Auteur Sujet: mort de ma mere  (Lu 8058 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne pumacvx

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 7
mort de ma mere
« le: 19 Avril 2011 à 22:58:59 »
j;ai perdu ma mere depuis un an et je ne peux toujours pas l,accepter toujours aussi paume

Hors ligne jeapy

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 113
Re : mort de ma mere
« Réponse #1 le: 20 Avril 2011 à 21:08:35 »
Bonsoir
Pareil, enfin moi ça fait juste presque 10 mois, je ne crois pas que je serais capable de l'accepter un jour mais j'apprend a vivre avec ce manque... pas facile. Pensées pour toi et ta maman

Hors ligne nataleva

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Re : mort de ma mere
« Réponse #2 le: 25 Avril 2011 à 12:52:52 »
Bonjour,moi aussi je viens de perdre ma mère,3 mois,les premières semaines j'ai trés peu pleurer, mais maintenant c'est les chutes du niagara toutes ses affaires sont toujours là je n'arrive pas a me resoudre a trier comme si elle allait revenir,je dors mal,je n'ai plus envie de rien,je depense de l'argent comme si je voulais compenser un manque, et j'attends, quoi je n'en sait rien mais j'attend c'est bizarre comme sensation,je vivais avec elle,car je suis veuve et maman avait besoin d'aide,je suis un peu confuse je sais,mais je tourne en rond

Hors ligne SHENGUELIA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
Re : mort de ma mere
« Réponse #3 le: 25 Avril 2011 à 18:01:32 »

Je viens de perdre ma mère : tout s'est passé très vite et cela contribue à me plonger dans une sorte d'état d'anéantissement. Pour moi  la mort d'une maman comme celui d'un enfant est une déchirure; il reste maintenant à apprivoiser l'absence et cela prendra du temps. C'est pourquoi, je souhaiterais m'intégrer à des groupes de soutien et participer à des cafés deuil où chacun peut partager en commun sa douleur. Si vous avez des informations à me communiquer sur ce type d'évènements, elles seront les bienvenues.
Merci d'avance
Dominique

Hors ligne johann02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
Re : mort de ma mere
« Réponse #4 le: 23 Juillet 2011 à 10:28:26 »
bonjour,

Je suis dans la même situation que ce qui se dit dans les messages précédents.Maman " est partie" voici presque 3 mois et je ressens toujours comme "une amputation" d'une parie de moi cette absence et ce manque indescriptible...Je ne sais si je saurais un jour "en faire le deuil", comme il est convenu de dire.Tout, chaque chose,chaque anecdote, chaque minute me rappelle et me "ramène "vers elle.
mes journées sont faites de souvenirs et de "bribes" d'instants de bonheur rassemblés dans ma mémoire...elle me manque tant et je suis si seul sans elle, livré à moi-même et à mes souvenirs....Je m'imagine aussi parfois la voir revenir d'un voyage, d'une "simple hospitalisation": mais cette attente est vaine...Elle ne (me) reviendra jamais plus....
Bon courage pour traverser cette longue épreuve et ces moments très difficiles et déstabilisants.Johann
"Dis, quand reviendras-tu ?"

Hors ligne Ju75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : mort de ma mere
« Réponse #5 le: 31 Juillet 2011 à 01:54:56 »
Bonjour à tous,
quelle tristesse vous lire tous dans La perte d'une personne si chère et Irremplaçable!
Je viens de perdre ma Merveilleuse Maman il y a presque 1mois et c'est insupportable! Le mot est faible.
Comme si tout était passé si vite... même en sachant que cela allait arrivé c'est très dur d'autant plus qu'elle était jeune.
Je ne sais pas si on peut arriver à faire le deuil. Une chose est sure elle sera toujours avec moi dans mon coeur, par les photos, par sa voix que j'entends... Personne ne pourra nous l'enlever.
J'essaye de me convaincre qu'elle va revenir mais au fond de moi même je sais bien que c'est impossible. Accepter, je vois mal comment je pourrais mais je n'ai guère le choix. La vie est parfois injuste et on subit ce genre d'évènements tragiques. je pense qu'il faut s'entourer de personnes très proches pour essayer de moins souffrir. Je vous souhaite à tous du courage et la force de surmonter ce qui apparait comme insurmontable.

