Auteur Sujet: Aimer un veuf.  (Lu 393 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne romy

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Aimer un veuf.
« le: 31 Mars 2017 à 16:01:11 »
Bonjour,

J
« Modifié: 17 Avril 2017 à 20:55:08 par romy »

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2661
Re : Aimer un veuf.
« Réponse #1 le: 31 Mars 2017 à 18:06:31 »
juste je te dirai
comment être sûre que c'est parce qu'il est veuf qu'il agit ainsi ?
connais tu de ses amis qui aient connus ses comportement dans sa vie passée pour les questionner
depuis combien de temps était il veuf à votre première rencontre ?
et si tu sais des choses de lui regardes vers la psychogénéalogie = une piste pour "comprendre"
chaleureusement
prends soin de toi et de tes enfants
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Faïk

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 746
  • Terra Incognita
Re : Aimer un veuf.
« Réponse #2 le: 31 Mars 2017 à 21:58:24 »
« Je n'ai aucune pitié quant à son passé ».

Tu as probablement raison, les histoires d'amour s'accommodent mal de la pitié … par contre un peu d'empathie ne nuit en rien …

Je te souhaite tout le bonheur du monde.

Faïk
« Modifié: 07 Avril 2017 à 11:34:31 par Faïk »

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1851
Re : Aimer un veuf.
« Réponse #3 le: 31 Mars 2017 à 22:25:44 »

   Hum, Romy,
   Tu vois, je ne sais pas si "ton problème" peut s' accomoder de "son problème" ...
   Ou le contraire ou "coupons la poire en deux" ...
   Il est rare que personne ne soit mort ici (à part le mort d'un autre).

    MAIS, j'essaie d'être claire, j'y viens, si tu aimes quelqu'un qui aime un mort, tu aimes son mort aussi, c'est un peu encombrant bien sûr ...

    Peut-être, la lecture de certaines problématiques d'endeuillés peut t'aider à te faire piger le schmilibiliblick ... ?
    Je te partage ma réflexion "sérieuse" du jour, en tant que personne endeuillée depuis quatre ans ?
    C'est pas facile-facile ... pour nous autres non plus ...
    ^^^^^^^^^^^^^^^^^
        Chers endeuillés,
    Je réfléchis toujours sur "ce" qui se passe "depuis" ...
    Et puis même quand j'y réfléchis pas, c'est là ... ça m'oppresse ...

    Normalement, respirer, c'est un réflexe, mais c'est comme si je devais tout le temps m'en souvenir, maintenant: "faut que j'inspire, faut que j'expire" ... au sens figuré et souvent aussi au sens propre !
    Oui, la vie est instable dans le deuil d'un essentiel, plus rien ne va de soi, nous n'allons plus de nous-mêmes, mus par une dynamique bien huilée ...
    Il y a tout le temps "des ratés".
 
    Bien sûr, les souvenirs sont vivants, mais on y plonge sous vide, nos poumons atrophiés se détendent dans la danse des profondeurs, et suffoquent à la remontée ... notez l'étrangeté ...
    Et sans ces trésors notre vie est perdue ...
    Perdue et on continue ... de chercher jusqu'au prochain  soupir ...
     
    Il n'y a plus que de l'air à prendre certains jours ...

    "C'est une capsule d'air
      où le monde entier nous fait mal,
      c'est un petit espace vif au fol unisson de la lumière,
      c'est une échelle indéfinissable
      où les nuages et les roses
      oublient la criaillerie chinoise qui bouillonne
      au débarcadère du sang."
      Extrait de "Poète à N.Y.", F.G. Lorca.

      Air, différence, émerveillement ...
      Oui, il reste l'immatériel de tout cela à goûter chaque jour ...
      En toute instabilité ... sensibilité ... sinon nous sommes déjà morts ...
       Bien solidairement, Titine.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Nora

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 560
  • " Ne me secouez pas, je suis pleine de larmes "
Re : Aimer un veuf.
« Réponse #4 le: 01 Avril 2017 à 10:17:25 »
"Ah ouiii........ rigolez... je suis allée voir des voyantes.... plusieurs (non pour vérifier si j'étais dingue ou pas mais surtout j'ai besoin qu'on me donne une direction..) évidement les 4 différentes sans que je dise mot.. m'ont affirmé qu'il était l'homme de ma vie et qu'il allait revenir d'un coup.. ah ah je vais attendre encore longtemps la ?? (petite note d'humour... "


AH AH !!! Ma chère romy, merci pour ce moment de rigolade. Passée la stupeur de la première lecture, j'ai enfin compris ( espéré ? ) que ton message était une blague ( car cela en est une, n'est ce pas, rassure moi ... ), de mauvais goût, certes, mais on a l'humour qu'on peut.

Je te souhaite bonne chance.

Bien à toi

Nora
« Modifié: 01 Avril 2017 à 10:28:16 par Nora »