Auteur Sujet: Que faire pour notre maison ?  (Lu 131 fois)

maniaclik et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Céline19

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Que faire pour notre maison ?
« le: 22 Mai 2018 à 16:55:28 »
Bonjour à tous,

Depuis maintenant trois mois, je parcours régulièrement les discussions du forum.

Cela me permet de me sentir moins seule dans mon deuil et de voir que, même si toute situation est différente et si toute personne vit son drame à sa façon, je ne suis pas seule à être envahie par la douleur de la perte d'un être aimé.

Aujourd'hui, j'ose à mon tour poster un message pour avoir le ressenti et l'avis de ceux qui ont pu être dans ma situation (même si, je le répète, chacun vit le décès d'un proche à sa façon).

J'ai perdu mon conjoint le 19 février d'une mort subite en pleine nuit.
Emilien est décédé dans notre lit.
Rien ne pouvait laisser présager un tel drame et le compte-rendu de l'autopsie n'a rien évoqué quant aux causes.

Je ne m'étendrai pas sur le tsunami qui a bouleversé ma vie depuis cette nuit.

Nous étions une famille "rassemblée" (je trouve ce terme plus fort et plus beau que "recomposée"). Noémie, sa fille, Lino, mon fils, lui et moi. Et je peux affirmer que nous étions heureux. Ayant eu une vie passée quelque peu compliquée avec ma dose de souffrances, je me disais chaque jour que j'avais une chance inouïe de l'avoir rencontré et d'être aux côtés d'un homme aussi merveilleux. Tous les jours, je le pensais.

J'attends un bébé, un petit garçon qui allait cimenter cette famille.

Aujourd'hui, bien sûr, mon existence est sans sens.
Enfin pas tout à fait car j'ai mon amour de grand garçon qui m'aide, à chaque moment, et j'ai ce futur bébé avec qui j'ai quand même du mal à créer un lien mais je sais que cela viendra à sa naissance.

Si je poste ce message, c'est surtout pour avoir l'avis de personnes ayant, comme moi, perdu leur autre moitié du ciel (car Emilien était tout à fait cela à mes yeux, mon autre moitié du ciel)

Nous venions d'acheter une maison et je voudrai savoir ce que vous avez ou auriez fait si vous avez été confronté à la même situation ? Auriez-vous pu garder la maison dans laquelle votre conjoint est décédé ?

Au début ma première réaction a été : "je vends". Je ne pouvais pas remettre un pied dans la maison sans sentir une angoisse violente.

Maintenant, je commence à penser différemment. Cette maison était un vrai projet à deux, nous avions passé du temps à la chercher et je pense qu'Emilien aurait aimé que j'y vive avec mon Lino et notre bébé.

Mais j'ai peur d'y retourner, de ne pas être capable d'y rester surtout la nuit. J'ai peur d'angoisser de revivre ces scènes horribles où je me suis rendue compte qu'il ne respirait pas, où j'ai commencé la réanimation cardio-pulmonaire, où le SAMU a tout mis en oeuvre pour le réanimer.
J'ai peur qu'il se produise des phénomènes paranormaux (c'est idiot mais c'est une grande peur que j'ai ! )
J'ai peur que ce soit trop dur d’être là-bas sans lui.

Parallèlement, (je suis chez mes parents pour le moment) je viens de prendre un appartement, j'ai déménagé les meubles mais je n'y ai pas encore mis les pieds : cet appartement n'est pas chez moi. En même temps, je ne sais plus trop où est mon "chez-moi"...

Je suis très perdue et je me dis que des témoignages de personnes qui ont vécu des questionnements similaires rassurent et peuvent aider.

En attendant,  j'ai trouvé beaucoup d'empathie et de soutien en lisant les divers messages dans les diverses discussions et je trouve que ça fait du bien au cœur toute cette entraide et cette bienveillance.










Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3439
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #1 le: 22 Mai 2018 à 21:57:00 »
avec tristesse je t'accueille
dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/en-guise-de-table-des-matieres/

en déroulant tu trouveras des liens vers d'autres ayant vécu ce que tu traverses veuve enceinte !
et vers le bas des liens
vendre ? sa maison

reçois mon affection
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Mononoké

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 901
  • Un petit pas, puis un autre ...
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #2 le: 22 Mai 2018 à 22:03:49 »
Bonjour Céline,
C'est bien tristement que je t'accueille parmi nous. C'est toujours difficile pour moi  de lire de nouveaux témoignages.
Je ne peux témoigner sachant que je n'ai pas vécu la même situation, mon mari n'est pas mort chez moi, mais hors de la maison.
Moi j'ai besoin de rester chez moi et ma tante  qui a perdu son mari 20 ans avant moi,  n'a pas pu rester chez elle (son mari etait mort hors du domicile aussi).  Si je te partage cela c'est que je crois que l'on est tous différents et que l'on réagit tous différemment.  Je crois aussi que où que l'on soit, c'est difficile, parce que c'est avec eux qu'on voudrait être .

Le seul conseil que je puis me permettre, et que j'ai lu dans le livre du dr Fauré, est de ne pas prendre de décision hâtive,  peux-tu te permettre de patienter  ?
Les enfants de ma tante n'avaient pas envie qu'elle vende la maison, elle l'a louée.  Ça a été la solution  la plus confortable pour elle.

