Auteur Sujet: Parent divorcé et désenfanté  (Lu 24095 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #360 le: 20 Mars 2019 à 20:24:32 »
Merci Eva de ces données. Au moins ce sujet a fait objet d'être nommé.
"Disparents" en français ça me parle moyen, ça sonne pas pour moi car ça fait "parent disparu" ce qui ne correspond pas à ce que je ressens. Je suis toujours le parent de 3 enfants dont l'une est DCD et reste ma fille, conscience à qui je n'ai pas à dire ce "sois autonome" parfaite injonction paradoxale identique à celle que j'aurai pu formuler de son vivant puisqu'elle l'est! Qui peut prétendre m'interdire de parler d'elle ainsi? Pour moi, c'est un fait.

Le fait de perdre un enfant ne change pas son statut. On n'a pas de droit particulier.
Et c'est compliqué : celui qui perd son unique enfant n'est plus un père ou une mère.
Alors que celui qui a 12 enfants et qui en perd un, le problème n'est pas le même.
Le nombre d'enfant est variable, donc c'est assez complexe.
En revanche, on a un seul et unique conjoint, un père unique, une mère unique.


Et c'est compliqué : celui (ou celle, ceux) qui perd son unique enfant n'est plus un père ou une mère.

Bah non, je ne suis absolument pas d'accord avec cette proposition. Je plussoie pas du tout!

Merci pour tout ça Eva, ça fait son chemin, homme ou femme quoiqu'il en soit nous restons. Merci aussi Fedo pour ton rebond.

Bizs.

.
« Modifié: 20 Mars 2019 à 20:26:08 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2648
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #361 le: 21 Mars 2019 à 00:26:08 »
Moi je dis Parent Endeuillé ou parent en deuil...
c'est clair, c'est un parent et il est en deuil parceque parent dont l'enfant est mort.
Mais un vrai mot serait plus clair pour tout le monde...et nommerait cette réalité indicible souvent.

et je suis totalement d'accord avec toi disparent c'est moche et inutile, ça fait parent dysfonctionnel et disparu... et père d'une enfant morte reste  père, quoi qu'en  disent les nonendeuil qui noncomprennent notre réalité...

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #362 le: 21 Mars 2019 à 08:25:37 »
Hello!
Bien sûr, je suis d'accord Eva avec toi et je ne pense pas que Fedo contredira : disparent ça colle pas, ni les par'anges d'ailleurs, comme lui pour moi, en tout cas.  Parent en deuil c'est juste mais pareil, ça nomme pas l'indicible d'un nom commun simple. Et dans indicible il y a le "in" souligné par Fedo. Je me sens plutôt du côté du "entre". Une Entre, un Entre? Comme c'est une préposition, ça n'est pas nom commun. J'ai essayé de le dire à haute voix en l'accrochant dans un temps à différents wagons, entre-distant(e) par ex,  mais au final j'en reviens à Entre sans le tandémiser. J'ai exploré rapido la racine  latine  inter, indique 1 que qqch se situe dans l'espace qui qui sépare des choses ou des êtres. 2 que quelque chose se situe dans un intervalle de temps. 3 un état intermédiaire.4 l'ensemble au sein duquel une possibilité est offerte.5 un rapport de réciprocité, d'amitié ou d'hostilité, de similtude ou de différence.6 un ensemble de personnes à l'exclusion de tout autre 7 d'entre, pris parmi, au nombre de. Tout ça ne me choque pas et colle plutôt à ce que je ressens.
Eh bah, je verrais une définition de nom commun à part entière : Entre, n f/m : 1 parent en deuil, parent désenfanté, parent dont un enfant unique ou plusieurs sont décédé(e)s. 2 Espace de l'indicible.
ça me paraît possible ou envisageable  d'y réfléchir? Voir si ça s'apprivoise ou demande un autre terme en le manipulant dans nos têtes? C'est curieux comme impression pour l'instant, encore étranger certainement. NSP.
En tout cas je n'ai pas envie de rester dans le "rien".

