Auteur Sujet: Elle me manque  (Lu 52222 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne kathy5991

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 70
Re : Elle me manque
« Réponse #120 le: 30 Août 2012 à 14:14:54 »
Bonjour à tous,
Didier, j'aime bien ce que tu as mis, et pour ma part Papa, c'est l'héridité et je n'ai plus rien. Je suis comme un arbre sans tronc.
Comme tout le monde ici, c'est dur il n'y a pas un jour où je ne pleure mon Papa. Et quand je te lis Flemming et que je vois que tu es dans le meme état que moi au bout de deux ans, j'ai peur. Je me demande si j'aurai cette force de souffrir durant autant de temps. Je suis shoutée aux médocs du psy.
Je pars demain dans le Nord où les cendres de Papa reposent et je dois les montrer à mes deux filles, douloureuses épreuves car elles ne sont pas venues aux funérailles car je ne voulais pas qu'elles assistent à cette épreuve, l'une étant en période d'examen et l'autre n'ayant que 14 ans.
L'homme est fait pour souffrir.
Bon courage à vous toutes et tous.
Catherine
le deuil c'est dur!

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Elle me manque
« Réponse #121 le: 04 Septembre 2012 à 20:10:17 »
Affectueusement à vous Flemming,  Eriasroc , vous  toutes et tous.

Je vous lis régulièrement, vos témoignages sont  précieux sur ce forum....

Que de votre côté,  vous puissiez trouver le réconfort que vous méritez je vous le souhaite vivement.

En pensée avec vous.   Mamm'j
« Modifié: 04 Septembre 2012 à 20:14:31 par Mammj »

Hors ligne eriasroc

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 252
Re : Elle me manque
« Réponse #122 le: 05 Septembre 2012 à 03:18:01 »
Merci mammj pour ta réponse.

Johann, je viens de lire ton message et ne pouvant pas te répondre sur ton topic je te réponds ici. S'il te plait, appelle le webmaster sur le numéro qu'il t'a donné si le terme "frère d'infortune" à réellement une signification pour toi. Tu peux également me joindre par mp si tu le préfères.
@ bientôt
- Le deuil, c'est nul
- Je vais mal, mais grâce à vous je vais mieux, Merci

maé

  • Invité
Re : Elle me manque
« Réponse #123 le: 05 Septembre 2012 à 03:42:05 »
Je voudrais vous partager mon expérience.
La mort d'une personne aimée est trop dure pour que nous puissions y survivre.
Si nous continuons à vivre c'est que quelqu'un nous aide :pour moi la mort de mon grand-père à été révélateur de l'existence de DIEU.
Notre corps à des limites:vieillesse
Mais pas notre Esprit.
On ne se voit pas vieillir dans sa tête.on est toujours jeune.
Alors à un moment donné il faut partir.C'est comme l'enfant qui au bout de 9 mois vient à la vie.Et cette vie nous y tenons.
Nous sommes faits pour aimer et seul l'Amour vrai sera emporté dans notre coeur.

je sais que Dieu existe et qu'il nous donne tout gratuitement .Et si nous sommes capables de nous émouvoir c'est parce que nous lui ressemblons.
maé

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Elle me manque
« Réponse #124 le: 05 Septembre 2012 à 17:22:15 »
Bonjour Johann 02,
Si vous nous lisez je souhaite que vous ayez appelé le numéro qui vous avait été communiqué.... pour vous libérer de ce qui vous pèse. Je vis votre désarroi à part que moi, je suis une mère sans enfant que je voudrais voir en vie ! C'est tellement injuste que je sois là...
Ma Cath avait de belles années devant elle.... Je ne m'en remettrai jamais ! J'essaie de tenir car nous avons déjà eu deux deuils, ma mère en mai 2011 et sept semaines plus tard ma fille, et je sais ce que cela représente pour ceux qui restent notamment en paperasseries et démarches administratives.... Qui s'en occupera ?
Toutefois, ces longues journées sans parler à personne , à ruminer la souffrance psychique puis somatique qu'a endurée  mon enfant
me donnent envie de hurler... Quand je n'en peux plus, je l'avais déjà écrit, j'appelle une ligne d'écoute n'importe où en France
soit "à vivre son deuil", l'Unafam,  aux horaires proposés, soit le soir ou  week end à SOS amitié 24/24 quelque part où une  ligne est libre....
Je peux en toute neutralité, et anonymement je préfère, exprimer ce qui me ronge, ça me soulage un temps... Comment faire autrement quand le chagrin fait fuir ?
J'aurais tant voulu amener ma fille à appeler un site pour la dépression mais à force de ne pas vouloir être intrusive, je n' ai pas été suffisamment à l'écoute de son malêtre .... c'est risqué de tout garder à l'intérieur !
Je ne veux pas vous importuner... j'ai conscience que vous souffrez et que la situation vous est insupportable....
Le peu de force qu'il me reste, je voudrais toutefois le partager avec vous !
Mes affectueuses pensées ainsi qu'à Eriasroc.
Et douceur et paix à tous....  Mamm'j
« Modifié: 05 Septembre 2012 à 18:02:38 par Mammj »

