Auteur Sujet: Angoisses, cauchemars...  (Lu 520 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Angoisses, cauchemars...
« le: 29 Août 2018 à 12:55:48 »
Bonjour à toutes/tous,

Cela fait bientôt 7 mois que ma mère est décédée. Les premiers mois ont été affreusement difficiles. Les dernières semaines j'ai eu l'impression que la douleur était moins violente, je pensais que j'étais en train de commencer à "accepter", à me résigner.  Et là depuis quelques temps, les angoisses reviennent.  Je fais des rêves avec pas mal de violences ou des rêves en lien avec ma mort. J'ai fait un cauchemar avec ma mère qui était en train de se noyer; j'en ai fait un autre dans lequel mon frère était décédé dans un accident.
J'ai toujours été somnambule, quasiment depuis l'enfance. Mes nuits sont à nouveau assez agitées.

Célibataire les derniers mois, j'ai essayé de rencontrer quelqu'un pour avancer dans ma vie. Et je me rends compte que j'ai du mal à tisser une relation.  J'ai l'impression de ne plus produire de sentiments.
Presque d'être devenue une handicapée des relations humaines.
Je savais que la mort de ma mère serait une fracture dans ma vie. Je ne pensais pas par contre que cela affecterait à ce point ma façon d'être, de vivre, de ressentir les choses.
Ma belle soeur a trouvé le mot juste hier. Nous sommes comme "éteintes".
Elle, elle est enceinte pour la première fois, et elle se rend compte qu'elle ne savoure pas pleinement sa grossesse ; du moins pas comme elle l'aurait imaginé. Elle était très proche de ma mère, qu'elle considérait comme sa 2eme maman.
Bref.  J'ai 28ans, le temps passe.

J'ai peur que son décès m'affecte  à tout jamais, de ne pas réussir à avancer comme il faudrait dans ma vie.  Que la douleur saccage mes prochaines années.  J'ai déjà passé des années difficiles à cause de sa maladie.
Je ne dis pas ça négativement envers ma mère, elle n'est bien sûr coupable de rien, mais je constate simplement.
De mes 18ans à mes 28ans j'ai vécu dans un univers de maladie, de souffrance et de peur.
Et là, je me retrouve à affronter le décès. Et je me rends compte à quel point il fait des ravages dans ma vie.

Je vais voir une psy.  J'ai du soutien (famille, amis). J'essaie parfois d'extérioriser en écrivant.
Je ne vois pas ce que je peux faire de plus...
Que faire ?

Me dire que le temps fera les choses ne me rassure pas. J'ai l'impression que je n'ai pas le temps.
Que ce qui aurait du être mes meilleures années est en train d'être saccagé.
J'ai peur de constater que je vais réellement commencer à vivre vers 35ans, par exemple.

Merci à celles et ceux qui auront lu mon post.
N'hésitez pas si vous voulez laisser un commentaire.
Courage à tous...
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 332
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #1 le: 29 Août 2018 à 13:10:04 »
LaPépette,

J'aimerais tellement te rassurer ! Te dire que tout va allez mieux dans quelques mois !
Tes 10 dernières années t'ont été 'volées'!
Tu es suivie et aidée , c'est une bonne chose .
Peut être ne faut il pas se donner une échéance ( tu dis 35 ans) ? Peut être simplement te dire que quelque soit le temps qu'il va te falloir pour parvenir à un mieux être .... tu y parviendra !

Hauts les coeurs!

Nath

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1747
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #2 le: 29 Août 2018 à 15:51:47 »
Bonjour LaPépette,
Si qiguan était là, elle te dirait que ce que tu vis fait partie du chemin de deuil.
Quand on va mal, on pense que ça durera éternellement, et quand on va bien, on s'attend à une nouvelle descente en chute libre.

La base, c'est d'avancer pas à pas, de ne pas se projeter trop loin dans le futur.

Affectueusement.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #3 le: 29 Août 2018 à 17:12:49 »
oui comme dit bmylove, le chemin du deuil est loin d'être linéaire je pense que certains événements parfois infimes font ressortir de façon violente la douleur, parfois on ne sait pas ce qui en est le déclencheur
si tu ne peux pas t'investir dans la relation, c'est sans doute que ce n'est pas ton moment, ton esprit et affect sont investis par la disparition de ta maman, 7 mois c'est si peu...
tu vas arriver à réinvestir la vie, fais toi confiance, cela n'enlèvera rien au manque de ta mère, mais s'inscrira différemment
je t'embrasse
katrin

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 344
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #4 le: 29 Août 2018 à 23:53:27 »
J'ai été émue, Lapépette en lisant les posts où tu parles de ta chère maman. J'ai bien apprécié tes discussions avec Katrinap. Je suis triste de te voir dans une période plus douloureuse...

