Auteur Sujet: "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !  (Lu 12631 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #30 le: 12 Mai 2017 à 12:51:26 »
   Ah, ben moi, j'ai fait un rêve ... d'amour ... j'allais rejoindre mon amoureux (amoureux-mystère, dans mon rêve j'avais 25 ans environ)
   J'avais pris un espèce de tram, rouge, sans fenêtres, au vent.
   Et j'avais une robe fond rouge fleurie et un chapeau de paille. (une robe que j'ai eue à treize ans).
   On avançait guère à plus de trente à l'heure et on s'arrêtait à tout moment.
   Il montait des gens joyeux et quelquefois, je me sentais observée d'un bel homme, mais je me réservais pour les bras dudit chéri-mystère, manque de bol, ce foutu véhicule n'allait probablement pas m'amener à bon port.
    Alors dans le train j'écrivais à mon amour, je lui décrivais tout ce qu'il y avait de beau au cours de mon voyage, les belles jardinières fleuries à bord de ce train qui finalement, ressemblait au petit train touristique que conduisait notre papa, le dimanche, pour emmener les glandouilles
sur les anciens chemins de fer repris par la nature ...
    Bon, Titine reviens à ton ménage, rêveuse aux alouettes va.
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #31 le: 12 Mai 2017 à 12:52:31 »
Que ceci soit mon dernier mot : j’ai confiance en ton amour ...

Rabindranath Tagore

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1659
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #32 le: 12 Mai 2017 à 13:06:53 »


 “Il y a deux manières de combattre, l’une avec les lois, l’autre avec la force. La première est propre aux hommes, l’autre nous est commune avec les bêtes.” Nicolas Machiavel. Le Prince

Il y a trois manières de combattre, l'une avec les lois, l'autre avec la force et enfin la dernière avec AMOUR. La première est propre aux hommes, l'autre nous est commune avec les bêtes et enfin la dernière est exclusivement dédiée aux Amoureux et Amoureuses. Federico. Don Quichotte de La Mancha
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #33 le: 12 Mai 2017 à 13:09:10 »
   Comme c'est beau tout ça, Faïk, Fedy, vous nous offrez des merveilles.
   Je vous dépose (avant de m'en aller pour les réalités de mon après-midi), cette extraordinaire strophe écrite par Lorca,
    dans un des "Sonnets de l'amour obscur"
    Fallait la trouver, purée.
    Lisez-moi ça:

    La loi qui fait frémir l'astre et la chair
    transperce désormais mon cœur meurtri
    et les troubles paroles de l'envie
    ont mordu l'aile de ton esprit sévère.

    Federico Garcia Lorca ...
   
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1659
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #34 le: 19 Mai 2017 à 01:37:50 »


A LA LUNE

Oublier cet homme à la saveur du bonheur,
Effacer son visage, son sentier, son odeur,
Ne plus quitter la porte et s’y coller tout contre,
Le dos au mur, collée, planquée dans un trou d’ombre.

Sous ta loi, je me noie dans un lit d’amertume.
A tâtons, derrière un rideau, mes mains te cherchent.
Au bout des doigts, j’enfile des mitaines de brume
Pour dessiner ta toile en troublantes arabesques.

En mon âme, en mon cœur, nous sommes au rendez-vous
Des amants désunis sur des îles perdues.
Je ne sais où tu campes ni dans quel bois tu joues.
Ta chair a pris racine en un vert pale écru.

Loin dans mes souvenirs, tu sais que j’y ai cru.
Pourquoi t’être caché au milieu des zombies ?
De là-bas, ne me dis pas que tu ne peux plus
Accomplir des miracles, faire renaître la vie.

Ne plus souffrir, ne plus haïr, savoir aimer
Au creux des reins, comme des braises abandonnées
Sur lesquelles à temps perdu, le vent vient souffler.
Se souvenir de ne pas pouvoir t’oublier.

Jacqueline Rex
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #35 le: 19 Mai 2017 à 12:33:42 »

     https://www.youtube.com/watch?v=g-gh2hIRhkc

     Tout simplement ...
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1659
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #36 le: 19 Mai 2017 à 13:56:55 »

"Plus tard, il sera trop tard. Notre vie, c'est maintenant !"... Jacques Prévert Embrasse-moi
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #37 le: 19 Mai 2017 à 18:35:54 »
L'amoureuse

Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s'engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.

Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s'évaporer les soleils
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien à dire.


Paul Eluard
« Modifié: 19 Mai 2017 à 18:39:10 par Faïk »

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #38 le: 20 Mai 2017 à 16:40:41 »
  Pour le sujet de tous les sujets ...
  le difficile Amour qui nous ronge et nous nourrit.
  ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
                    Esquisse en chaud et froid.

