Auteur Sujet: Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !  (Lu 286483 fois)

0 Membres et 3 Invités sur ce sujet

Hors ligne nathT

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1980 le: 28 Décembre 2017 à 08:04:44 »
Bonjour,
Le genre féminin est exaspérant? !!
bon j'avoue :  je suis une fille (non à mon âge on dit une femme d'âge mur, non désormais je suis une veuve donc asexuée ....)
J'ai tenté humblement de survivre durant cette maudite période comprise entre le 23 décembre et le 2 janvier en donnant des ''conseils'' ou plutôt des'' expérimentations'' à tester
Et bien non, rien ne fonctionne il faut revoir tout le protocole expérimental
J'ai longtemps cru non pas être guérie mais avoir surmonté le décès de ma tante (suicidée à l'âge de 19 ans en laissant une petite fille de 6 mois elle même décédée à 20 ans d'un accident de voiture ....
Mais là, la disparition récente de mon compagnon m'a anéantie
Alors ma dernière tentative :

J'ai la (mal?) chance d'être en vie ( survie)
je sors de sous ma couette (j'ai plus de chocolat);je vais ce matin bénévolement aider les personnes en détresse :
'd'accord c'est avant tout moi même que je vais aider '
les décorations de Noel,l'étalage de nourriture m'insupportent (sauf le chocolat ; je ne prétends être sans défaut)
Je vais allonger le délai (attendre au moins le 15 janvier pour ne pas avoir les voeux   à supporter!
Est ce que je peux venir un moment dans 'le petit Monastère'?
Promis je ne parlerai pas (nous savons tous que les mots ne sont utiles que lus ou écrits sinon on ne serait pas là)
Hauts les coeurs!
Nath



Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1981 le: 28 Décembre 2017 à 08:55:11 »

Bonjour Nath,

OUI bien sûr Nath... tu peux venir dans "Mon Petit Monastère"... tu es la très bienvenue... je t'accueille avec plaisir, chaleureusement.
Je te ferais visiter les jardins, nous nous promènerons autour du cloître, je te montrerais la bibliothèque... je t'offrirais un bon chocolat chaud... et nous écouterons de la belle musique... tout doucement... un bon livre à la main !... un long et profond soupir comme pour mieux apprécier le moment présent... tout en délicatesse... en pensée pour... et puis c'est pas grave si une larme coule... nous savons, nous comprenons.

Bien amicalement.
Bien solidairement.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2253
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1982 le: 28 Décembre 2017 à 10:01:11 »

    Le sucre raffiné, le sucre impalpable, au lieu du bon vieux sucre de canne ... déjà à l'époque de Quevedo ... pôv'Federico ... ce monde est en pause-connerie depuis un bail ...
    Bien solidairement et clindouillement, M.

Muy discretas y muy feas …
Très discrètes et très laides…

 

