Auteur Sujet: existe-t-il des deuils impossibles? ...help me  (Lu 380 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne orpheline...

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« le: 30 Mars 2018 à 16:09:09 »
 :'(
ce 21 mai 2015, tu allais te faire opérer des sinus, une intervention bénigne.....
Et là, ma vie a changée, en 15mn , un anesthésiste t'a regardé sombrer sans rien faire.Son procès pour homicide se déroulera certainement début 2019, c'est long si long!!!...Et m'apportera-t-il la paix?

Le plus dur reste ton absence,si soudaine,si imprévu, toi la seule personne qui me comprenait, toi la plus exceptionnelle des femmes, la plus généreuse, au service des autres, avec tant de valeurs que je ne peux toutes les citer.
Cette fin est la dernière que tu méritais,le vie est si injuste.
Comment se relever, vivre sans toi me déchire à chaque instant.
Que faire?Je me sens si perdue depuis que tu es partie...j'ai envie de te rejoindre...

Comment réussir à vivre sans la seule personne qui vous comprenne en 1 regard, qui vous a élever seule avec une bienveillance inouïe et infini,et inculquer les plus belle valeurs possibles... à côté d'un père égocentrique qui m'a abandonné depuis la mort de ma mère pour refaire sa vie ,en oubliant sa femme à qui il était marié depuis 40ans!

Je trouve la vie si injuste, si génératrice de souffrances, je n'arrive plus à y trouver un sens , malgré la présence de mon conjoint si dévoué qui me fait survivre...
Je me sens couler, seule dans mon désespoir, avec l'impression que personne ne peut me comprendre, ni m'aider à retrouver le goût de vivre.
Tout se bouscule dans ma tête: colère, douleur, désespoir, injustice, incompréhension, déni...et ce, malgré une aide psychologique , un traitement médicamenteux, un arrêt de travail depuis 1 an (aujourd'hui,je ne me sens plus capable d'exercer mon métier d'infirmière, profession qui était une vocation)
Aujourd'hui, je me sens détruite, cassée, incapable de tout...

Ce forum est,pour moi, une bouteille à la mer pour moi; j'imagine que vous avez connu, vécu ou traversé des émotions ou pensées similaires,alors je me livre pour connaître vos parcours , écouter vos conseils car je me sens totalement perdue sans ma maman à qui je n'ai pas pu dire au revoir, qui m'a été arraché suite à de graves erreurs médicales . C'était une personne exceptionnelle, avec une joie de vivre et d'aider les autres, et je pense à elle nuit et jour malgré le temps qui passe.

Pouvez vous m'aider, s'il vous plaît?
Merci par avance à toutes les âmes charitables et bienveillantes qui lieront ces lignes et/ou me répondront.
« Modifié: 30 Mars 2018 à 18:53:16 par orpheline... »

Hors ligne Une Maman

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 81
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« Réponse #1 le: 31 Mars 2018 à 05:57:49 »
Orpheline,

Je te souhaite la bienvenue en notre compagnie, tu pourras nous confier tes tourments, ta colère, ta tristesse, ta solitude
sans ta Maman.
 
Le titre "existe-il des deuils impossibles?" est très évocateur et pour moi qui suis une maman qui a perdu son fils d'un
cancer à l'âge de 36 ans, que j'ai vu souffrir et n'être que l'ombre de lui-même, je te dis malheureusement oui.
Je suis d'accord avec toi, la vie est injuste et me fait horreur.
 
Tu es perdue sans ta maman, vous vous aimiez comment faire pour oublier celle qui t'a mise au monde et choyée?

Je n'ai pas la réponse, pour moi, ce sont 2 deuils impossibles, le deuil de sa maman et le deuil de son fils.

Je ne pense pas beaucoup t'aider avec mes propos mais je suis de tout cœur avec toi en tant que maman.

Toute mon affection.

Hors ligne orpheline...

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« Réponse #2 le: 31 Mars 2018 à 17:26:22 »
Merci mille fois pour ta réponse.

Je suis sincèrement désolée pour ton fils, cette vie est si cruelle et peut-être si violente.

Qu'est ce qui te donne le courage de survivre dans cette vie où l'on souffre mais où la société refuse les personnes qui souffrent, les personnes en deuil?...

Avec toute mon affection "une Maman"

Hors ligne Une Maman

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 81
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« Réponse #3 le: 01 Avril 2018 à 05:11:23 »
Dans ton premier message tu dis "seule dans ton désespoir", si tu lis tous les ressentis des autres endeuillés quelqu'ils
soient époux, enfants, frères et sœurs, parents, tu constateras que la plupart se sentent seuls eux aussi

Comme toi j'ai un mari, mais chacun vit le deuil différemment, il ne me parle jamais de Jérôme alors que je sais qu'il
ressent de la tristesse.

