Auteur Sujet: ma vie a perdu tout son sens  (Lu 2781 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne rosefane

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
ma vie a perdu tout son sens
« le: 15 Janvier 2011 à 08:54:56 »
pour vous faire un resume assez simple , je sais pas vers ou me tourner jme sens isole et incapable de me confier a qui que ce soir !

jusqua ce que je le rencontre lui je ne metais jamais soucier de personne dautre que de moi meme , aucune relation stable ou meme quoi que ce soit qui depasse le stde de la frequentation, quand je lai vue jamais apres je nai regarder dautre homme  il netais pas tres sage il allais souvent en prison ! mais je lai toujour attendu , je lai jamais lacher parce que je laimais pas pour ce quil fesait mais pour qui il est sorti de prison le 31 mars 2010 il ma emplis la tete dhistoure de mariage et de maison au bord du fleuve pour finalement mourir dans mes bras et ceux de notre le 4 avril au soir apres avoir consomer 2 patch de morphine 75mg ansi que plusieur comprimer de dilodide . il cest juste coucher la devant la tv devant moi et c tout . en juillet mon grand pere meur ,en novembre mon amie marie christine se suicide par monoxyde de carbonne . et en janvier ma grand mere meur seule chez elle , elle a ete retrouver juste 3 jour plus tard .

honetement en lespace dun ans mon univers au complet cest ecrouler me laissan totalment seule pour traverser sa avec un enfant de 4 ans a appuyer lorsquil me dit 5 fois par jours quil va reparer ou fabriiquer ou encore aller chercher son papa qui est mort dans le ciel et serieusement je narrive pas me resaisir je ne suis meme plus foutu de moccuper convenablement de mon fils !
cest rendu que jy pense moi aussi jme sens perdu

Hors ligne MAIKO

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 57
Re : ma vie a perdu tout son sens
« Réponse #1 le: 06 Février 2011 à 15:13:03 »
Moi, c'est ma fille que j'ai perdue il y a maintenant 8 ans, j'avais alors 49 ans, donc aucun espoir de reconstruire une vie avec un autre enfant, j'en ai maintenant 58 et je vois avec un peu d'angoisse la solitude de la vieillesse se profiler à l'horizon, bien entendu on ne peut pas comparer nos situations, mais je pense à votre fils, ce petit bonhomme qui semble-t-il pense beaucoup à son papa ... avez-vous envisagé de vous faire aider par un psy, tous les deux ensemble pour vous aider l'un et l'autre, dans le même combat pour la survie !
C'est dur de voir partir autour de soi ceux que l'on aime, surtout lorsqu'on est jeune, ça donne un tel sentiment de fragilité de la vie, avant de perdre ma fille, j'ai vécu le décès de mon petit neveu, lorsque les deuils s'accumulent on se dit "ce n'est pas possible, ça va s'arrêter", mais non, encore une fois le destin s'acharne ... on se pose bien des questions, pourquoi, pourquoi si jeunes ... c'est dur à peine on se relève et hop on reprend une claque ! mais vous avez un petit d'homme ... c'est lui qui va redonner un sens à votre vie. Je vous embrasse tous les deux avec ma plus grande tendresse.