Bizs-itaos

Pascal.
« Modifié: 21 Mars 2019 à 08:29:16 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #363 le: 21 Mars 2019 à 13:24:06 »
Entre me fait aussi penser à Antre, donc à la caverne de Jung :

La caverne symbole du moi intérieur

Finalement, la caverne symbolise aussi l’exploration du moi intérieur, et plus particulièrement du moi primitif, refoulé dans les profondeurs de l’inconscient. C’est probablement pour cette raison que Jung a voulu interpréter la sourate coranique de la Caverne, qu’il conçoit comme symbolisant la transformation.


Bonotoo: en langue mandingue "femme qui a perdu ses enfants".

Voici la réponse donné par l'Académie française pour le mot "désenfanté"

 
L'Académie Française ne saurait être responsable des mots qui entrent dans les dictionnaires tels que le Petit Larousse ou le Robert.
Ceci dit, concernant notre propre dictionnaire, nous ne saurions émettre un avis favorable à votre requête.
L'emploi du vocable « désenfanté » nous apparaît maladroit et inapte à retranscrire dans les faits la perte d'un enfant.
Quant aux mots « veuf, veuve » et « orphelin, orpheline », ils expriment un statut officiel reconnu au sein de notre République.
C'est pourquoi, à notre sens, il n'y a pas de mot, existant ou non, qui saurait exprimer seul toute la peine et toute la douleur que ressent un parent lorsqu'il perd son enfant.
Les mots peuvent beaucoup, nous en sommes convaincus, mais ils ne peuvent pas tout.
Ici, ils ne peuvent rien.
 
Cordialement.

 :-X
« Modifié: 21 Mars 2019 à 19:57:00 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #364 le: 22 Mars 2019 à 08:10:00 »
Un nouveau credo s’est installé depuis bien longtemps à l’ONF : celui de la rentabilité. La gestion court-termiste des forêts s’impose, en lieu et place d’une gestion durable et qualitative respectueuse de la nature. La forêt n’est plus qu’un espace à exploiter, à industrialiser, à rentabiliser. Les forêts sont déjà fragilisées par le réchauffement climatique, les pollutions aux plombs des chasseurs et aux pesticides, mais l’État n’en a que faire, il veut des forêts productives. On sélectionne donc les essences à croissance rapide, et tant pis pour la biodiversité : nos forêts meurent littéralement sous nos yeux.

Il reste cependant une journée dans l’année où une parole peut être portée pour sauver nos forêts : c’est la Journée internationale des forêts. Alors que les scientifiques alertent sur les risques liés au changement climatique, du Giec aux tribunes de presse, que les analystes démontrent qu’il ne nous reste qu’une quinzaine d’années pour inverser la courbe du réchauffement climatique, alors que la jeunesse européenne est dans la rue pour réclamer un droit à un avenir, il est plus que jamais urgent de protéger nos poumons naturels. Contre les logiques de marché stériles et les massacres, social et environnemental, qu’elles produisent, l’État et l’Europe doivent agir.

Il ne s’agit plus seulement de préserver l’ONF à l’intérieur de nos frontières mais d’inverser la tendance : face à la bétonisation, à la pollution, à la déforestation, à l’extractivisme, il est temps de laisser la nature reprendre ses droits. Face à la poursuite de l’accaparement et de la privatisation, à l’industrie extensive de l’agriculture, des déchets ou de l’énergie, à l’artificialisation des sols, réensauvageons l’Europe et créons un vaste patrimoine écologique terrestre et marin, avec des zones protégées interconnectées et des corridors écologiques pour permettre à la faune et à la flore de se déployer de nouveau sur le sol européen.

La nature est notre bien commun le plus précieux, préservons-la.

Ensemble, réensauvageons l’Europe !



Bonjour! Antre nous et SVTT!

Réensauvageons l'Europe! ah ah, ça me plaît bien sauf qu'il faudra s'entendre sur sauvages! Samedi c'est carnaval, si je mets mes peintures de guerre et sort mon balai fourchu en criant Vive les arbres, j'ai mes chances! En vrai, je resterai plutôt avec du coton dans les oreilles, carnaval égal grosse sono et basses à donf, la fête fait du bruit et ça cache difficilement que tout le monde ou presque fait la gueule! Dans ma caverne, même déguisé en coton tige, j'échapperai difficilement aux décibels en liesse, mais comme j'aime pas non plus être dans le camp de la famille rabat-joie, fort possible que je finisse au cinoche!  :D
Cela dit, j'ai un peu le sentiment que mon histoire d'Entre fit rabat-joie, comme si j'avais mis les pieds dans le plat! Humilité de notre état se doit, mais ça avance pour moi. J'ai rêvé Amérindien et j'en suis tout ébaubi! Fier aussi de sentir ce courant s'ouvrir, hors temps, dans ce non-espace de l'onirique épiphyte et singulier : mille orchidées en émanent et vous transmettent parfum et douceur pour que ça avance pour vous aussi!

