Auteur Sujet: Décès de mon père et perte de repères, je ne sais plus rien  (Lu 406 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne lynha

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Je ne sais pas par où commencer, j'espère que mon propos ne sera pas confus... d'avance, merci de votre lecture attentive...
J'ai 41 ans et mon père est décédé le 23 août (il en avait 85, je suis une "gosse" de vieux, comme on disait à une époque, maintenant c'est plus courant, mon père avait 44 ans quand je suis née, ma mère 38).
Je ne suis pas fille unique, mais je le vis presque comme tel : mon frère aîné est décédé il y a 8 ans, je l'ai alors ressenti à l'époque comme une immense perte, dont j'ai bien eu du mal à me relever, j'ai également un autre frère, mais il vit à l'autre bout de la France et - comment dire - il n'est pas très causant parfois, pas très axé "sentiment", du moins ne le montre-t-il pas (quand notre frère aîné est décédé, j'ai naïvement cru que cela nous rapprocherait, mais le chagrin n'a rien fait).
Je m'occupe de mes parents depuis quelques années depuis qu'ils ne vivent plus ensemble (ils se sont séparés très tardivement) et ces trois dernières années plus particulièrement. Je gère tout, toute seule.
Quand mon père est décédé, outre l'immense chagrin que j'ai ressenti, j'ai dû gérer les choses que l'on doit faire dans pareil cas. Mon frère n'est arrivé que le 3ème jour, quand le plus gros était fait, si je puis dire. Déjà qu'avant, il ne me demandait jamais si ça allait, quand je gérais les parents, là pareil. Je vous passe son stress, ses manières parfois désagréables de me parler, ce n'est pas le propos.
Toujours est-il qu'en fait, la phase "active" post-décès étant passée (paperasses, etc... où je me suis encore tout "coltiné"), je me retrouve vide, vidée. Je pars, par moment, comme maintenant, dans de grands accès de tristesse, je pleure, et surtout, je me sens si seule. Mon mari est une personne adorable, mais je ne veux pas forcément toujours lui parler de ça. Le reste des personnes, personne ne me demande de news, personne ne s'inquiète de notre détresse (j'imagine que vous tous avez vécu ça...), personne, et c'est exactement ça, je me sens si seule. Pas d'épaule sur qui pleurer, pas d'oreille pour écouter, pas de petit mot gentil (j'ai quand même une amie qui est passée elle-aussi par là et avec qui je peux en parler un peu, mais à distance, nous ne vivons pas côte à côte.... les gens qui ne sont pas passés par là sont totalement indifférents, ce que je peine à comprendre, ma foi, quand des connaissances ont vécu ça, je me suis mise à leur place, je demandais des news.... mais tout se fait toujours dans un seul sens. je suis cette amie qui accompagne une amie qui a le cancer à sa chimio, qui prend des news de celle qui a été opérée (mais moi, qui prend de mes news? personne...
Je ne sais pas ce qui est le plus dur, la famille ou les amis? tout le monde s'en tape. On passe à autre chose. Pas que j'ai envie de ressasser, mais je sais que j'ai besoin de ça pour m'entendre dire qu'il faut avancer. Sans cette étincelle, je n'y arrive pas. Je sais que je ne dois pas attendre des autres, mais pourquoi j'ai été présente pour certaines personnes et qu'en retour, personne n'est présent pour moi?
Je crois aussi que comme je me débrouille pour tout bien gérer, tout bien faire, on pense que je suis quelqu'un de dur - alors que bon, ils connaissent le chagrin que j'ai eu, pour certains - alors au final, on se dit que "non", je n'ai pas besoi nd'aide, d'un mot gentil que ce sont des choses trop superficielles pour moi. Sauf que moi j'ai besoin de ça, de cet amour, de cette amitié...
je pourrais écrire des kms de ce que je ressens, mais j'espère avoir réussi à résumer ma pensée..
J'espère que vous aurez (un peu) compris mon état "d'âme" et cet immense vide que je ressens... j'ai juste besoin d'une épaule, d'un peu d'écoute...
Merci de m'avoir lue

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2222
Re : Décès de mon père et perte de repères, je ne sais plus rien
« Réponse #1 le: 04 Octobre 2017 à 15:23:10 »
Ma psy disait que , paradoxalement...c'est à nous d'éduquer les proches à nos besoins ... il faudrait pouvoir leur dire de quoi on a besoin...Ceux qui réussissent à le faire sans animosité, apparemment, récoltent un peu d'aide...
Certains envoient un mail ; une copie d'un article de Christophe Fauré...
Je n'ai pas su faire ça...
mais toi, tu peux tenter... peut être...pour rompre ce sentiment de solitude...

Hors ligne lynha

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Décès de mon père et perte de repères, je ne sais plus rien
« Réponse #2 le: 04 Octobre 2017 à 15:51:00 »
Ma psy disait que , paradoxalement...c'est à nous d'éduquer les proches à nos besoins ... il faudrait pouvoir leur dire de quoi on a besoin...Ceux qui réussissent à le faire sans animosité, apparemment, récoltent un peu d'aide...
Certains envoient un mail ; une copie d'un article de Christophe Fauré...
Je n'ai pas su faire ça...
mais toi, tu peux tenter... peut être...pour rompre ce sentiment de solitude...

merci de ta réponse, je ne connais pas Christophe Fauré, peux tu m'éclairer? Je trouve ça dur de devoir exprimer un tel besoin, et puis à qui, comment? Je suis perdue et je me vois mal, en dehors de mon mari, demander à qui que ce soit... enfin, je ne sais pas exactement de quel article il s'agit !

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2222
Re : Décès de mon père et perte de repères, je ne sais plus rien
« Réponse #3 le: 04 Octobre 2017 à 21:52:18 »
Je ne retrouve pas l'article auquel je pense , alors je te mets le lien vers celui ci:

http://deuil.comemo.org/que-dire-a-une-personne-en-deuil

Hors ligne lynha

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Décès de mon père et perte de repères, je ne sais plus rien
« Réponse #4 le: 05 Octobre 2017 à 08:57:37 »
Je ne retrouve pas l'article auquel je pense , alors je te mets le lien vers celui ci:

http://deuil.comemo.org/que-dire-a-une-personne-en-deuil

merci !il est en tout cas difficile de dire aux gens ce dont on a besoin, et on est- de fait, vite oubliés... m'enfin c'est comme ça, chacun de son côté, alors que toi, tu penses aux autres :(

merci encore