Auteur Sujet: Parent divorcé et désenfanté  (Lu 18340 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #270 le: 12 Février 2019 à 07:50:24 »
Article de Reporterre; Claire Nouvian :"il faut prendre le pouvoir pour le réinventer".

Extrait:

Comment vivez-vous le délitement de cette biodiversité que vous aimez tant ?

Quand on a une vision de l’ensemble des effondrements de la biodiversité, du climat, de notre projet de société… c’est désespérant. Les scientifiques sont en première ligne : ils enregistrent le déclin de la biodiversité, sonnent l’alarme. Tous ceux que je connais sont angoissés. Ils vivent une sorte de syndrome prétraumatique, lié à leur connaissance de la situation. À l’inverse du stress post-traumatique, propre aux personnes ayant déjà vécu un événement grave, un choc, eux vivent dans l’angoisse de ce qui va advenir.

Quand j’ai découvert, dans un article scientifique, ce stress prétraumatique, ça m’a fait le même effet que quand j’ai lu Kant pour la première fois. Cette sensation de rencontrer quelque chose qui décrit exactement ton état. À 17 ans, quand j’ai lu les Fondements de la métaphysique des mœurs, je me suis rendue compte que toute ma colonne vertébrale morale avait été théorisée par Kant.

« Macron a poussé l’exercice du mensonge sémantique tellement loin qu’on ne peut plus le supporter, ça en devient épidermique. »

Qu’est-ce qu’être kantienne ?

Je vis avec un impératif catégorique sur la vérité. Thomas Porcher dit de moi que je suis rugueuse. Par rapport à des gens de culture latine, avec un rapport plus élastique à la vérité, je suis germaniste, au sens caricatural : je ne rigole pas du tout avec le mensonge.

Avec l’avènement de la société industrielle et du marketing, on est entré dans l’ère du mensonge permanent et institutionnalisé. Les élites, économiques comme politiques, mentent. Et ceci n’est plus toléré. Les gens recherchent de la sincérité.

Une société qui est fondée sur le mensonge voit son langage détruit. On ne sait plus ce que les mots veulent dire, puisqu’ils veulent dire l’inverse de ce qu’ils sont supposés signifier. Macron utilise des mots comme « bienveillance » ou « société civile ». Il a poussé l’exercice du mensonge sémantique tellement loin qu’on ne peut plus le supporter, ça en devient épidermique.


Bonjour les amigo(a)s.  Que tal?

Bel article ce matin avec en plus cette vidéo:  https://youtu.be/vfwgLHyydFc
Tout ça pour faire lien avec nous, les endeuillé(e)s avec cette question de l'article de Claire Nouvian que je partage  : comment passer d'une posture d'observation à celle d'action?
Petit grain de sable entre les rouages, chaque geste, chaque propos , chaque regard, chaque pas franchi vers le besoin de vérité, d'authenticité, de simplicité  donne du soutien à nos forces thérapeutiques, et  le syndrome post traumatique peut devenir une force de soutien permanente pour oeuvrer en ce sens. Et chacun de nos rires!

Vive les moutons qui ne sont pas des paillassons/ hérissons sans être non plus pris pour des couillons car ils n'aiment pas se faire mordre le croupion! ;D


Bizs-ito!

Pascal-ito.

« Modifié: 12 Février 2019 à 07:55:39 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Mircea

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 592
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #271 le: 13 Février 2019 à 01:33:03 »
Manon Aubry :  je lance cette interrogation à celles et ceux que la perspective de l’effondrement heurte, à celles et ceux qui éprouvent de la mélancolie : le monde que nous laissons derrière nous, est-il désirable et véritablement humain ?

Manon Aubry .... elle peint aussi de sacrés tableaux, très parlants ....


citation de pascal :
"ce message intérieur que j'ai perçu me disant "t'inquiètes, Papa, j'ai trouvé le chemin de l'univers et ses confins, je ne me suis pas perdue dans cette solitude glacée qu'il nous faut traverser. Non plus j'y suis restée car c'est d'être aimée qui empêche d'y errer".

ça c'est un message que j'aimerai tant percevoir .... avoir cette certitude ....

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #272 le: 13 Février 2019 à 08:23:18 »
Hello!!