Pourquoi je me souviens de ce que j'ai vécu hier et que je ne me souviens pas de ce que j'ai vécu demain? ??? L'endroit où il n'y a pas de temps suppose qu'il n'y a pas d'oubli.

Bizs-itaos!

Pascal.

« Modifié: 22 Mars 2019 à 08:18:02 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #365 le: 22 Mars 2019 à 10:18:20 »
Entre me fait aussi penser à Antre...

L'emploi du vocable « désenfanté » nous apparaît maladroit et inapte à retranscrire dans les faits la perte d'un enfant.
Quant aux mots « veuf, veuve » et « orphelin, orpheline », ils expriment un statut officiel reconnu au sein de notre République.

C'est pourquoi, à notre sens, il n'y a pas de mot, existant ou non, qui saurait exprimer seul toute la peine et toute la douleur que ressent un parent lorsqu'il perd son enfant.
Les mots peuvent beaucoup, nous en sommes convaincus, mais ils ne peuvent pas tout.
Ici, ils ne peuvent rien.

Cela dit, j'ai un peu le sentiment que mon histoire d'Entre fit rabat-joie, comme si j'avais mis les pieds dans le plat! Humilité de notre état se doit, mais ça avance pour moi.
 

**********************************************************************************************************************************

Bonjour Antre-Pascal... tu es mon alter-ego... je suis Antre-Federico !

Cette nuit, j'ai un peu réfléchi à ton questionnement... et je te livre mes réflexions toutes chaudes comme des petits pains aux chocolats et des croissants ! bon petit-déjeuner copain-ito !

j'ai pensé que l'on pourrait dire ou écrire : Papa-deuillé(e)... Maman-deuillé(e)... Fils-deuillé(e)... Fille-deuillé(e)... Frère-deuillé(e)... Soeur-deuillé(e)... "Ami-deuillé(e)... "Amie-(deuillé(e)... "Tonton-deuillé(e)... Tata-deuillé(e)... Neveu-deuillé(e)... Nièce-deuillé(e)... Cousin-deuillé(e)... Cousine(deuillé(e)... Compagnon-deuillé(e)... Compagne-deuillé(e)...

Je suis un "Maman-deuillé" , un "Fils-deuillé", un "Ami-deuillé), un "Cousin-deuillé"... ce qui signifie que je porte le deuil et de ma Maman et de mon Fils et d'un Ami et de mon Cousin !
Tu es un "Fille-deuillé"... respectueuse pensée pour ta Fille Javotte
Catherine est une "Compagnon-deuillée"... respectueuse pensée pour Mircea
Katrin est une "Papa-deuillée"... respectueuse pensée pour son Papa
Claraben est une "frère-deuillée"... respectueuse pensée pour son Frère
Mike67 est un "Amoureux-deuillé"... respectueuse pensée pour Ludovic
Nora est une "Amoureux-deuillée" ... et non plus veuve ! respectueuse pensée pour son Mari
Souci est une "Neveu-deuillée"... respectueuse pensée à Kalahan
X... est un "Amoureuse-deuillé"... et non plus veuf !

Voilà ma proposition... Mon Grand Pote et SVTT !

