Auteur Sujet: culpabilité  (Lu 566 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne fredou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
culpabilité
« le: 28 Juillet 2019 à 22:47:41 »
Bonjour,
Mon conjoint est décédé le 14 février cette année et je vis une très grande culpabilité. J'étais dans le total déni les jours précédent son décès et je n'ai pas été en mesure de lui parler, de lui dire Je t'aime. de lui prendre la main, bref j'étais convaincue qu'il allait s'en sortir  et depuis cette culpabilité me hante et j'ai l'impression qu'il est parti tout seul sans que j'ai pu lui dire que je l'aimais et depuis il me manque tellement. Comment ne plus me sentir coupable ?

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2701
Re : culpabilité
« Réponse #1 le: 28 Juillet 2019 à 23:45:51 »
Bonjour Fredou,
ressentir cette immense culpabilité est naturelle...on aimerait tellement avoir fait plus, mieux...Tu as le droit de te sentir coupable...l'important c'est de pouvoir la partager avec d'autres cette émotion...et au fil du temps, elle va s'atténuer; cette sensation...
Ce fameux déni... qui hante après les survivants.. c'est souvent une des seules façons de pouvoir continuer à etre là, présente , ces derniers terribles jours, avec un mince espoir qui permet de mettre de la vie jusqu'au bout du bout..
Il savait que tu l’aimais, tu le lui a montré, prouvé...ça transparaissait dans le moindre de tes gestes...pas besoin de mots dans ces moment s-là...
Vous vous êtes protégés l'un l'autre...
Vous aviez pu en parler un peu de sa maladie, de vos peurs, de votre espoir...
Il se savait condamné?
Tu le savais mais n'y croyais pas?

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 338
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #2 le: 29 Juillet 2019 à 11:34:11 »
quand on ne peut plus rajouter des jours à la vie, on rajoute de la vie aux jours
c'est le plus beau cadeau que vous pouviez faire
la culpabilité nous pourrit la vie, est ce que de savoir qu'il était condamné, d'en parler aurait évité sa mort? Non, vous l'avez certainement aidé ainsi au contraire, la vie c'est l'espoir de la continuer, et ce temps qui lui  a été donné par vous a rendu sans doute plus facile la transition vers la mort pour lui
on est avec vous, soutenez vous et entourez vous, libérez vous si cela est possible de cette culpabilité qui viendra vous ronger en plus de la douleur du deuil
amitié
katrin

Hors ligne fredou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #3 le: 29 Juillet 2019 à 17:11:00 »
Merci de votre encouragement.  Après 19 ans a avoir été l'aidante naturelle de mon conjoint atteint de SEP (en fauteuil, lève personne chaise d'aisance, etc. et tout cela à la maison) je suis devenue épuisée physiquement et mentalement. J'étais à boutttte !
Et hélas, je n'étais pas gentille les derniers temps, et quand il est entré d'urgence à l'hopital (il avait eu une immense diarrhée dans son fauteuil je lui ai dit : cette fois-ci tu as atteint mes limites !!!! et une fois à l'hôpital j'ai dit au docteur que je ne pouvais plus m'occuper de lui à la maison et il m'a dit : on s'occupe de vous madame, n'ayez crainte.  Et plus tard, le diagnostic pneumonie sévère avec 50% de chances de s'en sortir.  Or j'étais dans le déni je me disais Non il va s'en sortir. Mais le docteur lui a expliqué que son corps était très fatigué et que s'il le voulait il pouvait commencer les soins de confort. Mon conjoint lui a répondu : ma femme veut que j'aille dans un CHLSD et moi je veux pas.  Alors il a accepté les soins de confort mais je ne pense pas qu'il savait que c'était la fin, seulement qu'on soulagerait ses souffrances. Puis avec la morphine il est devenu très fatigué et somnolent, ce qui fait que je n'ai pas pu lui demander pardon d'avoir été si peu compatissante les derniers temps. J'aurais tellement avoir été capable de l'accompagner dans ses derniers moments, mais j'étais sous le choc et dans le déni.  Je dois me pardonner !!!!

Hors ligne fredou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #4 le: 29 Juillet 2019 à 18:51:56 »
Merci Katrina et toutes les autres  pour ce beau message, c'est vrai que cela n'aurait changé que nous en discutions il était rendu là impuissant devant cette saleté de maladie et moi totalement épuisée et inconsciente de ce qui se passait. Trop d'émotions en même temps.  Le seul souhait que je veux c'est que lui me remercie pour tout ce que j'ai fait pour pouvoir le garder à la maison malgré ses nombreux handicaps : fauteuil, diabète, infections fréquentes, SEP, etc et qu'il me pardonne les derniers moments passés ensemble.  Il me manque terriblement et je souhaite très fort qu'il soit enfin bien là-haut et qu'il puisse s'envoler lui qui ne pouvait plus marcher depuis 10 ans !  Est-ce qu'on est vraiment bien là haut ? je l'espère de tout mon coeur.Ce soir je m'en vrais à un groupe de partage pour les endeuillés, chercher le courage de survivre.

Hors ligne résilience et silence

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 443
  • One eye dog's man
Re : culpabilité
« Réponse #5 le: 30 Juillet 2019 à 09:13:52 »
Bonjour à vous.
Katrin, c'est une phrase magnifique sur la survie que tu nous transmets  en répondant à Fredou :
"quand on ne peut plus rajouter des jours à la vie, on rajoute de la vie aux jours"
Elle sonne si juste et donne de la force, de la vitalité. Merci Katrin.
Pascal.
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.