  Pour tout l'amour du monde et pour les jours blessés.
  Pour tout ce qui abonde et qui n'est pas assez.
  Pour la peine profonde et qui doit le rester.
  Pour les manques du monde je souhaite esquisser

  La peine comme un jardin à peine jardiné
  Suivant l'exactitude de la ronce mutine
  Lacis d'ombres et de veines entre-filées d'épines
  Une heure d'incandescence m'y tient galvanisée.

  Je ne peux me soustraire à l'insolent spectacle
  La fureur cramoisie du grand songe éternel
  Laque de sang maudit, ô mortel réceptacle
  De nos amours pétris dans la chair naturelle.

  Mais de l'ombre ou la proie qui suis-je pour m'en plaindre ?
  Dans le double jardin de la fusion lunaire
  Les déclinaisons bleues des mêmes auxiliaires
  Moduleront l'amour, ne cessant de le ceindre.

  ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^ M.
     
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #39 le: 20 Mai 2017 à 17:06:36 »
Poème à deux sous, poème à trois sous, poème à Souci … si joli.
Si je poétisais, je graverais, non pas à l'eau de rose, mais bien à l'eau-forte … pour toujours.

« Il faut que le poème écrive son poète »


Bosquet, Alain. Je ne suis pas un poète d'eau douce.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1659
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #40 le: 22 Mai 2017 à 02:36:01 »


Alain Bosquet
Je ne suis pas un poète d'eau douce. Poésies complètes (1945-1994)
Collection Blanche, Gallimard
Parution : 22-03-1996

Un poète traverse un siècle ; un siècle traverse un poète : sans cette osmose, une œuvre serait peu crédible. Alain Bosquet ajoute : «Il faut que le poème écrive son poète.» Il refuse de dissocier l'absurde de l'absolu, et la fable du réel. Ses interrogations, il les atténue par l'ironie et l'élégance de son langage. «Ambassadeur de la rosée auprès des cigognes brûlantes», il nous interpelle : «Et la vie intérieure de la mouche, y songes-tu, y songes-tu ?», ce qui met en émoi un grand nombre de nos habitudes philosophiques. Se redéfinir ou se réinventer consiste aussi à faire dire à Dieu : «Je suis triste car je suis né adulte.» Un poète jubilatoire et inquiet, qui ne cesse de se renouveler...

                                                                                                                                *********

Dites-vous bien que les mots sont des êtres
pareils à vous.
Tous les matins le mot « cheval » se lève
et boit son café-crème.
Dans la maison d’en face,
le mot « saison »
prend une douche et songe aux lointaines vacances,
tandis que le mot « chèvrefeuille »,
un étage plus bas,
met sa chemise propre
pour rencontrer
le mot « avoine » aux airs de saltimbanque.
Le mot « cigogne »
travaille avec acharnement
pour un morceau de pain,
pour un morceau d’azur.
Le mot « poussière »,
le mot « jardin »,
le mot « exil »
discutent du passé,
ou de l’espoir qui est toujours tenace.
Seul le mot « océan » peut s’estimer heureux :
il voyage sans cesse
et plonge dans la vie avec une élégance
de cétacé.
Le mot « amour » qui tousse et qui a mal aux reins,
revient chez soi vers les huit heures
et s’alite sans prendre de repas.
Soyez bons pour les mots :
ils n’ont pas droit à la retraite.

Alain Bosquet, « Le cheval applaudit »,
Je ne suis pas un poète d’eau douce
 1977
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #41 le: 22 Mai 2017 à 10:57:52 »
    Amoureux de la poésie,
    amoureux de la plus immatérielle des matières premières,
    les mots que l'on rencontre au hasard,
    lorsqu'ils se promènent comme nous, tristes sires,
    un peu à côté de ce qui devrait être et parvenant si peu à le devenir ...
« Modifié: 22 Mai 2017 à 13:15:05 par souci »
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.

Hors ligne Federico

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1659
  • De ma blessure a jailli un fleuve de liberté. "F"
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #42 le: 29 Mai 2017 à 02:04:24 »


Aimons Toujours ! Aimons Encore
par Victor Hugo



Aimons toujours ! Aimons encore !
Quand l'amour s'en va, l'espoir fuit.
L'amour, c'est le cri de l'aurore,
L'amour c'est l'hymne de la nuit.

Ce que le flot dit aux rivages,
Ce que le vent dit aux vieux monts,
Ce que l'astre dit aux nuages,
C'est le mot ineffable : Aimons !

L'amour fait songer, vivre et croire.
Il a pour réchauffer le coeur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon c'est le bonheur !