Amicalement, chaleureusement, solidairement, respectueusement.
Federico



« Modifié: 22 Mars 2019 à 10:30:07 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #366 le: 22 Mars 2019 à 13:47:17 »
Oui je trouve que ça décale la focale deuil vers l'être qui n'est plus. ça permet de mieux nommer comme cette formule que j'utilisais parfois "Javotte dans ce qu'elle est maintenant devenue". Je trouvais ça lourd  souvent et l'utilisais peu en vrai, surtout en pensée. Finalement ça plutôt été une sorte d'arrangement séquentiel pour m'aider à franchir des marches de notre escalier. C'est presque plus présent maintenant. Et en plus ta proposition met en scène une interaction qui colle avec ce que je ressens : Javotte est aussi dans le papadeuillé comme je suis dans la filledeuillée.
Javotte n'est plus fille mais corps "entropique" et conscience qui est aussi mamandeuillée, papadeuillé, frèredeullés, compagnondeuillé, ami(e)sdeuillée(e)s, mondedeuillé (et aussi filledeuillée puisque conscience). Ouais c'est vraiment bien vu Fédo, et peut être possible et mieux d'enlever le trait d'union comme Eva l'a fait pour Mamandeuil? ça colle pour moi en tout cas et nomme dimension entre nos morts et vivants comme la réciproque.
Tu vois, ça colle aussi avec ce que je ramasse de la pensée quantique qui s'intéresse à une physique qui a pour vocation notre interaction avec la réalité alors que la physique classique a pour vocation de décrire ce qui est. Un point de bascule entre Einsten et Bohr, apparemment.
Filledeuillée en lien avec papadeuillé peut être pensé en sens quantique alors que le sens classique reste pleinement valide : c'est indicible, cette réalité dans le monde visible Ouais, je crois que tu as trouvé qqch de fort, de juste et ouvrant un potentiel positif.  Merci Fedo, perso, je signe.
Faudrait d'autres avis.
Bizs de mon antre!
Ito.
« Modifié: 22 Mars 2019 à 14:34:50 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #367 le: 22 Mars 2019 à 14:36:34 »
Ceci serait certainement très porteur en groupe de parole si ce n'est déjà en place.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #368 le: 22 Mars 2019 à 19:14:15 »
Du plus vieux peuple du monde. Autonomie et interdépendance.
https://youtu.be/5bPtPftbRe4
Merci Aigle bleu.
One eye dog's man.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #369 le: 22 Mars 2019 à 20:46:49 »
Ceci serait certainement très porteur en groupe de parole si ce n'est déjà en place.

Je plussoie !

Je suis un "Filsdeuillé" , un " Mamandeuillé", un "tontondeuillé", un "tatadeuillé", un "amideuillé", un "camarasdedeuillé", un "cousindeuillé", un "cousinedeuillé", un "collèguedeuillé", un "voisindeuillé"... un "citoyendumondedeuillé"... un "humanistedeuillé"...


J'en ai plein les couilles d'être un endeuillé !

Fed-ito

PS : Vive les samedi-ito des gilets jaunes- itaos  ! hihihi !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #370 le: 23 Mars 2019 à 08:27:11 »
ah ah, je plussoie aussi! Idem pour ma pomme!

Hello!

Chien bleu : hier en faisant mon dogbike avec Cheyenne, son poil était si luisant au soleil matinal qu'il était irisé de reflets bleus. Elle trottait, truffe au vent, oreilles flottantes en totale plénitude...resplendissante de bonheur d'être comme c'est. Tecumseh, honneur à lui. Et comme les plumes d'un corbeau, Cheyenne irradiait une onde bleutée qui m'a évoqué l'un des bouquins culte de Javotte : chien bleu. Et le soir, je tombe par hasard ou presque sur Aigle bleu.
Le bleu ça peut être une couleur froide, aussi glaciale même que l'antarctique . Mais il révèle son potentiel chaleureux quand il est éclairé de soleil ou évoque l'ailleurs d'un chien copain comme Nadja l'a si bien peint.
Cheyenne, Chienne bleue et pattes de feu!
Je plussoie et j'aboie!

Pascal-ito, dog soldier!

Zoubis!
« Modifié: 23 Mars 2019 à 08:31:06 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #371 le: 24 Mars 2019 à 08:42:51 »
    — Jane Broadis (@Jb5Jane) 27 février 2019

Ce poème intitulé Dyslexie, le voici :

    « Je suis stupide

    Personne ne dira jamais que

    Je suis douée avec les mots

    J’étais faite pour être géniale

    C’est faux

    Je suis un échec

    Personne ne pourra jamais me convaincre de penser que

    Je peux réussir dans la vie.»

