Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 545966 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2985 le: 15 Décembre 2018 à 00:25:41 »
Ce soir, je suis très triste du suicide de Florine... 15 ans !

J'accuse notre société... ses vomissantes inégalités.... son écoeurante injustice... son ignoble pouvoir de l'argent... sa destructrice manipulation !

Nos Enfants ne sont ni protégés ni respectés !
Nos aînés sont maltraités, abandonnés !
Hommes et Femmes adultes... nous sommes emportés par la vanité, l'égoïsme et notre "moi, moi, moi" (tout pour ma  gueule et rien pour les métèques !)

Oui, il y a un irréfutable lien entre l'inhumanité,  la dictature de notre société actuelle et... le suicide !

                                     La violence des riches provoque la violence du suicide !

C'est dans cette indicible colère qu'il faut que j'aille chercher au plus profond de moi-même cette énergie pour vivre !
Pourtant, j'ai tellement besoin de douceur & Tendresse, d'Amitié et d'Amour...

Je sais me détacher des choses... je ne peux me détacher de l'humain !

Oui, ce soir, Je pleure la beauté et la fragilité de Florine... regard triste, sourire mélancolique !

Je pense à toi...

Papa de Raphaël
« Modifié: 15 Décembre 2018 à 01:38:15 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2986 le: 15 Décembre 2018 à 14:55:30 »

Pour toi... Florine... "Liberta"

https://music.youtube.com/watch?v=Nx7cT6dP5Xk&list=RDAMVMmkdvne01wJc

Papa de Raphaël
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2987 le: 15 Décembre 2018 à 17:02:57 »
Florine, c'est si beau comme prénom. 15 ans tu l'as porté seulement. Et Nous, tu vois, les endeuillés, on ne te connait pas, On ne te connaissait pas, j'arrive même pas à utiliser l'imparfait mais dans le coeur on te porte au présent et à jamais.
Florine c'est si beau comme prénom.
Pascal.
« Modifié: 15 Décembre 2018 à 18:08:24 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2988 le: 15 Décembre 2018 à 17:47:34 »


"La violence des riches" provoque la violence du suicide !

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2989 le: 15 Décembre 2018 à 18:07:26 »

Hé ! j'y pensais plus ... on est samedi soir ... ce soir je sors ! 

https://music.youtube.com/watch?v=kJQP7kiw5Fk&list=RDAMVMmkdvne01wJc

Bonne soirée à toutes et à tous !

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2990 le: 15 Décembre 2018 à 18:09:36 »
Bonne soirée mon pote! nous c'est une bouffe à plusieurs ici!
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2991 le: 15 Décembre 2018 à 18:54:03 »

Bonne soirée Pascal !... pensée amicale... la première gorgée de bière ! ... et qu'il y en ai beaucoup d'autres même si c'est de la "Rince-cochon"... hihihi !

PHILIPPE DELERM
La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules...

«C'est facile, d'écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s'ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes - une incision de l'ongle de l'index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d'un seul doigt. La dernière est si minuscule. Parfois, on a envie de la croquer. Ce n'est pas bon, un peu amer, mais frais comme la cuisine de onze heures, cuisine de l'eau froide, des légumes épluchés - tout près, contre l'évier, quelques carottes nues brillent sur un torchon, finissent de sécher.
Alors on parle à petits coups, et là aussi la musique des mots semble venir de l'intérieur, paisible, familière. On parle de travail, de projets, de fatigue - pas de psychologie.»
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2992 le: 16 Décembre 2018 à 03:32:17 »

Chers Parents,

Je ne pense pas qu'il y aie pire souffrance que la nôtre avec la perte de nos Enfants (accident, attentat, maladie, suicide...).

C'est une douleur de chair et de sang !

Notre Enfant... SA naissance... LA mort... Sa vie est stoppée injustement, brutalement !

Il n'y a pas que la belle vie... il y a aussi cette salope de vie ... cette putain de merde de vie !

