Auteur Sujet: Parent divorcé et désenfanté  (Lu 22722 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #105 le: 05 Décembre 2018 à 07:44:47 »

https://www.youtube.com/watch?v=RUMAxuRIvtw

Musique de "Danse avec les loups"

"Ni paillasson, ni hérisson, ni couillon"...  ;) :) :-*

Bonne journée ensoleillée...

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #106 le: 05 Décembre 2018 à 11:50:35 »
 ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D  Ah ah Fed!!!
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #107 le: 06 Décembre 2018 à 07:11:20 »
Bonjour, bonjour, bonjour.
Ce matin, j'ai lu le post de Fed sur l'amour des Mamans. MAMAN. un terme qui pour moi n'évoque que des emmerds depuis l'enfance. Très jeune, j'ai compris qu'y avait un blème de ce côté-ci de ma vie. Avant que je puisse définir cette problématique sous l'angle de la perversion narcissique et de la structure hystérique, il m'a fallu pas mal d'années de galère. Les quelques années avant la mort de ma fille, je gérais à peu près la dame, restant à distance respectueuse de ses attaques destructrices, percutantes et nuisibles aux miens. mais comme j'avais déjà la pensée bien implantée que l'on ne peut résumer un sujet à sa pathologie, je faisais "avec" au mieux possible et une certaine relativité.
La mort de ma fille a tout fait exploser. Je ne peux retirer à ma mère que la toute première "vague", ça a tenu entre nous. Elle a d'ailleurs toujours fait preuve d'être là quand ça allait pas, juste que "fallait que ça aille toujours pas pour qu'elle soit là depuis tout le temps"! En gros, le petit problème entre nous, cette divergence d'opinion!
Fils unique, peu de chance de soutien non plus du côté de la famille, ce fut un peu lourdingue de désamorcer cette charge nucléaire que j'avais dans les pattes après la mort de ma fille. Mon père était déjà dans les cordes, KO  et sur sa fin de vie, lui aussi à terre d'aimer une femme qu'il fallait constamment "contenir". Dame dotée comme pas mal des personnes affectées de cette pathologie d'un QI assez percutant, coriace, sans relâche et omni-actif. En gros, mère pas mal placée sur le podium des perversions et pathologies du genre.
Bah, j'ai réussi à trouver un équilibre de paix la-dedans, dans ce gros gros merdier. et peut être que ma mère va réussir à mourir sans guérir au sens propre du terme, mais au moins en ayant amorcé le début du chemin.
Ce n'est pas simple de parler de ceci sur ce forum, parce que OUI, il y a des Mamans tendres, aimantes, présentes et tant mieux. Atrocement terrassées dans leur maternité aussi. Amputées comme nous les Papas deuil. Mais il y a des mamans qui ne savent pas être mamans. et quand elles ont un enfant, ces mamans là, c'est pas de la tarte. Cet enfant ne fait que révéler cette béance en elle et là, passez moi l'expression "ça chie des bulles". Pour autant, ce ne sont pas de "mauvaises femmes", non simplement des femmes amputées de leur capacité maternelle et en souffrance. Je suis désolé d'amener cette dimension ici, mais c'est aussi l'occasion de pardonner. De pardonner et de se pardonner. de demander pardon aussi, en toute honnêteté, de ce que j'ai pu faire ou pas faire.
"Il existe un grand livre des comptes" disait Boszormenyi Nagy. Ben voilà, j'ai signé cette page!
Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne nathT

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 415
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #108 le: 06 Décembre 2018 à 08:11:32 »
Bonjour Pascal,

Ton message me réconforte ; j'ai une 'môman' assez extra-ordinaire maniaco-dépressive (plusieurs TS), perverse narcissique.....j'en passe et des meilleures !
 Un père qui a démissionné depuis le départ mais qui reste près d'elle depuis 60 ans! , une soeur jumelle qui a pris un chemin différent du mien ( elle a rompu tout dialogue depuis 25 ans) alors que je tente comme toi de la gérer à distance raisonnable
Le pardon, cela me parle ...
La mort de mon compagnon a ajouté une autre dimension : comment demander à mes propres enfants de me pardonner également ? Et de lui pardonner car les dégâts collatéraux vont sur plusieurs générations .
OUI .....le grand livre des comptes !

