Auteur Sujet: Trouver un nouveau sens à sa vie  (Lu 11563 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Trouver un nouveau sens à sa vie
« le: 26 Juillet 2016 à 05:06:15 »

J'ai accompagné mon conjoint. jusqu'à la fin de sa vie. Îl est decede avec moi à domicile. En 2008, on lui a diagnostiqué un cancer, dernier stade , s'en est suivie des années de traitement  de toutes sortes, chimiothérapie , radiothérapie , des années durant lesquelles se succédaient l'espoir , le stress, la vie,,la peur,,le découragement, l'attente..de résultat , de rendez-vous, de nouvelles bonnes et mauvaise, de.enfin, vous pouvez vous imaginez que mes journee étaient bien remplies .
Puis le deces en 2014.  Nous n'avons pas eu d'enfant et nous étions un couple très uni. Îl est decede depuis deux ans et îl me manque encore beaucoup.  On dirait qu'une partie de moi-même est partie avec..la partie forte, la gaité incarné, un sourire communicateur une capacité de trouver des solutions ..on dirait que tout cela n'existe plus en moi.
J'essaie de fais des efforts pour retrouver çes partie de moi, je n'y arrive pas. J'apprécie la vie, les gens autour de moi..je suis une personne chanceuse , plein de belles personnes qui m'aime mais moi..tout au fond de moi, c'est comme-çi ..îl y a un gros voile sur mon coeur,,une tristesse immense que rien n'arrive à consoler véritablement . pour la première fois de ma vie, je n'arrive pas à trouver une solution, une direction à prendre, je ne sais plus etre entière . Voilà, cela me fait du bien de l'écrire .
Une grosse vague de tristesse que je traverse ce soir, je me sens seule et voudrais revenir à ma vie d'avant avec mon conjoint mais c'est impossible . Les personnes de mon entourage me disent  qu'il est là..mais où là?





Hors ligne kompong speu

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 1247
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #1 le: 26 Juillet 2016 à 07:39:35 »
Bjr Régine
Je ne sais pas trop quoi te dire que faire après un pareil tsunami, il est clair que a un moment ou un autre nous sommes à la croisée d'un chemin sans savoir quoi faire
Pour ma part bien que plus récemment sur ce chemin du deuil je traine des valises énormes de peine de chagrin et de rage, j'espère un jour en poser une partie sur le coté
Pensées pour toi

Hors ligne Noëlle

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 153
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #2 le: 26 Juillet 2016 à 11:49:57 »
Bonjour Régine,
Je me retrouve dans ce que tu écris. Nous avons vécu un amour inconditionnel et fusionnel mon époux et moi et avons connu pendant ses quatre années de traitement, comme toi, des moments de stress, de désespoir et d'espoir, mais aussi d'intenses moments de bonheur, de voyages, de communion à deux. Jusqu'au bout nous y aurons cru et espérions le miracle. Je te comprends parce que malgré nos enfants qui ont leur vie, rien ne peut remplacer ce manque de l'amour de ma vie.  Rien et tout ramène à ce manque plus qu'envahissant, à cette non-vie, à ce semblant de vie face aux autres, sans lui.  Désolée je ne peux que compatir, parce qu'après sept mois de cette absence,  je n'ai pas trouvé le chemin de l'apaisement.
Bien à toi,

Hors ligne souci

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2031
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #3 le: 26 Juillet 2016 à 12:25:54 »

    Je me retrouve dans tes mots aussi, Régine:

    "J'essaie de fais des efforts pour retrouver çes partie de moi, je n'y arrive pas. J'apprécie la vie, les gens autour de moi..je suis une personne chanceuse , plein de belles personnes qui m'aime mais moi..tout au fond de moi, c'est comme-çi ..îl y a un gros voile sur mon coeur,,une tristesse immense que rien n'arrive à consoler véritablement . pour la première fois de ma vie, je n'arrive pas à trouver une solution, une direction à prendre, je ne sais plus etre entière . Voilà, cela me fait du bien de l'écrire ."

