Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
11
La perte d'un frère ou d'une soeur / Re : Perte d'un cousin très proche
« Dernier message par Pommagerdai le Aujourd'hui à 07:13:23 »
 une consommation excessive d'alcool. Peut-être que si on l'avait soutenu au lieu de le juger, il n'aurait
12
Vivre le deuil de son conjoint / Re : J'ai perdu mon trésor;
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 03:47:52 »
Lire ton histoire par la recherche de tes contributions puis lire les chemins de l'espoir
http://forumdeuil.comemo.org/apres-la-grande-souffrance-la-reconstruction/ma-reconstruction-pas-a-pas/msg89762/#msg89762
Pourra un peu aider ici ...
14
Bonjour Tony,

J'ai eu ce souci de concentration à mon travail. Incapable de réfléchir plus de 15 minutes, incapable de raisonner et d'écrire un texte, la tête souvent en l'air, m'énerver au moindre petit bruit, trouver toutes les excuses pour justifier que je n'y arrive pas.

C'est peut être un peu idiot, mais je me suis forcé, chaque jour. Un boulot, il en faut un. Et  je me suis dit que ce boulot était le même qu'avant, que j'aimais. J'ai voulu tout plaqué à un moment. Marre des collègues, du patron, ils ne peuvent pas comprendre, j'aimerais les voir à ma place ....

Ma "thérapie", je me suis mis à faire des maths le soir, pour réapprendre à me concentrer et à raisonner. Ca va mieux maintenant, je ne suis pas encore au top mais je commence à pouvoir de nouveau analyser correctement.

Je commence à pouvoir de nouveau argumenter devant mes collègues, à tenir un raisonnement logique devant mon patron et pas me faire avoir à la moindre question que je n'ai pas vu arriver.

Ce que je me dis ... encore un peu de temps et j'aurai les armes pour pouvoir changer de boulot si j'en ai marre.

Il faut se préparer au changement
15
un grand merci Phil33 pour ton témoignage détaillé
et un aussi grand à toi Noëlle
c'est très important de témoigner de comment se passe la reconstruction car pas de livre sur ce thème !
affectueusement à tous
16
Cela fait du bien de vous lire.Je ne doute pas que la vie peut reprendre ses droits.Pouvoir et vouloir lâcher prise de ce passé pour avancer ds le futur sans que la vague d emotions n empêche l épanouissement ds la nouvelle aventure.
Le veuvage amene de gros chamboulements ,avec une nouvelle rencontre il y a aussi bcp de remise en questions :émotionnelle,matérielle,d organisation ,de relation qu il faut oser et accepter....mais il faut bcp de courage de spontanéité. .... en tout cas laissons parler le coeur....c est ce que nous avons fait de bien jusqu'à present.
Merci du message d espoir
17
Bonjour Phil,

Je ne témoigne plus depuis longtemps ...je viens lire de temps en temps..
Ce site a été salvateur pour moi. J'ai fait de belles rencontres ici, et c'est le seul endroit où je me suis sentie comprise.
Merci pour ton témoignage, plein d'espoir.... Tu as les mots justes : c'est une autre histoire, une nouvelle page. Et les vagues reviennent néanmoins et malgré tout, et ces moments de bonheur que la vie nous accorde une nouvelle fois n'empêchent pas  la tristesse de nous gagner de temps en temps.
Ce que tu écris correspond à ce que je découvre.... J'ai aussi fait une rencontre, dans le cadre de randonnées dont je suis passionnée .... une rencontre virtuelle notamment sans aucune intention  de séduction ....et aujourd'hui, il s'avère que je revis des instants de grâce que je pensais disparus à tout jamais, malgré la période très difficile que je traverse simultanément en ce moment, liée à ce temps d'accompagnement de mon amour jusqu'à la fin.
Une pensée pour vous tous,
de tout coeur avec vous, avec une note d'espoir ....
Noëlle
18
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Mon amour est parti au mois d'avril
« Dernier message par élia le Hier à 20:02:36 »
merci Ela
tu mets des mots sur ce qui tourbillonne en moi...je ne prends plus le temps d'écrire, de lui écrire... j'aime un homme qui n'est plus de ce monde....je ne fais que pale figure chaque jour au milieu d'un espace et un temps que je ne reconnais ...je me déteste, agis comme une poltronne...je ne comprends même plus ce que je ressens...sauf quand tout me rattrape et que je fonds en larmes pendant des jours...je sais qu'il n'est plus là car les couleurs du monde qu'il m'avait fait découvrir près de lui n'existent plus...
merci du fond du coeur
19
Après le suicide d’un proche / Re : Mon Papa
« Dernier message par souci le Hier à 19:07:04 »