Allez Hauts les coeurs , Pascal

Nath

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 883
  • Terra Incognita
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #109 le: 06 Décembre 2018 à 11:44:29 »
"Tout le monde n'a pas la chance d'être orphelin"

Provocatrice, cette petite phrase lancée à mes parents m'a valu, adolescente, une belle ratatouille (la seule d'ailleurs !) ...
Le parlement n'avait pas voté alors contre les sévices corporels, ni de loi contre les enfants rebelles ...
Dur dur de trouver sa place dans un couple passionné et passionnel, Pa' alexithymique et Ma' olympienne.

Par ailleurs, une famille originale, brillante ... Comme je ne suis pas Poil de carotte, j'ai parfois opté pour le poil de hérissonne ... la fragilité est intérieure et exacerbée.
Ma' et moi cahotons, en parallèle, sur le chemin du deuil.
Ma' est malade et je suis tétanisée de peur de la perdre, elle que je n'ai jamais vraiment trouvée.

Voilà, c'était ma minute : Merde alors ! et psychologie de comptoir.

Ps Qui a dit que les deuils sont parfois compliqués ? Ça existe un deuil simple ?
Merci à nathT & Résilience et silence ...

Je pense à vous tous
« Modifié: 06 Décembre 2018 à 12:16:43 par Faïk »

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #110 le: 06 Décembre 2018 à 13:18:41 »
 ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D. Content qu'il est le Pascal d'avoir ouvert cette page!
Figurez vous que, à 11 ans, ma mère m'a sauvagement mordu à l'épaule et à la cheville. Je me rappelle très bien que mes potes d'alors, dans la file d'attente pour la cantoche ne me croyait pas. Alors je leur ai montré. Ils n'en revenaient pas, Les morsures étaient bien visibles, chaque dent bien marquée, style Walking Dead j'y avais eu le droit!
Près de 40 ans après, c'est là, sur la plus vive morsure des 2, à l'épaule, que j'ai tatoué mon totem. Un séminaire avec Robert Neuburger, séminaire sur les piercings et autres ornements cutanés proposait l'idée que c'était à considérer non comme une auto-agression mais bel et bien comme une réparation de ce qui était déchiré en l'être profond,
Suffit de faire un tour à la plage pour remarquer qu'on est assez nombreu(se)x par les temps qui courent!
Ma fille s'était ornée d'un sur l'omoplate.
Bizs tout plein!
Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #111 le: 07 Décembre 2018 à 07:24:32 »
Salut à vous!
Ce matin, une énorme pensée de tendresse pour Mircea-Catherine. J'ai lu son fil avec attention. Des fois je rie, des fois je pleure, des fois je suis sérieux, et des fois c'est hors de ce ring que ça se joue.
J'ai imaginé que je décidais de me suicider et ce qu'il en serait pour ma compagne. Vraiment pardon, c'est indicible. Nous, les désenfantés, nous avons souvent entendu "c'est le pire". Dans un deuxième temps, j'ai osé répondre , non, regardez en Syrie quand toute une famille meurt, souvenez vous des camps de concentration, lisez Primo Levi, Robert Antelme. Perdre tous les siens, c'est pire. ça changeait pas grand chose au fond de moi de dire ça, non pas grand chose, ça dérangeait aussi l'interlocuteur, le gênait, l'embarrassait cette réponse. Mais je la trouvais vraie.
Je crois que les morts n'aiment pas qu'on mente. eux, ils ont accès à tout en nous, les moindres replis, les moindres pensées, les plus intimes, les plus noires, les plus cachées, les plus masquées. Et c'est de cela qu'ils souffrent, ai-je ressenti, pensé, affronté, supporté, fantasmé. Alors, je me suis dit que dans cette nouvelle vie, je ne mentirai pas, jamais, même si ça plaisait pas. Plus je pourrai diminuer l'espace entre l'explicite et l'implicite, plus je me rapprocherai de ce qu'est ma fille maintenant devenue.
Alors, Mircea-Catherine, recevez toute ma tendresse, parce que perdre un amour c'est un arrachement qu'il n'est absolument pas possible de souhaiter à quiconque pas plus que de perdre un enfant.
bisous;
Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #112 le: 07 Décembre 2018 à 07:40:35 »
Hommage à Don Juan.
PISSER DE RIRE... dehors, la nuit... dans la Nature... en regardant la Lune et les Etoiles ! J'ADORE..
Très jeune, j'ai lu Carlos Castaneda. "Voir" et "Voyage à Yxtlàn" m'ont plus particulièrement marqués. L'initiation de Castaneda par Don Juan a pris de drôles de chemins, puisque dans l'enseignement Yaqui, le peyotl est personnifié comme une divinité qui s'exprime si nous sommes prêts à cette rencontre.
Castaneda (tout comme Aldous Huxley et "ses portes de la perception" sur un autre registre, ou même Jerry Rubin, d'ailleurs, toute une époque!) s'y frotta. comme le lendemain il n'avait rien ressenti, Don juan lui dit qu'il avait passer la nuit à :

