Auteur Sujet: Vivre sans ma maman  (Lu 3241 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 402
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre sans ma maman
« Réponse #90 le: 27 Janvier 2020 à 11:09:23 »
je suis contente que tu aies eu cette visite de ta maman
elle est près de toi
je t'embrassekatrin

Hors ligne Mandy

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre sans ma maman
« Réponse #91 le: 27 Janvier 2020 à 14:29:57 »
Merci Katrin
Ça faisait longtemps que je n'avais pas rêvé d'elle :)
Je t'embrasse

Hors ligne Mandy

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 157
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Vivre sans ma maman
« Réponse #92 le: Aujourd'hui à 15:23:50 »
Maman
Que cette semaine est difficile.
Je n'arrête pas de penser à ton malaise
À l'annonce de ton décès par l hôpital
Et l'annonce que j'ai dû faire à ton fils chéri
Qu'est ce qu'il pleurait au téléphone
Et entre ses sanglots il disait je n'étais pas là
Je n'étais pas là
Moi j'étais là
Enfin pas dans l'ambulance car la nuit tu sais comment est Tristan
Et j'avoue que j'étais dans un état second
Sans savoir trop ce que je devais faire
Mes jambes tremblaient et j'avais la nausée
Et je pensais que c'était la place de papa
Mais rien à faire les pompiers n'ont pas voulu
Je pense qu'ils se doutaient que ça allait mal se terminer
Ils ne voulaient pas nous voir devenir fous de te perdre
J'étais là auprès de toi quand tu n'arrivais plus à respirer
Ça devrait m apaiser
Mais je suis hantée
Par ta peur, de savoir que tu as su que tu allais mourir
Hantée de ne rien avoir pu faire
J'aurais tellement aimé l'empêcher
Je suis tellement désolée
4 mois sont passés et je me mets à repleurer comme les premiers jours
Il nous restait tant à partager
Je ne sais pas si tu vois Tristan d'où tu es
Je l'espère sincèrement
C'est fou les progrès qu'il fait
Ça va être une vraie pipelette
Promis je lui parlerai un peu en anglais
Dès qu'il maîtrisera le français
Tu ne peux pas savoir à quel point tu me manques
Mon cœur est dans un étau
J'arriverai un jour à être heureuse à nouveau
Mais plus jamais autant que quand tu étais là
Il y aura toujours une ombre au tableau
Une personne qui n'aurait pas du partir si tôt
Je te demande pardon d'avoir été quelques fois pénible
Têtue comme une bourrique
À te répondre parfois sèchement
Il faut dire que tu n'y allais pas de main morte non plus
Papa disait mais vous êtes pareilles
On a déjà eu des engueulades
Mais pour ça aussi on se ressemblait
On pouvait s'engueuler presque à en pleurer de nerf
Et on se réconciliait en un battement de cils
Sans s excuser juste avec un petit câlin
Mais pas trop gros pour les réservées que nous sommes
Pas des démonstratives
Pourtant tu débordais d'amour maman
Tu nous as tout donné
Parfois à t'en oublier
Tristan t'aurait tellement aimé
Il est tout excite quand je lui montre la vidéo à la maison
Et moi mon cœur se brise en mille morceaux
J'ai l'impression parfois de vivre dans le passé
Dans mes souvenirs dans lesquels j'aimerais retourner
Je t'aime maman
Et jusqu'à mon dernier souffle je t'aimerai