Auteur Sujet: 20 ans après  (Lu 1111 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ataraxiou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
20 ans après
« le: 05 Janvier 2018 à 02:20:03 »
Bonsoir,
J'avais 17 ans, mon père 48.
Même si parfois, aujourd'hui encore, il me manque, j'ai accepté sa mort.

Mais je m'aperçois des dommages collatéraux.
La conscience de la "finitude" des êtres m'empêche de m'engager, de me projeter, ...
Je trouve ça vain.
D'autre part, à sa mort, je me suis retrouvée seule, j'ai pas trouvé de soutien, ni parmi ma famille ni parmi mes amis.
J'ai géré seule.
Donc ma confiance en l'autre en a pris un coup...

J'arrive à la limite d'une façon de fonctionner, et je sais pas comment la modifier...

Enfin, face aux gens de mon âge, ou plus âgés,  et dont le père est vivant,  j'ai un petit pincement au coeur, d'autant plus que la mort étant un sujet tabou, ...  quand je me permets d'évoquer mon père, le silence résonne.

Je me dis qu'il y a pas vraiment de réponse mais au moins j'ai pu écrire ce que j'avais sur le coeur.
 :)

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1375
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 20 ans après
« Réponse #1 le: 07 Janvier 2018 à 09:43:46 »
Bonjour
Si j'ai bien compris tu as 37 ans aujourd'hui et ce deuil de ton père si jeune a des impacts que tu voudrais maintenant un peu modifier pour être plus a l'aise avec les autres
Seule avec ta douleur tu t'es construite comme tu as pu avec des failles et une relation aux autres difficile
Tu dis être aux limites de ta façon  fonctionner , le changement fait peur
On change pas le passé mais .....
Je crois qu'une aide extérieure te serais utile groupe de deuil ou psychologue
Tu es jeune pour passer a cote d'une vie dont la richesse est faite de rencontres
Mille pensées pour toi

Hors ligne ajihem

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 55
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 20 ans après
« Réponse #2 le: 07 Janvier 2018 à 12:51:45 »
Il n'y a pas de fin, ce n'est que croyance et non conscience.
La chose qui pourrait t'aider c'est de comprendre que la vie continue après la mort.
Il y a assez de preuves aujourd'hui pour se mettre à approfondir le sujet.
La science moderne quantique démontre que le matérialisme est une erreur.

Lorsque l'on découvre que la vie sur terre n'est qu'une étape, on se dit que c'est une découverte inespérée.
Découvrir que la conscience est indestructible et ne disparaît pas avec le corps est inespéré lorsque l'on souffre de la disparition d'un proche que l'on aime. Par contre le manque et le chagrin  sera toujours là mais ce ne sera plus jamais la même douleur..

Il existe un merveilleux livre écrit par neurologue  Dr Eben Alexender qui a été lui-même victime d'une méningite et qui a fait lui-même l'expérience de l'expérience de la vie après la mort.. C'est une situation vraiment unique ! Car il était avant sceptique..

Il a en effet les deux lectures  : en tant que neurochirurgien et en même temps celle d' "expérienceur".
Il démontre que la vie continue après la mort.

Il y a une listes d'arguments que l'on ne peut pas rejeter qui prouvent que la vie continuent après la mort.









Hors ligne ataraxiou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : 20 ans après
« Réponse #3 le: 12 Janvier 2018 à 18:57:22 »
Tu as tout compris  :)
Je vois une psy emdr depuis quelques mois.

Effectivement, j'ai "cru", en ne me fondant que sur ce que je vivais, qu'il n'y avait rien de bon à espérer du monde.
Et hier, hier seulement, j'ai compris, que je généralisais à partir de ce vécu.
Je me suis trompée.

Merci pour vos réponses