Maintenant, lisez-le à l’envers :

    « Je peux réussir dans la vie

    Personne ne pourra jamais me convaincre de penser que

    Je suis un échec

    C’est faux

    J’étais faite pour être géniale

    Je suis douée avec les mots

    Personne ne dira jamais que

    Je suis stupide »


SVTT, TTVS en dyslexique.

La preuve en est, apprendre à parler le monde à l'envers remet debout puisque le monde marche sur la tête. Et plus je monte mon escalier, plus je vois ce côté d'anamorphose fort proche de cette "figure d'Indien en miroir cylindrique, 1740, par Elias Baeck (musée des arts décoratifs de Paris): être un Papadeuillé remet à plat (par le rouleau compresseur qu'il impose à  nos vie, je n'ai pas de meilleure métaphore pour en imager la brutalité,désolé) une spiritualité  déformée, voire atrophiée, illisible, opaque en tout cas,  de notre lien à l'universel. L'Ouroboros cesse de se mordre la queue en nous contraignant à chevaucher le dragon.
Cette spiritualité redevient lisible après avoir été réduite au silence, comme un papyrus qui se déroule. Résilience et silence prend du sens, un sens dyslexique en quelque sorte. Mon bain culturel n'a pas proposé de terreau autre que le deuil pour que puisse s'ouvrir ce qui fût contraint à rester graine.
Je me permets de vous rappeler cette formule : "Ils nous ont enterrés mais ont oublié que nous étions graines". J'ai enterré ma fille et une graine de spiritualité arrosée de toute cette douleur indicible n'a eu d'autres choix que de pousser, de croitre, de se développer. Effectivement, si les yeux des morts se ferment, ils ouvrent nos yeux, à nous les vivants.

Le cerveau n'exclue le coeur pas plus que le coeur n'exclue le cerveau, une maille à l'endroit, une maille à l'envers. ;D

Biz-itaos.

Pascal.
« Modifié: 24 Mars 2019 à 08:58:19 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2648
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #372 le: 24 Mars 2019 à 14:27:01 »
 "Ils nous ont enterrés mais ont oublié que nous étions graines". J'ai enterré ma fille et une graine de spiritualité arrosée de toute cette douleur indicible n'a eu d'autres choix que de pousser, de croitre, de se développer. Effectivement, si les yeux des morts se ferment, ils ouvrent nos yeux, à nous les vivants."


Je ne sais si je dois t'envier cette capacité de résilience qui transforme la petite graine de spiritualité léguée par Javotte en arbre qui commence à se déployer...la mienne s'est desséchée sur place...LA question reste en creux.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #373 le: 24 Mars 2019 à 14:51:23 »
Oui bien sûr, je comprends Eva. Javotte ne m'a légué aucune spiritualité. Elle a "légué" du fric sur un compte Pea, une horreur. Comment peux-t-on hériter de son enfant? Totalement impensable. Pourtant c'est un fait. La spiritualité relève pour moi du fait. C'est le seul moyen de "faire avec" et il ne peut être question d'objecter que cette graine de spiritualité soit postérieure à sa mort. Ce n'est pas le cas, vraiment sincèrement. Elle était déjà présente dès l'enfance, mon enfance, mais presque "forclose" au sens Lacanien du terme. Sa mort l'a réveillée, la douleur l'a arrosée, la volonté et le choix de vivre encore l'ont contrainte à croitre. C'est aussi une formule d'adaptation, mais vraiment non, pas un leg. Quasi certain que Javotte ne signerait pas cette issue sous cette forme, à moi de me dépatouiller avec, là elle signerait, je pense. Je vois ça plutôt sous cet angle Eva sans vouloir te porter le moindre ombrage, tu le sais.
Peut être faut-il préciser que je n'ai été sujet d'aucune religion particulière pour influencer ou non cette graine initiale. Baptisé, oui, de façon très commune, absolument non pratiquant et ne souhaitant par ailleurs pas être apostasié, car non concerné par ce besoin, tout simplement.
« Modifié: 24 Mars 2019 à 15:09:16 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2648
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #374 le: 24 Mars 2019 à 20:09:27 »
Oui, j'avais mal lu, trop vite... désolée.