Messages récents

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
11
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par biche07 le Aujourd'hui à 16:02:06 »
Bibou, tu vas pas  lâcher je te l' interdit, s'il faut je viens te botter les fesses, même si tu cours beaucoup plus vite que moi ..
Souvient toi tu n'est pas seule, on est toute une bande pour te soutenir, et les moments de partage vont revenir, je viendrais  te faire un coucou a mon prochain passage en Ardèche et si on a le temps tu me montrera le local de LUC.

Je t'embrasse fort. A  bientôt .
12
Vivre Le Deuil / Re : mon amie
« Dernier message par LaPépette le Aujourd'hui à 15:55:03 »
Je suis désolée que tu aies encore à subir une épreuve de ce type.....
Sincères pensées de soutien ma belle
13
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par katrinap le Aujourd'hui à 15:54:37 »
chère bibou

je plussoie à l'idée de Biche
créer un espace, une association autour d'un thème cher à luc pour conserver le local pourrait il être une bonne idée? pour qu'il reste toujours de lui, un accompagnement encore...
quand j'ai perdu mes pères à 5 mois d'intervalle en 2017, j'ai commencé à écrire, le livre sera publié en février
ça m'a un peu aidée, penser qu'ils sont toujours un peu avec moi, ne pas s'effondrer trop
tu as tout mon soutien dans ce moment si douloureux
je t'embrasse
katrin
14
Vivre le deuil de son conjoint / Re : comment vais je arriver à vivre sans lui
« Dernier message par biche07 le Aujourd'hui à 15:46:37 »
Non manou, les progrès ne sont jamais perdus, il nous permette de mieux réagir à la prochaine chute, et ne t'inquiète pas des réflexions et comportements des "autres" il ne savent pas c'est tout, on ne comprend que lorsqu'on est touché en plein cœur. La plupart du temps les "autres "sont démunis et n'ont pas le comportement qu'on attends, je ne crois pas que cela soit de la méchanceté, de l'ignorance plutôt. Nous sommes hypersensibles de toute façon.
Tu va rebondir et reprendre le chemin, n'oublie pas que cette épreuve nous épuise et que dormir est une nécessite absolue, le sommeil n'est pas l'oublie, il nous protège ,nous empêche de devenir fou.
Nous vivons au jour le jour et arriver a faire une seule journée est une victoire, petit a petit certaine seront agréables. Rien ne  comblera le manque et la solitude intérieure mais avance avec.
je t'embrasse fort, prend soins de toi.

15
Vivre le deuil de son conjoint / Re : C est pas juste....
« Dernier message par Mon hommeAlexandre le Aujourd'hui à 15:42:29 »
Je crois bien que l on se prépare ou non à la mort on ne sait vraiment pas dans quel gouffres on va tomber. Une nouvelle palette d émotions que l’on n a jamais visité. Il faut réapprendre tout, et même réapprendre à respirez.mon grand a  7ans aujourd’hui hui , où est tu papa.... qui va devoir faire les legos, c est tellement triste. Vraiment,vraiment,vraiment pas juste. Notre équipe, j ai perdu ma moitié. Comme tu disait tout le temps »Life is a bitch ».
16
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Une guerre perdue d'avance
« Dernier message par qiguan le Aujourd'hui à 14:50:59 »
pscar13
parce que tu as bloqué ma possibilité de t'écrire en Mp
et parce que cela peut servir à d'autres voici le message :

"Bonjour
j'avais mis le lien parce que Phill33 nous avais parlé de son expérience avec
l'EMDR
pour diminuer, l'impact émotionnel et pas effacer le souvenir vois
vois si tu veux  dans
http://forumdeuil.comemo.org/vivre-le-deuil-de-son-conjoint/boite-a-outils/msg55656/#msg55656
l'exercice des ballons
Je l'utilise encore certaines fois.
Et comme je l'ai souvent écrit dans mon fil, comme l'a fait aussi Stana, j'ai grossit mis une sorte de loupe sur les souvenirs heureux, et cherché dans les négatifs douloureux ce qui montrait l'Amour
cela m'a servit ...
comme raconter les amusantes anecdotes à mes petites filles, ou parler avec notre fille de souvenirs heureux
c'est ainsi que j'ai pu avancer et ne pas être engloutie par le seul négatif
tu as peur de ce que te réserve les douleurs à venir du deuil
j'ai eu aussi peur
je l'ai écrit ... sur mon fil au fil des jours
mais ce qui m'a fait tenir c'est de savoir , de lire que d'autres ont pu le traverser ...
et d'en parler avec d'autres sur le forum, dans le groupe de paroles et puis lors des rencontres entre endeuillé(e)s.
Continue tes sorties en vélo cela fait du bien au corps ça aide
amitiés"
17
Vivre le deuil de son conjoint / Re : comment vais je arriver à vivre sans lui
« Dernier message par manou21 le Aujourd'hui à 14:48:21 »
Bonjour à vous