Hors ligne fredou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #6 le: 30 Juillet 2019 à 16:51:26 »
C'est vrai ces mots nous font tellement du bien. Merciiiiiiii

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 338
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #7 le: 30 Juillet 2019 à 17:21:51 »
de rien
j'ai adopté cette pratique quand j'accompagnais mon père
je me disais que je ne pourrai rien changer s'il mourrait (il est bien mort) alors ce qui était important était d'apporter de la lumière à nos derniers moments ensemble, pour qu'il parte apaisé s'il partait et pour que je garde de beaux souvenirs
 et quelque part ça a été le cas, ce sont des images à la fois poignantes et douloureuses mais combien belles pour moi
trouver que tout moment est intense et doit être beau, gardé de manière lumineuse dans son coeur
j'ai deux exemples
je l'ai accompagné 3 mois avant son décès tous les jours de mon bureau à l'hopital et de l'hopital à la maison, 3 mois à me brancher tellement sur le sentiment que la vie devait être là condensée sur ces quelques ultimes temps que j'ai développé une sorte de 6e sens où je savais sans me tromper si ce serait un jour avec ou sans, avant l'hopital il était en rééducation dans un service négligent et maltraitant, quelques heures avant d'arriver le voir je sesn un grand danger je cours à l'hopital, les médecins s'étaient trompés dans l'application du médicament il était tombé dans le coma, je l'ai amené au urgences, j'ai su qu'à 1 h près cela se serait terminé
l'autre exemple qui peut paraitre pitoyable et qui l'a été pour mon entourage mais très beau et symbolique pour moi
15 jours avant sa mort, il mangeait encore mais peu, je lui ai donné son repas à la becquée, je suis devenue autre chose que sa fille à ce moment, mais il n'y avait pas de pitoyable là dedans, mais un acte puissant d'amour entre une fille et son père et nous avions à cet instant su que ce serait le dernier, je l'ai savouré comme un bonbon, et ça me porte en permanence
vous êtes toutes des personnes formidables de venir ici porter les louanges, les sentiments à vos disparus, pascal tu es fantastique de venir parler de ton amoureuse comme tu le fais, comme de jeunes éperdus, c'est tout ça ajouter de la vie aux jours, vous le faites pour vous même en venant célébrer ces amours
et vous le faites en soutenant les autres malgré votre peine
MERCI
katrin

Hors ligne fredou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 5
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #8 le: 30 Juillet 2019 à 18:10:02 »
Merci Katrin de ce beau témoignage et bravo pour tout ce que tu as fait pour ton papa. 

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 4572
Re : Re : culpabilité
« Réponse #9 le: 31 Juillet 2019 à 15:11:09 »
de rien
j'ai adopté cette pratique quand j'accompagnais mon père
je me disais que je ne pourrai rien changer s'il mourrait (il est bien mort) alors ce qui était important était d'apporter de la lumière à nos derniers moments ensemble, pour qu'il parte apaisé s'il partait et pour que je garde de beaux souvenirs
 et quelque part ça a été le cas, ce sont des images à la fois poignantes et douloureuses mais combien belles pour moi
trouver que tout moment est intense et doit être beau, gardé de manière lumineuse dans son coeur
j'ai deux exemples
je l'ai accompagné 3 mois avant son décès tous les jours de mon bureau à l'hopital et de l'hopital à la maison, 3 mois à me brancher tellement sur le sentiment que la vie devait être là condensée sur ces quelques ultimes temps que j'ai développé une sorte de 6e sens où je savais sans me tromper si ce serait un jour avec ou sans, avant l'hopital il était en rééducation dans un service négligent et maltraitant, quelques heures avant d'arriver le voir je sesn un grand danger je cours à l'hopital, les médecins s'étaient trompés dans l'application du médicament il était tombé dans le coma, je l'ai amené au urgences, j'ai su qu'à 1 h près cela se serait terminé
l'autre exemple qui peut paraitre pitoyable et qui l'a été pour mon entourage mais très beau et symbolique pour moi
15 jours avant sa mort, il mangeait encore mais peu, je lui ai donné son repas à la becquée, je suis devenue autre chose que sa fille à ce moment, mais il n'y avait pas de pitoyable là dedans, mais un acte puissant d'amour entre une fille et son père et nous avions à cet instant su que ce serait le dernier, je l'ai savouré comme un bonbon, et ça me porte en permanence
vous êtes toutes des personnes formidables de venir ici porter les louanges, les sentiments à vos disparus, pascal tu es fantastique de venir parler de ton amoureuse comme tu le fais, comme de jeunes éperdus, c'est tout ça ajouter de la vie aux jours, vous le faites pour vous même en venant célébrer ces amours
et vous le faites en soutenant les autres malgré votre peine
MERCI
katrin
tu décris si bien ce que j'ai fait au long de ma vie pour tous les accompagnements que j'ai fait !
mais celui de mon aimé a été "particulier" ...
oui
Citer
je l'ai savouré comme un bonbon
j'en ai pour chaque accompagnement de ces "bonbons" le souvenir de leur goût est doux amer ...
affectueusement
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne katrinap

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 338
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : culpabilité
« Réponse #10 le: 31 Juillet 2019 à 16:46:25 »
ma chère Quigan oui le gout est doux amer que tu as raison
affectueusement
katrin