Bizarrement, j'ai toujours entendu ma mère, pourtant pessimiste,  dire à qui voulait l'entendre ou l'écouter :
" la douleur du deuil ne tue pas"...
Elle pensait fortement à sa mère (ma grand-mère) ayant connu de nombreux deuils (parents, mari, enfants, amiEs, famille) et notamment deux fils dans le même accident d'avion...
Je crois aussi qu'elle essayait de s'approprier cette phrase optimiste et positive pour elle ... comme espoir et moyen de s'encourager à continuer à vivre pour nous ! pour elle !

La douleur du deuil ne tue pas... plions au vent, courbons l'échine dans la tempête mais ne rompons pas...
 Courage à nous !
Sachons nous relever puis avancer ... sourire , rire et chanter et danser et boire et manger... et pleurer...
pour toujours les maintenir en vie dans nos Coeurs et nos pensées !

Mes larmes coulent...

Bien à vous... chers Parents !

Papa de Raphaël

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2993 le: 16 Décembre 2018 à 16:14:55 »

Paris est actuellement la ville internationale où le pic de pollution est à son maximum !
Nous n'avons qu'à constater, malheureusement, le nombre impressionnant de personnes "descendues dans la rue" et qui portent un masque de protection anti-Macron !

Indice de l'agglomération de Paris :  28   
dû au(x) polluant(s) : Dioxyde d'Azote
Niveaux maximum sur les stations mesurant la pollution ambiante de l'agglomération compris entre :
55 µg/m³ et 85 µg/m³ pour l'Ozone (O3)
55 µg/m³ et 85 µg/m³ pour le Dioxyde d'Azote (NO2)
10 µg/m³ et 20 µg/m³ pour les Particules (PM10)

Situation météorologique
D'après les données de Météo France :
Temps couvert et sec sur l'ensemble de la région. Quelques averses pourront être observées en soirée. Vent faible de secteur sud-ouest à sud. Tmax: 7°C


Situation extrêmement dangereuse... " Qui sème la misère... récolte la colère "...

Bon dimanche à toutes et à tous

Federico

PS ; que toutes celles ou tous ceux qui s'inquiètent ne s'inquiètent pas : nous pensons toutes et tous à NOS AMOURS...
Douceur & Tendresse...

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2994 le: 16 Décembre 2018 à 22:42:28 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2995 le: 17 Décembre 2018 à 18:07:46 »

VIVRE LES FÊTES

Les fêtes de fin d’années sont toujours difficiles à vivre pour les personnes endeuillées, car elles les plongent dans un moment de vulnérabilité intense. En effet, dans ces moments censés être joyeux, le vide laissé par la disparition est encore plus palpable que d’habitude. Même si la peine est ancienne ou si on a bien avancé dans le processus de deuil, Noël provoque souvent une rechute ; la souffrance se réactive, comme à l’approche de la date anniversaire du décès, de la fête des mères ou des pères, de l’anniversaire de naissance du défunt ou d’un anniversaire de mariage. Dans le cas de couples ayant perdu un enfant, Noël, fête en lien avec l’enfance, semble particulièrement cruel. De la musique festive aux vitrines pleines de cadeaux en passant par l’enthousiasme des proches qui s’affairent autour du fourneau, tout ce qui évoque les fêtes de fin d’année devient insupportable.

Vivre dans le chagrin des moments de bonheur
Pour les endeuillés, il s’agit donc de "survivre aux fêtes", qui deviennent une véritable période noire. Le plus dur est le décalage entre ce que l’on ressent et l’attitude de ses proches et de la société toute entière, pour qui Noël est synonyme de chaleur, de joie et de plaisir. Il y a également un décalage entre les Noël d’avant la perte et les Noëls d’après, qui plonge les endeuillés dans une profonde détresse. Il ne faut surtout pas céder à la pression et se réjouir à tout prix, même si votre entourage vous pousse à être heureux, pensant que votre deuil a assez duré : il vaut mieux vivre ses émotions que de se forcer à sourire à tout prix.

