Auteur Sujet: C'était le 4 juillet de l'année dernière.  (Lu 1037 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne the rebel

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« le: 29 Octobre 2017 à 00:40:18 »
Bonjour à tous.
  Cela fait plus d'un an que ma maman est partie.  J'ai connus votre forum quelques temps après son décès. Jusque la je n'arrivais pas à écrire quoi que ce soit ici. Je ne sais toujours pas à cet instant si je vais y arriver aujourd'hui.
  Ma maman me manque tellement. J'ai 46 ans. Ses dernières années, de gros conflits ont fais que je ne venais plus rendre visite à ma mère. Pourtant j'étais à 30 minutes de chez elle.  C'est la mairie de sa commune au elle demeurait qui ma appris la nouvelle par téléphone un après midi. Ce jour là tout c'est effondré. Elle vivait seul, étant fils unique j'ai du m'occupé de tout. Attention je ne dis pas que cela m'embêtais. Mais j'étais seul pour faire en sorte que son dernier voyage se passe comme elle le souhaitait. Elle est partie le jour de son anniversaire, seul chez elle. Mon dieux je souffre maintenant de son absence, je souffre de savoir qu'elle étais seul au moment de son départ. J'aurai voulus être la pour lui dire que je l'aimais. Toutes ses conflits familiaux qui nous éloigne de nos proches. Je ne me cherche pas d'excuse soyez en certain. Je mérite la douleur qui me ronge. Je ne me pardonnerais jamais de ne pas avoir décroché le téléphone, ou d'avoir été la voir de temps en temps pour elle.
  Durant ce temps de distance, je savais qu'elle était là. Donc je vivais ma vie, en ne pensant pas qu'un jour le téléphone sonnerait pour annoncer que j'étais maintenant sans ma maman. Comment dire je ressentais sa présence. Mais désormais je ne ressent plus rien. Il y a comme un énorme vide autour de moi. C'est comme si il me manquais en membre ou je ne sais quoi.
  Je pense aussi que la perte d'un parent nous rapproche plus de la mort. Je veux dire par la, que comme tout le monde j'ai déjà vécus malheureusement le décès d'amis, ou de personnes de ma famille. Mais la perte de ma petite maman, c'est tellement autre chose. Plus dur, plus violant.
 Cela fait donc plus d'un an qu'elle est partie. Pas une journée je ne pense à elle. Pas une journée je ne souffre pas de cette absence sur la qu'elle je ne sais pas mettre de mots. Mais comme je l'ais dis plus haut, je mérite cette souffrance, c'est ma punition pour mon silence.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1594
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« Réponse #1 le: 29 Octobre 2017 à 01:04:44 »

Bonsoir "the rebel",

NON, tu ne mérites pas cette souffrance.
PERSONNE ne peut être condamné à la punition de souffrir la perte de sa maman...
La vie est difficile, chacun fait de son mieux, on ne sait pas grand chose sur la vie... et encore moins sur la mort... et après il y a plein de sentiments... la colère, la culpabilité... difficile à gérer... on ne sait pas comment faire, agir, se comporter !

Tu as tellement raison quand tu dis :" Mais la perte de ma petite maman, c'est tellement autre chose. Plus dur, plus violent."

Pas de journée sans penser à elle... pas une journée sans souffrir de son absence ...

Eh ! oui, c'est comme ça... malheureusement !

Courage "the rebel"...

Amicalement.
Federico.
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne the rebel

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« Réponse #2 le: 29 Octobre 2017 à 23:40:21 »
Bonjour, merci de tes mots, et de ton soutiens. Cela fais plaisir.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1594
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« Réponse #3 le: 30 Octobre 2017 à 00:37:04 »

Moi aussi "rebel" j'ai perdu ma petite maman ... il y a 16 ans de cela mais dans mon coeur c'est comme si c'était hier.

Clique sur ce lien : http://forumdeuil.comemo.org/vivre-la-perte-d'un-parent/aurelia-ma-petite-maman-!/msg79050/#msg79050
et tu pourras lire mon témoignage.

Je suis toujours très sensible aux écrits extrêmement réservés et pudiques des hommes... des fils ... concernant la mort de la mère.

