Auteur Sujet: Je n'arrive pas à faire le deuil de ma mère décédée il y a 2 ans  (Lu 94 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Anicia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour

J'espère avoir des conseils  et de l'aide car j'avoue que je n'en peux plus ...

J'aimerais savoir si je ne suis pas complètement folle ou en train de le devenir et je me demande si je vais m'en sortir un jour !?

J'ai 54 ans je suis célibataire sans enfant et je vis seule, et ce n'est pas un choix, donc c'est très dur pour moi. ( pour les enfants ce n'est pas un problème par contre mon célibat, si ).

Ma mère avec qui j'étais fusionnelle ( je la voyais tous les jours ) est décédée il y a 2 ans à 89 ans d' un AVC .
Elle avait beaucoup de problèmes de santé mais était d'un courage et d'une force incroyable .

Elle était tout pour moi .

Donc oui je sais , c'est dans l'ordre des choses ,  il est plus logique  de mourir à cet âge là que jeune , je le comprends parfaitement !

Mais j'ai beau le savoir ça ne suffit pas pour m'arrêter de souffrir .

Je ne travaille plus depuis quelques années car après avoir fait un ' burn out ',  je n'ai pas retrouvé de travail et j'ai préféré rester disponible pour ma mère .

Je suis dépressive depuis très longtemps ( mon père s'est suicidé quand j'avais 13 ans car il avait un cancer ) , j'étais suivie pas un très bon psychiatre qui est parti à la retraite malheureusement et maintenant , après avoir essayé de voir plusieurs psychiatres qui ne m'ont pas plu du tout, je vois une nullité ( désolée mais c'est vrai ) dans un centre de soin,  qui n'est là que pour me renouveler mon ordonnance vu qu'elle me garde 15 mns au maximum !! .

Ca me permet de tenir le coup mais pas de voir des éléphants roses  ( comme le croient beaucoup de gens qui ne comprennent rien ! ) car je prends un AD et un anxiolytique qui ne me 'shootent' pas  et je vis normalement  .

Personne ne se doute jamais quand je ne vais pas bien car je le cache bien   ( et de toute façon quand les gens demandent comment on va il faut répondre  'bien' car  c'est ce qu'ils veulent entendre  !! ) .

Les apparences ... j'ai l'air d'aller bien c'est plus simple et ça ne fait pas fuir les gens !

Je me sens  seule avec mon deuil et incomprise par ma meilleure amie et ma cousine qui ne savent pas quoi me dire ...
Ma meilleure amie me dit qu'elle se sent impuissante ...et puis je dois être un sacré boulet depuis 2 ans ..

Pourtant elles ont toutes les 2 perdu leur mère mais elles ne me posent jamais de questions sur mon moral  et ma mère et même au début ..

Quand ma mère est décédée,  bizarrement je ne me suis pas effondrée tout de suite, ma meilleure amie et ma cousine m'ont aidée , pendant 1 an j'ai été très occupée car je devais déménager absolument, et ce n'est que quand j'ai emménagé là où je suis il y a 1 an que je me suis mise à aller plus mal .

Je suis vraiment toute seule pour la 1ère fois de ma vie à 54 ans !! ( oui c'est hallucinant !) avec mon petit chien qui m'apporte beaucoup mais pour qui je m'inquiète car il a des problèmes de santé.

J'ai essayé de voir une psy pour parler de ma mère et avoir un soutien mais ça ne m'a pas du tout aidée.

J'ai déjà vu des psys par le passé pour une psychothérapie mais là je ne voulais qu'un soutien par rapport au deuil que je vivais mais parler ne m'a pas aidée du tout !
Et le pire c'est que la psychiatre que je vois pour mon traitement n'est pas mieux !

Cela fait donc 2 ans que ma mère est partie ..et 2 ans c'est long !!??

Mais je n'arrive toujours pas à  retrouver vraiment le goût de vivre, à être de nouveau celle que j'étais , je ne peux toujours pas  regarder de photo de ma mère  sans pleurer, je n'arrive pas à penser à elle sans pleurer non plus ..

Et le pire de tout, c'est que je continue à la ' voir ' (  ce ne sont pas des hallucinations ! ...ce sont des images  ! ) sans arrêt, dans mon ancien appartement alors que j'ai déménagé,  dans ma voiture ( les derniers temps je l'accompagnais  tout le temps chez les médecins etc ) ,..