   Bonsoir Charlotte,

   Comme toi mon instinct m'a guidée vers "faire quelque chose" en rapport avec le temps perdu, que j'aurais aimé consacrer à mon neveu parti sans rien me demander ...

   Et on peut très bien faire cela sans se demander "pourquoi" on le fait au juste ... ni à quoi à qui ça va "servir" ...

    N'en fais seulement pas trop ni au détriment de "tes vivants" ...
    Ton deuil est très récent et tu as besoin de repos, d'espace libre, je crois, enfin, ça dépend d'une personne à l'autre bien sûr je ne vais pas te dicter quoi faire ...
    Je crois qu'en essayant de faire "de l'utile", je ne fais que choyer mon deuil, le laisser s'exprimer ... sans plus ... et que "le hasard" fasse le reste ...
    Bonne soirée à toi, M.
20
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par élia le Hier à 17:51:02 »
Bonsoir,
Federico tu es toujours dans mes pensées...
je reviens sur le forum très rarement et pourtant il n'y a qu'ici que nous sommes compris, entendus, reconnus dans ce que nous avons traversé, ce que nous continuons à vivre à souffrir malgré le temps, malgré la vie...
je me dirige vers le petit monastère blanc...je lis ton dernier message avec beaucoup de reconnaissance, les larmes me montent aux yeux, ma gorge si étroite m'empêche de trouver le souffle...
j'aurai dû trouver le temps de partager un moment avec toi, avec vous tous

tu sais que je dois maintenant subvenir aux besoins de nos enfants, mon temps est entièrement dédié à cette tache que je dois assumer seule...cela m'affecte le corps, la tête.... car je vis avec le traumatisme de la mort de mon Amour, avec toutes les souffrances qu'il a dû subir avec toujours cet espoir de continuer de vivre près de nous, malgré tout, malgré qu'il soit alité, sous morphine, sous oxygène avec les pires douleurs lui traversant le corps, un corps devenu si faible, amaigri, cabossé, déformé...et ses yeux plein d'amour, ses yeux qui se sont ouverts sur l'autre monde alors qu'il me regardait...je vis chaque jour avec ses souvenirs dans une masse d'humain qui ne perçoit rien...qui semble appartenir à une autre espèce...quand je pense avoir trouvé une oreille attentive, ce n'est qu'une pensée car à chaque fois les paroles en retour sont dénué de tout...ils ne comprennent pas...

Aujourd'hui 1 an et 8 mois...
Je voudrais retrouver le temps pour lui écrire, pour lui parler...la société ne me l'accorde pas , ne NOUS l'accorde pas
Moi non plus je n'entends rien, ne sens rien...c'est insoutenable
Je voulais t'apporter un peu de réconfort et puis plouf je suis dans une masse opaque ou j'hurle en chuchotant...car je sais qu'il faut se taire pour n'importuner personne, je retiens mes mots, ce que j'ai au fond des tripes...
je dois une nouvelle fois sécher toutes ces larmes pour retourner vers les enfants, vers le monde qui reste inaccessible...j'ai pas en vie


Pages: 1 [2] 3 4 ... 10