Tu me demande "ce qui me donne le courage de survivre dans cette vie où l'on souffre", malheureusement aucun courage de ma part, je reste seule pour pleurer et je refuse tout contact avec les personnes que je voyais avant, je les trouve superficielles, elles parlent de leurs "petits" problèmes, cela m'indiffère.

Je me fais violence uniquement pour mon petit fils de 5 ans qui a perdu son Papa, il a beaucoup d'amour a donner,
mais je ressens quelquefois en lui un désordre émotionnel qu'il ne sait pas exprimer.
Comme toi il a perdu un des  2 socles de sa vie.

Voilà ce que je peux te dire, as-tu lu les discussions de la rubrique vivre la perte d'un parent? cela peut t'aider?

Affectueusement 

Hors ligne orpheline...

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« Réponse #4 le: 01 Avril 2018 à 21:46:27 »
bonsoir "une Maman",
je te l'assure, vivre avec une souffrance mérite du courage,beaucoup de courage...mais je comprend que tu te fasses violence pour son petit.
Moi aussi, je me suis isolé des gens, leurs préoccupations me semblent si ridicules, je me sens en total décalage avec ce monde superficiel, matérialiste, souvent bien trop égocentrique...tout l'inverse de ma Maman.
je te remercie encore pour ta réponse, celà fait du bien de sentir un peu comprise même si nos histoires et toutes les histoires sont différentes.
Sinon, j'ai lu maintes et maintes rubriques et livres sur le deuil, sans que celà m'apaise...
La mort prend de plus en plus de place dans mon esprit...j'aimerais assister au procès de l'assassin de ma mère mais la justice est si longue et celà ne changera rien au manque, à cette irrémédiable absence.
Je ne peut plus rien faire, je ne sort plus de chez moi, je n'ai plus le goût à rien et le manque est de plus en plus difficile à supporter...
j'ai même du mal à pouvoir écrire.
Je tenais tout de même à te souhaiter du courage , celui de te faire violence et de partager de beaux moments avec le petit.J'aimerais te souhaiter aussi que ta douleur s'apaise mais je ne sais pas si celà est possible...
Merci d'être la Maman qui m'a écouté et répondu.
Avec toute mon affection.

Hors ligne Psychyn

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 21
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : existe-t-il des deuils impossibles? ...help me
« Réponse #5 le: 02 Avril 2018 à 12:47:02 »
Bonjour Orpheline,

L’intensité du lien qui vous unit à votre mère fait echo à celui qui m’unit à mon père, que la vie m’a arraché il y a plus de 4 ans dans des conditions atroces (maladie grave)....
Les mois, annees passant sans que je reprenne gout a la vie, me laisse effectivement penser que certains deuils sont plus bien plus difficiles que d’autres. Ce qui change dans mon cas avec le temps : mes crises d’hysterie, de rage, de pleurs sont moins frequentes, le tissu emotionnel s’etiolant a force mais le manque intense fait desormais partie de ma vie (je l’ai integre meme si c’est douloureux).
Plus la situation nous semble injuste, plus une rage interieure se cristallise et plus la souffrance s’enracine... Je pense que sans serenite sur ce plan, il est difficile de trouver un peu de repit. N’etant pas fataliste de base, je suis mal placee pour donner la moindre lecon, mais j’ai tendance à penser qu’une etape clé qui peut aider dans nos situations respectives c’est de nous dire que nos deux lumieres devaient nous quitter ainsi.. que la vie peut etre par essence terriblement injuste et cruelle, sans pour autant la haïr et la résumer à nos tragedies. Je dois avouer qu’a ce stade, je la hais toujours aussi vigoureusement mais bon, avec le temps « visiblement » cela peut evoluer donc ne perdons pas espoir..
Ce qui m’aide un peu a tenir pour l’instant c’est d’essayer d’etre a la hauteur des valeurs, de l’amour transmis par mon père exceptionnel. Que tout cela ne soit pas vain.. que ma vie ne se transforme pas en une immense deception et honte. Là encore y a du boulot a ce stade mais bon, essayons de tenir le cap.

Je vous souhaite vraiment de trouver un peu de serenité, ne perdez pas espoir.  Peenez bien soin de vous, par rapport à l’issue du proces notamment. J’ai tellement peur qu’elle ne soit pas a la hauteur de vos esperances et que cela ne vous mine encore plus. Vous le dites tres justement, malheureusement, cela ne changera pas fondamentalement votre situation, sauf à attenuer le sentiment d’injustice. J’espere ne pas vous heurter en disant cela, c’est tres personnel et c’est vous qui vivez cette situation, mais je tenais a vous faire part de cette inquietude ressentie en vous lisant.

Tendrement,
So
« Modifié: 02 Avril 2018 à 12:57:19 par Psychyn »