Muy discretas y muy feas,
Très discrètes et très laides,
mala cara y buen lenguaje,
moches figures et langue châtiée,
pidan cátedra y no coche,
à préférer la chaire à la chaise,
tengan oyente y no amante.
un auditeur plutôt qu’un amant.
No las den sino atención,
Ne leur prêtez pas attention,
por más que pidan y parlen,
elles ne demandent qu’à parler,
y las joyas y el dinero,
et nos bijoux et notre argent,
para las tontas se guarde.
gardez-les pour les idiotes.
Al que sabia y fea busca,
A celui qui recherche une laide,
el Señor se la depare:
le Seigneur en est d’accord :
a malos conceptos muera,
par de tels concepts erronés trépasse,
malos equívocos pase.
dans de mauvaises passes équivoques.
Aunque a su lado la tenga,
Bien qu’il la tienne à ses côtés,
y aunque más favor alcance,
et bien qu’il ait plus de faveurs,
un catedrático goza,
il trouvera un professeur avisé,
y a Pitágoras en carnes.
un Pythagore en chair et en os.
Muy docta lujuria tiene,
C’est avoir moult docte luxure,
muy sabios pecados hace,
avoir de bien savants péchés
gran cosa será de ver
la grande chose sera de voir
cuando a Platón requebrare.
Quand Platon sera nommé.
En vez de una cara hermosa,
Au lieu d’un beau visage,
una noche, y una tarde,
une nuit, et un après-midi,
¿qué gustos darán a un hombre
Que donne à un homme de goûts
dos cláusulas elegantes?
de si élégantes amphigouris ?
¿Qué gracia puede tener
Quelle grâce peut avoir
mujer con fondos de fraile,
femme avec des sciences monacales,
que de sermones y chismes,
que de sermons et de logorrhées,
sus razonamientos hace?
ses arguments font ?
Quien deja lindas por necias,
Qui délaisse les jolies ignorantes,
y busca feas que hablen,
et bade ces disgracieuses-là,
por sabias, como las zorras,
invitera des renards,
por simples deje las aves.
plutôt que de belles poules.
Filósofos amarillos
Ou philosophes jaunis
con barbas de colegiales,
à barbes collégiales,
o duende dama pretenda,
ou dame à la beauté elfique,
que se escuche, no ose halle.
ce qui est entendu d’un côté, ne sera pas touché.
Échese luego a dormir
Allongez-vous puis dormez
entre bártulos y abades,
entre le coryphée des interprètes de droit et les abbés,
y amanecerá abrazado
et l’aube s’encombrera
de Zenón y de Cleantes.
d’un Zénon et d’un Cléanthe.
Que yo para mi traer,
Que l’on m’apporte dans ma couche,
en tanto que argumentaren
tandis qu’argumenteront
los cultos con sus arpías,
nos doctes avec leurs harpies,
algo buscaré que palpe.
quelque chose que je puisse palper. 

F.G. de Quevedo y Villegas (1580-1645)
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1983 le: 28 Décembre 2017 à 10:54:03 »

Cet après midi, j'ai prévu d'aller au... cimetière pour "voir" Raphaël.

Oui, c'est bien cela... après bientôt 5 ans de deuil... je dois lire et relire 10... 100... 1000 fois cette putain de phrase pour croire l'incroyable... penser à l'impensable... torture inhumaine... horreur absolue !

eh ! oui... entre Noël et Nouvel An... y'en a qui vont au ski et moi... je vomis, je crache ma monstrueuse colère et mon abominable souffrance...

Et bientôt... pendant que je l'on me souhaitera "Bonne Année"... l'horrible compte à rebours m'entraînera inexorablement vers cet indicible 28 janvier... date anniversaire de son suicide !

Le temps qui passe n'adoucit rien... bien au contraire... cette épreuve est insurmontable... cette pression est difficilement supportable !

Pause-Deuil impossible... pas de répit... pas de repos... pas de paix à l'horizon !

J'essaye de faire du sport, de rire, de penser aux femmes... je suis inconsolable malgré tout !

Je pense bien à vous, mes AmiEs.

Federico

- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne vol du papillon

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 117
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1984 le: 28 Décembre 2017 à 16:36:44 »
En effet le temps passe et le deuil devient de plus en plus insurmontable. Le temps des fêtes est propice au désespoir, mais dans notre cas l'espérance est impossible a venir, il y a une nécrose dans notre cœur que rien ne comblera, ne guérira.
Je n'aime pas les vœux de bonne année, comment peut on passer une bonne année alors que nous avons perdu un de nos enfants ?  Actuellement, je me sens entrer dans une nouvelle phase, je ne faisais pas grand-chose, depuis sa mort, moi, qui ne m’ennuyais jamais, mais maintenant je me sens glisser dans l’attente de la fin, dans l’immobilisme, dans le baissage de bras, je voudrais m’enfoncer dans la terre comme piquet qui se visse dans la terre...Décédée le 20 décembre il y a 4 ans son anniversaire est le 16 janvier ! ce sont des dates difficiles et je compatis à ta peine Federico.
Je m'associe à la peine de tous les parents dans notre cas, il n'est pas de peine plus immense que celle de perdre un enfant et je m'y connais en situations malheureuses
En ces temps de fêtes, tristes et désespérées pour nous, je pense à vous, mes amis de détresse