Hors ligne kathy5991

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 70
Re : Elle me manque
« Réponse #125 le: 05 Septembre 2012 à 18:50:49 »
Johann
Nous tenons à toi, pas de bétise, nous sommes la.
Pleins de bisous d'amour et de tendresse dans ce moment de détresse.
Je sais combien la situation est insurmontable.
Nous souffrons tous.
Courage et pas de bétise!!!!
Bisous
Catherine
le deuil c'est dur!

Hors ligne eriasroc

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 252
Re : Elle me manque
« Réponse #126 le: 07 Septembre 2012 à 19:40:59 »
Bonsoir,
un ti temps pour partager ce bad trip avec vous, je ne vois pas grand monde a même de le comprendre mieux.
Dans le cadre de la formation que je fais on fait un exercice qui m'a parlé et je repars a bloc. Le lendemain nouvel exercice qui libère pas mal d'émotion pas forcément cool. Grace à l'exercice de la veille j'encaisse bien jusqu'au moment ou la personne qui le faisait lui parle du compliment que son fils lui à fait. J'ai tenu environ 1min30 avant de partir en courant de la pièce, je ne pourais jamais plus dire à ma mère a quel point je l'aime et franchement ça fait mal. Ca faisait longtemps que ça n'avait pas jailli aussi fort. J'ai compris les raisons, j'en ai tiré le positif comme je le pouvais mais la douleur tarde à partir ou en tout cas à revenir au niveau de la veille.

Elle me manque.

Pour la note positive entre deux larmes. 1 On a des nouvelles de johann et ça, c'est une bonne news. Ma formation avance bien, j'ai participé à un salon d'entrepreneur et j'ai eu l'occasion d'exercer pour la première fois avec une personne que je ne connaissais pas et ça c'est très bien passé, c'est encourageant pour l'avenir.
Voila les good vibes que je voulais vous envoyer.
Mille bisoux, mille mercis d'être là, d'être ce que vous êtes car malgrés la douleur que je ressens chez vous, on sent surtout la bienveillance qui vous habite.
@bientot
- Le deuil, c'est nul
- Je vais mal, mais grâce à vous je vais mieux, Merci

Hors ligne johann02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
Re : Elle me manque
« Réponse #127 le: 08 Septembre 2012 à 18:20:14 »
Bonsoir Didier,

J'ai lu et relu ton message qui m'a rendu quelque part triste.Tu sais que je pense à toi, même en cette période très difficile et ma fragilité excessive.En effet, ne plus pouvoir dire "Maman je t'aime" est une frustration indélébile et cruelle....
Bien à toi mon "frère de coeur"....
Amicalement.
Johann
"Dis, quand reviendras-tu ?"

Hors ligne johann02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
Re : Elle me manque
« Réponse #128 le: 08 Septembre 2012 à 18:23:51 »
Bonsoir,

merci à tous pour vos élans de tendresse, de générosité et d'humanisme..Je ne peux me défaire de cette tristesse envahissante et de ce manque cruel...Je ne peux vivre sans maman, "tout simplement"....Oui, je suis encore là pour le moment.....
Bien à vous, avec toute ma tendresse et mon "amour"....( vous comprendrez le sens de ce mot)...
Merci encore et encore.
Bien à vous.
Johann
"Dis, quand reviendras-tu ?"