Je trouve que les rêves peuvent être bien éprouvants.
Tu semblais bien accrocher avec ta psy, tu lui a parlé de tes rêves ? (même si ça n'enlève pas la douleur, ça permet parfois de comprendre, de savoir où on en est etc .... et les angoisses baissent aussi) (enfin pour moi, ça s'est passé comme ça, la psy m'a aussi reprécisé que le psychisme prenait le temps qu'il faut ....)

Je remets aussi le texte sur le temps que ma fille avait trouvé et je trouve que tu ne te contentes pas de laisser passer le temps mais que tu mets tout en place pour avancer positivement alors ça ne peut qu'aboutir ....
Je t'envoie plein de soutien et d'énergie pour affronter ce moment particulièrement difficile avant de retrouver des moments plus sereins.
 :-*


Aujourd’hui, on voudrait vous dire …
… que parfois il faut du temps.
Juste du temps.
Oui.
Mais combien de temps ?
N’y-a-t-il rien de plus agaçant que quelqu’un qui nous dit qu’il faut du temps ? Qu’avec le temps, tout va passer. Tout va s’arranger. Tout va s’estomper. Et qu’il faut juste être patient.
N’est-il pas insupportable d’entendre cela ? Parce que l'on aimerait que cette situation ou que cet état d’âme change tout de suite. On a envie de trouver une solution à notre problème maintenant et de nous libérer de notre peine en un instant.
« Attendre avec cette douleur ? Non merci. Je n'en ai ni l'envie, ni la force. Et puis
le temps, qu’est-ce qu’il vient faire dans cette histoire ? On ne lui a rien demandé au temps.
 Qu’il soit plus rapide. Plus efficace. Plus compatissant. »
Comme il peut nous paraître long ce temps ...

Mais iI y a des moments dans la vie où, malheureusement, la seule chose que l’on puisse faire est d'attendre.
Semer les graines.
Poser ses intentions.
S’engager dans une direction.
Et attendre.
Patiemment. Attentivement.

Aujourd’hui, on voudrait vous dire que peut-être est juste venu le temps d’attendre. De laisser la nature suivre son cours. De laisser les choses s’accomplir d’elles-mêmes. Parce que nous sommes dirigés par une force que l’on ne contrôle pas et qui opère pour nous. A chaque instant. Et que cette force s’appelle la Vie.
Peut-être est-il venu le temps de rester passif face à une situation que l’on ne peut pas changer. En tout cas pas tout de suite.
Afin de se préparer à quelque chose d’autre qui arrive. Quelque chose d’immense, de plus beau et de plus vrai. Afin d’accueillir et d’accepter le mystère de la Vie.
Peut-être aujourd’hui est-il venu le temps d’attendre.
Tout simplement.

Attendre que le passé s’estompe.
Attendre que la joie de vivre revienne.
Attendre de trouver la force d’accepter.

Aujourd’hui, on voudrait vous dire d’accueillir le temps.
De lui faire de la place dans votre vie.
De l’accepter.
Et de l’aimer.
Parce que dans le silence et l’attente, vous laissez quelque chose grandir en vous.
Quelque chose de grand.
Quelque chose de juste.
Cette partie de vous qui est douce. Qui est pure.
Cette partie de vous qui a confiance. Qui aime. Et qui sait.
Qu'avec le temps tout coule. Tout change. Tout évolue.



Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #5 le: 30 Août 2018 à 12:01:09 »
Merci à vous 4 pour votre soutien et votre compréhension qui me touchent.

-

Mircea, je vois que tu continues à suivre mes posts, je t'en remercie  :)
Non, je n'ai pas parlé à la psy de mes cauchemars car je ne l'ai pas revue depuis. Ces cauchemars sont très récents, et je vois la psy tous les 15 jours / 3 semaines.
Mais je lui en parlerai à la prochaine consultation, le 10 septembre.
En effet, j'accroche bien avec elle, j'arrive à lui expliquer les choses, même si c'est dur. L'aide qu'elle peut m'apporter en dépend donc...
Elle est compréhensive, réceptive, et donne des pistes intéressantes.
J'ai eu de la chance de tomber sur elle directement.
Et je conseille d'ailleurs à toutes les personnes qui se sentes dépassées par cette épreuve, de ne pas hésiter à voir un(e) psy, quitte à changer de personnes plusieurs fois avant de trouver la bonne personne, car c'est un atout indéniable.
Merci pour le partage du texte sur le temps.

