Auteur Sujet: AIDEZ MOI SVP  (Lu 1556 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Anitange

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
AIDEZ MOI SVP
« le: 22 Août 2016 à 17:26:17 »
Bonjour à tous,
Je viens juste de m'inscrire sur le site et je suis un peu perdue, mais j'apprendrai...
Voilà ma demande n'est pas tout à fait comme la vôtre car ma maman  n'est pas encore partie, alors ais je le droit de demander de l'aide ???
Bon, je vous explique : Il y a deux ans ma maman âgée de 80 ans commence à perdre la mémoire, est de plus en plus fatiguée, son esprit part de temps en temps ! Elle souffre depuis de nombreuses années d'une polyarthrite très invalidante mais s'est toujours battue pour essayer de vivre et de bouger comme tout le monde ! Au fil des mois son état empire , elle ne veut plus se lever, ne mange plus, commence a ne plus nous reconnaître ! Visite chez le gériatre qui diagnostique une "dégénérescence du cerveau " . C'est allé si vite, on a reçu le choc en pleine face ! Quand je dis "on" ce sont mes frères et soeurs, on est 7 ! Aucun traitement, c'est la vie ! Mais que c'est dur de voir sa mère qui ne vous reconnait plus, qui "s'enfuie" de plus en plus "ailleurs", qui ne parle plus, qui vous regarde avec des yeux vides, qui est devenue incontinente, ne mange plus que des crèmes vitaminées qu'on lui fait ingurgiter de force,comme si on la gavait, qui passe ses nuits à crier tellement fort en appelant sa mère, sa soeur, décédée, mon père, lui aussi parti.....De jour en jour ça s'aggrave ! Il y a un an , elle est hospitalisée en urgence, les médecins nous disent elle a fait le glissement, nous demandent si on souhaite l'acharnement thérapeutique ! NON avons nous dit tous ensemble . J'habite dans le var,maman dans le nord ......Les médecins nous disent de venir lui dire au revoir car c'est la fin, ce que nous faisons au plus vite ! Ma pauvre maman si amaigrie, si "vieille" dans son lit d’hôpital ! Je reste une semaine, je lui parle, je lui dis que je l'aime, qu'elle lâche prise et qu'elle parte pour un monde meilleur, qu'elle a fini sa mission et qu'on saura se débrouiller sans elle, qu'elle va retrouver ceux qu'elles aimaient tant et qu'un jour on sera tous réunis ! Je l'embrasse mille et mille fois et je m'en vais, s'en suivent des jours d'une tristesse..........Incommensurable ! Le temps passe, maman rentre chez elle, on  ne veut pas la mettre en maison de retraite, mes 4 frères et soeurs qui habitent le nord,se relaient auprès d'elle, puis des assistantes de vie !!! Je lui ai fais mes adieux, j'ai commencé mon deuil, mais elle est encore là.....Je ne comprends plus rien ! Je vais parler avec un psy qui me dit :"vous avez un pied dans un monde et l'autre dans un autre monde"  je suis perdue, je  ne dors plus et quand je dors un peu j'appelle ma maman . Petite parenthèse , nous étions une famille très unie, toujours ensemble , réunis dans toutes les occasions. Jamais je n'aurai cru ce qui s'est passé, l'un voulait faire çi, l'autre voulait faire ça, et de jours en jours notre belle fratrie a éclatée......Elle n'existe plus et ça m'a fait un de ces mal! maman avait toujours œuvré pour que nous soyons proches et au moment ou elle a le plus besoin de nous, terminé, fini, les disputes, les accusations, presque de la haine ! Mais pourquoi ? Ca m'a fait aussi mal qu'un deuil ! Bref il y a un mois rebelote, maman hospitalisée d'urgence,les médecins nous disent c'est la fin, elle peut partir d'une minute à l'autre, préparez vous !!! Cette fois çi je suis obligée de m'aliter tant je le vis mal et ne peut aller la voir . La douleur est atroce, pourtant j'avais essayé de me préparer , la culpabilité aussi de ne pas pouvoir aller lui refaire mes adieux !  Mais en avais je vraiment envie ? Pour moi tout celà avait déjà été fait ! Pourquoi recommencer ?? je culpabilise de penser comme ça, tout le monde me dit , vas voir ta maman avant qu'il ne soit trop tard, tu vas le regretter ! Pas envie de revivre ce moment si pénible des adieux ! Pourquoi ?  Pourquoi ? je ne comprends pas ! A ce jour maman rentrée chez elle, elle a frôlé la mort mais ne l'a pas laissé l'emporter ! Pourquoi se bat elle comme ça ??? elle vit dans un lit, ne mange plus, pleure, dit qu'elle en a marre, qu'elle veut mourir, et quand ça arrive, elle se bat, elle a toujours été une battante ! Je souffre trop de cette situation ! un jour elle va partir, puis elle revient, j'ai commencé un deuil qui n'existe pas encore, je suis mal dans ma vie,dans mon corps, dans mes entrailles. Je suis tiraillée entre l'envie qu'elle s'en aille pour ne plus souffrir et je pourrais enfin la pleurer, et l'envie qu'elle reste mais pour quoi faire ??? je ne sais pas si vous comprendrez ma situation, parce que moi je suis perdue !!! certains me jugent parce que je demande dans mes prières que maman parte .......Mais c'est pour arrêter ses souffrances autant morales que physiques !!! N'ais je pas le droit de souhaiter la délivrance de maman ??? Suis je une fille indigne ??  Je lirais avec attention toutes vos réponses et j'aimerais que vous me parliez franchement. Dites moi sincèrement ce que vous en pensez, je ne le prendrai pas mal ! Je suis très ouverte et j'accepte les critiques constructives !  Je suis perdue ! AIDEZ MOI SVP ! Merçi à tous de m'avoir lue , c'est déjà un grand soulagement d'avoir pu mettre tout ça par écrit ! J'attends vos commentaires !

En ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2629
Re : AIDEZ MOI SVP
« Réponse #1 le: 22 Août 2016 à 21:59:31 »

    Bonsoir, Anitange,

    Je comprends ton besoin de vider ton sac, ton stress ...
    La fin de vie, la mort ont des caprices bien cruels.
    Certains décès arrivent alors que le deuil est déjà commencé, oui.
    Cela a été le cas pour notre père.
    Mais nous étions alors sous le choc d'un autre deuil, deux ans avant mon frère a perdu un fils de 14 ans, c'est arrivé brutalement et ce n'était pas dans "l'ordre des choses".
    Il n'y a rien de juste là-dedans.
    Tous ici nous sommes dans la détresse, nous nous soutenons par la présence et l'échange.
    Tu trouveras en parcourant les différents témoignages, des récits qui font écho à ta douleur.
    Bienvenue parmi nous, bien chaleureusement, Martine.
   
   
   

Hors ligne Lena

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 20
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : AIDEZ MOI SVP
« Réponse #2 le: 24 Août 2016 à 15:23:56 »
Bonjour Anitange

On dit toujours que ce sont les meilleurs qui partent en premier mais on dit aussi qu'avec de la volonté on peut s'accrocher à la vie. Pour moi, conneries. En dépit d'un fond de vérité, il n'y a pas de maxime universelle qui puisse résumer la vie et la mort (c'est d'ailleurs tant mieux). Tout comme la vie n'est pas juste, tu n'es certainement pas une fille indigne! Je comprends ton anxiété, ta peine, ta haine même envers cette situation incompréhensible, à rester de manière permanente dans ce flou horrible: vivra? vivra pas? Je n'ai ressenti cette angoisse que pendant une demi-journée et cela m'a bien suffi. Ma situation est quasiment l'inverse de la tienne, mon père avait un cancer depuis septembre et fin mars, alors qu'il se sentait mieux depuis des mois, il a fait une bête allergie à un médicament. Après celui des "pourquoi?" s'est ensuivi le concert des "et si..."
Et si on ne lui avait pas donné de scopolamine? Et s'il y avait eu un médecin à temps, au lieu de l'interne en stage dans l'hôpital désert, en plein weekend de Pâques?