Tu vas encore avoir mal... c'est sûr ! mais ne t'inquiète pas... c'est NORMAL ! et surtout saches que tous les fils culpabilisent de la mort de notre maman ! TOUS... on a tous à se reprocher des choses... alors, bon, on avance quand même !
Moi, je suis souvent avec ma mère en pensées... elle me conseille, me dirige, me félicite, m'engueule... enfin, c'est comme ça

Maman nous a donné la vie ... nous aurions voulu la sauver de sa mort !

Amicalement et solidairement.

Federico

PS : n'hésite pas à venir, à écrire... sois confiant... tu seras lu et tu auras du soutien ... en tout cas le mien c'est sûr !

- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne the rebel

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« Réponse #4 le: 31 Octobre 2017 à 18:02:16 »
Bonjour Federico, et bien encore une fois merci pour ces mots de soutiens.   
  Comme je le disais, je suis fils unique, donc je ne sais pas si un fils souffrira plus du départ de sa maman??? Mais ce que je sais c'est que j'en ai pleuré des larmes, j'en pleure encore et je sais que ce n'est pas finit. Je m'en veux tellement de n'avoir pas été la, auprès d'elle. Bon je ne suis pas seul, ma femme et mes deux enfants me soutiennent. Mais je suis d'une énorme sensibilité, pour un mec c'est dur à vivre!! Mais depuis le départ de maman, je m'effondre pour un rien. Je suis conducteur routier de profession, donc je ne rentre pas de la semaine chez moi. J'ai été obligé d'arrêté ce travail que j'ai toujours fais plus par plaisir que pour le salaire. Les semaines après le décès de maman, je n'arrivais pas à me concentré sur le boulot, la route. Le faites de me retrouve seul au volant me mettais dans état lamentable. J'ai du arrêter,  mon patron aussi s'en était rendu compte.
  En plus étant assez pudique, je pleure seul dans mon coin. Le soir par exemple quand tout le monde dort. Ma femme, elle est très forte de caractère. Donc je préfère me cacher, je sais c'est dingue. Surtout que très souvent elle me demande comment je vais. La réponse toute faite : Booo t'inquiète ça va, ça va!!!!! Voilà!!!! Punaise je n'aurais jamais imaginé parlé de cela sur un forum. Je ne sais pas si cela va m'aider à avancer. Mais c'est très dur d'en parler!!!

Amicalement.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1594
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : C'était le 4 juillet de l'année dernière.
« Réponse #5 le: 31 Octobre 2017 à 20:08:39 »

Bonsoir "rebel",

Tu as mille fois raison d'exprimer ici ton chagrin... c'est mille fois légitime et normal !
Tu as perdu ta maman et peu importe que tu sois un homme ou une femme, ton âge et ta situation... tu souffres et... je comprends, nous comprenons toutes et tous ici sur ce forum !
J'ai beaucoup souffert au moment de la mort de ma petite maman et MON FRERE également... en silence et chacun dans notre coin !
C'est encore TABOU pour un homme de montrer sa sensibilité en matière de deuil... on le considère comme "faible", "pas à la hauteur"... c'est injuste et inacceptable ! c'est intolérable le rabaisser ainsi !
NOUS, les hommes, avons le droit de témoigner librement avec nos mots et d'exprimer toutes les nuances de notre douleur et souffrance sans arrière pensée et sans peur d'être mal jugé !
TU n'as pas à te cacher, tu es mal... tu as besoin d'aide, d'être soutenu, d'écrire, d'être lu, écouté et compris... par ta famille et/ou psychologue... tu peux également chercher de l'aide extérieure d'un professionnel ! c'est à toi de voir "rebel".
Libère ta parole... exprime toi ... crie ta douleur... hurle ta souffrance ET ne t'étouffe pas dans un coin caché !
Tu es sensible, humain.... ta douleur est normale et tu réussiras avec le temps à l'apprivoiser, à mieux la gérer !
Moi, non plus, je n'aurais jamais imaginé parlé de "çà" et "d'autres choses" sur un forum... c'est la vie... et la mort fait parti de la vie !
C'est très dur... tu en parles ... c'est déjà bien ! je t'encourage...
Je suis là pour toi... et POUR TOUTES MES AMIES du Forum. (  ;)  :-*)
Le Forum est aussi là pour toi...
Tu es au bon endroit... sois confiant et rassuré ! courage "rebel", courage !

Amicalement & Solidairement.
Federico
 
- Au Petit Monastère... paradis blanc où il neige tant de sentiments (élia)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer (Federico)
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe