Auteur Sujet: Maison en travaux  (Lu 40 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne laurents

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Maison en travaux
« le: Hier à 11:59:11 »
Bonjour à toutes et à tous

Je suis le papa d'un grand Loïc de 30 ans, né lourdement polyhandicapé, dépendant dans tous les actes de sa vie, mais gai, sociable et souriant en dépit qu'il ne parlait pas.

Il nous a quittés le premier juin, après trois semaines en réanimation pour détresse respiratoire.

Toute ma vie a basculé autour de cette disparition : je pensais que je m'occupais de lui, mais c'est lui qui me donnait des forces. Je poussais son fauteuil roulant, mais c'est lui qui m'empêchait de tomber.

Il faut que je réinvente ma vie, sans lui, avec juste son souvenir




Hors ligne les petites cailles

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 79
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maison en travaux
« Réponse #1 le: Hier à 12:35:00 »
Bonjour Laurents,

Je te présente toutes mes condoléances pour la perte de ton fils Loïc. Je suis sûre que tu trouveras sur ce forum beaucoup d'écoute et de réconfort.

Je comprends tellement ce que tu témoignes: mon mari s'est envolé le 10 janvier, il avait 50 ans, il était myopathe et respirait grâce à une éole. Nous étions un couple très dynamique, car mon mari travaillait.

Tu as tellement raison d'insister sur cet aspect:

Toute ma vie a basculé autour de cette disparition : je pensais que je m'occupais de lui, mais c'est lui qui me donnait des forces. Je poussais son fauteuil roulant, mais c'est lui qui m'empêchait de tomber.

Il faut que je réinvente ma vie, sans lui, avec juste son souvenir

Pour ma part l'état de désoeuvrement qui a suivi la disparition de mon mari est apocalyptique.

Je t'envoie tout mon soutien,

Hors ligne laurents

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Maison en travaux
« Réponse #2 le: Aujourd'hui à 00:59:50 »
"Les petites cailles"

On croit toujours que les gens qu'on aime sont éternels et plus solides que nous. Mais ce n'est pas vrai.

Je ne crois plus à rien de ce qu'on apprend dans les églises ou les catéchismes sur la résurrection, la vie éternelle. Mais je crois en l'amour, en la fidélité, en la solidarité. Continue d'aimer ton mari comme tu l'aimais. Sois fidèle à ce qu'il était et à ce que vous étiez ensemble. Essaie d'imaginer ce qu'il penserait de ce qui t'arrive maintenant, et détermine-toi librement par rapport à cela. Essaie d'être pour d'autres, mais aussi pour toi-même ce qu'il a été pour toi.

Si tu baisses les bras, si tu te laisses tomber, il meurt une deuxième fois. Je ne crois pas que c'est ce qu'il aurait voulu.