Un petit mess, cooool! Ouais les tableaux de Manon Aubry m'ont aussi bluffé! Au point où je me suis demandé s'ils n'étaient pas des collages! Et même, si cette technique l'inspire, quelle importance?  J'admire, humblement. Cette vaine d'artiste me donne de l'espoir, en plus. Tout comme les fresques murales du street art qui reflètent cette envie de rendre le monde moins gris, moins glacé.

citation de pascal :
"ce message intérieur que j'ai perçu me disant "t'inquiètes, Papa, j'ai trouvé le chemin de l'univers et ses confins, je ne me suis pas perdue dans cette solitude glacée qu'il nous faut traverser. Non plus j'y suis restée car c'est d'être aimée qui empêche d'y errer".


ça c'est un message que j'aimerai tant percevoir .... avoir cette certitude ....

Là Il y a quelque chose qui nous dépasse quand ce qui vient d'un autre espace d'en dedans nous dit. C'est ce que je crois, je ne peux l'affirmer, je le crois et n'ai d'autres choix. J'ai fait pas mal de peinture aussi dans ma vie. De l'huile, de l'acrylique, j'ai exposé, vendu. un jour, un drôle de truc m'est arrivé : je m'étais frotté à l'abstraction après une longue période plutôt proche des toiles de Chirico, en gros. Une de mes toiles, que j'ai encore, représentait un travail que je trouvais accompli, équilibré, solide, en quelque sorte. Mais je ne savais pas la nommer. Au cours d'une expo, un Mr me dit : "là vous avez représenté l'attentat des twin towers". Lui aussi, il m'a bluffé. C'était exact et je ne l'avais pas perçu. L'image des "jumpers" s'était si profondément inscrite dans ma psyché, moi qui un jour passé de ma vie me suis aussi défenestré (de bien moins haut, sinon je serai mort!!! ;D, bah oui!) que je l'avais peint à mon total insu. Tout y était : le point d'impact, les towers, les jumpers en images allégoriques. Eh bien, le message de Javotte c'est dans ces coins là qu'il a résidé. Tel fut le trauma que j'en ai produit ça, à mon insu, et que ce ça m'aide à continuer mon chemin, je ne crois pas qu'il y ai d'autres explications. Ce serait faux et outrecuidant de dire autrement.
C'est à peu près tout ce que je peux en dire Catherine, et je ne sais guère mieux soutenir si ce n'est cette autre conviction:

Nous avons tou(te)s ce chemin en nous.

Bizous tt plein de courage- ito!

Pascal-ito, Membre sénior, la-dessus, ouahou! ;)
« Modifié: 13 Février 2019 à 08:26:42 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #273 le: 14 Février 2019 à 09:12:24 »
Pfouh, que ne suis-je sérieux ces derniers temps! Hier soir je me suis fait une grosse tartine de Desproges, "rire de soi" quelle thérapie il pratiqua cet homme dans l'auto-dérision et la liberté d'expression. Guillaume Meurice le dit périmé, moi je ne trouve pas. ça me fait toujours autant rigoler sa sagacité et elle reste d'actualité. Je l'aurais bien vu participer au grand débat déguisé en poulpiste, c'est toujours mieux que de finir en populiste.
Coucou en verlan ça fait toujours coucou, eh bien poulpiste en verlan ça fait populiste, un recto/verso que certainement notre ami Pierrot le Desproges aurait exploité sans vergogne. Je n'ai pas son talent, mais j'espère bien que des fois vous me trouvez marrant, comme membre (sénior :o, ah ah) du dernier rang.
Un rêve que je ne réalisa point fût de me former à la Comédia del Arte, façon Molière dans  Araine Mnouchkine!
Voilà une belle prescription aux endeuillé(e)s que nous sommes : pan, un coup de cartoucherie de Vincennes, ça a même fait rigoler le roi, c'est dire.
C'est d'ailleurs assez curieux, habitant pas loin du front marin, je croise pas mal de gens qui ont envie de prendre l'air! Ce qui en pure anatomie signifie rigoler un bon coup!