Hors ligne flemming

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 195
Re : Elle me manque
« Réponse #129 le: 08 Septembre 2012 à 18:36:42 »
Difficile de passer à autre chose...le pourrons-nous un jour ?
j'ai l'impression de survivre, plutôt que de vivre : je suis contente le soir de m'endormir : le matin, je me lève encore plus fatiguée que la veille. En plus sur le plan santé : j'attrape tout ce qui traîne : depuis trois mois, j'ai mal à la gorge, je vomis et j'ai des quintes de toux :  d'après mon médecin c'est l'estomac.
Amicales et tendres pensées

Hors ligne eriasroc

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 252
Re : Elle me manque
« Réponse #130 le: 09 Septembre 2012 à 10:51:00 »
Je ne peux répondre que pour moi, mais non je sais que pour moi ça ne passera jamais. Mais je sais que je pourrais vivre avec et d'ailleur je veux vivre avec.
Je crois que je viens de comprendre ce que je viens de dire a calepat dans son post. Pour moi faire le deuil, c'est oublier. C'est surement faux mais c'est comme ça que je le vois. J'ai la désagréable impression que le deuil est l'une des dernières choses qui me relient avec ma mère avec une intensité aussi forte que l'amour que j'avais pour elle même si celui-ci est toujours présent.

Les larmes rendent difficile de terminer sur une note positive donc j'attrape la première chose qui me passe par la tête. Cet aprem je vais voir un concert avec un pote (celui qui a perdu sa femme récemment) et ça sent les bonnes vibes et ça fera plaisir de le voir.

Merci pour le temps que vous avez consacré à mon message.
@ bientot, courage à vous
- Le deuil, c'est nul
- Je vais mal, mais grâce à vous je vais mieux, Merci

Hors ligne mam'deCath

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 815
Re : Elle me manque
« Réponse #131 le: 09 Septembre 2012 à 11:47:57 »
Bonjour Eriasroc, bonsoir à tous,
Bien sûr que vous n'oublierez jamais votre mère tant aimée qui vous a choyé.... mais justement vous intégrez ce qu'elle a toujours voulu pour vous... et vous commencez en douceur à assurer la continuité de son "investissement moral et affectif" à votre égard, à l'égard de son enfant chéri ! N'est-ce pas la plus belle preuve de reconnaissance et d'amour que vous puissiez  lui apporter ?
Vous en avez trouvé l'espoir et puis la force, alors... pour Vous et pour Elle, bonne route...
Mes affectueuses pensées.
Mamm'j
« Modifié: 10 Septembre 2012 à 09:17:56 par Mammj »

Hors ligne caletpat

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 107
Re : Elle me manque
« Réponse #132 le: 10 Septembre 2012 à 22:58:30 »
bonsoir a tous

flemming je suis tout a fait d'accord avec ton message ce que tu exprimes c'est exactement ce que je ressens pour la disparition de mes parents je survis et non ne vis ...
et meme si mon entourage en ce moment m'invite a oublier pour tourner la page comme ils disent et bien moi ça m'insupporte car je veux tout sauf oublier et je veux que l'on continue a parler de mes parents qu'ils continuent de " vivre " a travers nos recits ...et je sais que jamais je ne les oublierai je les aimais trop pour ça ...et meme si les mois passent la plaie est tjrs aussi vive et leur absence m'est tres douloureuse a vivre ...peut etre suis je folle mais c'est mon ressenti ....

bon courage a tous
pat

Hors ligne eriasroc

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 252
Re : Elle me manque
« Réponse #133 le: 12 Septembre 2012 à 10:31:36 »
Si tu es folle, nous sommes fous tous les deux
Je ne suis pas fou (enfin pas dans ce cas là)
Tu n'es donc pas folle.

J'ai fait le devis pour aller en guadeloupe, Je passe prendre mon billet dans la semaine. Je vais ENFIN pouvoir aller revoir la tombe de ma mère, un an, j'ai jamais été séparé d'elle pendant plus de 3 semaines et la ça fera un an qu'on est sur deux continents différents. Ce n'est pas juste.
- Le deuil, c'est nul
- Je vais mal, mais grâce à vous je vais mieux, Merci