Je la revois à l'hôpital , partout , tout le temps, je revis toutes les dernières années ou elle était affaiblie, j'ai des images qui arrivent par milliers  , je la vois me sourire, je l'entends me parler, je me demande tout le temps quel conseil elle m'aurait donné,  c'est comme si mon cerveau était rempli de ma mère  et que tout ressortait encore plus qu'avant !!

Mais pourquoi plus maintenant au bout de 2 ans ?? !!..c'est un enfer pour moi !!.
Quand est ce que ça va s'arrêter ??!!

J'ai vécu ça la 1ère année mais normalement avec le temps ça aurait du s'estomper ??

Donc  c'est que je suis en train de devenir complètement cinglée ...

Je suis très peu entourée, je cherche à faire de nouvelles connaissances non pas pour leur raconter tout ça mais pour sortir et me changer les idées mais c'est très difficile ..

Je veux vivre et être heureuse mais je commence à désespérer...

Je ne sais pas quoi faire pour m'en sortir !

Voilà .... j'espère que vous me lirez et pourrez me donner vos avis et peut être des conseils ... merci d'avance ..

Hors ligne katrinap

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
bonjour

je ne pense pas que vous soyez cinglée et les médicaments à mon sens ne font que masquer ou endormir les maux, mais pas pour longtemps ils reviennent
je pense à la lecture de votre message que ce que vous vivez est très normal
un deuil en moyenne surtout d'un si proche met 3 ans (et ce n'est qu'une statistique) la première année, vous dites que vous ne vous êtes pas effondrée
en effet, entre le choc qui enkyste la douleur et les démarches administratives à faire, c'est quand on n'est plus rattaché à la personne décédée qu'on n'a plus rien à faire qu'on est en souffrance et qu'on réalise
bien que psychologue, je ne prêche pas pour ma paroisse, mais voir quelqu'un qui ne serait pas médecin pourrait peut être vous soutenir dans ce qu'on appelle une thérapie de soutien?
sortez vous? voyez vous par ex un collectif de personnes en deuil dans un groupe de parole? A prime vue, je pense que vous êtes très seule et que cela vous oblige à ruminer, la souffrance du coup tourne en boucle
essayez de voir ce qui existe près de chez vous?
pour la soeur, meilleure amie, souvent on se fait plus aider par des gens éloignés  que des proches qui vous aiment et ne savent pas comment vous aider
je comprends votre douleur, je la partage j'ai perdu mon père, mon second père (mari de ma mère) et meilleur ami il y a 15 mois à 5 mois d'intervalle entre les 3)
si vous avez besoin on est tous là pour vous je pense
amitié katrin

Hors ligne LaPépette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 30
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Je pense aussi que c'est normal, et que vous n'êtes pas folle.

On a tendance à croire que le temps estompe toutes les douleurs...
Je peux vous dire que c'est faux, du moins pas toujours.
La douleur ne s'estompe pas, je pense qu'on s'y habitue peut-être seulement....
C'est dur d'accepter que la vie ne sera plus jamais la même, de regretter les bons moments du passé, on aimerait retourner en arrière mais on ne peut rien faire...

Moi j'ai perdu ma mère il y a 3 mois et demi maintenant. Les mois passent, la douleur augmente, augmente, augmente.
On ne vit pas tous les choses de la même façon. Et comme parfois on semble aller bien, l'entourage ne capte pas notre souffrance.
Je rejoins le conseil de katrinap. Parler à quelqu'un qui pourrait comprendre votre souffrance vous aidera. Le fait de voir qu'on est pas seule ne soulage pas notre peine ; c'est juste qu'on réalise que tout le monde passe par là malheureusement à un moment donné, et que " la mort fait partie de la vie " comme dit parfois mon père.
Et ça aide à ne pas trop sombrer et à ne pas trop dériver vers des pensées morbides.
Quand on parle avec des personnes en souffrance, on relativise la notre. On essaie de se booster.
On s'encourage à avancer... enfin moi c'est ce que ça me fait.

En tout cas je me trouve dans ce que vous dites. Moi aussi ma mère est partout. Parfois, j'ai presque cru qu'elle me parlait.
Exemple : la dernière fois, on était en famille, mon père veut mettre de la musique, il se demande quoi mettre et choisit du Muse (un des groupes préférés de Maman). Et là je dis spontanément "ce n'est pas ma mère que ça va déranger, elle adorait Muse". Comme si elle était là. Ca m'a choqué. 
Parfois je dis une phrase, et je me dis, ah non elle aurait dit ça.  Etc etc etc