Auteur Sujet: Coeur brisé  (Lu 3233 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne farbreton

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Coeur brisé
« le: 26 Décembre 2010 à 17:56:17 »
Bonjour, je m'appelle Sylvie, j'ai 49 ans et je traverse la période la plus difficile du travail de deuil. Je viens de prendre conscience que l'etre que j'aime ne reviendra jamais et j'ai mal, très mal. Je connais le travail de deuil pour l'avoir déjà traversé, je sais que l'issue viendra et je me suis inscrite sur ce site pour obtenir du réconfort et peut etre aussi en apporté. Cela fait une mois que la relation s'est arretée, et malgré que c'est moi qui ai souhaité y mettre un terme, la douleur est là. Celle-ci était insatisfaisante pour moi. L'homme qui me manque n'est pas dcd. Je sais que ma perte n'est en rien comparable avec un décès et pourtant.....................la perte est bien là. J'ai le coeur brisé, je pleure meme si je sais au plus profond de moi que j'ai pris la bonne décision. J'ai juste besoin en ce moment d'en parler à des personnes capables de comprendre ce que je vis actuellement. Merci

Hors ligne jeapy

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 113
Re : Coeur brisé
« Réponse #1 le: 01 Janvier 2011 à 14:31:10 »
Courage a vous Sylvie, certes ce n'est pas un deuil physique mais je sais pour avoir vecu aussi un grand chagrin d'amour comme ça peut etre terrible a vivre. Et ne pas avoir de reponse aussi alors qu'on souffre et qu'on attend un signe alors ce petit message pour vous souhaiter de vite trouver l'apaisement auquel vous aspirez...

Hors ligne farbreton

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 3
Re : Coeur brisé
« Réponse #2 le: 10 Janvier 2011 à 17:36:59 »
Bonjour et merci pour votre message de soutien. J'avais bien avancé dans ce travail et l'homme en question s'est remanifesté en me culpabilisant ; cela a réactivé mon chagrin et j'avoue avoir replongé dans la colère durant quelques jours. J'ai demandé à cet homme que j'ai aimé de ne plus me recontacter. J'ai passé de mauvais jours après ce contact dont je ne comprend pas le sens et dont je ne souhaite plus essayer d'en comprendre le sens. Je lui ai dit ce que je pensais, l'amour que j'avais pour lui et mon souhait de continuer ma vie sans lui. Aujourdh'ui, je me sens comme en convalencence, j'ai besoin de me retrouver seule avec moi-même, je pratique la médiation et je prend soin de moi ; je sais que j'ai tout à y gagner ! J'ai aimé, il n'est plus là parce-que je l'ai souhaité compte tenu de la situation insatisfaisante de la relation et je ne veux garder de cet homme que le meilleur de ce que j'ai partagé avec lui, qu'importe désormais si il était sincère ou pas. L'essentiel pour moi est de me sentir bien vivante, que cette expérience m'a encore enrichit, fait grandir et me prouve aussi à quel point je suis en accord avec mes choix de vie, mes valeurs. Je lui pardonne même de s'etre mal conduit avec moi car je sais qu'il faut être malheureux en soi pour faire du mal aux êtres vivants et aimants. Oh biensur, la reconstruction se fera avec le temps, je sais que j'ai dépassé l'étape la plus difficile. A moi désormais de tirer parti de ce morceau de vie qui m'appartient afin de ne pas réitérer les mêmes erreurs. Encore merci pour votre message qui vient de se poser sur la cicatrice de mon petit coeur de femme.