Hors ligne titeac

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
Re : Elle me manque
« Réponse #134 le: 21 Septembre 2012 à 23:28:08 »
Bonsoir,
Je viens de m'inscrire. Je ne sais pas si ça m'aidera. J'ai lu beaucoup de forums sur le sujet sans avoir pour autant l'envie, le besoin d'écrire. Je ne comprends pas. Je n'accepte plus, c'est impossible. Ca fait 10 mois et c'est comme si c'était hier et je souffre tellement je ne comprends pas j'allais mieux je pensais même que c'était derrière moi en juillet, puis j'ai replongé en août, mal-être, absurdité de la vie, souffrance, et là ça recommence, je rêve d'elle, me réveille en pleurs, je n'accepte plus, ce n'est pas possible qu'elle soit morte, que je ne la revoie plus jamais de ma vie, ne l'entende plus jamais de ma vie... Je ne comprends pas à quoi ça sert que je vive maintenant, elle n'est plus là pour me voir, ne saura jamais ce que je vais devenir, ce que je vis en ce moment, ne sera jamais grand-mère. Ma mère s'est suicidée après plusieurs tentatives en 5 ans elle a réussi... Elle était en dépression. Je n'arrive pas à mettre de mots sur ce que je ressens en fait. C'est illogique,incompréhensible, un cauchemar, j'allais bien mieux qu'aujourd'hui il y a 9 mois par exemple, j'ai lu les phases du deuil, j'ai lu le livre après le suicide d'un proche, je sais tout ça, que c'est normal etc mais j'ai peur de tomber en dépression comme ma mère, et d'un côté je ne sais plus... C'est trop compliqué, les mots sont trop faibles, imprécis, ma vie est détruite en fait, j'avais raison, c'est ce que j'ai pensé quand j'ai appris sa mort, et c'est vrai, plus rien n'a de sens, d'intérêt, c'est fichu, ma vie est détruite, je ne pourrai plus jamais connaître le bonheur, l'insouciance, la joie de vivre, c'est fichu d'avance alors que j'ai à peine 23 ans, super... C'était la personne que j'aimais le plus au monde, j'étais sa seule fille, elle n'avait pas de compagnon, et je l'aimais tellement. Je ferais tout pour qu'elle revive tout .. Parfois je me raisonne, je redeviens normale, je me dis qu'elle souffrait etc, parfois je ne comprends plus, parfois je l'oublie, n'y pense plus, parfois je culpabilise car elle s'est suicidée j'aurais dû faire davantage, encore plus, mais j'étais jeune, ne comprenais pas forcément cette maladie, j'ignorais plein de choses que je découvre à peine, je suis en colère, parfois elle est très présente, le pire c'est de me dire que je ne la verrai plus jamais de toute ma vie qu'il n'y aura plus jamais aucun lien, qu'elle ne me voit pas, ne m'entend pas... et ça c'est impossible... J'aimerais garder espoir, mais maintenant je vis dans un moindre mesure sa dépression, si on n'a plus goût à la vie, plus de volonté, que la maladie nous a totalement isolé socialement, qu'on souffre chaque jour, sans répit, maintenant je comprends qu'elle ait voulu mettre un fin à cette souffrance, je comprends alors que moi je ne le vis pas tous les jours, pas dans tous les instants, je ne sais pas comment elle a fait, elle était vraiment courageuse. J'espère qu'elle a su que cette fois elle avait réussi même si je sais que c'est impossible. J'espère qu'elle n'aurait pas regretté son geste, je sais que non car elle souffrait énormément, mais j'espère que ce n'était pas un geste durant une sorte de crise. Je pensais pouvoir la guérir pendant des années j'y croyais et un jour j'ai compris que j'étais impuissante. C'est dur de se dire que l'on n'a pas suffit, que malgré notre présence et notre amour, notre mère a décidé de mourir, de nous abandonner, de ne plus être là pour nous protéger, je suis retombée sur une lettre où elle disait qu'elle serait toujours là pour moi.. C'est horrible de lire ces mots. Je me dis que je pourrais éviter cette souffrance en ne ressassant pas sur ce forum par exemple mais on dit qu'il faut que toutes les émotions sortent, qu'il ne faut pas les éviter... Je n'ai aucune solution miracle pour sortir de ces états de désespoir alors je tente. J'espère trouver en vous des oreilles compréhensives et pourquoi pas des paroles réconfortantes ou qui sait, même si je sais que c'est impossible, une solution miracle ou que l'on m'apprenne que ma mère n'est pas morte, ou que non même si ma mère n'est plus là physiquement elle est présente quand même.. Merci d'avance