Mais attention, ces matins, "Couvrez-vous bien, le fond de l'erre effraie, d'ailleurs y en a qui mettent des gilets!" ;D

Zoubix

Ito.
« Modifié: 14 Février 2019 à 09:16:34 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3009
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #274 le: 14 Février 2019 à 12:56:20 »

"...mais j'espère bien que des fois vous me trouvez marrant, comme membre (sénior :o, ah ah) du dernier rang.
C'est d'ailleurs assez curieux, habitant pas loin du front marin, je croise pas mal de gens qui ont envie de prendre l'air! Ce qui en pure anatomie signifie rigoler un bon coup! " Pascal


Salut Valentin-ito ! hihihi-ito !

Je ne veux pas être "indiscreto" mais Tu vas faire quoi ce soir avec ta nana ? t'as prévu une surprise ?

Mais c'est plus que sûr ! c'est même certain ! t'es SUPER MARRANT !
T'es "sénior" mais ton membre est "héroïque" ... comme moi !

Rigoler un bon coup... prendre l'air et  s'envoyer en l'air avec une hôtesse de l'air lors de mon baptême de l'air !

"Plus spécifiquement, jouir. Quel bonheur que d'être pilote d'hélicoptère professionnel ou hôtesse de l'air et d'être payé pour s'envoyer en l'air toute la journée ! Mais ne rêvons pas et revenons sur le plancher des vaches puisque c'est plus généralement là que notre expression est utilisée."

Saluti a tutti ...

Biz-ito

Fed-ito
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #275 le: 14 Février 2019 à 14:36:50 »
Eh mon Amigo, j'ai crampé au tennis ce matin!!! Me voilà canné, avec la canne de mon pépé!!!! Alors ce soir avec ma copine ST Valentine ce sera : décontractyl, nyfluril, baume aroma et 2 doigts de magnésium arrosés d'Arnican. une soirée folle quoi!
Elle en est toute ébobie!Avec des fleurs ça va le faire, promenade au clair de lune claudicante, toute en douceur avec plein de jolies couleurs, genre bleu ecchymose, jaune violacé sous la voûte étoilée! Romantique et baumatique! :D :D :D :D
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 863
  • Terra Incognita
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #276 le: 14 Février 2019 à 15:12:55 »
Passerais bien sous un rouleau compresseur si ça m'assurait une soirée traumatique, non, romantique...
Je crois que pour beaucoup, c'est bleus à l'âme aujourd'hui ... Demain sera toujours un autre jour, c'est déjà ça ...
« Modifié: 14 Février 2019 à 18:06:22 par Faïk »

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #277 le: 14 Février 2019 à 15:59:10 »
Désolé de t(vous) avoir blessé(e)s, ce n'est absolument pas dans mon intention.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 863
  • Terra Incognita
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #278 le: 14 Février 2019 à 16:47:42 »
Pas blessée du tout … Au contraire !  :) Je m’imaginais quelles spécialités pharmaceutiques j’aurais mis à mon menu perso post rouleau compresseur :
Actaea spicata, bien que racemosa soit plus adapté à mon profil, huile essentielle de gaulthérie, suivie d’une petite goutte de champagne délicatement posée derrière mon oreille, droite.
Cette dernière (la goutte de champagne, pas mon oreille) porte bonheur, paraît-il.

Bonne soirée à toi, à toutes et à tous,

Faïk
« Modifié: 14 Février 2019 à 16:49:36 par Faïk »

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #279 le: 14 Février 2019 à 18:10:14 »
Bien content et tant mieux Faik, vraiment. bizs!

La question de la limite est si rude, pour nous tou(te)s les endeuillé(e)s , c'est vraiment, vraiment très dur. Si bien traduit dans ce "oser aller bien". C'est jamais acquis en plus et langage du corps signe limite par sa contracture, nouée, douloureuse et pourtant si banale à côté du reste. Vivre avec, aimer avec, se supporter avec, jamais gagné mais jamais perdu non plus.
Plein de bouquets de fleurs à vous H/F.

Ito.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #280 le: 15 Février 2019 à 09:16:38 »
À chaque génération sa fin du monde

Chaque génération a connu une angoisse de fin du monde. La génération précédente a eu l’angoisse de la guerre nucléaire, celle qui la précédait, celle des guerres. La différence aujourd’hui est peut-être que nous n’avons pas de croyance en un monde meilleur pour venir supplanter cette angoisse. Nous ne trouvons pas d’alternative pour dépasser la perspective de la mort de notre planète. Le débat n’est peut-être pas de savoir si on y croit pour agir, mais simplement, d’agir sans espoir, pour au moins se dire qu’on aura essayé.