    Trois ans 1/3 d'un deuil traumatisant pour moi, un neveu de 14 ans qui s'est suicidé,
   et j'ai l'impression d'être tantôt pétrifiée, tantôt totalement détachée de moi-même.
   Je me suis perdue en perdant ce petit, j'ai perdu mon lien avec le monde, mon accord avec le temps qui passe, je l'ai perdu ... LUI.
   Et aussi sur le plan intellectuel logique (calculs, organisation), je n'arrive plus à mon niveau, je suis dans le flou.
   Je crois que j'éprouverai cela pour le reste de mes jours ...
   Une fêlure intérieure si profonde qu'elle me dissocie avec la réalité ...
   
   Dans cet état, j'essaie de trouver de la douceur, de la tendresse, chaque jour, mais je n'assure plus grand-chose je vis au jour le jour, dans la plus grande simplicité.
   Je fais des bonds en enfance, c'est ce qui me donne encore de la joie.
   Les préoccupations de la société adulte sont une planète hostile pour moi.

   Tout s'est cassé la gueule.
   Je comprends ta tristesse, Régine.
   M.
J'aime donc je suis !

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #4 le: 27 Juillet 2016 à 06:29:29 »

Merci beaucoup pour vos réponses.
Ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule à vivre ...c'est vrai que ça peut ressembler à une cassure...quelque chose de casser et qu'on ne peut recoller les morceaux facilement.
Toutes vos réponses m'apportent à réfléchir !

Hors ligne Nandou_Guanaco

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 224
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #5 le: 27 Juillet 2016 à 08:31:48 »
Malheureusement cette cassure, cette déstructuration de ton être sont la résultante du deuil du conjoint (ou enfant) commune à tout endeuillé, après le chemin sera plus ou moins long selon le lien, les circonstances, ta personnalité etc. Un deuil c' est pour la vie m' a dit le psychiatre que je consulte régulièrement, alors, faut se faire une raison, se forcer à avancer, trouver des tas d' activités qui nous rendent utiles, ça nous fait remonter notre estime et savoir que les prochains deuils inéluctables (la perte de nos parents âgés par exemple) vont se rajouter, autrement dit, le chagrin s' accentue avec le temps, les peines vont nous faire replonger mais le tout est de savoir que l' on peut aller moins mal donc aller mieux avec le temps. Bon courage Régine, nous tanguons sur le même bateau ivre, il faut regagner la rive, et reprendre notre chemin en main.

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #6 le: 29 Juillet 2016 à 05:08:56 »
Merci!
C'est vrai que des fois j'ai de la misère à m'imaginer  que je vais aller vraiment mieux un jour. C'est étrange des deuils, des réactions comme je vis, des fois je me dis, j'ai un probleme de santé mentale , me sentir si << pas là >> souvent  et souffrir comme cela en dedans que ça me prend toute mon énergie.  C'est juste de penser que des deuils, îl va y en avoir d'autres..mais comme c'est souffrant aussi  de penser que je vais perdre un jour ou l'autre,, une autre de me sœurs ou un frere ..ou une amie, C est une dure réalité à apprivoiser.aussi, ça me fait comprendre que je ne suis pas seule, pourtant je me sens si seule parfois et si gauches dans mes tentatives d'avancer.  Un jour je pense que c'est bien j'avance, le lendemain,
Ça retombe dans ma difficulté à bouger.

Des fois , j'ai peur de l'oublier, des fois ce sont les choses que l'on faisait à deux dans le quotidien qui me manque. On etait plûtôt fusion alors souvent je  fais  dès activité et j'ai de la difficulté à bouger dans l'espace avec assurance..comme si j'occupe une demie-place. Depuis deux jours..je suis impatiente et tanner..j'ai le goût de fuir et je prends l'auto et je roule
C'est compulsif je le sais , j'en suis conscience! Je finis par me calmer...au moins , ça me fait sortir à ce moment-là de ma léthargie .

La santé mentale..c'est fragile dans le sens qu'il faut trouver des moyens de garder une forme d'équilibre !
Enfin, ecrire me calme aussi

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #7 le: 31 Juillet 2016 à 02:10:09 »

J'ai repensé à l'idée ...que je vais perdre d'autres personnes.... me fait souffrir et me ramène au présent aussi, que çes personnes sont encore bien vivantes et moi aussi, aujourd'hui ! Tout n'est pas disparu avec le deces de mon conjoint mais beaucoup de choses ont changé, en dedans, c'est moi qui suis différente, c'est mon quotidien qui est différent, les gestes du quotidiens, en autres

Les personnes de mon entourage, c'est ma perception..ont de,la,difficulté à me suivre ...normal..j'ai changé . L'expérience que j'ai vecu avec mon conjoint m'a changé..Je souffre de sa perte mais aussi de toutes les conséquences indirectes, les bouleversements et les apprentissages, les remises en questions, la réorganisation de ma nouvelle vie, sans lui.