Je ne peux pas vraiment comparer ma situation à la tienne. J'ai imploré mon père de rester avec nous, allongée sur son corps dont la vie partait, et sa mort nous a plus unis, mes frères et moi, que le contraire.  Je n'ai reçu la nouvelle de la mort de mon oncle que par téléphone, un arrêt cardiaque ne s'annonce pas. J'ai vu ma grand-mère quelques jours avant sa mort, elle, en revanche, voulait en finir. Deux années durant, elle s'est lentement laissée partir, et comme toi j'en venais presque à espérer qu'elle s'en aille tant je voyais que le goût pour la vie l'avait quitté.

En aucun cas tu n'es une fille indigne! Certains te jugent? Mais ont-ils le droit de se mettre entre l'amour de ta mère envers toi et le tien envers elle? Ces gens ne doivent pas te tourmenter, même si je sais bien que ça ne semble facile qu'à l'écrit... Pense juste que c'est ta mère et que tu l'aimes. Mes parents me disaient souvent que quoi que je fasse et où que j'aille ils continueraient de m'aimer. Pour moi, c'est pareil, pour toi aussi! Mais voir ses parents ne plus nous reconnaître et vouloir mourir, ça fait mal, très mal. J'espère tant ne pas avoir à vivre ça mais comme je l'ai dit, la vie n'est pas juste. Je ne peux m'empêcher de penser que j'aurais tant aimé que mon père ne meure pas entre ces murs blancs et ces machines à l'hôpital, mais avec nous, là où l'on aimait aller en Dordogne. Un rêve stupide peut-être, mais s'il arrivait la même chose à ma mère ou mes frères je pense qu'on l'emmènerait plus loin, on se serrerait tous ensemble sur le canapé de la maison, sur une plage de l'Atlantique, dans la forêt de Dordogne, on se dirait que bon, il va mourir mais c'est si beau...

Je ne peux pas dire grand-chose en fin de compte. J'espère que tu iras mieux. Ne culpabilise pas, si tu as donné autant d'amour que tu en as reçu, ta mère et toi n'avez pas perdu beaucoup.

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : AIDEZ MOI SVP
« Réponse #3 le: 24 Août 2016 à 17:01:47 »
Non, tu n’es pas une fille indigne et tu n’es certainement pas la seule à espérer qu’un proche soit délivré !

Pour mon père qui avait très mal, s’affaiblissait de jour en jour et était incontinent également, nous espérions tous qu’il puisse partir rapidement, alors même qu’il continuait encore à se battre de toutes ses forces. Plusieurs fois, il nous avait appelé auprès de lui parce qu’il pensait que c’était la fin. C’était éprouvant.
Le dernier mois de sa vie, j’ai pu être auprès de lui. C’était épuisant psychiquement et physiquement, mais je suis reconnaissante d’avoir pu le faire.
Entre nous, ma sœur, mon frère, sa compagne et moi, il y avait des tensions puisque j’étais la seule à vouloir le garder à la maison jusqu’au bout selon son souhait. Je pense que les autres avaient peur d’affronter sa mort ou étaient dans le déni. Heureusement, nous ne nous sommes pas tenus rigueur. Chacun fait ce qu’il peut dans une pareille situation. Peut-être que vous arriverez à vous unir de nouveau plus tard.

J’avais lu un article écrit par un médecin qu’il ne faudrait pas forcer un mourant à manger, que c’est normal qu’ils ne se nourrissent plus et que cela l’aide à partir en douceur. Aussi, pour ma tante, nous avons été avertis que sa fin était proche puisqu’elle ne mangeait pratiquement plus.

Prends soin de toi. La méditation de pleine conscience pourrait t’aider à retrouver des moments de calme. Tu pourrais
« tester » ici : https://www.youtube.com/watch?v=fuDXc1Hr9UE. Si cela t’aide, tu pourras acheter ensuite le livre avec le CD avec les enregistrements entendus :
http://christopheandre.com/WP/?projects=mediter-jour-apres-jour