Hello!
Je ne crois pas à la mort de notre planète. Elle en  a vu d'autres. Mais c'est bien dans nos mains qu'est l'avenir de l'humain, ça oui, j'y crois. Je crois aussi que la question de la limite ne fait pas le moindre doute, comme dans tout système c'est l'aggravation du symptôme qui provoque la crise. N° 1 au hit parade systémique : le changement climatique. Moi, au N°2 je fous les morts prématurées. J'enrage qu'on les taise, je hais le silence qui les entoure, je crache sur le déni qui les occulte.
Je me sens pourtant totalement incapable de dépasser cette certitude : il y a obligatoirement un sens à ce merdier. >:(

Me faudrait une barrique de champagne pour voir tout ça en rose, to-day! Allez,  :-X

si vous avez l'impression d'être trop petits pour changer les choses, essayez de dormir dans une chambre avec un moustique,..et vous verrez qui empêche l'autre de dormir. Le Dalaï-lama


Kiss-ito.
« Modifié: 15 Février 2019 à 09:46:30 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #281 le: 15 Février 2019 à 16:21:58 »
Le sens du partage:
"là où le sens stagne au lieu de circuler abondent violence et désespoir" Idriss Aberkane.

La théorie du 100ème singe:
Durant une trentaine d'années, sur l'ile de Koshima au Japon, des scientifiques ont observé la vie d'une espèce de singes appelée macaque japonais. Les scientifiques nourrissaient les singes en leurs jetant des patates douces crues dans le sable. les singes appréciaient les patates douces, mais en revanche les trouvaient plutôt sales et déplaisantes, car couvertes de sable.
Une des femelles eu l'idée d'aller laver les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna cette technique à sa mère, et puis à ses compagnes proches. Celles-ci prirent le pli de laver les patates douces avant de les manger. Il s'agissait là d'une vraie innovation pour ces macaques. au fur et à mesure, un nombre de plus en plus important de singes apprirent aussi à laver les patates douces. Les bébés singes instruits par leurs parents apprirent à le faire mais en revanche, les singes adultes conservèrent l'habitude de manger les patates sans les laver. Alors quelque chose d'étonnant se produisit. Un certain nombre de singes de Koshima lavaient donc leurs patates douces--leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait quatre-vingt-dix-neuf singes sur l'île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu'un peu plus tard ce matin-là, un centième singe apprit à laver les patates.
Alors la chose arriva!
Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver les patates douces avant de les manger. l'énergie additionnelle de ce centième singe avait créé une sorte de percée scientifique!
Mais notez ceci: la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l'habitude de laver les patates douces  fit alors "un saut au-dessus de la mer"...pour rejoindre d'autres colonies de singe habitant d'autres îles, ainsi que la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent, qui commencèrent à laver aussi leurs patates douces. C'est ainsi que le macaque japonais a été surnommé le "laveur de patates".
Cela signifie que lorsqu'un certain nombre de personnes réalise une prise de conscience, celle-ci se communique d'un esprit à un autre. Une nouvelle façon de faire doit donc être intégrée par un nombre critique d'individus afin que celle-ci devienne partie intégrante de la conscience de la communauté. Et ensuite, à un moment donné, si une seule personne de plus réalise cette prise de conscience et adopte un nouveau comportement, son champ d'action s'étend de telle sorte que cette prise de conscience se communique et est adoptée par presque tout le monde.

Seul compte le sens du partage.