Ce n'est pas très clair et ça reflète bien mon état actuel.
Vous ecrire m'aide et me permet d'exprimer ce mélange intérieur, .

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #8 le: 04 Août 2016 à 05:51:22 »

Aujourd'hui, j'ai été capable de m'assoir sur la galerie et de relâcher.  Je suis allée chercher ma chaise longue..comme on dit chez nous..Ça faisait deux ans que je ne l'avais pas sortie  de la remise. Je me sentais bien, . Îl faisait un temps magnifique et je suis dans un petit chalet sur le bord d'un grand lac, que mon conjoint et moi avions acheté.

Dans l'après-midi, j'ai eu la visite d'un couple d'ami qui m'a fait beaucoup de bien. Apres, je suis allée chercher la chaise et je me suis permis de relaxer. Je regardais le terrain, le lac magnifique , les arbres, je pensais à mon conjoint mais sereinement.
C'est une étrange impression, comme çi, je cessais de lutter contre cette réalité de perte. J'écris ça et les larmes me montent aux yeux.
Comme çi, j'arrêtais de m'etourdir dans le travail, je n'arrêtais pas.. et que je respectais mon besoin de me reposer dans cette réalité ,...que le chalet maintenant ..je suis seule à m'en occuper et à en profiter aussi.

La galerie, je n'avais pas oser encore occuper cette espace.
Enfin, ça me donne le l'espoir que je peux me sentir bien de nouveau!



Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #9 le: 05 Août 2016 à 06:19:15 »
J'observe un changement et je vais essayer de l'expliquer.

Une sensation différente quand je revisite les lieux qui ont marqué notre relation à mon conjoint et moi, la souffrance  que je ressentais s'est atténuer . Avant , le moindre détail provoquait  un gros pincement au cœur. Je ne sais pas trop pourquoi ça arrive là...est-ce le temps qui a fait son œuvre, est-ce le lâcher prise face ã cette cruelle réalité .

Dans les dernières années , j'ai perdu mon travail, ma mere et ma soeur puis mon conjoint.

Apres le deces de mon conjoint, j'ai perdu l'appétit...c'était un réel problème et je me suis mise à peinturer l'extérieur du chalet , du matin au soir, je grattais, sablais, réparait ,,peinturait...comme une réaction compulsive. C'est ma voisine qui m'arrêtait  et qui << m'obligeait >> à aller manger. Et un ami qui m'amenait subtilement des assiettes de fruits . Je ne ressentais ni peine ni colère ...je suis restée comme en choc..j'ai réalisé un exploit de peinture...les voisins , ma famille n'en revenait pas.
 Durant la premiere annee, la nourriture, me faire à manger juste pour moi....c'est comme çi ..je ne savais plus faire cela!

Îl faut dire que durant la maladie de mon conjoint..la nourriture etait un probleme...les effets de traitement de la chimio..ça changeait le goût des aliments...et j'étais souvent découragé et je faisais beaucoup d'effort pour trouver des plats qui lui plaisaient.
Alors, je ne sais pas ce qui s'est passé dans mon inconscient , pour qu'après son deces..c'est moi qui n'avait plus le goût de manger.
J'ai la chance d'avoir ete bien entourée. La famille, les amies m'invitaient.  La plupart du temps, ça m'irritait, me révoltait .
C'était souffrant pour moi parce qu'à chaque fois, je vivais moi , que mon conjoint n'était plus là parce qu'avant on y allait ensemble. Ça me demandait beaucoup,de courage et d'effort et la plupart du temps j'y allais..même si..c'était horriblement dur. Je me disais...îl ne faut pas que je m'isole trop...trop d'isolement , c'est pas bon!

