Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Discussions Générales / Re : Parent divorcé et désenfanté
« Dernier message par Federico le Hier à 12:27:14 »

Bonjour Pascal,

Merci mon Ami... j'ai adoré lire ton texte sur la théorie du 100ème singe qui porte sur l'étude des singes "macaque japonais" !

Je suis d'accord entre autres choses que
"Seul compte le partage" Pascal et tu as bien raison de dire que "nous sommes un peu comme les singes de Koshima : en train d'apprendre de nouveaux usages humains. La mort prématurée de nos êtres chers contraint notre douleur intolérable à chercher des chemins plus supportables. Et peut être bien que là réside un choix qui s'opère de lui-même au fil du temps." Pascal
Je suis tellement content de notre complicité et de pouvoir partager et échanger avec Toi mon Ami Pascal et Catherine !
Je suis sûr que certain(e)s "itos"ou "itas" pourraient se joindre à nous afin d'élargir et d'enrichir encore un peu plus nos réflexions... jusqu'à arriver au 100ème singe... "Cela signifie que lorsqu'un certain nombre de personnes réalise une prise de conscience, celle-ci se communique d'un esprit à un autre. Une nouvelle façon de faire doit donc être intégrée par un nombre critique d'individus afin que celle-ci devienne partie intégrante de la conscience de la communauté. Et ensuite, à un moment donné, si une seule personne de plus réalise cette prise de conscience et adopte un nouveau comportement, son champ d'action s'étend de telle sorte que cette prise de conscience se communique et est adoptée par presque tout le monde." Pascal

As-tu remarqué que de MA grenouille de bénitier ... TU es passé aux grenouilles de Steve Waring ... et que toutes ces histoires de grenouilles ça à rappeler bien des souvenirs à notre magnifique et très chère Catherine ! Formidable !

Bizous-ito dans notre douce et belle ratatouille bio !

Merci encore mon Ami

Federico

PS : Raphaël voulait sauver les bonobos d'Afrique et sortir avec eux pour faire la fête ! je suis ému ! oui, très ému !
22
Salut!
C'est juste ce qu'a posté Federico sur le destin, ça correspond à ce que je ressens. Souligné du rappel de Steve Waring de Catherine, je me dis que nous sommes un peu comme les singes de Koshima : en train d'apprendre de nouveaux usages humains. La mort prématurée de nos êtres chers contraint notre douleur intolérable à chercher des chemins plus supportables. Et peut être bien que là réside un choix qui s'opère de lui-même au fil du temps.
Vers quoi se tourner avec cette question lancinante de la transformation qu'exige notre devenir d'endeuillé(e)s?
2 cybernétiques ( étude des processus  de commande et de communication chez les êtres vivants, dans les machines et les systèmes sociologiques et économiques )  régissent l'approche systémique. La première, sommairement, s'intéresse plus aux processus d'équilibre, de crise, de transformation et d'intéractions/rétroactions. La deuxième est plus orientée vers le processus identitaire qui lie le groupe, son appartenance, vers l'étude  des frontières qui le structurent et le différencient/releint au reste du monde. Un peu comme les paramécies avec cette enveloppe de cils vibratils  en mouvement constant, c'est une bonne comparaison, sachant que par ailleurs la psychanalyse groupale parle de "pacte dénégatif", donc inconscient. Et comme nos amies les grenouilles, c'est dans cette bouillasse qu'on doit crawler, patauger, ramer,pleurer, avancer, avancer, avancer encore et encore, contractures ou pas. >:(

Que je crois ou que je crôa, comme les macaques de Koshima, ce que le deuil nous a mis sur la patate est notre croix. Les postillons c'est exprès, parole de mouton. ;D

Bizous-ito dans notre tambouille originelle.

Pascal.
 
