Auteur Sujet: PERDU MON MARI  (Lu 4620 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne MONMON

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
PERDU MON MARI
« le: 11 Juin 2011 à 00:37:11 »
j'ai perdu mon mari il y a un an j'ai beaucoup souffert, je commence seulement à me reconstuire,qui peut m'apporter de l'aide maintenant pour continuer dans le bon sens ? j'ai besoin de vos expériences pour me donner du courage
merci à tous

Hors ligne Marie75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #1 le: 11 Juin 2011 à 15:30:30 »

Bonjour Monique,
je sais d'expérience combien perdre son conjoint peut être le parcours du combattant.
Mon mari est mort le 29/11/06 des suites de ce que l'on appelle pudiquement "une longue et cruelle maladie", et que je nomme, tout simplement, cochonnerie de cancer... Je ne sais si mon message peut t'apporter un petit bout de positif car chacun de nous a ses paramètres personnels qui peuvent le conditionner différemment.  Cependant je pense que la douleur étant universelle, nous avons nécessairement des similitudes de réaction.
L'année qui a suivi le décès de Daniel a été pour moi comme une plongée dans la quatrième dimension. J'étais anéantie, liquéfiée, hors de tout et de tous, tout en gardant une lucidité quasi inquiétante. N'étant pas vraiment aidée par mes proches, je me suis réfugiée (le mot n'est pas trop fort) "dans" un forum sur lequel j'ai beaucoup échangé, beaucoup réfléchi, beaucoup écrit.
Au bout d'un an j'ai senti que ma volonté n'allait pas suffire et suis donc allée voir mon généraliste qui m'a donné ce que l'on appelle un bouclier chimique. Je n'aime pas les médicaments de cet ordre, mais je dois reconnaître que cela m'a aidée à garder le cap. Mais il m'a fallu 2 ans pour m'en séparer progressivement.
Ma ligne de conduite a toujours été la même. Daniel aurait voulu vivre, mais il n'a pas eu cette chance. Par amour et respect, je me devais donc de ne pas bouder la vie et de tout faire pour remonter à la surface.
Le tsunami est fort difficile à surmonter, mais il n'est pas insurmontable. Je me suis laissé balloter au gré des vagues en ayant fixement pour objectif une rive, incertaine d'abord, puis de plus en plus possible.
Si tu es là à te poser la question du "comment puis-je continuer à me reconstruire?", c'est que tu es dans une volonté d'avenir moins négatif, voire positif; c'est donc que c'est possible et que cela se fera. Mais il faut, qu'on le veuille ou non, laisser du temps au temps... A bientôt!
Douces pensées. Marie

Hors ligne Florie

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #2 le: 13 Juin 2011 à 13:22:06 »
J'ai perdu mon mari il y a 13 mois. Chaque douleur est personnelle. Je me suis tournée vers une voyante qui est entrée en contact avec l'au-delà, j'ai fait une formation d'énergie universelle et je suis suivie par un psychiatre. Mais tout cela je le sais bien c'est du divertissement au sens pascalien du terme. Je ne conseille pas spécialement l'ésotérisme, mais il s'agit de béquilles de façon transitoire. Cela aide, cela comble un peu le vide. J'ai des gris gris autour de moi, je m'imagine que cela me protège. Quand je pleure, je prends aussitôt un stresam. L'homéopathie est une bonne chose aussi, en tout cas pour moi. Ces granules sont sans effet secondaire, peut être avec effet placébo ? 

Hors ligne Marie75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #3 le: 13 Juin 2011 à 13:58:08 »

Bonjour Florie,
je pense aussi très fort que chaque douleur est personnelle. Malgré tout, chaque endeuillé, quel que soit son vécu personnel, passera par les mêmes phases de réaction et cherchera, à un moment ou à l'autre à retrouver l'être perdu. Chaque souffrance est légitime; chaque souffrance est respectable dans sa manière de l'appréhender, de la vivre et de tenter d'y survivre.
Toi, tu as "choisi" de te tourner vers une voyante: si cela t'apporte une aide, c'est bien. Tu me sembles, si je puis me permettre, suffisamment lucide, pour avoir admis que l'aide d'un psychiatre pouvait également être utile, ne serait-ce que par les petites pilules qui permettent, provisoirement, d'y voir plus clair, ou, au moins, de manière moins sombre... C'est, en effet, une béquille provisoire.
Entre l'effet placebo et l'effet réel motivé, la frontière est mince... Mais l'essentiel n'est-il pas de tenir la route, "sa" route" malgré tous les écueils?...
Pascal? Ah... le pari de Pascal!... Mais ceci est un autre débat, bien qu'étant fort proche...

Hors ligne amds

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #4 le: 03 Juillet 2011 à 22:06:09 »
bonjour tout le monde.je suis nouvelle sur le site et j'aimerais converser de temps en temps avec vous.

Hors ligne Pascale

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1048
  • Je t'aimais, je t'aime, et je t'aimerai....
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #5 le: 03 Juillet 2011 à 22:21:36 »
Bonjour amds,
moi j'ai perdu mon p'tit loup début de cette année, j'ai toujours beaucoup de mal. Viens nous dire ton ressenti, tu ne seras pas jugée;
Raconte nous ton histoire pour que nous puissions t'aider un peu. nous sommes à ton écoute . Chaque histoire est différente mais toutes les douleurs sont fortes et intenses.
Viens te confier, on te comprend.
Plein de force positive.
Pascale la louve
Pascale la Louve

Hors ligne amds

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #6 le: 03 Juillet 2011 à 23:57:21 »
bonsoir Pascale.Je viens d'ecrire un pavé sur mon histoire et rien n'est passé.au moment d'envoyer !

Hors ligne amds

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
Re : PERDU MON MARI
« Réponse #7 le: 04 Juillet 2011 à 00:14:44 »
C'etait il y a 7 mois et demi.Il est parti un matin de la maison pour ne plus jamais revenir..Plus de ce soir, plus de demain. accident.Comment  imaginer alors quand on est vivant  que tout peut s'arreter en une seconde !Qu'un gouffre va s'ouvrir sous nos pieds ? et que rien ne sera plus jamais pareil parce qu'un seul etre vous manque et tout est depeuplé ...