Ce qui était dur aussi..c'est que la famille. Ne voulait comme pas entendre ma peine..des que je commençait à parler de mon conjoint..quelqu'un changeait de sujet...eux voulaient <<me changer les idées>>. Ce qui etIt souffrant aussi.
C'est là que je suis aller consulter en psychologie.
Enfin, j'arrête pour ce soir..juste déposer ce que je viens d'écrire là. merci d'être là aussi!

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #10 le: 07 Août 2016 à 06:25:20 »
Puis, j'ai fermé le chalet et je suis retourné à mon logement en ville.
Îl y avait toute la paperasse administrative à s'occuper. Et c'est moi qui s'en ai occupé ..j'y tenais parce que je me disais que ça allait m'aider à réaliser la perte de mon conjoint. C'est vrai quand tu envoies les cetificats de deces..ça marque.
Mais j'avais de gros problèmes de concentration..et je devais me reprendre plusieurs fois pour compléter un formulaire, juste comprendre correctement les question me demandaient beaucoup d'effort.

Alors, j'en faisais quand j'avais un peu d'énergie ..mais ça m'inquiétait ..mes problèmes de concentrations>> ..j'aurais dû en parler au medecin....

S'ajoutait la bouffe..j'allais au Resto, ou achetais des repas préparée...ça restait u. Problème.

Malgre tout, j'ai poursuivi mes cours de piano même si j'avais parfois pas trop d'énergie. Ma prof comprenaient que j'étais en deuil..et ne mettait pas de pression de performance. Ça me demandait de l'effort mais j'y allais.

Je me disais Îl faut que je garde le piano..ç'est ma partie de moi ..la seule chose qui est restée toujours stable dans ma vie..j'apprends le piano depuis que je suis petite et j'ai toujours poursuivie les cours meme en travaillant dans un autre domaine...ça me faisait du bien...quelque chose de stable dans la vie.

Habituée d'être deux dans l'appartement..et là..etre seule..sentir le vide..et j'avais de la difficulté à bouger dans l'appartement ..comme si  trop d'espace..pas capable de l'habiter.... Je m'asseyais pour regarder la tele toujours dans la même chaise..les autres meubles , je ne m'en occupaient pas. Le vide dans la maison..c'est déstabilisant , souffrant.

Enfin je vais arrêté pour déposer tout cela.

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #11 le: 27 Août 2016 à 05:37:53 »

Mon conjoint est decede en avril 2014 et cet ete là, ce qui m'a aidé c'est de faire l'exercice qui s'appelle
 << l'affliction volontaire >> ..en gros cela consiste à prendre tous les jours une période de temps déterminée pour s'affliger, vivre sa peine sa colère, son ennui,,sa révolte et tous les nombreux  petits deuils connexe qu'on doit faire.

Alors tous les matins,, avec des photos et plein de souvenir, j'écrivais  sur ce que je ressentais et je vivais ma peine pleinement,, je prenais du temps juste consacré à cela,, apres je revenais dans mon quotidien..cet ete là, j'ai peinture l'extérieur du chalet..j'ai fait beaucoup de travail physique..parce que quand mon conjoint est decede je suis comme restée sur l'adrénaline..j'arrêtais pas quand mon conjoint était malade..et j'étais pas capable d'arrêter apres son deces.

L'affliction volontaire, ça m'a aidé.  Je me suis fait un petit cahier avec sa photo dessus et c'est comme çi je faisais le journal de ce que cela me faisait vivre sa perte..tellement pleuré . Îl faut que ça sorte, ça faisait des années que je me retenais.
je n'en étais même pas consciente.

Au debut , je le faisais comme parce que j'avais lu là-dessus , mais je me suis mise à apprécier ces moments qui me faisait du bien . J'ai eu beaucoup de visites, de marques de sympathie mais..pas de gens assez proche de moi pour que je me permette de pleurer en leur compagnie..ça je n'y arrivais pas..c'est juste dans mes périodes d'affliction volontaire que j'y parvenais.

ça m'a aider à passer à travers le choc..de me retrouver seule avec un grand vide à l'extérieur et à l'intérieur de moi.

Ça prend des moyens,,beaucoup d'options , quand un ne marche pas, en essayer un autre. Ça pris du temps avant de trouver un médicament pour dormir adéquat pour moi...pour récupérer, ça prend du sommeil et j'étais épuisée par les années d'accompagnement.  Je ne suis pas consommatrice de médication mais ...îl y a des limites à s'en demander..

