Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 448205 fois)

0 Membres et 7 Invités sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2415 le: 07 Juin 2018 à 11:45:47 »
  Ca demande beaucoup de lucidité et de courage d'admettre qu'on vas mal quand c'est le cas-et je sais que ton deuil est l'un des pires que l'on puisse imaginer...si on le peux-de l'accepter, et pourtant d'avoir toujours la volonté de vivre, de prendre soin de sois, de continuer à avoir le courage de ses opinions. Tu es quelqu'un qui ne manque ni de courage, ni de dignité dans ton deuil, dans la douleur de la perte Frederico. Le deuil rend à la fois plus fragile et plus fort, aussi contradictoire que ça paraisse. Tes émotions et ta volonté de vivre, malgrès tout, m'inspirent un profond respect.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

En ligne Mircea

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 201
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2416 le: 07 Juin 2018 à 15:01:37 »
si la douleur est évidemment toujours très présente
je constate néanmoins que ma colère a disparu...
c'est un immense soulagement
j'ai réussi à détruire cette insupportable colère
Je suis plus calme, plus serein...

Je reste avec ma Grande Souffrance mais sans colère...
Je me sens mieux !
Quelle belle avancée !
Je rejoins Stana quand elle dit :"Tes émotions et ta volonté de vivre, malgré tout, m'inspirent un profond respect."
Tendresse et douceur pour toi aussi

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2417 le: 10 Juin 2018 à 12:02:17 »

Je m'efforce, je m'accroche, je résiste...
Je dois rester ici-bas...
Mon passé m'insupporte, mon futur est inexistant et mon présent est redoutablement cruel et tellement ignoble à vivre...
Pourtant, tout le monde me dit : "- pense à l'instant présent"... moi, je veux bien mais MON instant présent est tout simplement invivable ! ...

Alors il n'y a pas le choix : chagrin, douleur & Souffrance... je porte à vie ce que je n'ai pas choisi... les Dieux sont injustes !

C'est à vie... mon insupportable chemin de croix ... condamné à perpétuité sans aucune remise de peine !
Il n'y a même pas eu de négociation possible avec le Suprême...
Je n'ai même pas pu lui dire : " - si tu sauves mon fils, je porterai à vie cette putain et maudite croix ! Si tu sauves mon fils, je serai à vie ton esclave ! "

NON, NON et NON...
JE porte la croix et DIEU n'a pas sauvé mon fils !
Comment puis je encore croire en LUI-Dieu ? qu'il aille au diable ! moi, c'est sûr, j'irai en enfer !
J'ai été condamné à mort... à la prison à vie !
J'ai tout perdu... mon enfant, ma femme, ma maison...
Pourquoi ? et quelle est ma faute ?

Soeur Catherine du monastère est "un peu" d'accord avec moi m'a-t-elle dit... j'ai raison d'être en colère, de ne pas être content de l'à-haut... MAIS elle m'a tout de même demandé de LUI-Dieu parler ... de continuer à m'adresser à LUI-Dieu ... de ne pas abandonner mon chemin de croix... pour Lui-Dieu...

LUI... ce n'est pas mon Dieu
LUI... c'est Raphaël
LUI... c'est pas l'Autre
LUI... c'est mon fils, mon chéri, mon Amour.

Tu es là ma souffrance infinie... tu es bien là...
Notre lien d'Amour est infini, éternel... à jamais pour toujours !

Oui, Je suis là pour Toi, mon fils...
Je suis là... Je suis là... Je suis là... pour Toi, mon fils !

Mon désir est de LUI dédier le restant de mes jours... mes pensées, mes derniers moments de tristesse, de joies ...

Puissiez vous m'écouter et comprendre ma détresse...

Courage... je pense à vous.

Papa de Raphaël
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2576
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2418 le: 10 Juin 2018 à 13:04:38 »

    Cher Federico,

    Je ne sais pas s'il nous est possible de nous écouter et comprendre nos détresses individuelles, car les détresses profondes accusent les failles et les différences ...

   Ces temps-ci sont durs pour moi aussi ...
   Hier encore j'ai rejoint ce point de tristesse ineffable propice à la séduction du suicide, au calme qu'il procure, dans une vie qui n'est plus vraiment la nôtre, qui ne nous implique plus ... où les détails devenus infimes se confondent dans l'indifférence ...
   