Je sais que je n'ai pas été de grand conseil mais je t'ai partagé mon ressenti . D'autres, ici,  pourront te partager leur vécu.  Je fait partie des familles "recomposées"!et j'avoue bcp aimer la façon que tu as de la nommer.  Merci pr ce partage.

Je t'embrasse bien chaleureusement, toi et tes petits bouts.
Bien tendrement
Mononoké

« Modifié: 23 Mai 2018 à 10:52:47 par Mononoké »
"Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option". B. Marley

L’arbre qui s’écroule fait beaucoup plus de bruit que la forêt qui pousse.

Ce qui compte, ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie.C’est la vie qu’il y a eu dans les années. A. Lincoln

Hors ligne chimene

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 104
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #3 le: 23 Mai 2018 à 13:00:26 »
Bonjour Céline,

J'ai retrouvé mon compagnon décédé à côté de notre lit un soir en rentrant du travail. Je n'ai pas voulu garder l'appartement rien qu'émotionnellement. Quand j'y retournais pour rassembler les affaires je n'arrivais pas à m'enlever l'image dans la tête de lui étendu, mort sous mes yeux et mes doigts.
Je suis chez mes parents avec mon bébé depuis son décès. J'ai du mal à me faire à l'idée de me retrouver seule dans un appartement, même si j'ai entrepris des démarches dans ce sens.

Avec tout mon soutien

Hors ligne Céline19

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #4 le: Aujourd'hui à 09:49:16 »
Juste un petit message pour vous remercier pour vos réponses.

Hier, j'ai revu le notaire. De toute façon, il faut que j'attende que notre bébé naisse pour pouvoir attaquer les démarches de la succession, ce qui me laisse encore un peu de temps de réflexion.

Je vois déjà qu'en trois mois mes pensées ne sont plus les mêmes.

Malgré tout, je demeure dans l'indécision la plus complète.

Comme toi, Chimène, j'ai tellement peur de me retrouver seule, où que je sois.

Et j'ai tellement de doutes sur ma capacité à m'occuper seule de notre futur enfant. Pourtant, j'ai élevé mon premier quasiment toute seule et je m'en suis plutôt bien sortie mais là, c'est si différent. J'ai déjà vécue seule, longtemps, mais je ne ressentais pas cette solitude alors que là, même si je suis très entourée par ma famille, mes amis, mes collègues, je me sens profondément seule.

Chimène, si je peux me permettre, j'ai suivi une séance d'EMDR avec ma psychiatre qui m'a beaucoup aidée au niveau des images traumatisantes d’Émilien décédé que je pouvais avoir constamment en tête.

Hors ligne Eric38

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 125
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #5 le: Aujourd'hui à 09:59:28 »
Bonjour.

A mon tour d'exprimer mon ressenti.
Claire n'est pas morte à la maison, cela aide peut etre. Cependant, elle a vécu un mois en "hospitalisation à domicile", et je savais que sa fin était proche. Nous avions pensé (avec ses parents) au vu de son état d'esprit, qu'elle préfererait etre chez elle que à l'hopital pour ce moment. Finalement cela ne s'est pas passé ainsi, mais j'estimais que cela serait mieux pour elle si elle "arrivait" à partir à la maison (en appartement). Que j'aurais gardé.

Cependant, plusieurs personnes m'ont demandé :"mais tu ne veux pas déménager ? Avoir un nouveau décor ?".
Ce à quoi je réponds invariablement : surtout pas. Cet appartement, c'est nous deux qui l'avons choisis, qui l'avons décoré à notre gout, avec nos souvenir, c'est l'endroit ou nous avons vécu. C'est un lien avec Claire, pour moi, et tant que je serais capable financièrement d'y vivre, je le ferais. Pour moi, cet appartement ne doit pas me rappeler des images difficiles, mais tout le vécu heureux que nous avons partagé Claire et moi.

Amicalement.

Hors ligne nathT

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 92
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Que faire pour notre maison ?
« Réponse #6 le: Aujourd'hui à 12:38:46 »
Bonjour,

Mais c'est si difficile de savoir ce qu'il faut faire ou pas ?
Et puis on peut changer d'avis !
Dans mon cas pas le choix, juste pacsée je n'ai qu'un an pour faire mes bagages . D'ailleurs c'est fait ! Mon compagnon tenait absolument à ce que je reste dans l'appartement que nous avions choisi ensemble et dans lequel nous avons passé de si bons moments .
Pas eu le temps de nous marier, pas eu le temps de faire un testament !
Pas le choix, ses enfants vont vendre cet appartement que je n'ai pas les moyens de racheter .

Donc , mieux ou moins bien ? Je ne saurais jamais .
J'aurais simplement aimé que ses volontés (clairement exprimées à ses enfants) soient respectées .

C'est si compliqué ! l'argent vient tôt ou tard perturber le deuil .
Je reste néanmoins persuadée que si on en a la possibilité il faut prendre tout son temps avant de prendre une décision que l'on peut regretter par la suite .

Alors, je ne regrette rien puisque la décision ne m'appartient pas .
Chacun continu avec sa conscience  (là également tôt ou tard ... elle nous rattrape )

Nath