Auteur Sujet: Parent divorcé et désenfanté  (Lu 24232 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #75 le: 22 Novembre 2018 à 17:17:26 »
Une demande d'inclure un principe de référendum populaire dans une nouvelle constitution circule et je soutiens cette proposition, seule mode, à mon avis, pour réintroduire un équilibre démocratique dans cette vocation d'ultralibéralisme qui conduit de plus en plus de personnes, jeunes ou moins jeunes à un naufrage, au sens le plus profond du terme.
Seul point de désaccord, cette proposition amène l'idée d'un chiffre de 600 000 signataires pour que le politique soit contraint de s'en saisir, je penche intuitivement plutôt vers 1 million de signataires pour que ce le soit.
Je ne garantis nullement qu'une société plus juste, plus équilibrée, plus démocratique, plus épanouie en un seul terme garantirait ou endiguerait les pulsions suicidaires, mais, au moins, nous pourrions nous penser "tut(rice)eurs de résilience" plus que moutons de Panurge. ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D. pensées du dernier rang.
Pascal.
« Modifié: 22 Novembre 2018 à 18:41:35 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 750
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #76 le: 23 Novembre 2018 à 07:26:16 »
J'aime te lire, Pascal.

Bien à toi

Nora

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #77 le: 23 Novembre 2018 à 18:56:28 »
Merci Nora.
To-day, j'ai été un peu secoué et y a de la larme qu'a tombé! Et Fed qui colle "un homme ça pleure aussi ", du coup, j'en ai eu une deuxième couche.
"nous sommes allés dans le Sud, où nous avons beaucoup souffert. de nombreux Cheyennes sont morts de maladies dont nous ignorons le nom. Nos coeurs cherchaient ce pays où nous sommes nés et le pleuraient"
Ohcumgache (little Wolf), Cheyenne du Nord.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #78 le: 23 Novembre 2018 à 22:55:16 »
Merci Nora.
To-day, j'ai été un peu secoué et y a de la larme qu'a tombé!
Et Fed qui colle "un homme ça pleure aussi ", du coup, j'en ai eu une deuxième couche.


« C’est sur la peau de mon cœur que l’on trouverait des rides. Je suis déjà un peu parti, absent. Faites comme si je n’étais pas là. Ma voix ne porte plus très loin. Mourir sans savoir ce qu’est la mort, ni la vie. Il faut se quitter déjà ?
Ne me secouez pas. Je suis plein de larmes. »
Henri Calet


Amitié, solidarité.
Federico

« Modifié: 23 Novembre 2018 à 22:57:27 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #79 le: 24 Novembre 2018 à 06:32:24 »
Hello!
Petite citation en lien avec un MP de Mircea.
"Indiens doivent tous danser, partout, danser toujours. au printemps prochain, Grand Esprit arrive...Indiens morts reviennent tous et retrouvent vie. Tous, robustes comme jeunes braves, retrouvent jeunesse...Quand Grand Esprit vient, alors Indiens vont tous dans montagne, tout la-haut loin des Blancs...Alors quand Indiens tout la-haut, grand déluge arrive et Blancs tous morts noyés....Indiens qui dansent pas, qui croient pas message deviennent tout petits, restent tout petits. Certains transformés en bois et brûlés dans feu". Wovoka, le Messie Paiute.
Alors ça, ça serait -t-y pas pas une vision anticipatrice des risques inhérents au changement climatique?
Danse avec les loups et choisis bien celui que tu nourris que je me dis!!
Pascal
« Modifié: 24 Novembre 2018 à 06:34:53 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #80 le: 25 Novembre 2018 à 07:13:12 »
Hello!
Ce matin, j'avais une phrase en tête : "Vous nous avez enterrés, mais vous avez oublié que nous étions des graines".
ça c'est pour tout ce qui se passe en ce moment avec cette révolte qui jaillit comme un geyser au pif des élites en maillot de bain au soleil de leur tranquille certitude de penser mieux qu'autrui.

Et pour nous, les endeuillés, qu'on a enterré pour de vrai un morceau de nous?

Mort qui pousse n'amasse pas mousse
mais fleurit en nos coeurs arrosée de nos pleurs,
et de secousses en secousses, croyez -nous, vous les grandiloquents
dans son silence, elle nous pousse".

Résilience et silence.

Bizs à toutes et tous les Courageu(se)x de cette terre!
Pascal.
« Modifié: 25 Novembre 2018 à 07:42:38 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2711
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #81 le: 25 Novembre 2018 à 16:06:04 »

    Coucoucou, cuicui, j'applaudis avec mes ailes,
    P. graine de poète, M.
   

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #82 le: 26 Novembre 2018 à 06:51:57 »
Salut!
Il y a des matins où il n'y a rien à dire. ;D
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 886
  • Terra Incognita
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #83 le: 26 Novembre 2018 à 13:00:20 »
A l'écoute du Chat ...


J’aime bien celle-là aussi. Je l’ai parfois suggérée à quelques-uns de mon entourage, ceux qui ont le « deuil infus » …
« Modifié: 26 Novembre 2018 à 16:02:24 par Faïk »

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #84 le: 26 Novembre 2018 à 13:56:19 »
Trop fort Faïk yes! merci de la bidonnade. Et je viens de celle de Fed!!! le peps! yes, leslarmorire!
Haïku de la journée de la dernière rangée  et d'à l'écoute du chien, pote du chat.
"crotte de chien gelée roule sous le pied". ;D ;D ;D ;D
"crotte de chien molle colle aux groles". ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D ;D
« Modifié: 26 Novembre 2018 à 14:41:30 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #85 le: 27 Novembre 2018 à 07:22:34 »
Tchao Manu et los désaparécidos.
"ÊTRE LIBRE, c'est d'abord être libéré du besoin de comprendre."
Alors là, OK, je veux bien mais je veux garder de l'appétence sur ma tartine comme celle que j'ai trempée dans mon café ce matin en me disant que c'est la première fois depuis la mort de ma fille que je me sens ré-appartenir à une communauté :
VOUS.

J'ai pas trop exploré le fil du pourquoi des pseudos, mais je pense que je vais vouloir que sur ma stèle, mon terme passé, figure le mien de pseudo. Et n'importe comment, je suis d'ac avec Fed, il y a une trame qui nous dépasse, je l'ai appelée "la grande mathématique universelle", d'autres la nomme destin ou dieu, chacun sa tasse de thé, sans vouloir heurter quiconque et en respect des croyances de chacun'e)s.
Et c'est plutôt du côté du ressenti que je me tourne pour traduire cette conviction qu'il y a du parallèle dans ce sentiment communautaire de l'autre côté : celui  de nos disparu(e)s. Un parallèle qui s'organise en une sorte d' écho du notre, le côté vivant. Ou, pourquoi, comment? ça me dépasse et effectivement je n'ai pas envie de m'y casser les dents, c'est un trop gros morceau pour moi tout seul en tout cas. mon inconscient et le collectif font le boulot et je leurs fais confiance pour me filer les infos quand "ça doit", avec encore un tout petit peu de cette détestable arrogance du MOI à laquelle il me semble bien difficile d'échapper. Mais je lutte, quitte à me botter les fesses tout seul, d'ailleurs! Lol!
Dans un bouquin sur la construction de l'univers, Hubert Reeves, je crois, pose une question assez identique à ce que je ressens :
Je cite de mémoire, donc pas exact exact. perdoname, mais ça doit s'approcher d'un truc du genre  : la génèse de l'univers s'inscrit dans un ensemble d'interactions et rétroactions relevant du hasard et/ou de la plus subtile organisation,  ce qui laisse ouverte la question de l'intention.
A mon horloge, cette réflexion d'Hubert Reeves active un questionnement tout aussi ouvert sur mon propre équilibre établi entre maîtrise et non-maîtrise. La cascade de tragique qui nous conduit ici, là et maintenant à former communauté dans une appartenance d'endeuillé(e)s me reste hors de portée dans son essence. Un "pourquoi du comment"que je me refuse à affirmer, à accepter, voire à assumer par le truchement d'une idéologie réductrice ou d'un dogme qui prend pouvoir sur le reste. Comment pouvoir supporter ma part de responsabilité autrement que partielle et réfléchie  dans le fil symbolique, intergénérationnel, ascendants et descendants, qui conduit ma fille à mourir à 27 ans? Sans réflexion, sans l'appui de mes p'tits neurones et des carrefours synaptiques à sens parfois giratoires,, je ne peux me libérer ni la libérer dans ce qu'elle est maintenant devenue ni dans ce que je suis devenu, à la fois libre, à la fois contraint. C'est aussi paradoxale que ce que nous sommes et que le paradoxe crétois "si je dis que je mens, je dis la vérité". Pour moi, petit moi, la solution c'est nous et la chaleureuse attention que nous faisons circuler entre nous, entre bienveillance, compréhension, respect d'autrui et de son rythme, le "bon loup" comme cite Fed, quoi!
Comme Cristophe Faure, qui a travaillé le "syndrome du sauveur", j'ai bossé un autre aspect que j'ai appelé "le syndrome de trahison du lien de confiance". C'est un peu du "blabla technique", mais je vois pas non plus comment y couper. ça doit d'ailleurs être le titre de mon bouquin, mais c'est encore trop "brut de décoffrage".
Bon "z'arrêtes", de poisson. ;D.
Bizs de tout coeur à vous, vraiment chaleureusement.
Pascal.
« Modifié: 27 Novembre 2018 à 07:41:56 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #86 le: 27 Novembre 2018 à 07:48:55 »
D'ailleurs, à cette étape, à ce passage, je me demande si ce n'est pas la question ouverte par Charybde (et Scylla, donc) à trouver responsabilité entre culpabilité et colère?
Rebizs.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #87 le: 27 Novembre 2018 à 09:41:31 »