Ito
« Modifié: 15 Février 2019 à 16:29:37 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #282 le: 16 Février 2019 à 08:14:51 »
Salut!
C'est juste ce qu'a posté Federico sur le destin, ça correspond à ce que je ressens. Souligné du rappel de Steve Waring de Catherine, je me dis que nous sommes un peu comme les singes de Koshima : en train d'apprendre de nouveaux usages humains. La mort prématurée de nos êtres chers contraint notre douleur intolérable à chercher des chemins plus supportables. Et peut être bien que là réside un choix qui s'opère de lui-même au fil du temps.
Vers quoi se tourner avec cette question lancinante de la transformation qu'exige notre devenir d'endeuillé(e)s?
2 cybernétiques ( étude des processus  de commande et de communication chez les êtres vivants, dans les machines et les systèmes sociologiques et économiques )  régissent l'approche systémique. La première, sommairement, s'intéresse plus aux processus d'équilibre, de crise, de transformation et d'intéractions/rétroactions. La deuxième est plus orientée vers le processus identitaire qui lie le groupe, son appartenance, vers l'étude  des frontières qui le structurent et le différencient/releint au reste du monde. Un peu comme les paramécies avec cette enveloppe de cils vibratils  en mouvement constant, c'est une bonne comparaison, sachant que par ailleurs la psychanalyse groupale parle de "pacte dénégatif", donc inconscient. Et comme nos amies les grenouilles, c'est dans cette bouillasse qu'on doit crawler, patauger, ramer,pleurer, avancer, avancer, avancer encore et encore, contractures ou pas. >:(

Que je crois ou que je crôa, comme les macaques de Koshima, ce que le deuil nous a mis sur la patate est notre croix. Les postillons c'est exprès, parole de mouton. ;D

Bizous-ito dans notre tambouille originelle.

Pascal.
 
« Modifié: 16 Février 2019 à 08:27:08 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3009
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #283 le: 16 Février 2019 à 12:27:14 »

Bonjour Pascal,

Merci mon Ami... j'ai adoré lire ton texte sur la théorie du 100ème singe qui porte sur l'étude des singes "macaque japonais" !

Je suis d'accord entre autres choses que
"Seul compte le partage" Pascal et tu as bien raison de dire que "nous sommes un peu comme les singes de Koshima : en train d'apprendre de nouveaux usages humains. La mort prématurée de nos êtres chers contraint notre douleur intolérable à chercher des chemins plus supportables. Et peut être bien que là réside un choix qui s'opère de lui-même au fil du temps." Pascal
Je suis tellement content de notre complicité et de pouvoir partager et échanger avec Toi mon Ami Pascal et Catherine !
Je suis sûr que certain(e)s "itos"ou "itas" pourraient se joindre à nous afin d'élargir et d'enrichir encore un peu plus nos réflexions... jusqu'à arriver au 100ème singe... "Cela signifie que lorsqu'un certain nombre de personnes réalise une prise de conscience, celle-ci se communique d'un esprit à un autre. Une nouvelle façon de faire doit donc être intégrée par un nombre critique d'individus afin que celle-ci devienne partie intégrante de la conscience de la communauté. Et ensuite, à un moment donné, si une seule personne de plus réalise cette prise de conscience et adopte un nouveau comportement, son champ d'action s'étend de telle sorte que cette prise de conscience se communique et est adoptée par presque tout le monde." Pascal

As-tu remarqué que de MA grenouille de bénitier ... TU es passé aux grenouilles de Steve Waring ... et que toutes ces histoires de grenouilles ça à rappeler bien des souvenirs à notre magnifique et très chère Catherine ! Formidable !

Bizous-ito dans notre douce et belle ratatouille bio !

Merci encore mon Ami

Federico

PS : Raphaël voulait sauver les bonobos d'Afrique et sortir avec eux pour faire la fête ! je suis ému ! oui, très ému !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 386
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #284 le: 16 Février 2019 à 15:30:07 »
Hello Fredo! Oui ça rappelle des souvenirs à notre Catherine qu'est sur un chemin pas loin du nôtre! Multiples pensées pour Raph qui voulait aller sauver les bonobos, ça m'étonne pas! Comme Javotte l'avait ça dans le sang!
Bon, je sors d'une belle galère! La Cheyenne m'a faussé compagnie, et avec mon p'tit sifflet et mes bombons, j'ai eu beau siffler en haut de la colline, l'est pas revenue! 4h à la chercher, en prévenant tout l'alentour! Et ouf, s'était planquée dans un bosquet, le trouillomètre à zéro. La prochaine fois je la peins en fluo avec un drapeau et si elle ne revient pas au premier coup de flutiau je la transforme en crapaud!
https://youtu.be/_IY1fNs0Tps

 ;D
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.