Auteur Sujet: Parent divorcé et désenfanté  (Lu 21652 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #465 le: 12 Mai 2019 à 09:12:52 »
Spationaute, La Bajon colonise une nouvelle planète à détruire

Prendre le pouvoir sur une planète et l'exploiter jusqu'à l'épuisement, l'humanité sait faire. Alors, plutôt que de s'inquiéter, pourquoi pas recommencer ?

https://youtu.be/RdI-kLZDT4o

Hello!
ah ah, c'est pas parmi les plus réussies mais il y a de belles répliques! Merci et en plus, en la tournant, vous avez du bien vous marrez! ça tombe bien, au réveil, un être constitué de milliards d'étoiles se baladait dans mes songes. Un être numineux, véritable composition de cascades étoilées dans un ballet  proche du visuel que nous offre une nuée d'étourneaux : https://youtu.be/7-Ott8SFa5o

Carl Gustav Jung, dans le cadre de sa psychologie analytique, rattache le numineux aux archétypes, formes symboliques innées et constitutives de l'inconscient collectif.

Jung s'intéresse à l'interaction de l'inconscient et du conscient chez les individus souffrant d'un trouble psychique, qui pourrait être résolu en accédant au numineux : « Ce qui m'intéresse avant tout dans mon travail n'est pas de traiter les névroses mais de me rapprocher du numineux... l'accès au numineux est la seule véritable thérapie. »


Et bah voilà une jolie thérapie dominicale, un bon morceau de rigolade et une cascade cosmique en différé, au regard de notre espèce semant des troubles multiples car pas encore tout à fait transmutée en civilisation responsable !

Bizs-itaos

Pascal.

PS : en ajout de mon texte précédent un peu trop léger à mon goût (même si sur le fond,c'est plus que hard!)  pour aborder ce sujet, et en tout respect de la légitimité des messages postés sur " tabou, même sur un forum du deuil",    je me permets de questionner un lien au sujet des préjudices et flétrissures que je ressens être aussi  reflets, facettes, d'un réel déni sociétal : n'y a -t-il pas une tentative de salissure commune qui circule vis à vis des personnes suicidantes identique à celle qui circule au sujet des fusillés pour l'exemple de 14/18? En terme de sociétés qui refusent de regarder dans un miroir ce que leur abject condamne des êtres à acter, à subir ? J'espère ne pas vous froisser en posant cette question.


« Modifié: 12 Mai 2019 à 10:31:38 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #466 le: 13 Mai 2019 à 09:12:19 »
1/La montée des eaux, tout le monde en parle. Et pour cause : ce phénomène n’est plus une hypothèse, c’est déjà une réalité en cours. Cependant, on n’en est encore qu’au tout début et il reste très difficile d’en imaginer les conséquences concrètes pour notre planète et sa géographie. D’où cet outil précieux qui pourrait nous aider à mesurer l’ampleur du danger et la nécessité d’agir au plus vite : un simulateur de montée des océans.

2/Ne touchez pas aux sites classés du Littoral !
Les Sites classés sont en danger, ceux du Littoral aussi !
Et pourtant leur préservation est essentielle à la protection du
patrimoine pour nous qui aimons leur beauté et leur part d'infini liberté qui nous ont été transmis depuis des générations.
Des sites comme, le Mont Saint-Michel, la dune du Pilat, les dunes de Flandres, celles de Gâvres à Quiberon, l'Estuaire de la Charente et l'Arsenal de...


Bonjour!

Voici 2 articles qui se répondent bien et m'invitent à aller direct acheter un kit "matériel de plongée" quand je voudrai aller chercher du fromage dans mon frigo d'ici 5000 ans.  Les pôles ont fondu, le niveau des eaux est monté de 65 mètres, mais celles et ceux qui auraient construit un petit palace au bord des flots sur un site actuellement protégé auront peut être les moyens financiers de l'avoir mis sous bulle alors que le reste de la population visera le plus pauvre promontoire comme un véritable Eden. Ou bien un arbre histoire que les derniers descendants de notre espèce finissent comme le "baron perché" d'Italo Calvino, dans les arbres! Retour aux sources grâce au réchauffement climatique!
Pas tout à fait pour notre génération de soixantenaires mais bien de s'en soucier un peu, non?
Perso, je souhaite ne me laisser submerger par que dalle, encore moins la haine que la flotte et je m'emploie mes énergies à difficilement équilibrer force de mort avec force de vie comme tout Endeuillé(e), avec respect, solidarité et compassion parfois. Donc, à ne pas se tromper, tout au plus, j'essaye de flotter la-dedans sans couler!
A vos bouées, des fois il y a un peu de houle, ces temps-ci! Effectivement, pour moi, le shamanisme en est une, de bouée, ce que la psychanalyse n'a pas déblayé au karcher, la mort de ma fille a totalement fini le travail et c'est très simplement que je vais tenter de monter ces nouvelles marches que me propose la Vie, comme de modestement les partager.
La simplicité est toujours le meilleur chemin.

