Auteur Sujet: Décès subite de ma maman, deux mois piles avant ma majorité  (Lu 710 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne oceaned

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour à tous, je suis Océane et ma mère est morte y'a 1 mois,  je ne sais pas vraiment si en parler ici est une bonne chose.. Mais je pense que j'ai besoin de m'exprimer. J'ai perdu ma mère le 23 mai 2017, elle est morte d'une rupture d'anévrisme au cerveau, en train de planter des pommes de terres dans notre jardin. C'est mon grand frère de 29 ans qui l'a retrouvé avant de partir au travail à 7h20. Je crois que je ne réalise toujours pas et je ne veux pas réaliser parce que ça me parer impossible et inimaginable. Je crois vraiment que la vie s'archarne sur notre famille..c'est tellement injuste, nos vies commencés enfin à aller mieux, pour tout vous dire, mes parents étaient divorcés depuis 11ans, et puis après je ne sais quel miracle ils se sont remis ensemble à l'été 2016, c'était merveilleux. On était heureux. Au mois de Mars 2017, ma mère a subit une sleeve afin de perdre du poid, tout c'est très bien passer, elle était bien dans sa peau, perdait rapidement du poid, commencer à se racheter de beaux vêtements etc. Nous la soutenions tous. J'aimais ma mère plus que tout au monde, je l'aime toujours autant. Ce qui m'énerve le plus je crois c'est le fait d'avoir fait des projets toutes les deux pour cet été, mais ils resteront inachevés. On devait partir en vacances qu'entre mère et fille, elle devait venir avec moi le jour où je me ferai tatouer, on devait boire un coup ensemble le jour de mes 18 ans, qui est donc le 23 juillet, en passant par là, l'anniversaire de mon frère est le 23 février, c'est quelque chose qui m'énerve aussi parce que c'est comme si tout était lié, comme si sa mort était annoncé et qu'on a rien vu venir. Je me sens tellement stupide et je sens que rien qu'en écrivant ces mots la colère me gagne. Je ne sais pas trop par quoi continuer...Je me sens perdue dans mes émotions, c'est tellement difficile à gérer, d'autant plus que je dois aussi supporter la colère de  mon frère. Je n'ai pas toujours eu que des bons moments avec lui, parfois ça partait vraiment très loin, je pleurais mais maman était la pour me consoler. Mais maintenant je n'ai personne. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir, je me sens tellement vide, c'est une douleur tellement forte que j'ai l'impression qu'on m'a arraché le cœur. Je n'avais pas prévue ça pour ma mère, elle méritait infiniement plus, elle méritait d'etre heureuse, quand j'aurai eu un bon job, j'aurai voulu lui acheter une belle maison au soleil, la mettre dans une bonne situation.. Ma mère n'avait pas vraiment d'argent, son salaire n'était pas énorme, mais elle s'est toujours débrouillée pour que nous ne manquions de rien, elle se privée parfois elle même pour me faire plaisir, elle s'est toujours démener à fond pour les autres mais elle n'avait jamais grand chose en retour, elle a toujours travaillé pour les autres, elle ne s'offrait que rarement des plaisirs. Et ça m'énerve, je regrette tellement de ne pas en avoir fait plus. Elle va tout rater, elle va rater ma majorité, l'obtention de mon permis de conduire, mes études, mon premier job, tout... 20 min avant qu'elle meurt, elle m'a emmener à mon arrêt de bus en voiture, elle allait bien, et je suis desecendue en lui disant juste "à ce soir bisous" et je n'arrive pas à me rappeler de ce qu'elle m'a dit en retour, et ça m'énerve je me sens vraiment plus que bête.  Je me suis toujours dis "je veux dire à mes parents que je les aime une derrière fois avant qu'ils partent" et putain je n'ai pas pu le faire... La vie est tellement injuste, on m'a enlevé ma mère alors qu'elle commencé à avoir une vie meilleure. J'ai l'impression de me répéter, je suis désolé, j'ai un peu de mal à avoir une réflexion organisé en ce moment. Ma mère était fibromyalgique et elle se battait contre sa maladie tous les jours, comme une vraie héroïne. Elle était forte, vraiment très forte et la vie ne lui a vraiment pas fait de cadeau, mais elle gardait espoir, elle était persuadée que nos vies s'amélioreront.
Jamais ne n'aurait penser perdre la mère a cet âge là.. et je ressens de la culpabilité parce que avant sa mort, ça faisait une semaine qu'elle avait un violent mal de tête qui ne passait pas. Et son médecin a dit que c'était les effets secondaires de ses antibiotiques, mais on aurait dû lui dire d'aller aux urgences, elle était vraiment dans un mauvais état.
J'ai encore l'impression qu'elle va revenir, qu'elle est juste partie  en vacance ou faire les courses, des fois lorsque je reçois un message je me dis "ça doit être maman", mais je pense que ce sont des réactions normales.  Pour l'instant ça va, la pression des examens me font penser à autre chose, je passe mon dernier oral demain et je vais essayer de me donner à fond pour ma mère, pour la rendre fière. Elle était déjà très fière de moi, j'etait un peu comme son trophée, grâce à ma réussite scolaire, j'aurai d'ailleurs beaucoup aimé qu'elle lise mon dernier bultin et la voir sourire. Je l'aime, elle était ma vie.   
Merci à tous pour votre temps
« Modifié: 26 Juin 2017 à 18:07:23 par oceaned »

