Auteur Sujet: J'ai accompagné mes grands-parents,seule famille,en fin de vie ,seule  (Lu 337 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mistinguette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour,je ne pensais pas que j'écrirais un jour sur ce forum,mais voilà,j'ai besoin de partager mon histoire,d'avoir des conseils,il y a un an et demi j'ai accompagné mon grand-père en fin de vie,ce qui s'est passé est tellement horrible que ça m'a traumatisée, mes grands-parents étaient ma seule famille car ma sœur et moi avons été confiées à nos grands-parents lorsque nous étions enfants et notre mère s'occupait de nous un petit peu de temps en temps,notre père était maltraitant et immature donc on a été confiées à notre pépé et notre mémé,il s'agit de mes grands-parents paternels je n'ai jamais vraiment pu compter sur ma mère aussi à l'âge de 22 ans je suis remonté dans la région de mes grands-parents, ils étaient mon seul repère familial ,mes grands-parents étaient très âgés et malades, je voulais m'occuper d'eux,mon grand-père n'a pas voulu , il m'a dit que je devais faire ma vie, me construire, me marier avoir des enfants, c'était ses valeurs à lui , aussi il a confié sa tutelle  à ma tante paternelle qui se révélait être une véritable sorcière,  complètement obsédé e par l'argent, il y a 2 ans exactement j'ai téléphoné comme d'habitude à mes grands-parents pour prendre de leurs nouvelles et je me suis aperçue que leur ligne fixe avait été coupée,j'ai essayé de joindre cette tante que je connais à peine donc j'ai très très peu de rapport avec elle parce que c'est une personne très distante avec tout le monde, je vais téléphoner à son travail je lui ai demandé pourquoi elle avait coupé la ligne fixe de mes grands-parents et elle m'a rigolé au nez et je lui ai demandé si je pouvais rester en contact avec elle pour avoir des nouvelles de mes grands-parents, suivre l'état de santé parce que je les aime beaucoup et elle m'a dit que non. Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m'a raccroché au nez, à cette époque je faisais une formation professionnelle, je travaille 6 jours sur 7 et je pensais nuit et jour à mes grands-parents, quand j'ai su que ma tante avait enfermé et couper la ligne fixe à mes grands-parents j'ai immédiatement appeler la gendarmerie qui a constaté sur place que mes grands-parents étaient enfermés tu avais passé avec quelqu'un à l'intérieur et j'ai alerté les voisins j'ai alerté des gens de la famille mais personne n'a répondu, ma grand-mère qui souffrait d'Alzheimer toute seule dans sa maison il n'y a que les soignants qui venaient le matin à midi et le soir et qui refermaient la maison tout de suite à clef, après mon grand-père j'ai réussi à retrouver sa trace, il a été mis à l'hôpital en section gériatrie puis placé dans une maison de retraite, ça a duré très peu de temps ,en février j'ai appelé la maison de retraite pour prendre des nouvelles de mon grand-père et on m'a annoncé que mon grand-père était sur le point de mourir ,mais les infirmières ne m'ont rien dit et je leur ai dit que c'était tout à fait normal qu'il se laisse mourir de faim et de soif parce que mes grands-parents étaient séparés ils étaient comme deux inséparables, il fallait surtout pas les séparer ,puis je suis allée faire un tour dehors m'aérer parce que je commençais à péter un plomb et là j'ai réfléchi et je me suis dit que si mon grand-père se laisser mourir de faim et de soif, c'est que ma grand-mère n'était plus de ce monde et en fait quand ma grand-mère a été enfermée à clé dans la maison avec son Alzheimer avancé, que le téléphone a été coupé, j'ai alerté ma tante mon autre tante paternelle et l'individu qui me sert de père mais qui n'a jamais été un père pour moi ni pour ma sœur mais pour quiconque d'ailleurs personne n'a répondu à l'appel je les ai relancé plusieurs fois personne donc voilà .....on est en février et moi je me dis que mon grand-père est là en train de mourir de faim et de soif parce que ma grand-mère n'est plus n'est plus vivante mais j'étais au courant de rien, je suis rentrée à la maison, j'ai osé taper le nom de ma grand-mère sur internet et là je suis tombée sur son avis de décès... ma grand-mère a tenu deux mois et demi tout seul enfermé dans cette maison  et elle est morte cette fameuse tante qui était curatrice  héritait de presque toute la fortune ,c'est-à-dire de leur maison ,les objets de valeur avait disparu déjà en 2013 les fourrures les bijoux tout avait été piqué ne restait déjà plus rien de leur vivant, la totale et pour abréger son calvaire d'être curatrice elle a fait une sorte de condamnation à mort et elle m'a pas invité à l'enterrement de ma mémé, m'a pas prévenu du décès de ma grand-mère, rien je l'ai appris comme ça sur internet, ça m'a traumatisé, à partir de là j'ai gueulé au téléphone avec les infirmières qui ne m'avaient rien dit, après elle me dit qu'elle voulait pas me blesser, qu'elles savaient que j'étais pas au courant que ma grand-mère était décédée, donc ce que j'ai fait c'est que j'ai accompagné mon grand-père en fin de vie à partir de ce moment-là, le 12 février 2017 il s'est accroché à la vie comme un dingue,il ne faisait que plus que 25 -30 kg ,il était squelettique, je lui ai expliqué malgré son état je lui ai tout raconté sur son lit de mort ou plutôt avant qu'il décède, je lui ai raconté que j'étais pas au courant pour ma grand-mère que j'ai voulu tout faire pour eux et d'ailleurs il le savait, lui je lui ai donné tout mon amour et je me suis vraiment ,vraiment beaucoup occupé de