La nourriture...ã ete un probleme..et il faut manger...là, je me disais..y aller dans le simple, manger du vert, légumes verts tous les jours et des protéines..des barres protéines s'il le fallait, des compléments alimentaires s'il le fallait...pour aider le corps à absorber le choc. ..un peu de fromage des légumes crus, moins d'ouvrage, repas préparé ..je mangeais des cochonneries genre chips, croustille..enfin..j'ai fini par me réchapper la vie.

J'écris et ça me fait sourire..je mangeais pour me réchapper la vie..c'était vraiment cela., penser court-terme, jour après jour.
Enfin, je vois que j'ai fait un bout de chemin.
Faut pas lâcher la serviette, faut la tenir serrer comme ma mere disait.

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #12 le: 28 Août 2016 à 05:17:20 »

Tout le long de la maladie et des traitements , mon gros trésor et moi....on n'a jamais parlé de la mort  et moi , je n'ai jamais même discuter de cela avec lã psychologue que j'allais voir de temps en temps.
On etait dans la Vie..quand lã chimio n'a plus fonctionner et que les traitements ..pour le monde que lã chimio n'a plus de résultat..ne marchait pas non plus et qu'il est tombé sur les soins palliatifs un moins avant son deces....c'est sûr qu'on savait que cela arriverait , la mort...
On vivait ce qu'il y avait ã vivre..tous les petits deuils successifs..pu capable d'aller au marché..pu capable de cuisiner, pu capable de lire  son journal..ne regarde plus lã tele, l'Internet,...ne répond plus à ses messages..ne se lève plus...mais îl ã garde toutes ses facultés mentales jusqu'au dernier jour..mais on ne parler pas de la mort.
 Lui pleurait..des fois îl me disait..tu ne pleures pas, je répondais ..je pleurerai apres, je vais avoir ben du temps pour cela.
Comme si je voulais profiter de tous les instants , de lui..et c'est ce que j'ai fit et profiter de sa présence et pleurer apres.

Au salon quelqu'un m'a dit << paraît-il que vous avez ete d'un courage exemplaire >>

J'ai plûtôt l'impression que c'était lui le courageux..îl ne se plaignait pas, il,etait facile à vivre , il,ã garde son humour jusqu'à la fin..îl me disait..des fois je venais fatiguée..et j'étais moi, impatiente..îl me disait ..<< tu sais, îl n'y a pas de Manuel d'instruction  qui nous dit quoi faire face à la situation que l'on vit >>.

Et cette phrase m'a aidée apres aussi..îl n'y a pas de Manuel d'instruction dans mon propre chemin de deuil.., on fait ce que l'on peut avec qui on est.

Hors ligne qiguan

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 2840
Re : Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #13 le: 28 Août 2016 à 11:41:33 »

Mon conjoint est decede en avril 2014 et cet ete là, ce qui m'a aidé c'est de faire l'exercice qui s'appelle
 << l'affliction volontaire >> ..en gros cela consiste à prendre tous les jours une période de temps déterminée pour s'affliger, vivre sa peine sa colère, son ennui,,sa révolte et tous les nombreux  petits deuils connexe qu'on doit faire.

Alors tous les matins,, avec des photos et plein de souvenir, j'écrivais  sur ce que je ressentais et je vivais ma peine pleinement,, je prenais du temps juste consacré à cela,, apres je revenais dans mon quotidien..cet ete là, j'ai peinture l'extérieur du chalet..j'ai fait beaucoup de travail physique..parce que quand mon conjoint est decede je suis comme restée sur l'adrénaline..j'arrêtais pas quand mon conjoint était malade..et j'étais pas capable d'arrêter apres son deces.

L'affliction volontaire, ça m'a aidé.  Je me suis fait un petit cahier avec sa photo dessus et c'est comme çi je faisais le journal de ce que cela me faisait vivre sa perte..tellement pleuré . Îl faut que ça sorte, ça faisait des années que je me retenais.
je n'en étais même pas consciente.

