Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 590334 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne Nandou_Guanaco

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 223
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #660 le: 04 Octobre 2016 à 09:27:32 »
L' autodestruction fait malheureusement partie intégrante des démons de l' être humain. Fumer tue. Mon mari le savait. Il en est mort. Il n' a pourtant que "fumé 20 ans" mais il a subi enfant le tabagisme passif. Son père est décédé à 84 ans du cancer de la vessie, cancer du fumeur par excellence, mon mari en est décédé à 62 ans, quesque tu crois, mon fils prédestiné de père en fils comme le veut ce type de cancer, eh bien il fume! Pas moyen de l' en dissuader! Il sait la peine immense, le chagrin, le choc du deuil que cela créée sur ceux qui restent eh bien non il fume! Ma fille s' est arrêtée de fumer. Elle aussi est bien placée pour connaître les dégâts du tabac, elle est docteure en pharmacie.

Alors voilà mon cher Federico, l' être humain décide de son sort sans consulter les siens, son corps lui appartient et appartient à lui seul, il décide.  Ca n' aurait servi à rien que tu expliques à ton fils de ne pas commettre tel acte, le cerveau humain est impénétrable, insondable. Un jour on saura expliquer les méandres du labyrinthe du cerveau, on pourra mieux appréhender les comportements à risques, et aussi les désordres hormonaux de l' adolescence, ça aussi, un fléau, bref, y a du boulot pour la recherche.

En plus un malheur se rajoute toujours au malheur, le diable nous enfourche jusqu' à la moelle. Un adolescent qui part et le couple implose, c' est le prix à payer aussi en matière de malheur inéluctable.

Tiens bon Federico, ne nous quitte pas, reste avec nous, nous ne sommes pas bien dans notre tête nous aussi, mais au moins à tous on arrive à faire un bloc.

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #661 le: 04 Octobre 2016 à 13:20:37 »
  Moi-même je fume, et bien plus depuis bientôt un an et demi, pour me détendre et m'occuper les mains, et n'ai aucune intention d'arrêter, je le dis franchement lol
  Tu as raison Nandou_Guacano, ça fait partie de la nature humaine et chacun fait ses propres choix.
  Je ne pense pas que le personnes qui se suicident aient parfaitement conscience des dommages collatéreux que leur geste entraîne, et sur le long terme, leur mal-être doit tout submèrger sur le moment, brouillant leurs priorités et celles de leurs proches.
  Frederico  :-*
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #662 le: 05 Octobre 2016 à 08:09:34 »

Jacques Brel... Quand on a que l'amour... https://www.youtube.com/watch?v=ld14tnXCwS8

Quand on a que l'amour
 A s'offrir en partage
 A jour du grand voyage
 Qu'est notre grand amour
 Quand on a que l'amour
 Mon amour toi et moi
 Pour qu'éclatent de joie
 Chaque heure et chaque jour
 Quand on a que l'amour
 Pour vivre nos promesses
 Sans nulle autre richesse
 Que d'y croire toujours
 Quand on a que l'amour
 Pour meubler de merveilles
 Et couvrir de soleil
 La laideur des faubourgs
 Quand on a que l'amour
 Pour unique raison
 Pour unique chanson
 Et unique secours
 Quand on a que l'amour
 Pour habiller matin
 Pauvres et malandrins
 De manteaux de velours
 Quand on a que l'amour
 A offrir en prière
 Pour les maux de la terre
 En simple troubadour
 Quand on a que l'amour
 A offrir à ceux là
 Dont l'unique combat
 Est de chercher le jour
 Quand on a que l'amour
 Pour tracer un chemin
 Et forcer le destin
 A chaque carrefour
 Quand on a que l'amour
 Pour parler aux canons
 Et rien qu'une chanson
 Pour convaincre un tambour
 Alors sans avoir rien
 Que la force d'aimer
 Nous aurons dans nos mains
 Amis le monde entier


- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1322
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #663 le: 05 Octobre 2016 à 10:07:32 »
J'aime beaucoup Brel depuis l'âge de 13 ans  :)cette chanson me touche encore plus que "la Bohème".
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loma

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #664 le: 05 Octobre 2016 à 11:30:21 »
Elle devrait être classée au patrimoine mondial de l'humanité celle là, je ne sais pas si cela existe pour les chansons ...
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Noëlle

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #665 le: 05 Octobre 2016 à 14:56:20 »
je n'écoute que très peu de musique et encore moins les chansons à texte qui ne font que raviver et faire perdurer ma souffrance ...mais c'est avec émotion que je me suis rappelée cette chanson de Brel en lisant ton post Federico, et merci parce qu'elle est magnifique!
bien à vous

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #666 le: 05 Octobre 2016 à 23:49:28 »

Nandou_Guanaco,

Jacques Brel... Ne me quitte pas... https://www.youtube.com/watch?v=0k63grkip5I


Amitiés.
Federico
                                                                                     .................