Je me suis pas connectée sur le forum depuis quelques jours, oh je suis venue en tant que visiteur, mais je n'ai trouver aucun courage d'y écrire. Je vous lisais mais à chaque fois mes yeux se remplissaient de larmes.
En faite ces derniers temps à par aller travailler, et dormir, je n'ai pas fait grand chose,
il paraît que dormir, c'est une façon d'occulter la réalité, c'est sûrement vrai, quand on dort on pense à rien.
C'est tellement dure pour moi d'avouer que tout les progrès que j'avais fait ces derniers temps on été balayés en quelque instant, par des comportements, des paroles.
Oh peut être était ce maladroitement, ou inconsciemment  ou tout simplement par méchanceté, je sais pas, mais sa fait tellement mal. 
Oui sa fait mal, que des personnes ne comprennent pas, sa fait mal qu'ils soient aussi insensible. Ils ne se rendent pas compte des efforts que sa nous demande tout les jours pour continuer à vivre sans la personne que l'on a tant aimé, qui a partagé notre vie pendant des années, qu'ils nous manque, que la vie sans lui, ou sans elle c'est compliquée, mais c'est plus fort qu'eux il faut quand même qu'il est ces mots, ses comportements qui te blesses.
Voilà, il va falloir que je recommence, que je reprenne sur moi, que j'essaie d'oublier
tout ce que j'ai entendu, et que je remonte la pente encore une fois. 
Mais à chaque fois, c'est de plus en plus dur.

Je vous embrasse

18
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Je suis anéantie
« Dernier message par mike67 le Aujourd'hui à 14:31:11 »
Bibou,

Je me permets de t'apporter tout mon soutien.
Hier soir justement, je repensais à ta culpabilité de n'avoir pas pu empêcher les faits de se réaliser.
Et je me disais : imagines Bibou, si Luc pouvait s'exprimer, que dirait-il? : merde... je me suis pas soigné... merde je laisse ma femme seule  par ma faute, je m'inquiète pour elle, va t'elle parvenir à s'en sortir?
L'issue est triste, c'est vrai.
Mais se raccrocher au fait que Luc a eu une très belle vie, qu'il n'a pas souffert. Il aimait la vie,  il a eu une vie heureuse, avec deux enfants qui construisent leur vie progressivement.
Essayer de ne rien regretter surtout.
Le passé ne part pas  en fumée. car il a des impacts dans le présent (les enfants, les petits-enfants?).
Lors de mon discours à l'enterrement de Ludo, j'ai dit : Ludovic : tu restes avec moi, tu seras toujours avec moi car tu as participé à la construction de la personne que je suis aujourd'hui. C'est cela l'essentiel. Les gens sont importants pour ce qu'ils transmettent et Luc t'a transmis plein de belles choses.
Il ne s'agit pas de tenir uniquement pour les autres, tes enfants (que dirait mes enfants, mes petits-enfants?) mais aussi et surtout (soyons égoïstes un peu), pour ce que eux t'apportent. car ils sont ta fierté et ta joie... Ton lien avec eux subsiste, même si Luc n'est plus là. Et tu as ta place.
C'est toi la détentrice de cette vie là justement. A toi de voir ce que tu en feras.
Tu continueras le sport, tu continueras à voyager, tu reverras ou développeras de liens avec d'autres personnes, tu continueras à profiter de tes enfants, tu continueras à penser à Luc avec tout l'amour que tu auras toujours pour lui.


19
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Vivre sans toi
« Dernier message par Bmylove le Aujourd'hui à 14:30:13 »
Amputé, c'est ça, c'est exactement ça, biche.
20
Après le suicide d’un proche / Re : mon amour
« Dernier message par Bmylove le Aujourd'hui à 14:25:42 »
Je te serre fort dans mes bras, Catherine.
J'espère que la reprise du travail t'aidera autant qu'elle m'a aidée.
Je l'appréhendais, mais ce fut ma planche de salut, une reconquête de mon identité personnelle à travers mon identité professionnelle.

Tu peux reprendre à temps partiel ?
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10