Auteur Sujet: Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce  (Lu 356 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Gentilhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« le: 22 Juin 2020 à 09:03:51 »
Bonjour à tous, membres de ce forum.
Hier j'ai perdu mon frère, il avait 20 ans. Cette perte est évidemment personnellement très dure, mais ce dont je ne me remets pas c'est l'état de ma famille. Ayant déjà vécu un deuil suite à la perte de mon ex petite amie, c'est un processus que je connais et aussi bizarre que cela puisse paraître, j'arrive à accepter la mort de mon frère et je sais que j'arriverai assez vite à reprendre goût à la vie. Mais le problème c'est que ma mère, entre autres, vit la chose beaucoup plus durement. Je ne cesse de l'entendre pleurer. Que dois je faire pour l'aider ? Je veux être présent pour elle pour qu'elle s'en sorte, mais ma vie prenant un nouveau tournant (nouvelle petite amie, passage en deuxième année d'études) j'ai peur que cela casse totalement le bonheur que je m'étais créé que je n'avais pas ressenti depuis longtemps. C'est très égoïste et je ferai évidemment tout pour ma mère, mais je ne peux m'empêcher de partager mes craintes.
Et au passage, je t'aime grand frère, repose en paix.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2895
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #1 le: 23 Juin 2020 à 00:51:29 »
Et toi, quel age as tu?

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 660
  • One eye dog's man
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #2 le: 23 Juin 2020 à 07:34:28 »
Bonjour Gentilhomme.
Eva a raison de te demander ton âge. Et j'ajouterai : que s'est-il passé?  C'est une épreuve si lourde que celle de perdre un grand frère. J'ai laissé passer une nuit avant de te répondre pour ne pas te dire de bêtises, si conscients d'être aussi désarmé(e)s que toi, nous, les  parents ayant vécu le décès prématuré d'un  enfant, pour aider nos autres enfants dans leur peine d'avoir perdu un frère ou une soeur.
D'abord, je te prie de recevoir mes profondes condoléances ainsi qu'à toute ta famille. Puis, de ma place de père, je veux te transmettre ce qui m'a aidé en ces temps et fut  important à mes yeux : savoir et voir qu'ils allaient bien tout de même,  puis ont  maintenu leurs espaces de bonheur malgré le choc reçu. Oui, moi aussi, j'ai pleuré, crié, et c'est normal. Personne ne pouvait alors m'aider directement dans les premiers temps. Ce qui m'aidait, c'est de voir mes autres enfants vivants, et rien d'égoïste de leur part la-dedans. Ils avaient suffisamment à porter pour ne pas porter ma peine en plus. Mais comment ne pas reconnaître que c'est un traumatisme immense pour l'ensemble d'une constellation familiale? Et déjà, dans ces premiers temps, il a fallu que la période dite de "sidération" passe. Sidération signifie incapacité d'être dans un autre état que celui de survivre au choc. Cela peut être parfois par des crises de larmes sans fin, des moments d'abattement ou d'anéantissement. Cela peut durer plus qu'un an, souvent bien plus même pour les mamans, parfois aussi pour les papas. Viennent ensuite d'autres temps, ceux qui permettent "d'intégrer" le choc. Et nos enfants doivent penser à eux, mêmes s'ils sont solidaires. Double deuil rapproché pour toi, Alors mille pensées pour que tu tiennes bon.

Venir écrire sur le forum est un bon support parfois pour tenir. D'autres qu'Eva ou moi peuvent répondre. Nous, nous sommes des parents. Récemment, sur un autre fil,  un jeune qui ne trouvait plus gôut ni à ses études, ni à ses amis, après avoir vécu un double deuil de père puis de frère, a trouvé un écho : un jeune homme ayant vécu ceci avec plus de recul lui a proposé d'en parler. Peut être l'ont-ils fait en MP? Je ne sais pas et me suis retiré de ce fil, par souhait de respecter des échanges d'une génération plus habitué à l'outil  virtuel que la mienne! Katrin, une autre personne intervenante  du forum lui a aussi conseillé différentes possibilités de soutien si besoin. Bien utile si nécessaire.  Il y a aussi Philoplume qui propose une rencontre de soeurs et de frères endeuillés sur Lyon, un pique-nique. Je n'en connais pas la suite, mais, ça, c'est ce qui nous fait aussi du bien, à nous parents : voir que la vie continue pour nos enfants, avec ses bons moments et les forces qu'elles/ils trouvent pour.

Je conclue cette réponse par cette citation de Yacine que je viens de découvrir en mail et correspond si bien, à mon avis, à ce que tu vis : le droit de chacun a s'occuper de lui sans se désolidariser pour autant des siens.

« À partager, on gagne toujours : si je partage une joie, je la multiplie. Si je partage une peine, je la divise en deux.»  Georges Dor

Bien à toi et aux tiens.

