Auteur Sujet: Le but, le projet à trouver pour avancer avec son deuil  (Lu 1116 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Natacha

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 2
  • Le forum d'entraide durant un deuil

Choses à faire qui peuvent vraiment aider à avancer avec notre deuil, je vous raconte mon histoire parce que c'est ceci qui m'a fait avancer, je suis persuadée que cela pourrait vous aider aussi :
J'ai perdu mon fils à Noël 2018.
J'ai suivi une thérapie, je me suis mise à la méditation, je suis entrée dans un groupe de soutien.
La directrice du groupe s’y était investie 5 ans après le décès de sa fille. Lors de nos conversations, il y a deux choses très importantes qu'elle a dit qui m'ont marqué:
1° Nos enfants n'aimeraient pas nous voir tristes pour le reste de notre vie, ils étaient actifs, joyeux, ils voudraient que nous surmontions notre douleur et avancions avec notre deuil. Ils voudraient que nous souriions et avancions pour eux.
2° S’investir dans un projet de vie qui honore la vie de notre enfant pour sentir que notre enfant n’est pas mort pour rien…
Ces deux phrases ont été un déclencheur et elles ont ouvert une nouvelle dimension dans mon esprit.
Je suis aussi en relation avec une autre dame dont la fille est décédée suite à une embolie avec la prise de pilule, elle se bat maintenant pour faire connaître le problème aux femmes. Elle a aussi écrit la biographie de sa fille. Aujourd'hui, elle va bien parce qu'elle a un but, pour que sa fille ne soit pas morte pour rien.
Ces deux mamanges que je connais sont sorties de leur dépression, chagrin, horreur en faisant vivre la mémoire de leur enfant à travers leurs propres projets.
Ceci m'a vraiment donné matière à réflexion et je me suis dit que moi aussi je devais trouver "le" projet pour la mémoire de mon fils.
Mais je ne savais absolument pas lequel !! Mon fils était un fou dingue de parapente, je ne me voyais pas me mettre à cette pratique ou ni même soutenir une association de ce type en son nom. Il était aussi très engagé politiquement, mais, je ne me voyais pas non plus suivre ce chemin.
En parallèle de mes réflexions, j'ai découvert le Healing Touch (sorte de Reiki pour celles qui connaissent) qui m'a beaucoup apporté au niveau du trauma, cela m'a soulagée, je me suis sentie plus légère, plus relaxe même si toujours triste mais, il y avait là vraiment l'amorce d'un changement en moi très important. Puis j’ai aussi suivi en parallèle une autre thérapie alternative appelée EFT . Les deux thérapies combinées m’ont vraiment fait un bien fou, je pouvais enfin vivre avec mon deuil pas pour mon deuil ! Et, petit à petit, j'ai compris que c'était peut-être ça le chemin qu'il fallait que je suive pour me sentir vraiment bien. Mon fils s'intéressait énormément aux médecines et thérapies dites naturelles, il m'en parlait très souvent et nous débattions très souvent de ces alternatives à la médecine classique.
Petit à petit c’est devenu de plus en plus clair dans ma tête ! Je me suis donc lancée, j'ai étudié le Healing Touch puis le EFT thérapie des émotions et je suis devenue praticienne dans les deux domaines. J’exerce et j’aide dorénavant les autres. De là-haut, je sais que mon fils approuve car les portes s'ouvrent soudainement comme par miracle et les coïncidences sont trop évidentes pour passer inaperçues : J’ai totalement changé de vie, de prof, je suis passée à thérapeute et j’ai maintenant mon propre cabinet et j’accompagne des clients dans plusieurs pays via Zoom, skype que ce soit dans leur deuil ou pour d’autres problèmes émotionnels et douleurs physiques.
Ceci pour dire que lorsque nous trouvons un but, un projet, une idée pour faire vivre la mémoire de notre enfant celà illumine notre vie et nous pouvons avancer enfin avec notre deuil, la douleur est moins forte, supportable, nous sommes enfin en paix avec ce qui est arrivé.
J'ai toujours des hauts et des bas, notamment aux alentours des fêtes, anniversaires, Noël etc...mais, j'ai un but, mon fils aide d'autres personnes à travers moi, grâce à lui, d'autres personnes vont mieux et, je vais bien grâce à cette pensée, cette émotion.
Aujourd'hui, je me sens bien, différente, je serai toujours une mamange, il y aura toujours des moments difficiles mais j'ai trouvé la paix et même la joie que j’apporte aussi aux autres.
Je me suis dit que je devais le raconter parce que la personne qui m'a parlé "du projet à trouver" a vraiment changé ma façon de vivre mon deuil, je me devais donc de partager ceci pour peut-être aider d'autres paranges. Ça ne veut pas dire que nous devons tous devenir écrivains ou praticiens ou directeurs d'association mais je pense que le simple fait de chercher puis trouver le projet même petit, même minime, mais qui continuerait à faire vivre la mémoire de votre enfant vous aiderait vraiment comme il m'a moi-même aidé.
Et lorsque vous aurez trouvé le vôtre, n'hésitez pas à me le dire, j'en serai vraiment heureuse pour vous !!
Pensées les plus douces à vous !

Hors ligne lumiére

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 16
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Le but, le projet à trouver pour avancer avec son deuil
« Réponse #1 le: 06 août 2020 à 14:32:32 »
Votre message est plein d'espoir, merci.
ça   a du vous prendre   beaucoup de   temps et d’ énergie pour illuminer d’autres  personnes  avec ce message merveilleux qui brille d’espoir. On voit bien l’énergie que votre fils vous envoie de la –haut pour  qu’il puisse vivre à travers vous.
Je suis vraiment contente pour vous !


Hors ligne résilience et silence

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 749
  • One eye dog's man
Re : Le but, le projet à trouver pour avancer avec son deuil
« Réponse #2 le: 07 août 2020 à 17:49:58 »
Merci aussi. Je n'avais pas vu ce message et il est porteur de soutien! A l'avoir lu, je me sens moins seul à défendre cette idée de croissance "post deuil", captée sur une page et traduisant ce que je ressens, vécu si utile à partager avec celles et ceux qui sont bien des années après le trauma sans autre espoir qu'une souffrance quotidienne sans fin. Non qu'elle disparaisse, ni qu'une quelconque euphorie puisse prendre le pas sur une libération illusoire, mais elle peut produire d'autres fruits que la seule douleur. Fruits qui se traduisent en actes et changements, même s'ils n'ont pas cette portée d'enseignements aboutissant à une nouvelle étape de vie professionnelle...Oser sourire et rire de nouveau libère sans offenser...Rien ne nous délie de nos enfants défunts quand le créer/trouver se met en marche et encore merci de ce joli partage.
Bien à vous et tous mes souhaits de réussite.
Pascal.
« Modifié: 07 août 2020 à 17:54:39 par résilience et silence »
C'est dans les situations les plus difficiles et les plus désespérées que les individus trouvent le courage de se battre pour leur conviction. Tecumseh.