Hors ligne HUB84

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 102
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès subite de ma maman, deux mois piles avant ma majorité
« Réponse #1 le: 26 Juin 2017 à 23:47:17 »
Bonsoir,

La seule chose que j'ai appris avec le deuil, cest que rien n'est permanent, tout fini à un moment donné, sans que l'on puisse maîtriser quoique se soit, il faut essayé de vivre l'instant présent sans trop faire de projet.
La mort est partout à chaque instant, c'est la seule certitude.
Courage dans cette épreuve qui marquera à jamais ta vie.

Hors ligne Eva12

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès subite de ma maman, deux mois piles avant ma majorité
« Réponse #2 le: 06 Août 2017 à 10:15:54 »
Je comprends. Le décès de mon père aussi est arriver subitement car les médecins m'ont dit que le pronostic vital n'est plus engagé. Quand on dit ça et que deux jours plus tard on appelle et on dit qu'il est est décédé. Mon père est décédé d'une crise cardiaque causé par un AVC. Il a été difficile pour moi d'y croire pourtant je l'ai vu mort. Je compatis beaucoup pour toi. C'est très dur. Il est décédé 1 mois et 9 jours avant ta maman... Et aujourd'hui je n'accepte pas

Hors ligne Marsou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès subite de ma maman, deux mois piles avant ma majorité
« Réponse #3 le: 06 Août 2017 à 19:58:08 »
Bonsoir Eva,

Parler peut t'aider énormément que ce soit ici ou avec d'autres personnes, il est primordial pour toi de ne pas garder tout sa en toi. Si tu arrive à libérer ce que tu a sur le coeur tu passera à cap symbolique.

J'ai moi même perdu ma mère à l'âge de 18 ans, peu de temps avant l'obtention de mon permis, de mon bac, j'ai pensais plusieurs fois à tout laisser tomber. Mais ce qu'il faut te dire c'est qu'a chacune de tes réussite ta mère ou qu'elle soit sera fière de toi, bat toi pour elle, vie à fond chaque moment de ta vie en sa mémoire.

Raccroche toi aux choses importantes pour toi ( famille, amies, petit ami) et ne baisse pas  les bras , ce sera dur mais relève toi à chaque fois et tu verras à force tu sauras contrôler cette douleurs et ne faire ressortir que les bons moments.

Prends soin de toi