Bizs-itaos.

Pascal.

« Modifié: 13 Mai 2019 à 09:24:22 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #467 le: 14 Mai 2019 à 08:54:07 »
Pendant près de deux semaines de 2018, Aurélie Noury a vécu auprès de Linda Fernandes, jeune femme ayant décidé de faire l’expérience radicale de la vie en autogestion et de la simplicité volontaire à Beça, dans le nord du Portugal. La photographe nous livre son témoignage brut, entre certitudes et doutes, à propos d’un monde où il est de plus en plus difficile de trouver sa place et où les espaces de liberté – ces maquis de résistance – sont aussi rares et incertains que précieux.

Extrait :
Ensuite, honnêtement, je ne sais pas trop.

J’aime aussi la vie communautaire, les projets collectifs. L’autogestion c’est bien, mais encore mieux à partager avec d’autres gens qui ont les mêmes idées. Dans le futur j’aimerais bien créer ou trouver une Communauté où je pourrais continuer le maraîchage tout en développant des projets sociaux, associatifs, comme celui auquel j’ai participé en Slovénie. Le sud du Portugal me paraît un endroit plus clément pour s’installer.

Et bien sûr, j’espère aussi continuer à faire des voyages pendant l’hiver avec mon camion et mon chien.


Bonjour!
La spiritualité, c'est mon "sud du Portugal" un bel endroit où je souhaite m'installer. Je m'y sens bien, il fait plus doux et le climat comme l'ambiance y sont plus cléments pour les vulnérables que nous sommes. Pour moi, le processus d'incarnation des âmes reste un mystère, et cette trame d'un  vivant énergétique de l'universalité que constitue notre espèce ne saurait escamoter la singularité de nos destins. Certes, de principe, nous naissons toutes et tous égaux, mais de fait non. Nous ne sommes pas doté(e)s des mêmes résistances aux facteurs de décompensation qui surgissent inévitablement dans le processus d'évolution qu'il nous advient d'arpenter. La loi de la singularité distingue sans disjoindre mais, quoiqu'il en soit,domine nos destins, rien ne peut se faire de mieux, et honnêtement, je ne sais pas trop non plus!
Tous mes voeux de réussite, Linda et chapeau pour ton courage !

Bizs-itaos

Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #468 le: 15 Mai 2019 à 08:37:05 »
Monsanto condamné à verser 2 milliards de dollars à un couple de retraités

La justice a considéré que les plaignants n'avaient pas été suffisamment informés des risques induits par l'usage du Roundup.

Hello!
Et voilà, en France, ça serait plutôt l'inverse, actuellement : un couple de retraité condamné à verser sa retraite à Monsanto pour avoir osé en renverser un bidon juste devant le présentoir! En promenant Cheyenne, je suis passé par un chemin GR et quelle joie ce fût d'en prendre plein les poumons grâce à un tracteur aspergeant les blés avec la musique à donf dans l'habitacle, histoire de polluer en rythme. Cooooooooool, Paix à la paix, crise à la crise!
ça a chauffé un peu sur notre forum. Puisque je suis dans les tracteurs, cela me fait penser aux sillons : il arrivait en thérapie familiale de faire allusion aux disques vinyles. Comme un sillon que suit notre saphir pour dérouler sa musique de Vie...Et des fois un trauma raye le disque si gravement qu'à chaque tour, le saphir reprend le même sillon à l'endroit de la césure pour rejouer le même air, inlassablement pollué par la douleur qui s'est répandue si effroyablement au point d'altérer sa trame. Le chant des pistes des Aborigènes d'Australie rendait initiatique la recherche du segment chanté qu'il incombait de retrouver pour remailler le sens du chemin de Vie de l'être grandissant. Cette quête initiatique était rude, à risques, voire dangereuse, formatrice du devenir, enseignante des racines, car comment un arbre pourrait donner des fleurs sans avoir un ancrage dans un sol?  Nous, les Endeuillé(e)s avons, un segment chanté qu'il nous faut arpenter de nombreuses fois avant qu'il puisse dérouler son temps sans retraduire la mélopée d'une douleur en boucle :

l'Ouroboros prend tout le temps qui lui est nécessaire pour redevenir spirale.