lui, j'allais le voir tous les jours, je faisais 6 heures de route par jour en même temps que j'accompagne mon grand-père en fin de vie tout ce que je croyais être mes amis m'ont lâché !pire, ils m'ont fait du mal avec des mots c'était terrible, même l'association de suivi de deuil dans cette région où je vis ne m'a pas accompagnée..jalmav..quelle bande de connards ceux la..en tout cas dans ma region,donc je me suis retrouvée toute seule en pleine tourmente, mon grand-père est décédé un mois plus tard c'est-à-dire en mars 2017 ,je n'ai qu'une sœur, elle a toujours été un peu spéciale, très distante et pas famille du tout ,à l'époque on était en communication téléphonique elle et moi comme je n'ai pas eu beaucoup de famille j'ai toujours été très sensible ,à la recherche d'amour, donc j'ai envoyé beaucoup de cadeaux à ma sœur j'ai toujours gâté, j'ai toujours essayé de gâter les gens autour de moi ,je dis ça parce que c'est un reproche que ma sœur m'a fait par la suite pendant que j'accompagne mon grand-père en fin de vie elle m'a reproché d'être excessive alors que j'ai acheté des couvertures, j'offrais des fleurs et beaucoup beaucoup de choses à mon grand-père en fin de vie faire décorer sa chambre avec les objets de la maison enfin je l'ai j'ai tout fait pour qu'il parte en dignité en plein dignité puisqu'il m'a élevé dans la dignité  ,je lui ai rendu sa dignité. Lemps a passé, je me suis retrouvée complètement seule et au lieu de m'écrouler j'ai fait des études, j'ai passé des diplômes, j'ai eu deux diplômes de taille en 2 ans ,en fait je tiens en travaillant et en étudiant ,je me submerge d'activités et de projets,de buts pour tenir le coup et ne pas penser ,je me dis que j'ai bien fait avec mon grand-père que j'ai voulu bien faire avec ma grand-mère mais que je n'ai pas pu à cause de cette tante,à cause des gens de la famille qui se déchiraient pour des histoires d'argent et d'héritage, moi personnellement je n'ai eu aucun héritage à part l'amour que j'ai donné, que j'ai reçu mon grand-père et ma grand-mère mais si je vous écris aujourd'hui c'est pas pour vous raconter trop cette histoire parce que le temps a passé elle fait son travail de reconstruction et panse tout doucement mes blessures.
 c'est que ma sœur a coupé les ponts avec moi quelques jours avant l'enterrement mon grand-père qui était aussi son grand-père c'est dire qu'elle a cessé de m'appeler et quand j'ai voulu l'appeler le jour de l'enterrement de notre grand-père elle m'a renvoyé un message en me disant ne m'appelle plus jamais laisse ma famille tranquille laisse-moi tranquille laisse-moi tranquille ça a duré des mois où j'ai supplié qu'elle me rappelle, que j'avais besoin de l'appeler que j'avais besoin de lui parler, elle voulait pas me parler elle disait qu'elle ne voulait pas gérer mon angoisse et que je devais me débrouiller seule et qu'elle voulait couper les ponts et pendant des mois et des mois j'ai espéré qu'elle m'appelle, qu'elle m'envoie un sms à Noël ou un nouvel an elle m'a pas envoyé un sms même pas un seul message et je lui ai rien fait strictement rien fait donc je suis restée sans réponse sans explication,aucune explication juste du rehet et de l'indifference de sa part et sans nouvelles de sa part j'ai dû faire le deuil de ma sœur aussi, en même temps le pire c'est mon neveu mon neveu était tout petit il avait 4 ans je l'adorais et j'avais plus de nouvelles de lui et j'avais trop envie de lui parler !vraiment besoin de parler et en fait elle m'a privé de son contact ,j'ai jamais eu d'explication, j'ai commencé à me faire une raison avec le temps et à me reconstruire et là récemment il y a quelques jours ma sœur m'a laissé un message vocal sur ma messagerie en me disant que elle habitait à 2h de route de chez moi et qu'elle voulait éventuellement me rencontrer si je le voulais bien et qu'elle souhaitait renouer contact avec moi le problème c'est que depuis qu'elle m'a laissé ce message sur mon répondeur je me suis aperçu qu'il y a une grande partie de moi qui est en moi est morte c'est-à-dire que j'ai tellement souffert d'avoir été abandonné d'avoir vécu des choses seul j'ai tellement dû me battre me défoncer pour vivre et survivre à tout ça que je ne sais plus très bien ce que je ressens si c'est de la colère de la rage j'ai l'impression que quelque chose est mort en moi en fait c'est même pas que je lui en veux c'est que c'est plus la et le problème c'est que ça fait revivre moi la douleur du deuil je repense à mes grands-parents et donc ma sœur qui n'est pas vraiment ma sœur puisque nous n'avons pas les mêmes valeurs je me suis dit senti déjà plus proche 2 personnes que je rencontrais dans la rue que dalle ma sœur veut qu'on se revoit et moi je me dis que c'est trop facile après presque 2 ans de silence sans explication il faut préciser aussi que chaque fois que j'ai été là pour ma sœur qui ma petite sœur c'était parce qu'elle avait besoin d'argent besoin d'aide je suis servi de bouche-trou et en fait elle me lâche toujours je n'ai jamais vraiment plus compter sur cette personne en cas de problème n'a jamais été là pour moi ça va toujours dans un seul sens c'est moi pour elle et c'est tout elle décide et elle raccroche la relation et en fait ça me fait énormément souffrir mon processus de deuil est loin d'être terminée et je commence à me reconstruire que me conseillez-vous de faire de reprendre contact avec elle? Je suis désolé s'il y a des problèmes de ponctuation ou quoi que ce soit mais j'ai dicté le message oralement voilà je vous remercie de m'avoir lue.