Hors ligne johann02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
Re : mort de ma mere
« Réponse #6 le: 31 Juillet 2011 à 12:30:21 »
Bonjour Ju75
 

Oui, en effet quelle immense tristesse de voir ainsi "partir" celui (celle) que l'on aime et a aimé...Tout apparaît alors si injuste, si incompréhensible, si insurmontable....Je comprends parfaitement ta peine et ton chagrin, puisque ma mère est décédée voici 3 mois et 6 jours..Mon chagrin, mon désespoir, ma "colère" sont toujours présents...Son absence laisse un énorme vide que rien ni personne ne pourra venir "combler"...Ce qui me comblerai de joie c'est son impossible retour là, tout près de moi, comme c'était "avant"....
Il y a "semble-t-il" plusieurs "étapes" à franchir avant "d'accéder" à l'"acceptation de "deuil"...Pour moi ce sera très difficile, tant elle me manque et tant le gouffre est énorme....
Je te souhaite tout le courage nécessaire pour avancer sur ce "chemin" difficile, douloureux, improbable qu'est celui de la prise en considération de notre réalité: celle justement du décès et des ravages qu'il occasionne au plus profond de nous, et qui nous "ronge" au jour le jour...
Bien à toi......Johann
"Dis, quand reviendras-tu ?"

Hors ligne Ju75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : mort de ma mere
« Réponse #7 le: 01 Août 2011 à 16:01:28 »
J'ai limpression d'etre mort vivant chaque matin en me réveillant. Personne n'est préparé à la mort, encore moins celle de ses proches!
Grandes questions depuis : Que se passe t-il après ? Les morts nous voient ils ? est ce que nous les rejoignons ? Est ce le néant ?
Tant de questions sans réponses ou chacun à ses propres convictions... bref cela rajoute à la douleur!
Comme tu le dis Johann02 le vide est immense et personne ne peut le combler.. Pour ma part je suis assez énervé contre la mise sur le marché de médicaments en France alors qu'ils le sont déjà aux Etats Unis et d' autres pays et que par nos procédures longues et fastidieuses nous perdons des mois. Les médicaments sont testés et retestés plusieurs fois donc qu'on arrête de dire pour votre sécurité..... en attendant des malades sont condamnés!
Je ne sais pas pour finir si on peut se remettre d'un tel "évènement' mais ce dont je suis sur c'est que notre Maman voudrait nous voir heureux et avec la joie de vivre..