   Souvent je repense à certaines choses qu'on a dites, ici ou ailleurs, pour s'accrocher, se motiver, et puis tu sais comment à nouveau tout s'effrite et à quel point la destruction impose sa réalité à nouveau.

   Mais plus nous sommes détruits, Federico, mon ami, plus nous sommes détruits mieux le mur du doute, LUI, en profite pour appareiller ses briques ...

   C'est pourquoi nous n'avons comme choix qu'un espoir "un peu fou" malgré tout ... pour nous, pour les autres ...

   Je pense à toi avec tendresse, ça ira, oui, ça ira ... prendre un tout petit peu de confiance, c'est voler un peu de mortier à ce fichu mur du doute, olé !

   Amicalement, solidairement, M.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2419 le: 14 Juin 2018 à 08:06:23 »
Raphaël,

Je suis en manque... désespérément en manque !

Tu me manques ! tu me manques atrocement...

RAPHAËL...TU MANQUES A MA VIE !
OUI... TU MANQUES A MA VIE !

Je ne peux me raisonner
Je suis à terre
Je vomis ma souffrance
Je hurle de douleur !

Oh Putain... Putain de vie !
Et, je dois vivre "ça" et "avec ça" !

Raphaël, mon fils adoré, mon tendre chéri
mon Amour éternel, immortel... JE T'AIME !

Qu'est ce que je dois faire pour me calmer ?
Je respire régulièrement, profondément...
Zen... ça va aller...

Je pense tendrement, doucement... à ma mère !
ELLE seule peut me réconforter !
Maman, ma petite maman ... serre moi fort dans tes bras !

Oui... c'est Raphaël... c'est Raphaël !
Mon supplice, ma douleur, ma souffrance !
J'ai mal... très mal !

... ça va passer ! ça va passer ! calme, tranquille
... respire, souffle, expulse... ne pense à rien !
... souris, souris un peu, souris légèrement

Pleure ... oui, pleure... pleure Raphaël !

IL est magnifique, IL est beau...
IL se s'était même pas rendu compte qu'il était magnifique, qu'il était beau !

Silence... silence... silence !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2420 le: 14 Juin 2018 à 08:37:56 »

Que suis je devenu ?
Où suis je réellement ?
Qui suis je vraiment ?

Quel est mon devenir ?...  mais ... est il nécessaire d'avoir un avenir pour survivre ?

Questions difficiles !

Franchement, je ne sais plus ce que je deviens ! je ne sais plus où je suis ! je ne sais plus qui je suis !

Je vis sans réalité... sans lieu... sans avenir !

Je vis quotidiennement dans la métamorphose... je suis un " travestimenti carnevale "...

Je change d'un être en un autre ...
-  Transformation totale de mon être au point que je ne suis plus reconnaissable...
-  Modification complète de mon caractère, de mon état physique, de mon aspect  psychologique...surtout de ma forme physique et morale...
   
Je n'ai plus de développement "normal"...  je régresse ! je ne suis que dans l'émotionnel, les sentiments,  l'Amour !

Selon L' Encyclopédie Larousse... la définition du mot "métamorphose" en biologie... c'est la transformation profonde que subit un insecte en passant de l'état larvaire à l'état nymphal et de celui-ci à l'état adulte ou imaginal.

MOI, en ce moment c'est exactement l'inverse... je suis à l'état adulte ou imaginal et je me transforme régressivement vers un état nymphal puis un état larvaire...

C'est pas compliqué... je dois renaître... de mes cendres si je veux continuer à être un être vivant !

Je n'aime plus QUE ce qui me transporte... Que ce qui me berce dans une infinie tendresse...

J'aimerais bien redevenir B. comme dans la vraie vie... mon vrai prénom ... dans une autre vie !
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2576
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2421 le: 14 Juin 2018 à 11:54:33 »

    Une petite rose très chou, de l'australien Darren Willington
    "Crazy love"

   
    pour quelques secondes parfumées, M.