https://music.youtube.com/watch?v=wQFQgItsm18&list=RDAMVMJVRsDilJzNs

Dis-moi encore que tu m'aimes.....

Gaëtan Roussel

Amitié, solidarité.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #88 le: 27 Novembre 2018 à 13:22:36 »
Merci Fed! J'adore encore écouter de temps en temps Louise attaque et je vais sans hésiter faire un tour chez Gaëtan Roussel. Et sur le titre : à Raphael et à Javotte, oui, on peut leur dire qu'on les aime!!!! Encore et encore, de tout notre coeur, de toute la fierté de notre paternité.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

En ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 432
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #89 le: 28 Novembre 2018 à 06:49:23 »
Bonjour.
Le texte de Lucie. Je partage même si je n'ai pas porté ma fille dans mon ventre, je partage, en tout respect de ce qu'une maman éprouve, et en considérant la mienne propre, de douleur, je n'ose en imaginer l'ampleur.

Le rêve que je fis voici 1 an maintenant, d'accoucher d'un être "Autre" qui était essence de ma fille, rêve porteur d'autant de soulagement que chargé de densité douloureuse, sublimation, transformation et genèse d'un "ici et maintenant" qui me porte chaque jour et chaque instant de ma vie. Qui sait? Personne. La seule chose que j'ai su au petit matin de ce rêve était que seuls les hommes pouvaient  "porter" ce rêve. C'est tout juste si j'arrive à en parler par total respect (et le mot est faible, mais je n'ai pas mieux) des Mamans qui ont enterré un enfant qu'elles ont eu en elles.
Un peu de colère me reste aussi : nos enfants ne meurent pas seulement de suicide ou de cancer, il(elles) meurent aussi de conduites ordaliques, conscientisées ou non, actées ou pas, parfois masquées et tout aussi brutales dans la soudaineté de leur frappe. Et certainement tout aussi impossibles à prévenir en amont que d'autres formes de fin de vie prématurées.
Je sais parfaitement que ce fil est délicat, mais je ne peux le taire, c'est seulement  dans ce substrat que je peux supporter l'insupportable.
Bizs à toutes et tous. At to-morrow!
Pascal.
« Modifié: 28 Novembre 2018 à 07:14:54 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.