Hors ligne flemming

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 195
Re : mort de ma mere
« Réponse #8 le: 02 Août 2011 à 02:35:50 »
J'ai perdu maman il y a 1 an. Très longue année, de souffrance, de pleurs interminables et puis un beau jour, on s'aperçoit que cela fait un an (1er juillet) qu'elle est partie, et que je suis toujours là. Je ne parlerai pas de mon père car il nous a abandonné j'avais 16 ans, je ne l'ai jamais revu et il est mort. J'ai 57 ans, elle est partie à 85 ans, oui il parait que cet un bel age pour partir  (c'est ce qu'on entend toujours) pas pour moi. J'ai tenu, car je fais du bénévolat aux restos du coeur, et c'est assez dur.  Et je suis également dog-sitter (je garde des chiens et des chats chez moi). Je ne vous dis pas les pleurs sous la douche pour ne pas qu'on m'entende, et en  plus avec le bruit de l'eau qui est assez fort, vous pouvez vous laisser aller avec les larmes. Ma fille ainée (31ans) était au courant de ma souffrance, car elle aussi en souffre beaucoup, mais ma fille de 19 ans l'a vécu tout autrement. Je pleure dans le métro, les gens vous regardent mais ne disent rien. Dès que je suis seul je pleure.  Et puis avec la fatigue (le port de cajeots de fruits de 25 à 30 kg aux restos), on a découvert il y a quatre mois, que je m'étais faite quatre fractures au bassin (fracture de fatigue). Donc plus de restos, des médicaments (mophine), l'hopital, des tas d'examens, enfin bref j'en passe. Ne plus pouvoir sortir les chiens, moi qui m'était engagée au moment des vacances, mon mari a pris la relève et je l'en remercie beaucoup. Et un beau jour à table au petit déjeuner, il y a environ trois semaines, j'ai craqué. Comme je pleurais depuis plusieurs jour avec beaucoup de mal à m'arréter et devant mon mari, et bien ce matin là, je lui ai dit que je pleurais pour maman et que cela faisait un an, c'est sorti comme si je ne pouvais pas m'areter.. J'avais réussi à lui cacher pendant un an : il est tombé de haut, donc là je lui ai dit ma souffrance, mes pleurs. Maitenant, il est courant, je n'ose plus pleurer devant lui et comme je suis toujours à la maison, j'ai du mal à etre seule (si la douche). Je ne croyais pas arriver à souffrir de cette manière, je ne dors plus, je suis debout toutes les nuits vers 1h du matin jusqu'à 3h, alors après dans la journée, je dors donc c'est un cercle vicieux. J'ai l'impression qu'une partie de moi meme est partie : je revoie et revoie encore cette dernière journée : un jeudi, le matin j'ai été la voir, à 14h c'était fini (embolie pulmonaire, les pompiers et médecins ont essayé pendant trois quart d'heure de la faire revenir, mais elle est partie). A huit jours de mon anniversaire. C'est trop tot pour moi, beaucoup trop tot, j'avais encore besoin d'elle.  j'ai plus envie à grand chose : je dors beaucoup donc j'oublie : lacheté, facilité me direz vous, peut etre. J'ai lu d'autres messages, et j'ai de la peine pour celle ou celui qui a perdu sa maman beaucoup plus jeune. J'ai plus envie de rien, je laise le temps passé.... Je m'occupe des chats (et des chiens à la maison) que je garde, heureusement j'aime beaucoup les animaux, et je  crois qu'ils ressentent votre souffrance. Durant une semaine, j'ai été tous les jours au funérarium et je restais de longues heures avec elle, je lui parlais, je pleurais, je repensais tout haut à des moment de vie avec elle. Mais j'ai en tete, la dernière image au funérarium, et croyez moi elle est atroce. La voir partir sur ce rail, puis la porte qui se ferme et plus rien cette fois çi : je crois que j'ai pris vraiment conscience à cet instant là, qu'elle était vraiment partie, le trou noir, le béant. Le plus dur, c'est qu'on ne peut rien faire, absolument rien, il n'y a aucun remède, à part le temps, qui estompe un peu la douleur et encore.... Des fois je me demande pourquoi elle est partie et j'arrive à penser, qu'elle ne m'aimait pas assez pour me laisser, car c'est l'impression que j'ai : avoir été abandonnée, me retrouvais seule : je n'y suis pas, puique j'ai mon mari et deux filles, non rien n'y fait, c'est plus fort que tout. J'admire les personnes qui arrivent à surmonter cette souffrance et à vivre. Car en ce moment je n'ai plus l'impression de vivre, c'est terrible de dire ça à 57 ans et en bonne santé (enfin presque, mais de ce coté là, les fractures se ressoudent petit à petit). Je peux rester un temps indéfini, assise, à pleurer, meme en silence ou à entendre... quoi je ne sais pas. J'ai toujours l'urne avec les cendres chez moi, et nous avons enfin décidé (avec mes filles) de l'endroit  ou nous allons mettre les cendres et l'urne suivant les voeux de maman. C'est un point positif, je pense pour tout le monde. Tout le monde me dit, ça va passer ou c'était un bel age, j'ai envie de hurler quand je les entends....moi seule je souffe, à l'intérieur, partout. Je voudrai qu'elle revienne....... complètement idiot. Je ne peux pas manger un fruit, sans penser à elle ou toujours faire un rapprochement avec maman. Quelquefois je lui parle, c'est dingue. Je ne suis jamais repassée par sa rue, depuis septembre, date à laquelle j'ai rendu ses clefs, je fais un détour, mais arrivée au coin de sa rue je bloque. Enfin je pourrai encore vous en dire long, mais je crois que je vais m'arreter, juste qu'en lisant vos messages, je prends conscience que je ne suis pas la seule à souffrir après la mort de sa maman.
Merce de me lire.


