Auteur Sujet: Aurelia... ma Petite Maman !  (Lu 3202 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1652
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Aurelia... ma Petite Maman !
« Réponse #15 le: 01 Juillet 2017 à 13:15:34 »

1er juillet 1936 : date de ta naissance....
Symboliquement, je te souhaite un joyeux anniversaire ! je pense à toi très affectueusement ! je t'aime maman.

Maman, ma petite maman,

 Pardonne-moi, je ne t'ai pas suffisamment dis : "je t'aime Maman".
 C'est terrible pour toi ... et moi... et je le regrette très profondément.
 Tu as toujours été ma précieuse étoile, ma référence absolue tout au long de ma vie.
 Ta présence, ta générosité, ton sacrifice : je te remercie du fond du cœur !!! Je t'embrasse très fort.
 Je m'incline devant TOI car tu mérites tout l'amour et le respect du monde...
 Je te remercie pour toute ton attention, ton affection, ta tendresse et pour tout ton AMOUR.

Je t'aime Maman.
Ton fils aîné B.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1652
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Aurelia... ma Petite Maman !
« Réponse #16 le: 18 Août 2017 à 16:25:29 »

Eh non ... " Raphaël, mon p'tit coco"... comme aurait si bien dit ta grand-mère maternelle fâchée .....
" Tu n'es plus là "... vol maintenant vers une destination inconnue !

C'est vrai que moi, je préfère encore être ici-bas ...
même si je sais que c'est désormais pour moi une vraie vie de merde...
plutôt que risquer de me faire chier à partir vers je ne sais où ?

Je connais ici-bas et je connais RIEN de là-haut ! et ça ne m'encourage vraiment pas à y aller !

Alors... souhaite moi une bonne santé... "Raphaël, mon p'tit coco"... mais je reste ICI sur Terre !
Ou plutôt ne me souhaite RIEN... c'est mieux ...

JE vais ainsi prendre bien soin de moi et de ton frère !
J'ASSUME ICI sur Terre et je m'en fou de ton putain de ciel !

Tranquille-peinard...

Une pensée pour toi, ma petite Maman... un sourire... je t'embrasse... c'est facile.

Pour Raphaël... même un simple sourire... c'est compliqué.

Ni Dieu Ni Maître...

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1652
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Aurelia... ma Petite Maman !
« Réponse #17 le: 29 Août 2017 à 23:48:11 »

A 13 ans, j'ai vécu un très grand malheur ... notre grande famille "espagnole" a été frappée par la foudre de la mort !
Ma mère a "perdu" simultanément dans un terrible accident d'avion : 2 frères, 1 belle-soeur et 1 neveu d'à peine 20 ans !
C'était un vol de moins de 45 minutes entre Valencia (Espagne) et Ibiza (Iles Baléares) et l'avion s'est crashé avec donc mes 2 oncles à bord, ma jeune tante et mon cousin adoré qui portait le doux prénom de Jésus !
Un de mes deux oncles venait juste de se marier avec sa jeune femme.
Ma mère a vécu cet insupportable deuil ... loin de sa grande famille "espagnole", très isolée puisque nous vivions déjà en France et "ma famille maternelle" toute en Espagne.
Ma mère a survécu à cet horrible drame... je m'incline encore une fois devant toi, Maman, ma petite maman.
Tu as fais face à cet montagne de souffrance et par la suite, hélas, à de nombreux autres deuils... et c'est vraiment maintenant que je peux témoigner de mon admiration et de tout mon amour pour toi.
Tu as porté les vêtement du deuil,  tout noir, pendant presque 2 ans !
Pendant 2 ans, tu ne t'es habillée qu'en noir...toute en noir de la tête au pied !
C'était dur pour moi de te voir comme cela, surtout à l'extérieur, dans la rue.. partout... partout et toujours... été comme hiver ! tous les jours !
Tu portais même des bas noirs, obligatoires, et pendant 1 an un voile de deuil sur la tête recouvrant tes cheveux...
Tu avais 37 ans et tu étais merveilleusement douce, délicate et belle.

C'était la première fois de ma jeune vie où j'étais réellement confronté au deuil et... j'étais face à la mort.
Des images traumatisantes pour l'enfance et qui restent à vie dans la mémoire du petit garçon que j'étais et de l'adulte que je suis...
Depuis, il y a eu naturellement d'autres deuils, blessures, cicatrices, drames encore plus douloureux et encore plus graves...

... DES PERSONNES ESSENTIELLES... mon grand père, Maman, Raphaël...

Une pensée très sincère pour vous toutes, vous tous...

Maman, je t'aime.
B.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1652
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Aurelia... ma Petite Maman !
« Réponse #18 le: 30 Octobre 2017 à 02:43:21 »

Salut Maman,

J'ai pas envie de parler mais... je viens quand même m'asseoir à côté de toi !
Non ! j'ai pas envie de parler !
et je sais aussi que tu me comprends toujours !
Je suis là ... En silence...
Je me sens très seul...
Ce soir, ici au cimetière, par terre, je vais rester tranquille-peinard près de toi ... j'ai une petite couverture !
Pas besoin de raconter que je ne suis pas bien... tu sais déjà tout !
 ... s'il te plaît ! ... merci maman !

B.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M