Auteur Sujet: J'ai vu ma mère mourir suite à un cancer et je n'arrive pas à m'en remettre.  (Lu 1100 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Vanessa1987

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonsoir
C'était il y a 9 mois.
J'ai vu ma mère mourir suite à un cancer  et je n'arrive pas à m'en remettre. J'ai pourtant tout fait pour assister à ce moment. Par amour pour elle, et probablement aussi par égoïsme, mais je narrive pas à savoir quelle est la nature de ce dernier.  Il me revient régulièrement des flashs de ses dernières respirations laborieuses,  ses yeux grands ouverts (alors qu'ils etaient restés fermés depuis 2 jours à cause du coma dans lequel elle avait été plongée pour ne plus souffrir ) dirigés vers la fenêtre, les bruits de sécrétions, les pleurs de ma soeur et moi tellement terrifiée que je n'ai réussi ni à pleurer, crier, ni toucher la main de ma maman.
J'ai vu mourir celle qui m'a donné la vie, j'ai l'impression de ne pas avoir été à la hauteur dans ce moment, car j'aurais dû avoir le courage de prendre sa main, et je ne l'ai pas fait... je suis restée impuissante, à compter ses râles et à dire aux infirmières: elle est encore en vie, elle vit encore...jusqu'au dernier souffle.
Ces scènes me hantent. Je n'arrive pas à  m'en débarrasser. Elles me viennent d'elles-mêmes. Je me demande également sans cesse si elle se rendait compte de ce qu'il se passait, puisque ses yeux se sont ouverts d'un coup quand sa respiration est devenue mecanique. J'ai envie de m'enlever la partie de mon cerveau dans laquelle tous ces souvenirs sont rangés. Je ne sais plus quoi faire pour ne plus avoir ces flash et cette culpabilité sous jacente
Merci de m'avoir lue. 

Hors ligne Alexandria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour Vanessa,

 Tu sais, j'ai vécu un traumatisme aussi, ma mère est parti il y a 13 mois maintenant, d'un cancer également...
Et elle me manque terriblement...

 J'ai un grand regret...parmi tant d'autres....
C'est que ma p'tite maman est parti...toute seule...c'est atroce....

 J'y allais pourtant tous les jours, elle est parti une demie-heure avant que j'arrive...
Je n'étais donc pas là....à ses côtés...

 Je comprend tes regrets, mais, tu étais présente, dis toi cela, et ça demande déjà énormément de courage...!
et c'est le principal tu sais, elle savait que tu étais là, auprès d'elle, avant le grand départ...

 Tu ne dois pas t'en vouloir, surtout pas...
et tu t'aideras de cette façon à mieux "accepter" le départ de ta maman et à atténuer doucement ces vilains souvenirs, pour les faire passer au second plan, les enfouir au plus profond de notre âme dira-t-on, et de les remplacer par tous les souvenirs des bons moments que tu as vécu et partagé avec elle...

 Je sais...c'est affreux de perdre sa maman...
Tu verras, ce site est très chaleureux, et je pense qu'il pourra t'aider et soulager tes maux, ne serait-ce qu'un instant...

 Je te souhaite beaucoup de courage
Avec toute mon amitié

Hors ligne Vanessa1987

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour Alexandra
Je suis désolée pour votre  perte et les regrets qui l'accompagnent. Je crois que dans chaque situation il y a quelque chose que l'on pourrait regretter, et qu'il faut vivre avec. Le tout est de savoir comment..
Merci beaucoup pour vos mots
Vanessa

Hors ligne LaPépette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 24
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Coucou Vanessa

Je comprends ce que tu as vécu. Ce qu'ont du être pour toi les dernières heures.
Ma mère aussi est décédée des suites d'un cancer, ce 2 février. Tout comme toi, je suis restée des heures à son chevet, écoutant ses respirations difficiles liées aux sécrétions bronchiques. Elle était dans un état de semi coma (sous sédatif) et n'avait même plus la force de déglutir ou de tousser et les infirmières venaient aspirer les parties hautes des voies respiratoires régulièrement.

J'ai souhaité partir car je n'en pouvais plus d'entendre ces respirations, j'ai cru que j'allais devenir folle, et j'avais peur que cet instant reste gravé dans ma mémoire. Ainsi, à la différence de toi, je n'ai pas assisté à son dernier souffle.

Tout ce que je peux te dire, c'est que c'est extrêmement difficile de vivre ça. Que de mon point de vue, tu as été EXTREMEMENT courageuse d'être restée. Moi, tu vois, je me dis que c'était peut-être égoïste de ma part d'être partie, même si elle n'a jamais été seule (mon père, et d'autres proches ont passé la nuit avec elle sans dormir ou presque).
Mais je savais que je risquais d'être encore plus traumatisée que je ne le suis, si j'étais restée plus longtemps.

Sache que tu as fait ce que tu pensais être le mieux, au moment où tu l'as vécu.
Que tu lui aies pris la main ou pas n'était pas le plus important. Le plus important est que tu as été présente, et que tu as tout fait pour elle, tu comprends ?
Dans des cas comme ça, demandes toi, qu'est ce qu'elle t'aurait dit à ton avis ?
En tant que mère qui aime son enfant, elle t'aurait probablement dit qu'elle a été très triste de vous quitter, triste de vous avoir fait autant de peine à cause de la maladie et de son décès, que tu n'as rien à te reprocher et qu'elle t'aime.
J'en suis sûre.

Hors ligne paulinette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 38
J'avais la main sur la clenche quand le téléphone a retenti: "Votre maman vient de décéder". L'anéantissement fut total, pourquoi n'a-t-elle pas tenu 1 heure de plus ?? Pourquoi ???
Le médecin m'avait prévenue, "elle ne passera pas la fin de la semaine", effectivement nous étions un samedi.
La nuit précédent son départ, j'avais prévu de dormir avec elle, mais le personnel soignant connaissant mon problème de santé, et constatant ma très longue présence quotidienne à son chevet m'a dit qu'il serait préférable que je rentre. Si je ne les avais pas écouté, j'aurais été là à son départ.
Là ma vie a basculé.

Hors ligne Nat82

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
J'ai également assisté aux derniers instants de ma Maman, le 30 décembre 2017, suite à un cancer.
Elle est restée chez moi pendant 5 semaines, en soins palliatifs. J'ai essayé de faire tout ce qu'il fallait pour l'apaiser, pour la soulager, d'être près d'elle chaque jour, chaque heure, chaque minute. J'ai aidé les infirmières, secondé mon mari qui est medecin, géré les visites... Tous mes proches m'ont dit que ce que j'avais fait était extraodinaire. J'ai dormi près d'elle jusqu'à son dernier souffle et pourtant... je m'en veux. A tel moment, est ce que jai eu la bonne parole, le bon geste, la bonne réaction ?...
Est ce que finalement, ma Maman n'aurait pas été mieux à l'hôpital ?
Tu vois, je pense qu'il y a toujours des regrets. Des : j'aurais dû dire ça, faire ça...
CE moment est tellement traumatisant, tellement impensable, tellement insupportable, qu'on ne peut pas toujours avoir la bonne réaction... D'ailleurs, comment savoir quelle est la bonne réaction face à cette horreur ?
La mort nous est présentée de façon idéalisée dans les films : dernière parole d'amour, dernier regard, dernier sourire, remerciement...
Mais la mort, je le sais maintenant, ce n'est pas comme ça. Et face à la mort, même très entourée, ma Maman était seule pour l'affronter. comme nous le serons à notre tour...
Tu étais là et tu étais paniquée et tu ne savais pas quoi faire et je te comprends tellement. Il nous faudra beaucoup de temps pour oublier cet instant d'horreur...
Nous avons été courageuses, avec nos peurs, notre peine, notre désarroi.
Je ne savais pas que perdre sa Maman était si difficile. Je me sens complètement perdue. Je revis inlassablement ses derniers jours. Chaque matin, lorsque je me réveille, la réalité de sa mort me terrasse. Elle me manque infiniment..

Hors ligne Alexandria

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 44
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Comme je vous comprend....

Affectueusement

Hors ligne MissSunshine

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
J’ai aussi assisté aux derniers instants de ma mère. Elle avait une grave maladie pulmonaire qui l’empechait de respirer.  Elle était sous oxygène en permanence. Elle s’est battue pendant très longtemps, elle m’a toujours impressionnée par sa force et sa volonté. Mais la maladie est devenue de plus en plus grave et ma mère souffrait énormément. Elle a décidé d’arrêter de lutter et nous a demandé à mon père, mes sœurs et moi de la laisser partir. Ça a été la décision la plus dure à prendre pour nous tous mais il n’y avait aucun espoir d’amelioration alors on l’a soutenu jusqu’à la fin. On a vécu avec elle ces derniers moments et on a tous été présents lorsqu’elle s’est éteinte. C’était ce qu’elle voulait, partir en étant entourée des gens qu’elle aimait le plus au monde. On a tous étaient « contents » de pouvoir lui offrir la fin qu’elle voulait mais ces images me restent en tête et reviennent régulière alors je comprends tout à fait les flashs dont tu parles, j’ai les mêmes. J’ai connu ma mère tellement forte et la revoir comme ça dans son lit d’hôpital m’anéanti à chaque fois. Elle avait survécu a tellement de maladies et d’épreuves dans sa vie que j’ai cru qu’elle s’en sortirait encore une fois. J’etais tellement convaincue que ça irait que les derniers mots que je lui ai dit ont été « à tout à l’heure ».  Ça me paraît stupide aujourd’hui de dire quelque chose comme ça par rapport à la situation. Par moment « j’oublie » qu’elle n’est plus là. Quand je reçois un coup de téléphone j’attends encore que ça soit elle, quand ça sonne à la porte j’espère voir son visage. J’ai 25 ans, elle est morte depuis 7 mois et je n’arrive toujours pas à réaliser que je vais devoir vivre plus de la moitié de ma vie sans elle.

Hors ligne resterunpourtoujours

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
bonsoir
j'ai assister ma femme dans toute son épreuve de la découverte de son cancer à ses dernières secondes.C'était il y a quatre mois, là de puis un mois ma mère est dans une phase indéterminée suite à un affaiblissement bronchite gréffé sur des problèmes cardiaques.les deux  cas ont tendance à se superposer méme si ma mère a un pronostic moins défavorable.Je vous comprends pour ce qui est des derniers instants de votre maman.On s'en veut toujours, de ne pas avoir été là présent assez, avoir été là à coté d'elle , lui avoir parlé, à défaut de lui avoir tenu la main, chaque acte est essentiel.....on peut toujours trouvé que celà n'a pas suffit.Que celà reste gravé en vous pardon toi, je le ressens chacun l'a en lui plus ou moins intensément..peut etre que c'est lié à l'état de souffrance de ta maman.Ma femme a eu des patch et n'était pas dégradée physiquement,elle a beaucoup bougé en tous sens,on l'aidait à se remettre bien dans on lit..ce qui m'a fait le plus mal , c'est qu'elle a perdu le sens de la réalité, elle qui gérait ses deux filles ados pas facile en maman solo, et surout ses jolis yeux qui sont devenus jaunes  quelques instants avant de partir, je lui ai serré la main,passé la main sur ses cheveux....