Hors ligne johann02

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 302
Re : mort de ma mere
« Réponse #9 le: 05 Août 2011 à 17:37:19 »
bonsoir Flemmig,

Je viens de lire une nouvelle fois ton long,très long message afin de m'en "imprégner"...Tu ne peux savoir à quel point il comporte des similitudes avec mon "expérience" du décès de maman...Chaque mot, chaque section de certaines de tes phrases faisais écho en moi et me "rappelaient à moi-même"....Je ne me cache pas pour pleurer, c'est u droit que nous avons à exprimer notre chagrin, notre peine, et "un trop plein" qui permet d'évacuer (un peu) de cette souffrance quotidienne...Si, elle t'aimait, mais la maladie à eu "raison" de cet amour commun...C'est ce que j'essaye de me dire au jour le jour, même si c'est toujours aussi insupportable et injuste...
Tu sais, j'ai souvent entendu "des ignares" et autres personnes "loin du deuil" me dire aussi "Qu'il était temps, qu'elle est plus heureuse maintenant, que 84 ans "c'est l'âge"...et autres inepties de de genre....Ce sont des personnes qui ne connaissent pas le "degrés de notre malheur" et de notre solitude qui "s'autorisent" de tels propos....
Ne t'inquiètes pas, j'ai pour ma part "sanctuarisé" la chambre de maman, qui est devenu mon "lieu de recueillement intime"..Et il n'y a rien de morbide dans ce choix et cet acte là: mais simplement le fait de retrouver ce lieu (sa chambre), où sont installés ses derniers vêtements portés, la veille de "son départ", et d'autres objets aussi....
Oui, nous vivons tous et toutes ici cette souffrance et ce manque "éternel" de notre être cher...Je suis là aussi comme toi: chaque acte de la vie, du quotidien, me rappelle un souvenir, une anecdote, une parole, un rire, une complicité....Et ce sont ces souvenirs indélébiles qui font mal et nous "cannibalisent".
Bon courage à toi et pleure lorsque tu en a envie sans te "cacher"..C'est un moyen d'expression comme un autre et auquel nous ne pouvons "échapper".....Je pense bien à toi ...Sincèrement.Johann
"Dis, quand reviendras-tu ?"

Hors ligne 7timtim

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 29
Re : mort de ma mere
« Réponse #10 le: 05 Août 2011 à 21:41:54 »
Bonsoir,
Gros coup de cafard pour moi aussi ce soir...Maman me manque terriblement. Je l'imagine qui franchit la porte de chez nous comme si elle revenait d'un très long voyage de 8 mois maintenant :  on a tellement de choses à se raconter, et elle est tellement heureuse et joyeuse de nous retrouver après tout ce temps...J'imagine sa voix, son attitude, sa surprise et son émerveillement face à l'évolution de mes enfants...Par moment, c'est comme si ça allait arriver...Comme si je ne voulais pas admettre que ça n'arrivera jamais...Comme si c'était trop dur à encaisser et juste PAS POSSIBLE qu'elle ne soit plus là...
Je pense à vous tous et me permet de joindre ma peine et ma souffrance à la vôtre...Pour que ce soit un peu moins dur à porter...
Merci à vous tous qui venaient ici partager vos émotions...ça fait du bien de vous lire...