Aime ! qu'on les loue ou les blâme,
Toujours les grand coeurs aimeront :
Joins cette jeunesse de l'âme
A la jeunesse de ton front !

Aime, afin de charmer tes heures !
Afin qu'on voie en tes beaux yeux
Des voluptés intérieures
Le sourire mystérieux !

Aimons-nous toujours davantage !
Unissons-nous mieux chaque jour.
Les arbres croissent en feuillage ;
Que notre âme croisse en amour !

Soyons le miroir et l'image !
Soyons la fleur et le parfum !
Les amants, qui, seuls sous l'ombrage,
Se sentent deux et ne sont qu'un !

Les poètes cherchent les belles.
La femme, ange aux chastes faveurs,
Aime à rafraîchir sous ses ailes
Ces grand fronts brûlants et rêveurs.

Venez à nous, beautés touchantes !
Viens à moi, toi, mon bien, ma loi !
Ange ! viens à moi quand tu chantes,
Et, quand tu pleures, viens à moi !

Nous seuls comprenons vos extases.
Car notre esprit n'est point moqueur ;
Car les poètes sont les vases
Où les femmes versent leur coeurs.

Moi qui ne cherche dans ce monde
Que la seule réalité,
Moi qui laisse fuir comme l'onde
Tout ce qui n'est que vanité,

Je préfère aux biens dont s'enivre
L'orgueil du soldat ou du roi,
L'ombre que tu fais sur mon livre
Quand ton front se penche sur moi.

Toute ambition allumée
Dans notre esprit, brasier subtil,
Tombe en cendre ou vole en fumée,
Et l'on se dit : " Qu'en reste-t-il ? "

Tout plaisir, fleur à peine éclose
Dans notre avril sombre et terni,
S'effeuille et meurt, lis, myrte ou rose,
Et l'on se dit : " C'est donc fini ! "

L'amour seul reste. Ô noble femme
Si tu veux dans ce vil séjour,
Garder ta foi, garder ton âme,
Garder ton Dieu, garde l'amour !

Conserve en ton coeur, sans rien craindre,
Dusses-tu pleurer et souffrir,
La flamme qui ne peut s'éteindre
Et la fleur qui ne peut mourir !


Les contemplations (1856)
- Espérer, c'est avoir la force de sourire avec un cœur qui ne cesse de pleurer
- Qui pourrait me dire maintenant ce que je dois croire, penser ou faire ? Personne !
- J'aime les âmes sensibles sans domicile fixe
- Oser l'insoumission au malheur. M

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 745
  • Terra Incognita
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #43 le: 29 Mai 2017 à 14:29:38 »
Belle qui tiens ma vie (1589)

« Belle qui tiens ma vie
Captive dans tes yeux,
Qui m'as l’âme ravie
D'un sourire gracieux,
Viens tôt me secourir
Ou me faudra mourir.(bis)

Pourquoi fuis-tu mignarde
Si je suis près de toi,
Quand tes yeux je regarde
Je me perds dedans moi,
Car tes perfections
Changent mes actions.(bis)
Tes beautés et ta grâce
Et tes divins propos
Ont échauffé la glace
Qui me gelait les os,
Et ont rempli mon cœur
D'une amoureuse ardeur.(bis)

Mon âme voulait être
Libre de passions,
Mais Amour s'est fait maître
De mes affections,
Et a mis sous sa loi
Et mon cœur et ma foi.(bis)

Approche donc ma belle
Approche, toi mon bien,
Ne me sois plus rebelle
Puisque mon cœur est tien.
Pour mon mal apaiser,
Donne-moi un baiser.(bis)

Je meurs mon angelette,
Je meurs en te baisant.
Ta bouche tant doucette
Va mon bien ravissant.
À ce coup mes esprits
Sont tous d'amour épris.(bis)

Plutôt on verra l'onde
Contre mont reculer,
Et plutôt l'œil du monde
Cessera de brûler,
Que l'amour qui m'époint
Décroisse d'un seul point.(bis) »


Thoinot Arbeau

Orfila tourniquait la vinaigrette hier avec sa maman … Nicolas comme avant avec lui, voix et guitare, nous a offert ce chant, à nous, les femmes de sa vie, ...
« Modifié: 29 Mai 2017 à 15:26:27 par Faïk »

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2180
Re : "Amoureusement vôtre"... Parlons un peu d'Amour !
« Réponse #44 le: 29 Mai 2017 à 15:58:14 »

  Ah non, plus de vinaigre, du miel, du lubrifiant ...

  "Être aimé signifie se consumer.
    Aimer, c'est briller comme une flamme, d'huile inépuisable.
    Être aimé, c'est périr, aimer c'est durer ..."
   R.M.Rilke.
     
Heureuse d'être inconsolable, j'Aime.