PISSER DE RIRE... dehors, la nuit... dans la Nature... en regardant la Lune et les Etoiles ! J'ADORE.. ;D ;D ;D ;D ;D!

C'est grave Docteur, ça s'attrape?

Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 406
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #113 le: 07 Décembre 2018 à 20:06:14 »
Très touchée par ta pensée tendresse pour Mircea et pour moi,
 :-*
Catherine

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #114 le: 08 Décembre 2018 à 06:33:08 »
Federico ça rime avec Amigo, Mircea ça rime avec Amiga. :-* :-*

 ??? To-day y va se passer quoi? ça va chier p'têt bien. Je le sens comme un virage, et j'espère qu'il n'y aura pas de sortie de route, ni pour les un(e)s ni pour les autres. Mais j'ai plutôt le sentiment d'un "voeu pieu" et que c'est assez mal barré.
J'ai pris un tir tendu à St Michel quand j'étais jeune. Bien chaud et pas loin de mon visage. Une épaule HS. Je me souviens du regard du CRS qui m'a visé. Ce type de regard, on ne l'oublie jamais. Récemment, le fils d'une de nos copines est devenu CRS. Très honnêtement ça m'interroge vu que c'est un chouette gars et que ça bouscule nos images passées. En tout cas et je croise les doigts pour qu'il tienne bon son calme, son refus de céder à une "légitimité destructrice". J'espère que la page de cette journée ne sera pas endeuillée même si la marmite est bien chaude, parce que si qqchose doit mourir, c'est la connerie des élites qui se la pète.
Quand aux grandiloquent'e)s, apprenez un peu à la fermer, ça aiderait!

Mille courages aux courageu(se)x.
Pascal.
« Modifié: 08 Décembre 2018 à 07:09:16 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #115 le: 08 Décembre 2018 à 19:20:33 »
Ce soir, je suis content qu'il n'y ait pas d'autres Rémi Fraisse. :'(.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne vortex

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 132
Re : Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #116 le: 09 Décembre 2018 à 01:13:04 »
Ce soir, je suis content qu'il n'y ait pas d'autres Rémi Fraisse. :'(.

Moi aussi !

Bien qu'il y a eu la semaine dernière des blessés et même des défigurés dû au tir de flashball

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #117 le: 09 Décembre 2018 à 06:49:23 »
Oui, je suis d'accord Vortex, mais proche d'Albert Camus et de son "2 peuples qui se condamnent à mourir ensemble pour ne pas avoir su vivre ensemble".