Pascal.
« Modifié: 23 Juin 2020 à 09:26:52 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Gentilhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #3 le: 24 Juin 2020 à 11:57:47 »
Bonjour Pascal, ainsi que Luna. Merci de votre lecture et de l'attention que vous y portez.
J'ai 19 ans.. je ne pensais pas que cela importerait de le préciser.
Pour te répondre Pascal, mon frère est mort suite à un accident de voiture. Fort heureusement il n'a entraîné personne avec lui.
Mes parents ont rencontré hier des gens qui ont vécu le même drame et ça leur a fait un bien fou. Je prends conscience de l'importance de cette solidarité entre les personnes en deuil, c'est tristement beau.
J'essaierai donc de repasser ici et de participer, autant que possible, pour m'apaiser un peu.
Je vois ce que tu veux dire Pascal quand tu précises tirer une sorte de force à travers tes autres enfants, de les voir vivants, sûrement autant au sens figuré qu'au sens propre. Mais c'est dur émotionnellement, en tout cas pour moi, de devoir "repartir", que ce soit dans 1 an ou plus ou moins, tandis que ma mère ne s'en relèvera réellement jamais.
J'ai une petite sœur, je deviens son seul grand frère (physiquement), j'ai tout un autre rôle.
Merci encore pour votre lecture. Beaucoup de courage à vous.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 660
  • One eye dog's man
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #4 le: 24 Juin 2020 à 15:19:19 »
Nous sommes à ta disposition, Gentilhomme, et solidaires de tes parents. Tu as raison de souligner le sens figuré, mes garçons, adultes maintenant, j'aime les voir rire, "déconner", prendre du bon temps autant que pouvoir dire, parfois, qu'ils ont des passages à vide...Et, les bons moments,  leur soeur les consomme aussi certainement, sous une autre forme, mais dans nos coeurs en tout cas. Quelque chose en moi me dit qu'elle aime qu'on "croque la vie".  Et pour  les mauvais moments, elle est là, un soutien, un vrai soutien. Cela demande du temps pour s'installer, tu as raison aussi, "on" ne se relève pas, mais "on" marche autrement. Ne serait-ce qu'en relativisant ce qui devient vraiment important : vivre le ciel bleu quand il pleut et faire avec la pluie quand elle advient.
Je vous souhaite des temps arc en ciel à toi et ta petite soeur, avec sa palette de couleur  et surtout du jaune, éclairé, brillant, parfois ocre et chaleureux!
Il me fait aussi du bien de voir des jeunes comme toi, plein de sagesse, de délicatesse et d'attention, je ne crois pas avoir eu cette capacité à 19 ans. Elle est apparue bien plus tard! Et comme toi, je me serai bien passé de ce destin venu frappé à notre porte familiale. Et il m'arrive maintenant de bien rire, même si des choses ont définitivement changé en moi.
Oui, il est soulageant pour nous, parents-deuil de pouvoir partager avec d'autres nos différents états. Peut être est ce bon pour frères et soeurs aussi, je ne sais pas. Mais ce qui fut bon pour mon fils aîné, c'est d'aller discuter avec un voisin de mon âge (voisin que j'aime bien) qui a perdu sa soeur, décédée dans un accident de voiture, comme ton grand frère. Il avait alors  20 ans. et il a 65, comme moi, maintenant. Je n'étais pas présent, quasiment volontairement..Ils ont parlé entre eux, en fin de soirée après un repas commun. ça s'est fait ainsi dans les débuts pour mon aîné, et pour mon fils cadet, c'est différent, un autre rythme, très dur la première année, puis une véritable respiration d'oxygène un jour de l'automne suivant, un grand bol d'air qui le porte depuis, tant dans sa vie que dans ses relations, ses études, ses créations (il compose).
Voilà, en espérant te filer un coup de main ainsi!

Astiakan! (Courage en langue Iroquoise).

Pascal.
« Modifié: 24 Juin 2020 à 15:28:22 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 451
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #5 le: 25 Juin 2020 à 10:24:51 »
je ne sais pas si tu es un gentilhomme mais tu es assurément un sacré jeune homme riche de résilience et de beauté intérieure, quelle maturité et quel beau vocabulaire ce qui manque beaucoup aux jeunes d'aujourd'hui
ta vie sera assurément autrement, plus douloureuse qu'avant, mais t'apportera aussi un autre mode de pensées
soutiens ta mère et ta soeur tu as raison mais surtout ne t'oublies pas tu as aussi le droit de pleurer ton frère et un groupe de soutien pour toi peut être tout aussi bénéfique
en tout cas on sera là pour toi avec coeur même si il est bien lourd car je pense à ton frère 20 ans, c'est tellement triste et inachevé....
n'hésites pas à venir parler même de sentiments difficiles à exprimer en famille, ici ce sera sans doute plus facile pour toi tu n'es pas en présence des gens et nous avons tous perdu quelqu’un ou quelques-uns nous savons la peine, la douleur, les étapes, et serons disponibles pour t'écouter
je t'embrasse
katrin

Hors ligne Gentilhomme

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Perte de mon frère, atmosphère familiale atroce
« Réponse #6 le: 25 Juin 2020 à 12:00:51 »
Ta réponse Pascal fait beaucoup de bien. J'aime vraiment ce que tu as dit: "on ne se relève pas, mais on marche autrement". Je l'interprète d'une manière qui me fait dire qu'on n'oublie jamais en réalité ce drame ; mais qu'on repart tant bien que mal en l'acceptant et en comprenant que tout est différent, mais tout peut être encore beau.
Ton témoignage quant à la situation de ta famille me donne du courage, j'y vois moi aussi une sorte de "porte de sortie" où j'y retrouve ma famille souriante avec éternellement le souvenir de mon frère.
Merci encore

Merci à toi aussi Katrin, pour ce soutien. Ça fait beaucoup de bien. Et oui je n'hésiterai pas à venir parler, assurément. Cela soulage.