Hors ligne flemming

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 195
Re : mort de ma mere
« Réponse #11 le: 06 Août 2011 à 02:01:31 »
 ??? Bonsoir ou bonjour,
Je ne sais plus. Il est 2h du matin encore une fois, réveillée en sursaut, et me voila devant l'ordi, avec mes chats, et un bol de lait chaud avec du miel, une recette (une trouvaille) de maman (comme elle en avait bien d'autres) et qui devait la tenir de ma grand-mère certainement.  :'(  :'( Et voila c'est reparti, comme une fontaine, tout en écrivant, quequefois  j'ai du mal à voir le clavier.
J'ai lu votre dernier message Yohann02 et 7 timtim. Je m'y retrouve complètement. Je pense  que nous sommes à peu près du meme age, et la disparition de maman nous  fait toujours aussi mal. Très mauvaise journée hier, (comme toutes les autres d'ailleurs). Je suis très peu sortie (trois quart d'heure), juste pour aller promener la petite chienne d'une grand-mère (73ans - qui a subi une grave opération) et dont je m'ocuupe un peu depuis décembre 2010 : c'est mon mari qui avait pris le relais car avec mes fractures au bassin, j'étais coincée, bien maintenant, depuis lundi dernier, avec une béquille, j'ai recommencé à la sortir. Puis plus rien. J'avais proposé à mon mari, une balade dans un square, pas très loin de chez nous, mais ma demande n'a pas été entendue, c'est pas grave :  j'ai trainé, me suis assoupie plusieurs fois devant la télé, en me disant, pas grave cette nuit je dormirai mieux, tu parles... Tiens voilà un de mes chats, Voyou, qui vient me miauler dans les oreilles, ben oui, ces pauvres betes ne comprennent pas ce que je fais à cette heure dans ce bureau, difficile de leur expliquer  :)  une petite note de gaiété dans toute cette tristesse....
Je pleure tellement, doucement, toute seule que lorsque je ne pleure pas, je m'en étonne moi meme. Je n'ai plus envie de manger, tout m'écoeure, j'en suis à trois cafés au lait  par jour avec biscottes....pas terrible. Pourtant mon mari me propose, c'est lui qui fait les courses et qui  cuisine. Je suis affaiblie, je le sens, et puis fatiguée, tellement fatiguée : j'étais pas assez handicapée avec mon bassin, bien, non, je me suis chopée deux fois des saloperies intestinales (campée des heures et des heures dans les toilettes), et cela m'a épuisé encore plus...
J'ai l'impression d'etre à coté de mes chaussures, comme on dit. J'ai plus envie de rien, j'en veux un peu à mon mari de ne pas m'en parler (ça va vraiment pas...parano en plus...) : je crois qu'il n'ose pas, tout simplement  situation délicate.
Nos discussions sont à propos des animaux  et rien d'autre : on est là l'un à coté de l'autre et c'est tout oups..Heureusement que maman ne  voit pas  mon état, cela l'auarit rendu trop malheureuse. Maman m'avait fait un petit courrier (des années avant) ou elle disait que lorsque je lirai cette lettre, cela me rendrait triste et que j'en pleurerai. Comme je voudrai n'avoir jamais lu ce courrier, que maman n'ait pas eu à le faire.. Nous sommes tous les trois dans la meme situation, qu'elle nous manque terriblement, du fond de notre corps...cela guérira (ce nest peut etre pas le bon mot) t-il un jour ? un petit peu, juste un tout petit peu. En plus, je trouve que je lui ressemble beaucoup : vous imaginez, à chaque fois que je me regarde dans la glasse, l'effet que cela me fait, c'est terrible. Reviens maman reviens, c'est complètement utopique. J'espère qu'elle voit ma tristesse, qu'elle me manque abominablement..j'ai plus de coeur, il est cassé en mille morceaux et je voudrai bien en recoler quelques petits bouts !!!
Oh!  la la !! j'ai du encore en écrire trop. Je crois que je pourrai écrire sans m' arréter pour parler de maman.
Je vous serre dans mes bras tous les deux (si vous le permettez) et je vous embrasse.
Merci de me lire et à bientot. :)

Hors ligne 7timtim

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 29
Re : mort de ma mere
« Réponse #12 le: 06 Août 2011 à 09:33:27 »
Bonjour Flemming,

Que de tristesse encore dans le message de cette nuit. J'ose espérer que cet état n'est que transitoire et que tu trouveras la force de remonter un peu la pente. Pour ma part, je suis un peu plus jeune que toi, j'ai 34 ans et j'ai la chance d'avoir deux charmants enfants de 3 et 6 ans, ils me "sauvent" et m'empêchent de m'enfermer dans ma peine. Puisque ton mari ne t'aide pas, il faut absolument que tu trouves d'autres oreilles pour soulager ta souffrance ! Pour ton mari, si c'est comme le mien, sa réaction n'est probablement pas de l'indifférence mais  plutôt de la maladresse ou de l'embarras par rapport à la situation. Le mien me voit pleurer et me mettre dans des états pas  possible , quand je regarde des photos sur l'ordinateur par exemple ou quand je lis des vieilles lettres de Maman, mais il ne lève même pas le nez du poste de télé !!!! Parfois ça m'énerve et parfois aussi je me dis que c'est mieux...Il n'a jamais su me consoler de quoique ce soit, c'est Maman qui le faisait toujours et mieux que personne ;) ... Mais je l'aime quand même et je l'ai épousé comme ça !! Heureusement j'ai d'autres personnes à qui parler depuis que Maman n'est plus là, je les appelle quand j'en ai besoin. Mon mari m'a déjà donné une explication à son attitude : "il n'y peut rien, il ne peut rien faire pour me redonner Maman" alors il se sent impuissant et préfère faire l'autruche...C'est sa manière à lui de régler les problèmes pour lesquels il n'y a pas vraiment de solution, il les enfouit pour qu'ils disparaissent tout seul - je ne ferai pas de commentaires sur cette méthode qui me dépasse vraiment :) !!! ... mais je pense avant tout que c'est un peu masculin ce comportement...

Je fais les valises aujourd'hui car nous partons pour les vacances demain...Je te dis bon courage !!!!
Je suis de tout coeur auprès de toi, comme de tous ceux qui passent sur ce site et lisent ces quelques lignes...Je t'embrasse Flemming et prends soin de toi le mieux possible !! A bientôt.
« Modifié: 06 Août 2011 à 09:42:52 par 7timtim »

Hors ligne SHENGUELIA

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 8
Re : mort de ma mere
« Réponse #13 le: 09 Août 2011 à 18:57:36 »

Moi également je viens de perdre ma mère en avril dernier et aujourd'hui était un jour affreux quand pour perpétuer son souvenir j'ai commencer à sélectionner ses photos : ses grands yeux me regardaient et je me disais pourquoi, pourquoi... J'ai enfin pu pleurer car depuis son décès les larmes sont impossibles à venir...
Le temps apaise ou alors rend l'absence encore plus cruelle; j'en ai parlé lors de ces discussions avec Johann et Julien qui vivent le même deuil que nous; et en échangeant nous sommes moins seuls, mais quelle blessure à jamais inguérissable en ce qui me concerne
bien à toi
Shenguelia

Hors ligne Ju75

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
Re : mort de ma mere
« Réponse #14 le: 10 Août 2011 à 03:37:38 »
bonjour flemming,
Je viens de voir tous les messages postés. Je compatis à ta peine. Moi même touché par ce drame et encore le mot n'est pas assez fort pour qualifier ce que je ressens. Je comprend parfaitement ta douleur et souffrance. Je comprend que tu sois énervé quand les gens te disent qu'elle est parti à un bel age,etc.... car la disparition de sa chère Maman est est une tragédie..... mais je dirai que l'on peut relativiser un peu plus d'une telle situation ... ça n'enlève en rien la douleur immense que représente le départ de ta maman mais tu vois pr ma part Maman avait la cinquantaine et je peux t'assurer que tu as un immense sentiment d'avoir été "volé"de 30 40 ans.... à jamais récupérable. Je serai dans ta situation je pense que je serai tout aussi triste et quand on est attaché très fort à quelqu'un la séparation est un véritable supplice. Mais, nous n'avons pas le choix dans de telles situations,... Au risque d'être peu agréable en disant cela, nous sommes tous humains et partirons un jour, OU ???? et bien je suis bien incapable de vous le dire si je le savais je vous le dirai... et le jour ou nous ne serons plus la nous amis, famille, proches, .... souffrirons à leur tour. Nous ne choissisons pas quand  ni comment nous partirons ce qui est sur c'est qu'il faut essayer de profiter de la vie qui est courte. Je suis comme toi, souvent je n'ai envie de rien d'autant que c'est très récent (1mois environ) mais je n'ai pas le choix que de continuer. Sinon que vais je faire ? Ou bien sombrer et que cela dur et aller dans une dépression puis je ne sais pas ou... ou relever la tête et essayer de vivre à peu près normalement en sachant que ce ne sera pas facile tous les jours. Bien sur, c'est immensement difficile mais pense à ce que voudrait te belle maman, te voir heureux et entouré. La souffrance a du aussi être présente pour ta maman quand elle s'est sentie partir mais dis toi qu'elle ne souffre plus et qu'elle est en paix. TU seras toujours avec elle par la pensée, les photos, les souvenirs, et sa voix , ses expressions, ... qui feront qu'elle va vivre en toi malgré tout... Moi c'est ce que je fais et elle est la indirectement même si bien sur je préfererai prendre mon téléphone et l'entendre à l'autre bout. Garde courage. Bien sincèrement, Julien