Hors ligne Mircea

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 402
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Tu as un parcours de vie bien difficile Mistinguette.
De ce que tu expliques de ta présence auprès de ton grand-père avant sa mort, toute l'attention que tu as eu pour lui .... ça a dû lui faire beaucoup de bien.

Pour la question par rapport à la reprise de contact avec ta soeur : c'est compliqué de répondre. Je pense que c'est plus à toi de voir qui est important et le mieux pour toi, pour ton neveu aussi: tu sembles attaché à lui.
Peut-être que tu peux écrire brièvement à ta soeur ce que tu ressens pour envisager ensuite une relation plus apaisée avec elle ?

Je te souhaite d'arriver à prendre une décision qui te conviendra réellement.
Prends bien soin de toi

Hors ligne Bmylove

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1836
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bienvenue Mistinguette.
If I look hard enough into the settin' sun
My love will laugh with me before the mornin' comes

Hors ligne mistinguette

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 4
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Bonjour,c est gentil de m'avoir repondu,mon post était trop long,je n'ai pas l'adresse de ma soeur pour lui écrire,elle à déménagé sans laisser d adresse,je pourrais éventuellement lui écrire par sms pour lui demander maintenant que j ai son.numero,mais ma soeur est vraiment compliquée en plus elle boit de l alcool et ça la rend agressive et moi je suis quelqu un de fragile,j'ai peur que son comportement qui.n'est pas positif me fasse du mal,en plus en ce moment j ai.pas mal d épreuves à passer je fais attention.c est dommage,j aurais aimé avoir une soeur normale,qui soit là dans les bons comme dans les mauvais moments,une relation normale,équilibrée ou.le dialogue a sa place.oui.mon neveu me manque énormément,c est ça le pire,ne plus pouvoir lui parler,le voir grandir,le choyer,mais ma soeur n est pas consciente de ça,et je ne pourrais pas la changer,elle etait ivre quand elle m'a rappelé...ça fait 15ans que je supporte ma soeur ivre,saoule,j ai tout essayé pour l aider et j ai aidé.je suis épuisée.j ai tout vécu et traversé seule,j ai des sequelles,je me bats pour tenir,seule c est très dur,et je me bats pour garder la foi.pendant cette très dure épreuve je me suis tournée vers dieu,j ai beaucoup prié,je suis convaincue que je dois ma survie et les succès à dieu.bien sûr j ai consulté des psychologues aussi,mais c est la foi qui m'a fait tenir et m'a sauvé.je le sais.Après,souvent je me sens seule,quand ça va pas je vais prier,je prie.ça m aide beaucoup.cependant je me suis vraiment renfermé sur moi,je ne suis plus la même personne,j avais une.légèreté,une insouciance et une joie de vivre que je n ai plus j ai.l.impression que je suis morte quelque fois.et puis j ai une chatte,mimi,et je.l aime elle m apporte beaucoup d amour.les animaux ont un amour sans limite.anne