'avais pas fait de cauchemard je me sentais pas epuisée mais reposée
j'ai eté faire des balades a pied , essayer de recourir par 15 minutes , j'ai pris soin de moi je me suis ecoutée durant ses 5 jours car on a tendance a dire je souffre j'en peux plus, j'y ariverai pas, je suis pas normale ......ect cela ne change rien on avance pas faut parfois affronter ne pas avoir peur de le faire, car j'avais la trouille au début "vais je y arriver" , " est ce que cela va etre benefique".....

mon pere nous a toujours elevé en disant que les peurs empechent de faire quoi que se soit dans la vie , qu'il faut surpasser ses peurs pour arriver a faire quelque chose de bien , et il disait aussi attendre que les autres trouvent une solution a notre probleme cela n'existe pas c'est a toi seule de trouver sa solution car autrment tu entraine l'autre dans tes soucis , tes emotions tu lui transmet et du coup on se retrouve seule a nouveau

c'est ma soeur qui l'autre soir m'a rappeler cela au telephone et m'a proposé de venir chez elle pour que je trouve moi seule comment surmonter mon deuil car elle ne le surmonte pas de la meme facon mais y arrive

je continue a ecouter les videos en prenant mon temps

nanou moi aussi mon pere a eu ce soucis avec les dosages de morphine trop forte ou pas assez ils arrivent pas a doser correctement car chaque malade reagit differement m'a t'on dit et mon pere avait une sacré force a la douleur il faisait bcp de sophrologie donc il arrivait en partie a gere sa douleur avec le sopro mais parfois il y arrivait pas la douleur etait tres forte
et quand il delirait nous on le prenait avec humour c'etait dut ala morphine il y avait pas de bacterie , la maladie aussi qui evoluait
courage nanou

meduse moi aussi je suis persuadée aujourd'hui qu'il ya une autre sorte de vie , apres moi cela m'aide a trouver une force en moi d'y croire a chacun son truc

mymy courage ecrit lui peut etre que cela te soulagera un peu ou parle lui il y a pas de honte a le faire crois moi

tifee ton pere est là pres de toi tu le voit pas tu ne peux pas l'entendre mais il est là pres de toi j'ai mis du temps a accepter ça mais de lui avoir ecrit pleurer , etre seule avec moi meme j'ai ressenti une sorte de presence une force autour de moi je sais pas comment l'expliquer un ressenti au debut je me suis dit " tu est folle" non il y avait quelque chose inexplicable et ma soeur m'a laissé 2 livres a lire la mort apres la vie et l'autre je sais plus le titre de temoignage de gens ayant été dans le coma et apres les avoir lu ba tu y crois enfin pour moi

je vous embrasse tous courage moi je continue a ecrire , pleurer a vivre en faisant mon deuil la je pars faire une balade a pied avec mon homme il fait si beau je reviendrai plus tard
courage

Hors ligne Mymy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
Re : le deuil de mon pere
« Réponse #14 le: 13 Mars 2013 à 17:26:52 »
Merci à vous Éphémère et Stephy,

Je viens de trouver le courage de relire mon message, et votre réponse Ephémère me touche beaucoup. J'essaie chaque jour de faire un pas vers une paix que je ne trouve pas encore.

Je vais tous les deux jours avec ma mère et ma soeur me recueillir auprès de mon papa adoré. J'ai regardé des photos, les vidéos c'est encore impossible. Je reste dans le même état. Pourtant lundi mon mari à eu une belle nouvelle, il a eu une tumeur cérébral en 2009 avec opération et de très nombreuses chimio, et il reste en rémission. D'habitude je saute de joie, mais là je suis juste soulagée. Pas une épreuve de plus, stop. Je suis fatiguée, je dors peu et si j'y arrive je fais des cauchemars ou des rêves étranges qui me perturbent.

Ce qui me ronge aussi c'est un cauchemar (j'en fais beaucoup depuis assez longtemps) que j'ai fait deux trois jours avant que papa nous quitte. Il était en pleine santé mais en colère et il finit dans ce cauchemar par se jetter par la fenêtre et je le regarde d'en haut puis cours lui porter secours.

Ce qui me ronge, c'est que je ne peux plus rien faire pour lui : le prendre dans mes bras quand j'aidais maman à lui faire sa toilette, mettre mes mains sur ses joues pour lui montrer que le mistral souffle et qu'il fait froid, caresser ses cheveux, le couvrir, toutes ces minuscules choses qui me permettait un contact. Plus rien. J'ai, de plus, peur pour toutes les personnes que j'aime. Je me sens rarement bien depuis ce terrible jour.

Normalement je tiens un blog où je mets entre autre mes recettes de cuisine, je n'y arrive plus, ça me semble si futile. Je compte les jours depuis son départ, certains mots ne peuvent pas sortir de ma bouche. Je luis disais toujours que je ne le laisserais jamais tomber, j'ai l'impression de l'avoir fait.

Je regarde ma merveilleuse maman et la souffrance dans ces yeux est infinie, papa et maman auraient fêté en août leur 55 ans de mariage.

Seigneur, nous savions que ce jour arriverait mais la souffrance n'est pas moins grande, au contraire, je suis aussi en colère. A ma meilleure amie qui a perdu son père 15 jours avant le mien, je luis dis que j'ai même envie d'être méchante (elle me répond que c'est la seule chose que je ne serait jamais...elle me connait depuis si longtemps).

Pour finir, les petits enfants de papa ont mis une plaque très jolie sur laquelle ils ont choisit de dire "que ton repos soit doux comme ton coeur fut bon". Alors j'essaie de t'imaginer papa entouré d'ange aimant, qui veillent sur toi, tu n'es plus malade et tu ris et souris comme tu l'as toujours fait.  Voilà ce que j'essaie de me dire.

Papa je t'aime de tout mon coeur et de toute mon âme, tu es le papa que je souhaite à tout les enfants qui ont le bonheur de venir au monde. Tu nous a donné ta vie, tu nous a protégé, tu as tout fait pour que nous soyons heureux soit en certain tu nous a comblé de joie et de bonheur. Je t'Aime mon Papounet d'amour. Rassures toi nous veillons sur Maman.
Je t'Aime pour toute ma vie et plus encore.

Merci à chacun de vous pour le soutien que vous donnez.