Hors ligne Claraben

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2422 le: 14 Juin 2018 à 22:06:00 »
C’est tellement vrai ce que tu dis frederico...
Ils manquent tellement à nos vies....
Manque cruel, absence insoutenable.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2423 le: 15 Juin 2018 à 11:55:13 »

Bonjour Claraben,

Tu es la bienvenue dans Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
Puisses tu y trouver un peu de réconfort et de sérénité...
Le jardin est actuellement magnifique avec ses allées fleuries... très colorées... avec des ombres et de la lumière...
La grande porte en bois est toujours entre-ouverte, tu peux venir en toute discrétion autant que tu le souhaites... sentir les fleurs ; écouter le chant des oiseaux, une douce musique ; lire de la poésie, de beaux livres ; te sentir apaiser et en harmonie avec ta peine, ta douleur, ta souffrance !

J'aime accueillir les belles âmes sensibles et inconnues sans domicile fixe...

Amicalement, solidairement.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2424 le: 16 Juin 2018 à 00:38:03 »

J'aime accueillir les belles âmes sensibles et inconnues sans domicile fixe...

Amicalement, solidairement.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2425 le: 16 Juin 2018 à 00:45:22 »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !

Hors ligne Claraben

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 14
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2426 le: 16 Juin 2018 à 16:23:03 »
Bonjour frederico
Merci de m’accueillir dans ton petit monastère.
Je viendrais juste m’asseoir  dans une de tes allées... en silence ....
Merci pour tes mots qui sont très justes...
Bonne journée à toi

Hors ligne élia

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 9
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2427 le: 20 Juin 2018 à 09:01:39 »
Un air sans mouvement,
juste doux m'a entraînée par ici.
Depuis des mois mes yeux  n'avaient pas parcouru les mots de tous ces gens qui ont perdu un être aimé…
J'ai lu quelques messages chargés de douleur, du décalage à la vie, aux autres, un sens égaré... j'ai cherché Federico, je pensais qu'il ne venait plus, ne voyant plus son nom...je l'ai retrouvé dans les allées du monastère blanc.
Oui la fête des pères est une épreuve...un des combats qu'il faut mener avec plus de ferveur que celui de tous les autres jours…
Puis cette fenêtre REPONDRE s'est ouverte...elle semblait me dire d'écrire un peu...peut être

cela fait 2 ans, 4 mois et 4 jours que mon amour nous a quitté dans des souffrances qui sont encore aujourd'hui si présentes, inacceptables...mes mots sont bien fades comparés à ce qu'il a subi, son agonie à laquelle nos enfants ont assisté durant deux mois

Ecrire me plonge dans ce bain
Ecrire exacerbe mes sens, mes souvenirs...pendant plus d'une année après son départ, j'ai écrit...aujourd'hui je ne peux plus...je ne sais pas trop où je suis...les jours passent...je crois que j'ai saboté une partie de ma cervelle. Cela convient mieux à l'entourage. Ma vie sociale est inexistante je n'ai pas d'envie…je n'ai pas non plus envie de parler. J'écoute l'autre et m'interroge quant à ses croyances, en lui, au fait qu'il se raconte
Je ressens une violence contre moi même...une colère tapie
je regrette dèja ces mots branquignoles, sans formes, sans consistance, perdus, suspendus se soulevant à travers une légère brise qui vient de se lever...ce juste doux n'est plus...
je te passe le bonjour cher federico



Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1315
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2428 le: 20 Juin 2018 à 09:08:06 »

J'aime accueillir les belles âmes sensibles et inconnues sans domicile fixe...

Amicalement, solidairement.
Federico

Parce-que tu es toi-même une belle âme sensible^^
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2315
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #2429 le: 20 Juin 2018 à 12:51:15 »

JAMAIS  je ne minimiserai l'extrême douleur des "maladies du corps" mais très franchement je pense qu'avec les "maladies de l'âme" la souffrance psychologique est à son paroxysme !
Ma mère est décédée d'un terrible cancer qui s'est généralisé à son corps... douleur physique insoutenable, inhumaine mais elle était en paix avec elle même et avec sa famille !
Mon fils aîné a malheureusement caché sa souffrance psychologique et il est parti en pleine guerre avec lui-même et avec tout le monde !
Je crois qu'on culpabilise moins en cas de "maladies du corps" ...
Le questionnement existentiel est psychologiquement insurmontable en cas de suicide !
Ce témoignage est très humblement personnel et s'appuie uniquement sur mon vécu !

Maman je t'aime
Raphaël je t'aime

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois dire, écrire, croire, penser ou faire ? Personne ! je suis LIBRE !