Des matins, "on" se dit Hello, Coucou, Salut, Ohé,  "On" met un point, une virgule ou rien, ça dépend de l'humeur du jour, de ce qu"on a envie d'ouvrir de nous au autres, de nous à nous, les endeuillé(e)s.
C'est cette frontière du "nous à nous" qui m'incite à parler de la limite, ce matin. Perdre un enfant, un amour, c'est radical. Le membre aimé n'est plus. "On" le câlinera plus et comme dit Fed, il va falloir apprendre à la ou le faire vivre dans notre coeur. Ce que j'ai osé appeler "la mort sépare, la mort répare" est une frontière définitive, radicale et sans autre issue que le changement. "Nous", les endeuillés, ce grand "nous" dont je fais partie exclut tout compromis. Sa frontière est souffrance, larmes, déchirure, plomb fondu dans le bide et j'en passe, toutes et tous savent de quoi je parle. Un no man's land entre 2 mondes dans le même monde.

Longtemps, j'ai pensé que la psychanalyse des limites était à mettre en écho avec la limite de la psychanalyse.
Longtemps j'ai pensé que la clinique de reconstruction était à mettre en écho à la reconstruction de la clinique.


Les gilets jaunes c'est la limite du supportable et de l'admissible qui s'exprime.
4 vitrines cassées c'est quoi par rapport aux centaines d'immigré(e)s climatiques qui vont mourir noyés, rackettés, trucidés?
Quelques millions d'euros sur un compte aux îles caïman ou ailleurs c'est quoi par rapport à une planète qui meurt?
Donc, merci Mr Macron, du haut de ton premier rang de nous éclairer la limite.
Je reste au dernier rang et ça ne me rendra pas ma fille, ça c'est sans compromis.

La terre-mère, Gé est vivante, ses blessures sont multiples et le secret de la nature est patience. Mais même la patience a ses limites.

Pascal.
« Modifié: 09 Décembre 2018 à 12:59:15 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #118 le: 10 Décembre 2018 à 06:26:43 »
Soubis!

La quête du "pourquoi" aide à comprendre et "comprendre" peut mener au pardon.

Je suis d'ac. c'est souvent ce "pourquoi" et  "comprendre" qui m'a conduit à être à l'index, comme une sorte de  lanceur d'alerte qui défend une vérité qui dérange plutôt qu'un mensonge qui rassure, Comme je n'ai pas l'estampille "docteur", ça expose sans protection pas plus que les gilets jaunes face aux blindés, Et ça me fait bien plaisir que Fed mette en ligne ce propos du bouquin de Cristophe Fauré parce que je pense pareil. Encore une fois merci Fed, ça devient une ritournelle! ;D

Ensuite, je suis aussi d'accord avec une approche philosophique qui rappelle que chaque nouvelle avancée ne fait que révéler l'étendue de notre ignorance. et rien n'est jamais acquis, c'est bien de le rappeler aussi, Et d'ailleurs, faut que je rame, j'ai un petit retour de balancier ces temps ci. Ma fille me manque terriblement et l'image d'elle dans son cercueil souvent présente en arrière plan. J'ai tellement envie de la secouer pour qu'elle reprenne vie. et "t'inquiètes, Papa, j'suis là, flippe pas STP", qu'j'entends.

Putain, être père, c'est aussi transmettre la faille, certes, mais je m'en serai bien passé et j'ai pas eu le choix.

"Des fois, monde pourri, je te hais, je te vomis et les postillons c'est exprès!"
Tiré du Baron Noir de Got et Petillon, album 5!

Je vais quand même finir sur un truc un peu moins noir que ce Baron en citant ce bouquin de SF de je ne sais absolument plus qui : un homme parcourt l'univers en quête du sens et ne cesse de demander à toutes les entités qu'il croise : "pourquoi?". il finit par trouver Dieu et lui pose la même question et Dieu lui répond : "pourquoi pas?" ;D

Tchao!
Pascal.
« Modifié: 10 Décembre 2018 à 07:00:54 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #119 le: 10 Décembre 2018 à 19:15:00 »
Les moutons sont quand même une source intarissable de rigolade.
"Les moutons sont tellement cons que même leur cervelle a pas de goût". Brève de comptoir.
"que je sache, oncques ne vit-on indien s'esbaudir!" Le génie des alpages
"cactus, rocher, herbe, MOUTON! c'est là que ça cloche" Le baron noir.

Alors ce soir, à 20h, ça va moutonner ou pas? ;D

Prénom? Amin. Nom? Dada. Diplômes? Plôme.

Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.