23
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Hier à 06:33:16 »

Comme le dit si bien Olivia de Lamberterie dans son magnifique livre en hommage à son frère :
"Avec toutes mes sympathies".
"Je désirais inventer une manière joyeuse d'être triste. Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants. "


Alors que paradoxalement une grande partie de moi-même est déjà morte...
Je me surprends à continuer de lutter pour "réveiller" et "prendre soin" de mon corps...
Ma pensée est vive, alerte, résiliente, silencieuse... libre !

Respect, douceur et tendresse
Federico
24
un deuil horrible vous fait perdre douceur, gentillesse, empathie, envie de communiquer, joie de vivre, tout, tout, tout, toutes vos qualités qui sont si importantes
Ayant perdu tout cela vous vous retrouvez comme un monstre, comme un horrible égoiste, comme un zombie....

Mes deuils ont été horribles, j'espère que je vais trouver l'apaisement, en tous les cas pour les futures personnes endeuillées je veux que cela soit moins difficile

Mes sincères amitiés à toutes et à tous
25
je rectifie, tout doit être fait pour aider les endeuillés après suicide ou non.............

26
Merci tellement pour vos messages Katrin et Eva Luna. J'étais trop ko pour vous répondre plus vite.....

 C'est un peu difficile en ce moment....

Aujourd'hui un jeune copain de ma fille que je connais depuis trente ans est venu m'aider à débarrasser des cochonneries de mon jardin......

Un jeune super qui m'a replongé dans ma vie avant le suicide

Quel putain de merde ce deuil après suicide

Tout doit etre fait pour que les endeuillés du suicide ne deviennent pas des cinglés....

Et bravo à Yacine car ce forum apporte certainement beaucoup aux nouveaux endeuillés.....

Tout doit être fait pour éviter un second drame après un suicide

Très chaleureusement Eva Luna et Katrin et à toutes et tous les autres endeuillés
27
Tiens, au fait, vu sur scène y a pas mal d'année : Steve Waring, les grenouilles! :D

https://youtu.be/LMHYMEaiPBs

grenouille bien!
Steve Waring, ses grenouilles, la baleine bleue  :D : retour 43 ans en arrière .... souvenirs d'enfance aussi pour mes grands(qui aiment et connaissent encore par coeur les grenouilles ...) et vu en 2013 sur scène avec le plus jeune ....
28
Après le suicide d’un proche / Re : mon amour
« Dernier message par Mircea le Hier à 01:41:14 »
Merci beaucoup Loma !  :-* :-* :-*


Dans certains files, la St Valentin est évoquée comme la fête de l’Amour.
St Valentin comme le St patron de la faune et la flore.
« La fête des amoureux est le fruit d'une longue série de luttes historiques contre l'ordre établi, contre le patriarcat et pour les libertés individuelles. »
C’est comme cela, je crois, que j’ai vécu cette forme de St Valentin ….

Fin de journée du 14  : réunion bilan d’un « débat » organisé dimanche dernier, par notre petit collectif, sur comment on veut vivre sur notre territoire (la communauté de communes qui est sur un parc régional naturel).

Bien plus de monde que prévu, venu avec des envies, des projets, des rêves (créer une communauté de communes expérimentale autonome en énergie, en eau, en nourriture, préserver la forêt, la lande etc ….). En les écoutant cette citation m’est revenue : « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l‘ont fait … »

Et bilan également de ce qui avait foiré. Il y avait, entre autre, la trop grande place prise par certains hommes du collectif au détriment des femmes. Pris dans leur enthousiasme, ils ne s'en étaient pas rendu compte …. (on réfléchit comment faire autrement …).
A cela s’ajoute ce samedi l’appel à manif des femmes gilets jaunes, verts, arc en ciel etc ….

Rien n’est gagné mais il y a l’envie de continuer, de construire ensemble ….
J’ai l’impression que ça fait partie des choses qui me donnent encore l’envie de vivre, de vibrer ….

