Auteur Sujet: nuit noire  (Lu 129465 fois)

0 Membres et 2 Invités sur ce sujet

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Re : nuit noire
« Réponse #480 le: 31 Janvier 2013 à 23:30:22 »
Merci Ephémère pour ton message...

Cela me fait pleurer

Tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne zabou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1182
  • DANS MON COEUR A JAMAIS
Re : nuit noire
« Réponse #481 le: 31 Janvier 2013 à 23:35:56 »
Ma tititou,

Pour la rubrique : le seuil

C'est l'entrée ou la sortie?

3 fois bisous

zabou
Le souvenir, c'est la présence invisible.
Si j'avais su que je t'aimais tant, je t'aurais aimé davantage.
Mon amour, plus qu' hier et moins que demain.

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Re : nuit noire
« Réponse #482 le: 31 Janvier 2013 à 23:39:28 »
J'espère la sortie Zabou...

Quoique en ce moement, ce serait l'entrée.... !
 Autre idée :
Quand la vie n'est pas jojo, vaut mieux la danser

Même si je danse comme un barjot, c'est pour m'éclater
Moi ça me plaît, c'est comme ça, faut pas me briser les noix
Quand j'ai ma p'tite idée, c'est pas de la purée de poix

Depuis que je suis sur la terre, on m'dit toujours pas c'que j'fais là
Et je vais pas percer le mystère, ma foi...

tititou
" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne germinou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 486
Re : nuit noire
« Réponse #483 le: 01 Février 2013 à 03:50:26 »
..HIHI...
Trrrrèèss heureuse de vous voir tous (enfin presque!) :D :D :D
Piiinky Jolie.... ;) ;) ;)
Douce nuit à chacun d'entre vous....
amitiée Sylvie :-* :-* :-*


Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : nuit noire
« Réponse #484 le: 03 Février 2013 à 15:33:17 »

  La suite dans "racontons nos beaux souvenirs " .

 Merci pour votre confiance .

 Daniel

Hors ligne dan43

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 360
Re : nuit noire
« Réponse #485 le: 03 Février 2013 à 21:23:03 »


  Yohann

 J'ai ouvert le fil "racontons nos beaux souvenirs " sur les conseils d'Adèle et Blandine . Tu peux te renseigner  auprès d'elles.

 De plus j'ai " verrouillé " dès le début du fil , afin d'éviter justement les débordements ou les blessures ...

 Je suis certain que ta vigilance , toujours très active , veillera au grain .

 

 

Hors ligne tititou

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 340
  • je t'M un peu, BEAUcoup, PASSIONnément, à la FOLIE
Re : nuit noire
« Réponse #486 le: 03 Février 2013 à 21:25:36 »
pour mémoire :




Re : nuit noire
« Répondre #642 le: 28 Janvier 2013 à 14:44:15 »



--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour

J'interviens parce que je crains qu'un amalgame ne soit fait entre les dérives du fil où il s'agissait plutôt d'un "chat" (Poubelle 2012) et ce fil qui est quand même (à part quelques débordements vite arrêtés) dans l'esprit de ce forum.
Oui, évoquer les souvenirs - heureux ou malheureux - font partie du travail de deuil et ces histoires ont leur place ici : cela permet à celle et celui qui les écrit d'avancer, cela permet aussi à ceux qui les lisent d'avancer, certains d'entre vous viennent d'ailleurs de le dire.

Si cette évocation est faite dans cet état d'esprit, pas de souci ; mais, veillons bien à laisser à ce forum son utilité et sa dignité.
Avec toute mon affection et que les esprits s'apaisent afin de laisser à nouveau place à ce qui nous réunit ici
Blandine
 









Re : nuit noire
« Répondre #642 le: 28 Janvier 2013 à 14:44:15 »



--------------------------------------------------------------------------------

" La souffrance n'est pas une occasion de haïr, c'est une occasion d'aimer.
  C'est la seule chose que nous apprend la mort : qu'il est urgent d'aimer.
  Rien ne supprime le chagrin, mais le vrai coeur le rend utile et bénéfique. " 

 Alexandre-Timilou (héritage laissé dans sa boîte à fouillis)

Hors ligne JBNB

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 54
  • "elle avait le souci des autres"
Re : nuit noire
« Réponse #487 le: 05 Novembre 2013 à 22:06:34 »
Mon Dieu… combien sont réalistes vos récits.
Dan43, je revois la fin de mon épouse, comme tu as vécu la fin de la tienne. Ces moments me resteront gravés à jamais, je pense.
Marcel… la tienne, également, était plus préoccupée par son souci de vous laisser seuls, plus que par son départ proprement dit. Idem, la mienne.
Chrisam : vos rêves se sont effondrés. Dieu sait si j’ai connu cela.
Caroline3 ;  à ton image, mais pendant le temps de la maladie, j’ai vécu un rythme endiablé, à tel point que je n’en pouvais plus. Le personnel soignant a décelé en moi une profonde détresse… mais je ne voulais pas l’abandonner. Je suis resté auprès d’elle jusqu’à la fin, nuit et jour 24h/24.
Lilas52 :  nous sommes bien sur le même bateau, oui… secoués par la même mer.
Alberte, Eternity…  Nous sommes tous capitaines, oui, peut-être, mais nous n’avons pas tous la même aptitude à naviguer. Il est dur de tenir le cap.
Tiobob : “le deuil ne peut être qu’un chemin intime et personnel, vers le plus profond de soi”… oui, bien sûr, mais je constate que nous vivons à peu près la même douleur.

Je me suis reconnu dans bon nombre de vos récits. Vos sentiments, vos angoisses (dans l’attente des résultats, par exemple), je les ai vécus aussi. Voir que la vie s’en allait progressivement, a été, pour moi, une dure réalité. Mon corps n’en pouvait plus. Il m’est survenu un tas de manifestations psycho-somatiques. Puis le grand déchirement, au moment du départ. Terrible.
L’après est un magma de souffrances, de errements (auxquels sont venus s’ajouter les difficultés matérielles (je ne savais rien de la cuisine, du ménage, du linge)). Toutes ces difficultés ne faisaient qu’empirer ma douleur.
Alors, croyez bien : je comprends parfaitement tout ce que vous avez ressenti, et ce que vous vivez encore. J’entame mon 9°mois de veuvage, c'est encore loin d'être terminé.

Souhaitons-nous “courage”, et ramons dans le même sens…. Tous ensemble, nous parviendrons à nous en sortir, j’espère.
Jacques