" - Alors voilà mon cher Federico, l' être humain décide de son sort sans consulter les siens, son corps lui appartient et appartient à lui seul, il décide.  Ca n' aurait servi à rien que tu expliques à ton fils de ne pas commettre tel acte, le cerveau humain est impénétrable, insondable. Un jour on saura expliquer les méandres du labyrinthe du cerveau, on pourra mieux appréhender les comportements à risques, et aussi les désordres hormonaux de l' adolescence, ça aussi, un fléau, bref, y a du boulot pour la recherche.

En plus un malheur se rajoute toujours au malheur, le diable nous enfourche jusqu' à la moelle. Un adolescent qui part et le couple implose, c' est le prix à payer aussi en matière de malheur inéluctable.

Tiens bon Federico, ne nous quitte pas, reste avec nous, nous ne sommes pas bien dans notre tête nous aussi, mais au moins à tous on arrive à faire un bloc. " Nandou_Guanaco,

 :'(  :'(  :'(  :'(  :'(
 :-*  :-*  :-*

Amitiés.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Nandou_Guanaco

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 223
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #667 le: 06 Octobre 2016 à 07:48:12 »
Merci Federico. Ah Jacques Brel c' est mon époque, il est le seul chanteur dont je possède l' oeuvre intégrale en textes, (en livre). Pas en CD car malheureusement quand j' entends sa voix, elle me fout le bourdon. Il est des chanteurs dont la voix lascive, grave, traînante de mal de vivre  me brise le moral, lui et Francis Cabrel. Pourtant leurs textes sont magnifiques, donc je les lis mais je ne les écoute pas. Comme je n' écoute pas grand monde d' ailleurs... Puisque je ne regarde pas la télé et que les humains je les observe mais faut pas les écouter, mais si mais non, faut les écouter mais avec des clapets dans les oreilles.

En ce moment dans ma voiture j' arrive à écouter Serge Reggiani car sa voix est splendide, haut perchée de tendresse, lui aussi il vit ses textes quand il chante. Et puis il chante Vian, mon auteur préféré, du Moustaki aussi, bref, il a toujours soigneusement choisi ses textes. Sinon chapitre lecture, je ne lis rien car je n' arrive pas à me concentrer. Sauf que lorsque je reviens de l' école, Héloïse 7 ans déclare que la musique de mamie c' est pour les vieux alors elle sélectionne NRJ. C' est la station radio que maman met dans sa voiture alors hein, si ça c' est pas une référence! Ah quelle douce poésie quand j' entends le Rap, un vrai bonheur pour les nerfs, c' est reposant, on s' endormirait, Héloïse  s' en délecte, elle fait bien trembler les suspensions de la voiture, ah au moins on sait qu' on avance, elle reprend même le chanteur quand il se trompe, ah le changement d' époque en 5 minutes, de l' ère des mammouths en fleur on passe à l' ère des primates en pleurs . En fait peu d' évolution mais au moins ça fait danser la voiture!

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #668 le: 06 Octobre 2016 à 21:34:57 »


Ma vie de bohème est presque.. finie... bientôt finie !
J'ai craqué et j'ai été choisir un matelas neuf et... un sommier neuf !
Un vrai lit neuf ! quoi !!! un lit complet avec des pieds... la totale ! et on me le livrera et installera dans ma chambre jeudi prochain dans l'après midi !
Avant quand vous pensiez à moi le soir avant d'aller vous coucher... " oh ce pauvre Federico... le pauvre ! il dors par terre... et il est bien malheureux ! " et bien plus maintenant ! non ! que dalle ! tu parles ... un vrai bourge ! il va dormir comme un ange dans son grand lit pour lui tout seul et rien qu'à lui : quel égoïste !
Je sais... avec le temps... je m'embourgeoise !
Non pas par idéologie mais tout simplement par praticité !
Comprenez moi, le matin, c'est de plus en plus difficile de faire mon lit ! me baisser, me plier, m'accroupir !
Quel supplice, quelle torture pour mon dos, mes cervicales, mon genou gauche, mon tendon d'Achile droit !
ça sera plus commode et plus pratique et plus z'aisé de faire mon lit  !

Désolé, je m'embourgeoise...
J'y penserai quand même avec nostalgie à cette courte et belle étape de ma vie de bohème !

