Auteur Sujet: Décès brutal et culpabilité  (Lu 142 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Rosebud

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Décès brutal et culpabilité
« le: 22 Octobre 2018 à 16:11:39 »
Bonjour à tous,

J'ai 27 ans et je me retrouve orpheline de mes deux parents. Je suis perdue, je n'arrive pas à vivre, je reste simplement enfermée et je ne vois presque personne. Je n'arrive pas à avancer, à penser à mon avenir, à essayer de m'en sortir...

Cela fait plus de 10 mois qu'en me levant un matin, j'ai retrouvé ma Maman décédée dans son lit... Mon père est décédé d'une longue maladie il y a 6 ans, je m'en suis plus ou moins remise avec le temps, mais ma Maman est décédée si brutalement que je n'arrive pas à m'en remettre.

Elle buvait beaucoups depuis aussi longtemps que je m'en souvienne, et nos relations étaient très compliquées à cause de ça. Nous nous aimions cependant énormément,  elle était ma p'tite Maman. On se disputait beaucoup mais on était toujours là l'une pour l'autre. Elle est décédée des suites de cet alcoolisme, à cause de varices oesophagiennes qui ont provoquées une hémorragie interne.

Je ne cesse de me demander si j'aurais dû voir que ça n'allait pas quand elle est partie se coucher, ou si elle m'a appelé pendant la nuit, ou si j'aurais pu éviter ça bien avant. Aurais-je du la laisser seule et vivre ma vie comme mes soeurs l'ont fait? Aurais-je dû l'obliger à soigner son alcoolisme? Nos disputes l'ont-elles enfoncé encore plus dans ce problème? Suis-je responsable?

Mes soeurs et ma grand-mère me reproche d'être responsable de sa mort. J'ai perdu mes parents, et ma famille me tourne le dos.

J'ai des connaissances qui sont contents de me voir, mais je n'arrive pas à profiter de les voir, à moins d'être moi-même alcoolisée. Je n'ai qu'un ami que je vois ou appelle tout les jours, mais il ne sait jamais quoi me dire quand je me met à parler de mes sentiments et de mon deuil. Donc je n'en parle plus.

Je suis seule avec tout ça et je pense régulièrement à aller rejoindre mes parents. J'ai eu des soucis d'alcool par le passé, et depuis le décès de ma Maman, je bois à nouveau quotidiennement et en excès. Je me sens moins triste et je suis plus drôle pour les autres à ces moments, mais je sais également que c'est un problème. Je ne veux pas finir comme mes parents, mais je ne vois pas quoi faire d'autre.

Je suis au fond du trou, et j'ai l'impression de continuer à creuser.

Je me sens comme une enfant qui se retrouve seule dans un monde qu'elle ne connaît pas et qu'elle ne comprend pas.

J'ai tenté de reprendre des études en septembre, mais avec la vente de la maison de mes parents, ma maison, et la fin de la succession la semaine dernière j'ai abandonné...

Je veux partir de ma région et recommencer à zéro mais je ne sais pas quoi faire une fois partie. Ici il y a trop de mauvais souvenirs, mais là-bas c'est l'inconnu. Arriverais-je un jour à avancer et à ne plus me sentir si mal, si coupable, si perdue? Je doute de tout, et je n'arrive pas à me décider sur quoi faire.

Comment laisser cette partie douloureuse de ma vie dernière moi?
Comment avancer et faire le deuil de mes parents, de ma maman surtout, et de ma famille en général?
Comment reprendre ma vie en main?
Comment arrêter de me sentir coupable de tout?

Je ne sais pas si vos réponses ou vos témoignages pourront m'aider, mais il faut bien que je commence quelque part.

Merci à vous de m'avoir lu, et merci à ceux qui me répondront.

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Décès brutal et culpabilité
« Réponse #1 le: 22 Octobre 2018 à 22:34:12 »
Salutation à toi, camarade de deuil.

J'espère que le forum te sera bénéfique.

Nos histoires de vie se ressemblent sur quelques points, déjà, nous avons pratiquement le même âge, toi 27, moi, tout juste 28 ans. Et nous avons l'un et l'autre, perdu nos chères mamans dans des circonstances très brutales, dans mon cas, il était question d'un arrêt cardiaque.

Et pour l'alcoolisme, c'est du côté de mon père, et non de ma mère, qui ne buvait pas du tout d'alcool d'ailleurs. Et aussi longtemps que je me souvienne, mon père buvait déjà de l'alcool, plus que de raison.

Je ne lui donne pas de nombreuses années à vivre. Je ne serai pas si étonné de me retrouver orphelin à 30 ans.
Et tu ne serais sans doute pas surprise si je te disais qu'il est très difficile pour l'entourage de pousser la personne à suivre un traitement, il faut déjà que la personne soit d'accord !. Du temps de maman, nous n'avons jamais réussi à lui faire cesser l'alcool, au mieux il arrivait à stopper, 1 mois ou deux et puis il reprenait de plus belle.