L’occasion de rendre hommage au défunt
Plutôt que de taire son chagrin, il est préférable d’en parler et de faire du moment de rassemblement un moment de souvenir. Avec les proches, qui sont eux aussi en deuil ou l’ont été, il faut réfléchir à la meilleure façon de vivre les fêtes. Celles-ci peuvent devenir l’occasion de rendre hommage, une fois de plus, à la personne disparue. Chacun trouvera le meilleur moyen de célébrer la mémoire du défunt : on peut tout simplement évoquer quelques anecdotes autour du repas, regarder ensemble des photos et des vidéos, aller visiter la tombe, ou créer un petit mémorial devant lequel on allumera une bougie.

Créer de nouvelles traditions
Les traditions ne sont pas figées dans le marbre ; comme le deuil transforme à la fois les personnes et la dynamique familiale, il ne faut pas hésiter à modifier les traditions de Noël et du Nouvel An. On peut changer l’endroit où le réveillon aura lieu, l’organisation de la soirée, ou le moment de l’ouverture des cadeaux. Et, par-dessus tout, il faut être bien conscient du fait que le deuil est un long processus, et que cette période ne sera pas toujours aussi douloureuse : chaque année sera différente, et il faut y aller pas à pas.

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2996 le: 17 Décembre 2018 à 18:54:03 »

Ne pleure plus Petit Cœur

Ne pleure plus Petit Cœur,
Je sais ça fait tellement mal
Il ne l'a pas fait contre toi ni contre personne
Il part avec son mystère et tu en connais si peu

Je t'en prie arrête de te torturer
Personne ne peut décider de la vie ou de la mort de quelqu'un
Personne n'est coupable ou responsable
Aucun amour aussi fort soit-il ne sauve

Je sais c'est insupportable
Une douleur inhumaine pour toi, pour sa famille
Pour tous ceux qui l'ont aimé et l'aimeront toujours
Le manque est trop grand, la blessure trop profonde

Il ne pouvait se confier, la douleur si intense
On ne saura jamais
Avait-il tout prévu ? Un moment d'égarement ?
Et si on l'avait appelé à ce moment-là ?

Je connais ta révolte
Ton amitié si forte, ce qui te semble injuste
Il était jeune, la vie devant lui
Tu crois que tu aurais pu comme nous peut-être...

Ces questions qui te hantent et qui nous brûlent
Crois-tu que tu es la seule à te les poser ?
Bien triste adieu, pas même une lettre
L'enfer en prime pour ceux qui restent

Un jour peut-être tu comprendras
On ne veut pas mourir, juste que tout s'arrête
Viendra le moment où je l'espère, tu pardonneras
Pas à lui, ta colère n'est que le reflet de ton chagrin

Mais à la vie de n'épargner personne
Pas même quelqu'un d'aussi bien
De nous apprendre si tôt la cruauté des choses
Malgré la beauté que ce monde contient

Rappelle-toi ma fille la douceur de ses yeux
N'oublie jamais que tu as eu la chance de le connaître
Porte le en toi comme nous le ferons tous désormais
Mais je t'en prie, ne pleure plus Petit Cœur

STME
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2997 le: 17 Décembre 2018 à 19:38:01 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3084
  • "De ma blessure a jailli un fleuve de liberté" "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2998 le: 17 Décembre 2018 à 21:48:47 »


Ne vous inquiétez pas mes AmiEs,

Ce soir, je pars en vacances aux Seychelles... pour une durée indéterminée !

Bye-bye

Bisous... à bientôt.

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 430
  • One eye dog's man
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2999 le: 18 Décembre 2018 à 04:53:37 »
Ce soir, je pars en vacances aux Seychelles... pour une durée indéterminée !


Fed, de la dernière rangée avec son vent de liberté toute mon amitié dans tes voiles, prends des forces, tire des bords et du coyote et fais gaffe à Poséidon qu'est des fois un peu Hérisson tout comme Noel et ses lampions qui des fois nous foutent le bourdon!

Un jour, moi, c'est vers Djakarta que j'ira, j'ai à faire la-bas.

Bisous Amigo de Pascalito.


C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.