Bizs-itaos.

pascal.
« Modifié: 15 Mai 2019 à 08:40:32 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 418
  • One eye dog's man
Re : Parent divorcé et désenfanté
« Réponse #469 le: 16 Mai 2019 à 08:18:18 »
Se réjouir de « l’extinction de l’espèce humaine » est devenu un commentaire courant dans les bouches et sur les réseaux sociaux. Sans avoir le courage de la formuler ainsi, certains s’imaginent bien légèrement que la mort précipitée de millions d’êtres-humains réglera le problème de la crise écologique. En plus d’être factuellement peu probable à l’échelle de nos vies, un tel raisonnement aujourd’hui n’est pas seulement cynique, c’est également un luxe réservé à ceux qui vivent dans des régions du monde encore relativement stables et préservées des crises écologiques afin de valider son propre immobilisme. Pourquoi se réjouir de l’effondrement est le signe d’une « déperdition » dramatique d’empathie sur fond d’égoïsme d’individus épargnés – pour l’instant – par la crise.

Bonjour!
Je reprends cette vieille formulation : "faut-il être un âne pour être vétérinaire?"
"Comme si" il y avait une incapacité de l'humain à retenir les leçons de Vie que nous nous infligeons pour grandir. Le fameux "comme si' de l'enfance qui ritualise nos apprentissages et reste actif dans partie de notre incurable ânerie d'êtres grandissants. Une fonction cathartique en rade pour des cerveaux en taille de pois chiche qui doivent pousser comme Jack et le haricot magique.
Cf Larousse :  "ainsi, le secret de la méthode cathartique réside dans un travail de deuil que le sujet s'autorise à accomplir en tant qu'il accepte le retour  de son souvenir inacceptable. C'est la fonction de la parole, du fait de dire, qui est déterminant de cette mutation."
Hypolite est un âne qui habite pas loin de ma baraque, dans un superbe endroit qui jouxte des marais. C'est un vrai Baudet du Poitou, et j'adore sa placidité. Sa robe est d'un gris plutôt foncé et le gris clair du contour de ses yeux lui donne une allure de masque Africain très proche des masques "Punu" pour les connaisseurs. Cheyenne avec son mix de noir et de couleur feu lui répond joliment en terme de palette colorée. La fougue Cheyennesque  répond tout autant à la placidité Hypolienne dans un équilibre qu'il me plaît de ressentir. Le vibrato.  C'est ce vibrato intérieur qui sonne pas top quand j'entends une réjouissance malsaine qui opte pour les bienfaits d'une  extinction de la race humaine. ça a le gout d'une pathologie masochiste, et ça fait "hi-han" dedans, juste à l'endroit où notre disque vinyle est rayé et repart dans le même sillon : que n'ai-je entendu dans ma jeunesse des propos louangeurs d'une "bonne guerre".
La seule guerre qui nous intéresse positivement, c'est celle qui est menée par chacun(e) à sa propre ânerie. Alors, oui, parfois "il faut être un âne pour être vétérinaire" et l'espèce humaine n'y coupe pas!
 :P. Je retourne brouter du "comme si", ça m'aide de ruminer! >:(


Bizs-itaos.

Pascal.

PS : absent du forum jusqu'à lundi! re-bizs et bon WE! :-* Merci Nora d'avoir rappelé le deuil fraternel. C'est tellement difficile. Laisser place, soutenir, respecter, aimer le Vivant de nos enfants sans faire état du deuil permanent qui occupe tant de notre temps, je ne suis vraiment pas certain d'y arriver l'autre grande partie de mon temps.
Vraiment une bonne chose que SarahB et Claraben puissent s'exprimer ici. Toute ma considération.
« Modifié: 16 Mai 2019 à 14:35:31 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.