-

J'ai pourtant lu plusieurs livres sur le deuil. Je pensais avoir suffisamment compris et intériorisé les informations pour ne pas me laisser surprendre par des changements émotionnels..  je n'ai rien senti venir, tout est venu subitement.
Mais Katrinap, ton message a produit un déclic chez moi... "parfois on ne sait pas ce qui en est le déclencheur"
Si, je sais. Enfin, je pense savoir.
Dimanche je pars 4 jours avec mon père dans les Vosges. On ne part que tous les deux.
L'année dernière, à la même date, je partais rejoindre mes parents dans le sud pour une semaine.
J'ai toujours considéré les vacances d'été en famille ainsi que Noël comme les meilleurs moments de l'année.
Pour la première fois, Maman ne sera pas là.
Peut-être est-ce la raison de mes angoisses et de ma tristesse accentuée des derniers jours.
Maintenant, ça me paraît tellement évident...

L'année dernière, c'est ce que je redoutais... que ce soit les dernières vacances d'été avec elle.
Je me souviens de tellement de choses de ces vacances.  De petits moments infimes.  Je me souviens, je la regardais attentivement, cuisiner, se promener, rentrer doucement dans l'eau de la piscine car elle était frileuse et elle trouvait l'eau trop froide. Se régaler en mangeant un plat au restaurant.
J'ai profité du bonheur de sa présence, je savais que c'était précieux. Que la maladie ne laissait pas de répit. Que ces moments-là valaient de l'or. Ces vacances ont fait partie des plus belles vacances de ma vie.
Et voilà, les mois ont défilé et nous y revoilà, un an après.  Le douloureux constat est là. Tout ça appartient au passé.
Il n'y a plus que les souvenirs dans ma tête. Le manque immense.  La prise de conscience, une nouvelle fois, du côté irrémédiable de la perte.

Les 4 jours qui arrivent avec mon père, ne seront pas vraiment des vacances. C'était pour faire bouger mon père, pour changer d'air. Pour faire de longues randonnées et extérioriser toutes nos émotions négatives.
Ma mère aurait été contente qu'on bouge un peu. J'espère que ça nous fera du bien.
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #6 le: 31 Août 2018 à 10:32:12 »
ça vous fera du bien indéniablement ma belle mais en effet, tu te "confronteras" réellement, physiquement à ta perte et ce sera à la fois douloureux, à la fois tu auras peut être je te l'espère des moments d'apaisement car tu te rappelleras de petits flash qui te porteront et pourront là encore je l'espère fort pour toi te donneront le sentiment qu'elle est près de vous
essaies d'avoir des petits plaisirs avec ton papa, profites de lui, tricotez vous des souvenirs même s'ils seront aussi douloureux, car les premières fois (les autres aussi) sans l'être cher est bien compliqué à gérer
je t'embrasse fort
katrin

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #7 le: 11 Septembre 2018 à 09:30:44 »
Merci Katrinap  :-*

Les vacances ont fait du bien. Se couper de la routine, partir dans un environnement qu'on ne connait pas, découvrir de nouveaux jolis paysages, se rendre compte qu'on a encore des choses à découvrir ; je n'irai pas jusqu'à parler d'émerveillement, mais plutôt d'espoir. Espoir de réussir un jour à être de nouveau heureuse, même si elle n'est plus là, physiquement en tout cas.
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #8 le: 11 Septembre 2018 à 12:48:00 »
je suis contente de te lire je suis avec toi tu vas y arriver
bises
katrin

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 119
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #9 le: 11 Septembre 2018 à 12:50:19 »
Je le pense aussi que tu vas y arriver ! Tu fais tout pour :)

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #10 le: 11 Septembre 2018 à 16:47:59 »
Merci à vous deux Katrinap et Vortex :)  :-*
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #11 le: 12 Septembre 2018 à 12:12:32 »
C'est fou comme le manque peut grimper en intensité sans raison... ces derniers jours, le manque de ma mère est vraiment important. J'ai rêvé d'elle plusieurs fois, ce qui ne m'arrivait que très rarement ces derniers mois.
Les souvenirs sont très présents, les habitudes qu'on avait.  Plus qu'en temps ordinaire.
J'ai l'impression que le cerveau fragmente le deuil, et que je repasse par une période plus douloureuse.