Hors ligne cdi

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 159
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1985 le: 28 Décembre 2017 à 19:41:19 »
Coucou B Federico,

Une douce soirée  mon ami ...
Prends soin de toi.
A bientôt dans ton monastère où il fait bon de se reposer...
Bises à toi.
Cdi


Hors ligne minou38

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 36
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1986 le: 28 Décembre 2017 à 20:08:23 »
Federico, ton désespoir me touche tellement ! cette colère, cette rage que l'on ne peut surmonter ; moi aussi, j'ai l'impression de vivre à côté de moi-même.  la sollicitude des autres ne fait que m'agacer . ma douleur, elle est à moi et personne n'y peut rien.  moi aussi, je me retrouve seule dans ma maison où l'on était si heureux !  il est partout, avec son beau visage, cet amour infini qu'il m'a donné . toi aussi tu as tout perdu, et tu sais si bien le décrire , j'en ai mal pour toi !
 que peut-on faire? à part subir? essayer de tenir ; mais dans quel but ?
je suis comme toi, je n'ai plus peur de la mort ; peut-être que je vais le retrouver ? peut-être pas ... je suis si fatiguée de me débattre .. amicales pensées

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1987 le: 28 Décembre 2017 à 22:33:50 »

Cet après midi, je suis allé comme prévu rendre visite à Raphaël... au cimetière.
Après midi sombre sous un crachin fin et pénétrant... pas de parapluie... pour quoi faire ? me protéger ? pourquoi ? pour qui ? ... je suis désespérément triste... et devant sa tombe, j'ai pensé à ces moments de la vie où il faut justement choisir entre la vie et la mort ! je suis persuadé qu'un RIEN peut faire pencher la balance du mauvais côté... et ensuite c'est trop tard... l'irréparable, l'indicible, l'innommable, l'invivable !
J'étais comme anesthésié... je n'ai pas parlé, je n'ai pas pensé, je n'ai pas bougé, je n'ai pas existé... je me suis protégé... seules des larmes ont coulé sous la pluie... un regard hagard... oui... égaré, perdu... un visage exprimant dégoût... une infinie tristesse... une inavouable mélancolie...
J'ai osé croiser son regard souriant et je n'ai pas pu le lui rendre... ce sourire... une autre fois, peut être...
Je reviendrais... c'est sûr... avec rage... et plus de force, plus d'énergie... VIVANT !
Un pas après l'autre... une seconde, une minute, une heure, une journée, une semaine, une année...
Le 28 janvier 2018... cela fera 5 ans ! 5 ans où il n'y a pas une seconde, une minute, une heure, une journée sans  que je ne pense à LUI, mon Raphaël, mon fils aîné, mon chéri, mon Amour.

Témoignage anonyme d'un Papa.
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2253
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1988 le: 30 Décembre 2017 à 13:05:39 »

   

    Une image de beauté au fond de l'Amour désespéré ...
    Pour le petit monastère, en ces temps de lumières artificielles ...
    M.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1989 le: 30 Décembre 2017 à 19:44:00 »

Le 28 janvier 2013,  mon fils aîné Raphaël a décidé de partir " comme un voilier ".
Il a brutalement mis fin à ses jours à l'âge de 18 ans !!!
Raphaël est mort : il s'est suicidé.
C'était bien sûr son histoire personnelle et IL n'appartenait à personne...mais quand même, mon AMOUR, tu aurais pu vivre encore un peu !!!