Pour l’Amour : des appels, des beaux messages …. dont celui de ma fille et la petite qui chantent ensemble (je l’ai réécouté aujourd’hui dans les moments plus compliqués).

Et le message d’une personne que j'apprécie, qui est très directe, vraiment pas dans la délicatesse mais qui m’a beaucoup appris et fait réfléchir sur le milieu carcéral. Avec Mircea, après sa sortie, nous devions témoigner etc ...
Dans ma réponse : mon incapacité actuelle à le faire ...

Une partie de son retour :
« Je peux [...] comprendre que la perte de ton homme soit une épreuve difficile qui te laisse muette.

Il paraît que cela s'appelle le temps du deuil, ce long travail de deuil. Connerie sans doute d'ailleurs. Vivre avec la peine d'avoir perdu quelqu'un n'a rien d'un travail qu'on doit accomplir. On subit c'est tout.

Alors ouais, je suis sans doute un pauvre con, mais je comprends malgré tout que tu n'y arrives pas.


Y a pas de souci. Tu reviendras peut-être un jour parler ici. Ne serait-ce que pour tout les Mircea qui crèvent doucement entre les murs mais qui n'auront jamais personne pour les pleurer.» (cette phrase ici pour ne jamais les oublier …. pour me rappeler aussi ma promesse).


Le « on subit c’est tout » me dérange un peu mais je dois bien reconnaître que je n’arrive pas encore à faire autrement que subir ….
Et le partage ce soir de Federico sur "le Destin" vient me donner une partie de "réponse" « ça nous tombe dessus et nous devons y faire face !
nous nous trouvons devant le fait accompli
et c'est nous qui devons désespérément sauver ce qui peut encore être sauver !

[....]
Si c'est vrai que nous n'avons jamais complètement notre "destin en mains"... nous pouvons cependant l'orienter…"



Juste pour le plaisir ….. :
 https://www.youtube.com/watch?v=p_XiSmd1ahA..... Lady Sir (Gaétan Roussel & Rachida Brakni)..... Je rêve d'ailleurs
29
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une guerre perdue d'avance
« Dernier message par pscar13 le Hier à 00:58:38 »
Ma princesse d’amour

Tu es partie dans cette nuit
Je ne sais où, à ce qu’on dit
Le néant, le ciel, le paradis
Il n’y a que toi qui le sait ma chérie

Tu me manques jour et nuit
Alors je vis avec cet espoir
Attendre comme tous les soirs
Seulement rêver de toi ma chérie

On ne s’est pas toujours compris
Mais il te suffisait d’un sourire
Pour que soient comblés tes désirs
L’amour est notre raison ma chérie

Où que tu sois, c’est loin d’ici
Il me faut attendre ce jour
Faire vivre encore notre amour
Avant de te retrouver ma chérie

https://www.youtube.com/watch?v=RBumgq5yVrA

Tu me manques, mon amoureuse, je t’aime pour toujours.
30
Vivre le deuil de son conjoint / que de silence
« Dernier message par Minou79 le 15 Février 2019 à 22:48:32 »
Aujourd'hui, cela fait 8 mois que j'ai pu voir mon homme physiquement pour la dernière fois, le dernier baiser avant que son cercueil ne se ferme, que plus jamais je ne toucherais son corps, ne sentirais son contact si apaisant. J'ai mal, je suis comme sevrée d'une drogue, sauf que le manque ne me lâche pas. A chaque minute, la douleur de son absence est présente. Que c'est dur de continuer à vivre avec cette douleur, qui ne laisse aucun répit, aucune pose. Chaque jour passé et présent sont remplis de cette absence, du manque de Lui. Les images de tes derniers jours tournent en boucle, malgré nos échanges jusqu'à ton dernier souffle, j'avais encore tant de choses à se dire, j'avais encore tellement de choses à Te dire. Heureusement, chaque jour qui passe me rapproche du jour où nous allons enfin nous retrouver, j'ai hâte....
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10