Je crois que ce qui joue aussi, c'est la fin de l'été qui arrive. Un peu moins de luminosité, les jours qui raccourcissent. Cette transition, le changement de saison. Et sa date d'anniversaire qui approche aussi, peut-être.
C'est la prochaine date compliquée. D'autant plus que son dernier anniversaire fêté était ses 50ans. C'était un anniversaire particulier, riche en émotions. Je lui ai offert avec plaisir et fierté le plus gros bouquet de roses de sa vie, qui l'avait émue aux larmes.
Je me souviendrai toujours de cet instant.

J'ai par contre une drôle de sensation contradictoire ces derniers temps. En parallèle du manque, je commence à percevoir qu'à la fois elle m'accompagne. Peut-être par mes pensées, peut-être par l'amour que je continue de lui porter, je ne sais pas trop.
J'ai juste l'impression qu'elle est quand même là, proche de moi. L'amour entre nous ne disparaîtra jamais.
C'est peut-être ça, cette sensation de proximité. Je ne sais pas trop... j'ai l'impression que je ne suis pas très claire.
Mais je souhaitais quand même vous partager mes impressions.
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne katrinap

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 156
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #12 le: 12 Septembre 2018 à 15:39:24 »
tu es très claire ma belle et moi aussi je traverse ces phases contradictoires d'avoir le sentiment que mon père est près de moi et peut être plus que les derniers mois où il était presque absent de lui même tel que je le connaissais, et en même temps je ressens ce manque criant
oui, les jours qui raccourcissent y sont pour beaucoup, Noel à l'approche....
je t'embrasse fort
katri

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #13 le: 13 Septembre 2018 à 11:50:48 »
Noël, ne m'en parle même pas... ma mère adorait cette fête. Elle faisait les choses en grand : la décoration du sapin était limite un acte sacré et il fallait la féliciter sur la décoration...  ;D Elle faisait toujours une belle table, et pleein de trucs super bons à manger, des bougies sur la table et j'en passe.
J'ai toujours fêté le 24 au soir avec mes parents ; ce sera le premier sans elle.
Je pense le faire chez moi. Et reprendre ses habitudes, en espérant que cela convienne aux autres membres de la famille.
J'y pense déjà, je vois loin... mais je préfère anticiper.
Il est hors de question qu'on ne fête pas Noël, pour nous et parce que ça lui ferait plaisir qu'on continue. Je n'irai pas jusqu'à placer une assiette vide sur la table, comme le font parfois certains, mais les pensées pour elle seront là.
Je me prépare psychologiquement à toutes les prochaines dates.
Je me demande que faire pour lui rendre hommage, que faire pour que ça se passe au mieux... pour nous tous.

J'espère que le moral est au rendez vous Katrin aujourd'hui.
Gros bisous
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel

Hors ligne LaPépette

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Angoisses, cauchemars...
« Réponse #14 le: 14 Septembre 2018 à 09:46:44 »
Cette nuit, encore un cauchemar... nous sommes à un repas de famille, ma mère me demande d'aller remplir l'eau de la carafe. Je la vois debout à mes côtés, extrêmement précisément ; puis d'un coup elle met sa main sur son coeur, elle grimace ; je me retourne en regardant mon père en disant "appelle le 15", je la tiens, je comprends ce qui se passe, tout en espérant que cette attaque ne soit pas mortelle, puis je me réveille...
J'ai rêvé il y a pas longtemps qu'elle se noyait, là je rêve qu'elle part d'une crise cardiaque. A chaque fois je veux l'aider, à chaque fois je ne peux rien faire. Pourquoi la voir mourir en cauchemar, de façon rapprochée, et de mort différente ? Je crois bien avoir intégré qu'elle n'était plus là ; est-ce que c'est encore cette putain de culpabilité de ne pas avoir réussi à la faire rester auprès de nous ?

Je ne me vois pas prendre des cachets tous les soirs pour ne plus rêver. Je vais sérieusement commencer à appréhender mes nuits si ça ne s'arrête pas. Je ne supporte plus mes rêves plein de violences, ou mes cauchemars de mort.
Je crois que mes journées me suffisent déjà amplement. Je suis contrariée, peinée, révoltée...

Est-ce que d'autres personnes sont concernées par des cauchemars répétitifs ?
Je pense à toi chaque jour, Mamoune, toi que j'aimais plus que tout. Je t'aime d'un amour éternel