Belle soirée étoilée !
Federico

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1515
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #669 le: 06 Octobre 2016 à 21:59:01 »
Fallait pas faire le lit c'est ça la vrai bohème!!!!!

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #670 le: 06 Octobre 2016 à 22:21:01 »


Lara Fabian & Maurane... Tu es mon Autre... https://www.youtube.com/watch?v=CJu032508GY
                                                                         
                                                                         https://www.youtube.com/watch?v=XyAjvpV_qdE

Et voilà, comme je n'avais pas encore pleuré aujourd'hui... eh! bien... c'est fait... après avoir écouté cette magnifique
chanson !

Joe Dassin... Et si tu n'existais pas... https://www.youtube.com/watch?v=XyAjvpV_qdE

Belle soirée en larmes étoilées...

Federico

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 338
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #671 le: 07 Octobre 2016 à 15:47:00 »
oublier l'hiver...
https://www.youtube.com/watch?v=vgAzbvwW-Fs

bon wouikinde federico
 :)
Jeanne
Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Tu as pris de l'avance au pays de la Vie.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #672 le: 07 Octobre 2016 à 16:08:10 »


Ginette Reno... Ceux qui s'en vont ceux qui nous laissent... https://www.youtube.com/watch?v=RcbS4Avj_aI

                                                                                      ************

Charles Baudelaire... Au Lecteur... https://www.youtube.com/watch?v=FPpfT1DLrnY


Au Lecteur


La sottise, l'erreur, le péché, la lésine,
 Occupent nos esprits et travaillent nos corps,
 Et nous alimentons nos aimables remords,
 Comme les mendiants nourrissent leur vermine.

 Nos péchés sont têtus, nos repentirs sont lâches ;
 Nous nous faisons payer grassement nos aveux,
 Et nous rentrons gaiement dans le chemin bourbeux,
 Croyant par de vils pleurs laver toutes nos taches.

 Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
 Qui berce longuement notre esprit enchanté,
 Et le riche métal de notre volonté
 Est tout vaporisé par ce savant chimiste.

 C'est le Diable qui tient les fils qui nous remuent !
 Aux objets répugnants nous trouvons des appas ;
 Chaque jour vers l'Enfer nous descendons d'un pas,
 Sans horreur, à travers des ténèbres qui puent.

 Ainsi qu'un débauché pauvre qui baise et mange
 Le sein martyrisé d'une antique catin,
 Nous volons au passage un plaisir clandestin
 Que nous pressons bien fort comme une vieille orange.

 Serré, fourmillant, comme un million d'helminthes,
 Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons,
 Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons
 Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes.

 Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,
 N'ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins
 Le canevas banal de nos piteux destins,
 C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie.

 Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,
 Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,
 Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,
 Dans la ménagerie infâme de nos vices,

 II en est un plus laid, plus méchant, plus immonde !
 Quoiqu'il ne pousse ni grands gestes ni grands cris,
 Il ferait volontiers de la terre un débris
 Et dans un bâillement avalerait le monde ;

 C'est l'Ennui ! L'œil chargé d'un pleur involontaire,
 II rêve d'échafauds en fumant son houka.
 Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
 - Hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère !

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal

                                                                                    **************


" - Dans ce premier poème, le lecteur est confronté à la plume acide de Baudelaire, qui dépeindra toutes les tares de son lectorat. On retrouve dans Au lecteur, une sorte de condensé de ce qui a pu naître de la plume Baudelairienne dans ce recueil... On peut affirmer que ce poème est une cristallisation des thèmes des Fleurs du mal, mais qu'il fait aussi passer un message clé de Baudelaire.

Tout d'abord, il convient d'analyser les différents champs lexicaux de ce poème. La Mort, l'Enfer, Satan, les forces du mal, le péché, le vice, la bêtise humaine sont des éléments qui constituent véritablement les Fleurs du mal. Le vocabulaire de ce premier poème est primordial et introduit incontestablement les sujets qui seront abordés dans la suite de l'oeuvre, préparant le lecteur à la suite. Ainsi, vous pourrez rapidement diviser Au lecteur en plusieurs thèmes et faciliter votre lecture et découverte de l'oeuvre. Vous pouvez noter un champ lexical infernal (Satan, Diable, l'Enfer, démons etc) et bestiaire (les chacals, les panthères, les lices, les singes, les scorpions, les vautours, les serpents, ménagerie infâme), accompagné du champ lexical du vice (erreur, péché, lésine), omniprésent, car c'est cela que dénonce Baudelaire à travers son choix du vocabulaire : le caractère impur et les sombres ambitions de l'être humain. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il y a une cause principale à tout cela : l'Ennui.

