Auteur Sujet: Au revoir maman  (Lu 361 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lauranne11

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Au revoir maman
« le: 08 Juin 2018 à 22:17:59 »
Bonjour tout le monde
Ma maman est décédée la semaine dernière après deux de combat contre un cancer.
J'ai 31ans, elle en avait 65.
J'ai perdu mon papa il y a 10ans de cela.
Je me sens orpheline et j'ai l'impression d'être redevenue une petite fille,complètement perdue et apeurée.
La perte de ma maman est terrible. Je suis envahie par le chagrin, je n'arrive pas à me faire une raison, à me dire que je peux vivre sans elle.
Je voudrais me réveiller et me dire que ce n'était qu'un cauchemar.
Chaque réveil et chaque journée est une épreuve.
Elle me manque terriblement, et un avenir sans elle me paraît inconcevable.
Après 10ans de la perte de mon père, je pleurais encore son absence. Maintenant il faut faire aux deux deuils, aux deux absences. J'ai peur de ne pouvoir y arriver.
Mon chagrin me fait peur.
Merci à tous

Hors ligne Mc

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 10
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Au revoir maman
« Réponse #1 le: 08 Juin 2018 à 22:40:22 »
Bonsoir,
Je te présente mes sincères condoléances.

Moi aussi, j'ai perdu ma mère il y a un mois et mon père il y a 11 ans. Ils étaient plus âgé que les tiens.

C'est un tsunami qui nous tombe dessus. Comme un océan déchaîne qui nous traverse en permanence. Je crois qu'il faut se laisser porter par les vagues successives. Accepter les petits moments de calme et de respiration qui surgissent avant qu'une autre vague nous submerge. Acceptez cette souffrance et être bienveillant. Un jour après l'autre, un pas après l'autre.

Une grande pensée de soutien et d'affection.

Mc

Hors ligne Lauranne11

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Au revoir maman
« Réponse #2 le: 08 Juin 2018 à 22:47:01 »
Merci beaucoup de ta réponse.
Je te présente également toutes mes condoléances.
Oui un tsunami c'est le mot.
Pour le moment malheureusement les jours se suivent et se ressemblent.
J'ai la chance d'avoir un compagnon qui me soutient énormément et un petit bout de deux ans.
Ils m'aident à tenir debout.
Même si pour être franche, je donne le change pour ne pas les accabler avec mon chagrin

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 122
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Au revoir maman
« Réponse #3 le: 14 Juin 2018 à 18:01:19 »
comme on te comprends tous
i'ai perdu mon père il y a 16 mois, c'est comme si c'était hier et parfois j'ai le sentiment que je continue ma vie sans chagrin en y pensant et ça m'effraie, puis ça me tombe dessus
oui le mot tsunami est le bon
préserves toi, entoures toi, rien ne remplacera tes parents,  ce qui permet je crois d'avancer c'est le sentiment d'intériorisation de la personne en soi, ça prend du temps et reste douloureux toujours mais en tout cas pour moi j'ai besoin de vivre avec le sentiment de le faire vivre en moi tout le temps
prends soin de toi
katrin

Hors ligne jacpetti

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Au revoir maman
« Réponse #4 le: 18 Juin 2018 à 23:27:46 »
Je me reconnais dans chacun des points que tu as évoqué. J'ai vécu la même angoisse, la même solitude, le même sentiment d'abandon. Moi aussi, j'ai perdu mes deux parents  : ma mère il y a sept mois et mon père il y a tout juste quatorze ans.
Ton deuil est tellement récent! Dis-toi que tout ce que tu ressens est parfaitement normal. Tous les endeuillés vivent sensiblement la même chose après la mort d'un proche.
 Le deuil, c'est un peu comme monter un cheval fou qui s'évertue à te désarçonner. Dans le premiers temps du deuil, alors que la douleur paraît insoutenable (et elle l'est vraiment!), il faut redoubler d'effort  afin de demeurer en selle.  Accroche-toi coûte que coûte même si tout cela te paraît insurmontable. tu verras qu'un beau jour, le cheval s'essoufflera.  Alors toi  aussi tu pourras reprendre un peu ton souffle. La douleur sera encore présente, mais moindre, surtout elle te laissera des moments de répit de plus en plus longs et nombreux. Et tu verras renaître l'espoir. Et cela arrivera, tu peux en être sûre.

Bon courage.

Hors ligne Detou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Au revoir maman
« Réponse #5 le: 20 Juin 2018 à 12:51:21 »
Bonjour,
J'ai perdu ma Maman il y aura quatre ans en octobre prochain. Depuis, le temps s'est arrêté, comme figé.
Nous étions fusionnelles, elle était tout pour moi: Maman, amie, soeur (je suis fille unique)
Son départ a été brutal aussi. La veille, elle avait fait un repas en famille et nous nous étions promenées ensemble. Elle avait bien des signes d'affaiblissement car elle avait un problème de valve mitrale mais rien qui laissait présager une fin aussi brutale. Je me suis culpabilisée très longtemps et encore aujourd'hui mais en plus atténuée. J'ai cessé toute activité pendant un an. Quand elle est décédée, j'"étais déjà en arrête maladie pour un cancer et elle m'épaulait formidablement. Un an après, j'ai repris des activités comme le piano et le théatre qui me font du bien mais ce n'est pas l'essentiel à mes yeux. J'ai eu la force de continuer de vivre grâce à mon fils car je me suis dis qu'il fallait que je tienne pour lui. J'ai aussi un peu de famille qui m'a aidée. Il n'y a pas un jour, pas une heure, pas une minute où je ne pense à elle. Mon Papa étant décédé il y a 25 ans, on parlait souvent de lui avec Maman et il revivait comme cela dans nos coeurs mais maintenant, je me sens tellement seule avec mes souvenirs... Tous les psy, magnétiseurs, micro kiné, acupuncture.... que je suis allée voir ne m'ont été d'aucun secours. Cette force intérieure, je l'ai retrouvé grâce à ma famille et avec le temps la douleur vive s'atténue un peu. Je me surprends souvent à prononcer "Maman" tout au long de la journée. Elle me hante, on était si complices... Je n'ai pas de conseils à te donner mais tu sais, les enfants sont le bien le plus précieux de cette vie, elle continue grâce à eux. Tu es jeune, construis ta famille. Ce sera le lien fort qui te permettra de surmonter les épreuves de la vie.