Au debut , je le faisais comme parce que j'avais lu là-dessus , mais je me suis mise à apprécier ces moments qui me faisait du bien . J'ai eu beaucoup de visites, de marques de sympathie mais..pas de gens assez proche de moi pour que je me permette de pleurer en leur compagnie..ça je n'y arrivais pas..c'est juste dans mes périodes d'affliction volontaire que j'y parvenais.

ça m'a aider à passer à travers le choc..de me retrouver seule avec un grand vide à l'extérieur et à l'intérieur de moi.

Ça prend des moyens,,beaucoup d'options , quand un ne marche pas, en essayer un autre. Ça pris du temps avant de trouver un médicament pour dormir adéquat pour moi...pour récupérer, ça prend du sommeil et j'étais épuisée par les années d'accompagnement.  Je ne suis pas consommatrice de médication mais ...îl y a des limites à s'en demander..

La nourriture...ã ete un probleme..et il faut manger...là, je me disais..y aller dans le simple, manger du vert, légumes verts tous les jours et des protéines..des barres protéines s'il le fallait, des compléments alimentaires s'il le fallait...pour aider le corps à absorber le choc. ..un peu de fromage des légumes crus, moins d'ouvrage, repas préparé ..je mangeais des cochonneries genre chips, croustille..enfin..j'ai fini par me réchapper la vie.

J'écris et ça me fait sourire..je mangeais pour me réchapper la vie..c'était vraiment cela., penser court-terme, jour après jour.
Enfin, je vois que j'ai fait un bout de chemin.
Faut pas lâcher la serviette, faut la tenir serrer comme ma mere disait.
ajouté à outils http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg75463/#msg75463
"il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé" A. Einstein
"Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque" René Char

Hors ligne Régine

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 131
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Trouver un nouveau sens à sa vie
« Réponse #14 le: 29 Août 2016 à 06:33:49 »
Merci qiguan

Si ça peut aider d'autres personnes comme cela m'a aidée..c'est comme  laisser aller tranquillement, en douceur les nombreuses émotions différentes  que l'on peut vivre., un petit peu à chaque jour pour nous maintenir en lien  et tranquillement modifier la relation qui ne peut plus exister comme on l'a connu..mais elle peut continuer à exister autrement.
 Je sais maintenant  que je n'oublierai pas parce que ce chemin me transforme  et je sais qu'il n'est plus là physiquement
J'en souffre encore , en dedans. Et je vis avec cela. Tout ce que j'ai dû affronter seule, moi qui suis d'un tempérament anxieuse , insécure on dirait que j'ai passé dans un tordeur .....îl faut bien avancer..même avec la souffrance en dedans...l'affliction volontaire permet de s'y attarder, d'en prendre soin..elle est là, faut s'en occuper et entendre ce qu'elle a à nous dire.

Et au debut...méchant choc..j'en ai passée des moments à être comme figée ...
Mon conjoint est décédé avec moi à domicile, le jour du vendredi saint....en fait que durant çes journées si on a besoin, il faut passer par un services de remplacement de personnelle..les autres sont en congés.

les soins palliatifs m'avaient laissé un cartable d'information...j'avais pas regarder..mais il y avait des textes sur quoi faire si le,conjoint décédé à domicile. Dans ma tête, chummy allait décéder à l'hôpital mais non, il est décédé ..comme trop vite..comme disait les infirmières , avec moi la nuit...
Tu fais quoi...ça faisait quelques nuits que je ne dormais beaucoup  ..et là ce sont les question..j'en pouvais pu dès question.
<< ã qu'elle heure voulez vous qu'on aille récupérer son corps>>..j'étais tellement fatiguée que  je réponds << écoutez , îl est bien si vous voulez, on réglera cela  demain matin>>..ce qui naturellement impossible..enfin, ils sont venus deux heures apres et là moi et les deux amies qui m'accompagnAit , on l'a veillée en attendant les ambulanciers..

Tu vis le choc..dans un contexte d'épuisement..ça ne peut pas aller trop vite , après..
Pour nous qui souvent sommes épuisée. Et la charge augmente..Que je choses à faire, à vivre.Moi, je me sentais de fois comme entre l'irréel et le réel, en flottement..

Et on ne peut pas tirer sur le deuil pour que ça avance plus vite...les choses intérieures se tassent quand on est prêt à laisser partir des morceaux.