Ensuite, le vocabulaire axiologique (qui se rapporte à la morale) est omniprésent dans le poème Au lecteur. Il permet à la fois de faire une critique de ce qui constitue l'âme de l'être humain, quel qu'il soit, mais vise surtout à faire prendre conscience au lecteur de ce qu'il y a au fond de lui. Baudelaire ne fait pas l'apologie du mal, ni la critique de son lecteur, mais de l'humanité tout entière, en commençant par lui-même.

Le vocabulaire axiologique (sottise, erreur, péché, lésine, remords, lâches, têtus, plaisir clandestin) annonce la vision de l'homme et du monde de l'auteur, le jugement de Baudelaire étant ici entièrement explicite. Il montre que le pouvoir destructeur de l'homme et ses vices nombreux, sont ralentis par sa lâcheté qui l'empêche d'aller jusqu'au bout de ses fantasmes morbides « Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie, / N'ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins / Le canevas banal de nos piteux destins / C'est que notre âme, hélas! n'est pas assez hardie. » Cependant Baudelaire ne se contente pas de critiquer le lecteur. D'abord, c'est l'Ennui qui pousse au vice, ensuite, le lecteur est son semblable, son frère ; il n'est pas question pour lui de critiquer son lecteur mais de lui faire prendre conscience de l'animalité et des vices qui unissent l'humanité toute entière."




« Modifié: 07 Octobre 2016 à 16:48:34 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Cinderella

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 136
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #673 le: 07 Octobre 2016 à 19:39:02 »
Pour moi la plus belle de Ginette Reno c'est celle là:

https://www.youtube.com/watch?v=KDKQG_yUL9g

J'en ai toujours des frissons quand je l'écoute et en même temps elle m'apporte un certain apaisement.

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je veux aller un peu plus loin
Je veux voir comment c'est, là-haut
Garde mon bras et tiens ma main

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je vais aller encore plus loin
Laisse mon bras, mais tiens ma main
Je n'irai pas plus loin qu'il faut

Encore un pas, encore un saut
Une tempête et un ruisseau
Prends garde!  j'ai laissé ta main
Attends-moi là-bas: je reviens

Encore un pas, un petit pas
Encore un saut et je suis là
Là-haut, si je ne tombe pas...
Non! J'y suis! Je ne tombe pas!

C'est beau! C'est beau!
Si tu voyais le monde au fond, là-bas
C'est beau! C'est beau!
La mer plus petite que soi
Mais tu ne la vois pas

Un peu plus loin, un peu plus seul
Je n'veux pas être loin tout seul
Viens voir ici comme on est bien
Quand on est haut,
Oh! comme on est bien

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je n'peux plus te tenir la main
Dis-moi comment j'ai pu monter
Comment descendre sans tomber

Un peu plus loin, un peu plus fort
Encore un saut! Essaye encore!
Je voudrais te tendre les bras
Je suis trop haut, tu es trop bas

Encore un pas, un petit pas
Tu es trop loin! Je t'aime!
Adieu! Adieu! Je reviendrai
Si je redescends sans tomber

C'est beau! C'est beau!
Si tu voyais le monde au fond, là-bas
C'est beau! C'est beau!
La mer plus petite que soi
Mais tu ne me vois pas

Un peu plus haut, un peu plus loin
Je veux aller encore plus loin
Peut-être bien qu'un peu plus haut,
Je trouverai d'autres chemins
« Modifié: 07 Octobre 2016 à 19:41:21 par Cinderella »
" Les étoiles ne sont peut-être pas des étoiles…mais plutôt des ouvertures dans le ciel…d’où l’amour de nos disparus se déverse et nous illumine, pour nous faire savoir qu’ils sont heureux. "

« Le rêve est l'aquarium de la nuit. » Victor Hugo

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3078
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #674 le: 07 Octobre 2016 à 22:38:19 »


Ginette Reno & Claude Barzotti... Est ce qu'on s'aime encore... https://www.youtube.com/watch?v=oR5d9ENa0Yk

                                                                                    ***************

Bonsoir Cinderella,

Oui, bien sûr... tu as raison... c'est LA CHANSON de Ginette Reno et c'est aussi une de nos préférées au Forum !
;) et  :-* Fleurdecoton)

ça me fait plaisir de te lire... tu passes toujours de très beaux textes et de belles chansons... merci Cinderella !
j'apprécie bcp ta participation au forum même si tu es ... personnellement discrète !
je respecte ton côté réservée... mais tu es bien présente parmi nous !... 

Me ferais tu l'honneur d'accepter cette danse ?

Leonard Cohen... Dance me to the end of love... https://www.youtube.com/watch?v=IEVow6kr5nI

Merci encore Cinderella ...

Bien Amicalement !
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !