Auteur Sujet: Les petites phrases dont on se passerait bien  (Lu 109478 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2528
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #420 le: 19 Avril 2018 à 14:13:24 »

    Ah non, merde, où est-ce qu'on va ...
    Une Amie dépressive vient de me raconter ...
    Elle devait être témoin au mariage d'une copine ...
    Mais voilà, C., elle tient à peine debout, alors elle a dit à la copine que malheureusement, elle ne pourrait, trop fragile, assurer sa présence au "jourJ", le jour des détails perfectissimes ...

    Et la copine a répondu "mince, chuis bien embêtée, j'avais déjà fait parvenir ta carte d'identité à la mairie" ...

    Je vous laisse, je dois dég ...
    M.
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2081
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #421 le: 19 Avril 2018 à 16:50:29 »
Eh ! ben oui, il faut être PRESENT(e) au jour "J" ,  le JOUR des détails perfectissimes,  à l'heure "H", à la minute "M" et à la seconde "S"... parce que sinon "avant" c'est pas l'heure et "après" c'est plus l'heure... et on finit par ne plus être "crédible" ! l'autre n'a plus confiance et les carottes sont cuites... cuicuicuite !

L'auto-indulgence s'est bien mais il ne faut pas toujours se trouver de fausses excuses ni se pardonner sans cesse soi-même... il faut "assurer"... il faut "avancer"... il faut du courage... tout le monde n'a pas le privilège de vivre bourgeoisement une vie super-protégée où quand il pleut et il fait froid ... on reste bien au chaud au coin de la cheminée ..... et quand il fait doux et soleil... on sort au jardin cueillir les fleurs et écouter le chant des oiseaux !

La vie est très dure... pas de leçon de morale... je ne suis ni professeur ni élève !

Y'a des fois ... y'a pas le choix... il faut "aller au turbin" !

Ni Dieu ni Maître !

Federico

« Modifié: 19 Avril 2018 à 17:04:20 par Federico »
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2528
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #422 le: 19 Avril 2018 à 17:42:40 »

   Les points de vue différents, c'est pas un problème pour moi.

   Si C. était mon amie malade, qui ne demanderait qu'à être suffisamment présentable et en forme pour se réjouir à mon beau mariage, mais qui me fait faux bond malgré sa meilleure volonté,
   je lui dirais "t'en fais pas, C., prends soin de toi et reviens-nous quand ça ira".

   Les beaux mariages auxquels je suis allée ... ont souvent fini par un divorce ou pire, qqs années plus tard ...
   Pourvu que ces deux tourtereaux-là s'entendent à merveille, vivent longtemps en bonne santé, et ne connaissent jamais le malheur de perdre un enfant.

    M.
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2081
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #423 le: 19 Avril 2018 à 19:37:10 »

Souci,

A un moment donné... qui fait désormais parti du temps jadis... mon ex-compagne et moi, nous étions comme ces deux tourtereaux-là, nous nous sommes très longtemps entendu à merveille, nous vivions également en bonne santé... puis, nous avons connu l'innommable, l'indicible malheur de perdre notre enfant, Raphaël, notre fils aîné qui s'est suicidé à l'âge de 18 ans !

Deux ex-tourtereaux... Une Maman... un Papa... nous savons, nous connaissons, nous souffrons, nous vivons au quotidien ce malheur d'avoir perdu notre enfant.

Oui, et "depuis" je connais également le malheur de la séparation (deuil de mon couple)... etc etc...

Tu souffres de dépression chronique, c'est LA maladie du siècle, grave, handicapante mais heureusement pour toi, TU ne connais pas LE malheur de perdre un enfant !

Tu n'es pas ton frère... tu n'es pas ta belle soeur... Papa et Maman de ton neveu Kalahan !

Je peux comprendre ta douleur mais tu ne connais pas la souffrance d'une Maman ni d'un Papa !

Mes mots peuvent te paraître durs mais franchement il y a ta dépression et ton deuil... deux "choses" complètement distinctes et différentes ! tu souffrais déjà de dépression bien avant le décès de ton neveu...

Moi, par exemple, je ne suis pas dépressif quoique souvent très triste et mélancolique... par contre je souffre de la mort de mon fils ! c'est indescriptible...
Toi, non, tu es dépressive mais tu ne souffres pas de la mort de ton enfant !

Et ça, tu dois reconnaître que ce ne sont pas des points de vue différents mais des événements de vie indiscutables, irréfutables, incontestables !

Je suis le premier à rire des "choses légères" mais je souhaite justement que les "choses sérieuses" ne soient pas dénaturées, déformées et que "la réalité de la vie" soit reconnue simplement, humblement, respectueusement !

Souci, tu as beaucoup de qualités mais ne m'entraîne pas où je ne veux pas aller !

Notre souffrance est différente... nos chemins du deuil sont différents...

Sincèrement... bonne route à toi ! prends soin de toi (ça, tu sais faire, je ne m'inquiète pas !)

Tu es mariée et bien casée... je suis célibataire et mal casé...

Peux tu comprendre et respecter ma liberté ?

Federico


- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2528
Re : Les petites phrases dont on se passerait bien
« Réponse #424 le: 19 Avril 2018 à 20:21:01 »

   Je suis bien d'accord, aucune importance que la meilleure copine soit témoin au mariage, l'important c'est que le Destin soit favorable à ce jeune couple, et que C. ne fasse plus de T.S., voilà, c'est pas compliqué,
   
   bien sûr que non, faut pas confondre dépression et deuil, je vis cependant très intensément le deuil de mon neveu Kalahan, j'ai la "double casquette" d'être une proche endeuillée par suicide et d'avoir un passé dépressif/mal jugée/hyper sensible/suicidaire, donc on a une chose en commun, les parents de suicidé(e)s et moi, la gerbitude absolue de ne pas avoir pu empêcher ça ...

     C'est tout de même "LA" souffrance qui est à l'origine de ça, et ça mobilise toute ma révolte ...

    Je suis bien consciente des différences existant entre nous, cher Federico, et je n'ai pas plus envie que toi de me prendre la tête, et je suis certainement la plus tarée de ce forum, si je me pardonne c'est pour pas crever, seulement pour pas crever .

   Respectueusement, amicalement, solidairement, et en essayant de ne pas "tout mélanger" dans ma ciboulette de produit dégénératif de la civilisation,
   tata souci, fille de, petite-fille de, sœur de ...
   M.
"Un ami fidèle est un puissant soutien:
qui l'a trouvé a trouvé un trésor"