Je compatis quant à la détresse que tu vis, mais j'ai envie de dire(j'espère que mes paroles ne te choqueront pas.) que nous, les enfants, nous ne sommes pas foncièrement responsable des problématique que peuvent rencontrer nos parents et il y a des problématiques, comme l'alcoolisme, qui est déjà suffisamment difficile pour l'entourage à gérer émotionnellement parlant, que nous avons donc que peu de solution à notre actif, étant que l'on était ou le restant, happés par la situation. 

C'est terrible que tes proches te tiennent responsables du décès de votre maman. C'est profondément injuste. Je ne dis pas ça en l'air, mais pour moi, tu ne pouvais pas le deviner, tu ne pouvais pas le savoir, tu n'as pas à te reprocher le décès. Elle buvait certes, mais rien ne pouvait présager d'une mort si brutale.

Tes proches sont sans doute eux aussi en souffrance et il arrive que pour alléger la souffrance, un Bouc émissaire soit élu responsable à tort.

Je te conseillerais vivement de stopper ou pas pour commencer de diminuer ta prise d'alcool, savais tu qu'il y a un risque accru d'alcoolisme lorsqu'un de nos parents est alcoolique ?.

Méfie-toi en de l'alcool. Ne te sens jamais obligé d'en prendre pour ''faire bien'' en société.

Tu ne vois pas quoi faire, mais pourtant, il en existe des idées, peut-être qu'un psychologue, te ferait du bien, une personne spécialisée dans le deuil, serait un plus. Cela te permettrait de vider ton sac. Et de démêler la culpabilisé qui t'habite. Et tu as bien fait de d'être inscrite ici, c'est un bon point, l'ambiance est bienveillante et l'on essaye les uns les autres de s'entraider.

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1748
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal et culpabilité
« Réponse #2 le: 25 Octobre 2018 à 19:35:45 »
Bienvenue parmi nous, Rosebud.
27 ans, c'est bien jeune pour perdre ses parents.
Tu doutes, tu es perdue, c'est tout à fait normal, et ça peut durer un bon moment.
Les questions que tu te poses sont universelles, incontournables sans doute et liées au fait que malgré tout l'amour que nous portons à nos proches, ils disparaissent un jour. Nous sommes souvent impuissants face à ça et l'admettre est difficile.

Comment faire ? Tout d'abord te faire confiance. Tu me parais, tout comme Vortex, bien mature pour ton âge.
On perçoit dans ton message des ressources et une volonté dont tu n'es peut-être pas consciente, mais ça viendra.

J'aimerais juste te dire de prendre bien soin de toi, de laisser les émotions t'envahir pour les user au fil du temps.

As-tu des proches à qui parler ?
Comme tu le sais, l'alcool n'est pas ton ami, il rendra les choses encore plus difficiles.
Une écoute bienveillante et patiente est un meilleur accompagnement mais le chemin du deuil est en grande partie solitaire.
Le côté positif, c'est qu'on apprend à être doux et patient avec soi-même,

Sur ce forum, nous te comprenons, nous t'entourons et nous te réconforterons si besoin.
6 mois et demi après la perte de mon mari, je viens encore puiser des forces ici.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

En ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1748
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal et culpabilité
« Réponse #3 le: 25 Octobre 2018 à 19:40:27 »
Voici le lien vers la boîte à outils.
Tu y trouveras beaucoup de lectures, de réponses, de fils à lire...

http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Décès brutal et culpabilité
« Réponse #4 le: 29 Octobre 2018 à 13:16:11 »
rose bud bonjour

un enfant ne PEUT et ne DOIT pas être le parent de son parent, en tout cas pas à ton âge, tu ne peux pas être tenue pour responsable de sa mort
la souffrance liée au deuil est assez lourde pour ne pas l’accrocher en plus à la culpabilité qui fait souffrir plus encore
je pense que tes soeurs et grand mère avaient besoin d'un exutoire pour leur propre douleur, il me semble que vous ne pourrez en reparler que quand la première douleur sera moins vive, et que du temps des reproches viendront ceux de l'expression de la tristesse
Fais toi aider à mon sens par un psychologue et un addictologue
un psychologue ou psychiatre peut déjà en plus du soutien psychologique, t'amener à vérifier avec toi que ta prise d'alcool n'est que le transfert émotionnel des addictions de tes parents
tu as peut être aussi été élevée dans ce climat d'addictions, le comprendre peut t'aider à en sortir
nous sommes là près de toi pour entendre et répondre à ta douleur, n'hésites pas
katrin