Très humain et brillant étudiant, il ne supportait pas l’indifférence, le totalitarisme, la cruauté, l’injustice.
Raphaël aimait l’amitié, la liberté et il adorait sa famille.

Aujourd’hui, je respecte et j’accepte le mystère de sa décision mais… avec une infinie douleur physique et une indicible souffrance morale. Quelle immense mélancolie est en moi, je me sens maintenant tellement vulnérable. Quel indescriptible chagrin quand je pense à toi Raphaël. Tu me manques mon chéri et si j'étais sûr de te rejoindre, je crois que...

Même L' AMOUR absolu d’un père pour son fils aîné adoré s’est révélé insuffisant pour le retenir parmi nous.
Cette terrible et très cruelle constatation m’est insupportable, inacceptable : cette impuissance de L' AMOUR face au Suicide !!!
Je reste inconsolable à jamais.

Tu étais mon autre... aujourd'hui JE SUIS TON AUTRE...

Je te dédie ma Vie ! je finirai enfermer dans un monastère... Silence, solitude... ton visage, mon fils, mon Amour.

Humblement, je suis très fier d'être ton Papa.
Merci pour tous tes " Très Bien, Excellent, Félicitations ".
Tu étais ma richesse, mon espoir.

Maintenant, je vais faire de mon mieux pour moi et ... ton frère qui montre beaucoup de courage et de dignité face à la souffrance. Non, je n'oublie pas Pépé ni Tonton ni....

Il y avait beaucoup de monde à ton enterrement. Tu étais vraiment aimé, respecté et très apprécié par tes amis, tes professeurs, tes entraineurs.
Si, si il y a des centaines de lettre pour toi à la maison.

Heureusement, mon AMOUR, que nous avons pu te ramener à la maison pour te veiller dans ta chambre, chez nous, pendant 48 heures !!!

Un jour peut-être, le silence et la solitude me permettront de te sourire à nouveau avec douceur et tendresse.
TA liberté sera encore plus belle...

Tu aurais pu rester encore un peu...continue d'apprendre de là-haut comme si tu devais vivre toujours.

" Bonne continuation...bisous à toi ".

T'inquiète ... mon fils, moi ça va !!

Je t’aime Raphaël.

Papa.
« Modifié: 30 Décembre 2017 à 19:46:52 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 143
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1990 le: 31 Décembre 2017 à 09:47:18 »
Bonjour à vous amis de douleurs .

Je pense à vous tous en cette période de fêtes pour les autres ,moi ça fait 3 ans et j'en peux plus de ces regards ou paroles qui me disent indirectement qu'il faut passer à autre chose ,ils ne comprennent pas qu'on meure à petit feu de l'absence de nos chers enfants ,la chair de notre chair .
Ce soir ,je serai avec ma petite-fille (sa fille) ,nous passerons la fin 2017 et le début 2018 ensemble ,un petit peu de lui ...
Moi aussi Federico ,je suis passée au cimetière cette semaine (seule) ,j'y vais au moment du repas ,moment où je peux me recueillir vraiment .
Je vous embrasse toutes et tous .


Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1991 le: 31 Décembre 2017 à 20:02:44 »

Pensées émues... sincères... amicales, solidaires.

Oui, oui, oui... je pense fort à vous.

Je vous embrasse.

Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1762
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1992 le: 01 Janvier 2018 à 00:23:29 »

A Noël... j'ai osé vous souhaiter "Joyeux Noël"...

Pour le Nouvel An... j'ose encore... oui, j'ose l'insoumission au malheur : je vous souhaite "Bonne Année 2018 !"

Respectueusement vôtre.
Federico
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Ludmilla 31

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 143
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1993 le: 01 Janvier 2018 à 08:48:52 »
Pour toi aussi Federico ,du réconfort à toutes et tous .

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2264
Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Réponse #1994 le: 01 Janvier 2018 à 16:18:24 »
Que 2018 te soit une année moins sombre et plus légère...