Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Discussions Générales / Re : suicide du conjoint puis homicide de son amoureux
« Dernier message par souci le Aujourd'hui à 14:40:21 »

   Bonjour Mary,
   J'ai lu ton histoire hier soir  :'(
   Que dire, le destin est bien cruel ...
   Tendrement, Martine.
2
En ce qui concerne ce livre qui fait la corrélation entre prise d'antidépresseurs et baisse du suicide, il faut dire que la baisse du suicide est la plus marquée chez les jeunes, à qui on ne donne pas d'antidépresseurs.

Mais on met les moyens en psychothérapie, dans les contacts entre jeunes, on met les moyens en termes humains et on ne compte pas sur la molécule pour sauver du suicide

Reprenez vous infosuicide . org actualités et présentez les différents points de vue, sinon on continuera à  avoir une médecine à deux vitesses, ceux qui ont le psychiatre et ceux qui peuvent se payer un bon psychothérapeute
3
Ma petite Jeany d'amour, tu en as pris des antidépresseurs pendant 10 ans et tu t'es suicidé

Ma petite Jeany ma canadienne, depuis ton suicide il y a 16 ans, on a essayé toutes sortes de molécules sur moi comme antidépresseur et comme tu peux le voir de là haut, ma biche, je suis en pleine forme, avec attaques de panique et montée de tension

Ma petite Jeany, nous avons perdu la guerre de la lutte pour un monde meilleur, je t'aime, je t'adore.
4
L'autre jour ce site fait la promotion d'un livre qui dit que les antidépresseurs ont fait diminuer le suicide.

Est ce vraiment vrai ? Comment les auteurs peuvent ils vraiment affirmer cette Coorélation entre l'augmentation de prise d'antidépresseurs et la baisse du suicide ?

Ce n'est pas trop mon problème psychique o'est l'anxiété alors quel antidépresseur me permettra de me passe d'anxiolitiques ?

Et pourquoi tant parler des béquilles que sont les médicaments, sans parler du reste ce qui est le plus important dans une guérison et qui vous permettent de balancer vos béquilles au feu.
5
Enfin infosuicide.org actualités nous sort une étude faisant le comparatif de 51 anti dépresseurs.
De quoi informer les psychiatres.
Cela permettra à ceux qui ont en besoin et qui y croit d'être bien soigné.

Moi, j'attends un comparatif de 51 psychothérapies permettant à un anxieux, un agoraphobe depuis 40 ans de s'en sortir, de se sortir de cette addiction.

Infosuicide.org actualités a fait son choix...... Je me demande si c'est le meilleur moyen d'éviter le suicide des gens en souffrance et des sujcidaires qui prennent déjà une tonne de médicaments

Alors allez à l'hôpital PSYCHIATRIQUE dans cet environnement incitant à la prise de médicaments, ce n'est pas  facile

Ma souffrance en tant que drogué du Xanax fait face à une indifférence sans bornes, criminelle comme dirait Boris Cyrulnik
6
Être un parent en deuil / Re : Jérôme mon enfant
« Dernier message par Alexandra p le Aujourd'hui à 08:24:50 »

 Oui, je comprend, pas simple de passer outre...

 J'ai perdu ma maman dans de telles circonstances aussi que je suis, à jamais marquée au fer rouge par celles-ci...
J'ai accompagné ma mère partout, les chimios, les radiothérapies, les médicaments, les piqûres d'X-geva, le létrozole...
je m'occupais d'elle, je la massais, je lui préparais de bons plats équilibrés,..je la cocoonais ma p'tite mamounette.

 Et dans les derniers moments, lorsque je n'étais plus que seule à y croire encore, elle ne faisait que dormir...
Elle mangeais si peu...
Puis l'après, il a fallu que je m'occupe de tout, elle avait décidé d'être incinéré, j'aurai toujours cette image dans ma tête...
Voir le cercueil partir à la flamme, et si vite de plus...
Et choisir ses vêtements....La voir allongée et éteinte....froide...

 Mon coeur n'oubliera inexorablement jamais ces horribles images qui resteront gravées, pour toujours, au plus profond de mon âme..
Je me suis battue auprès d'elle et avec elle...Et maintenant, plus rien...
C'est le grand vide....

 Effectivement, c'est très difficile de ne pas ressasser tout cela...
Et, j'aimerai tellement revenir dans le passé...Et Si j'avais su...

 Mais il faut malgré tout se raccrocher aux bons souvenirs, du temps de leur vivant, quand ils étaient en forme...
...Avant que l'on apprenne ce qui se tramait, que cette garce qui était là, bien cachée , était prête à bondir, et à nous prendre nos ptits amours...
...et à cette chance que l'on a eu de partager tout ces moments vécus avec eux...
C'est ce qu'ils nous restent, les souvenirs...

 Occultons le reste, le plus possible, il ne faut surtout pas s'enfermer dans cette spirale infernale, ou plus l'on s'enfonce et moins l'on en sort...Ou l'on n'y voit que la nuit et hélas, plus le jour...

 Pour continuer de vivre, et pour ceux qui restent à nos côtés également...
Ceux qui sont toujours là et qui nous voient déperrir...

Je t'accompagne dans cette souffrance pour ton petit Jérôme...
7
Être un parent en deuil / Re : Jérôme mon enfant
« Dernier message par Une Maman le Aujourd'hui à 02:11:49 »
Merci mono, alexandra et souci,

Nous sommes meurtries par les décès des êtres les plus chers de notre vie.

Avec le suicide, on ne voit rien venir, c'est le choc, l'incompréhension, la "souffrance morale" de savoir que notre proche
a éprouvé un tel malaise intérieur qu'il ne pouvait plus vivre.

Avec la maladie on est spectateur de la dégradation physique, et surtout la même "souffrance intérieure", la même impuissance.
On doit continuer à vivre avec ce poids qui ne nous quitte pas....

Alexandra, tu me dis de penser aux bons moments, mais est-ce possible d'effacer 4 années de lutte contre le cancer?
Il y a des images insoutenables, une tristesse permanente que l'on fait semblant de ne pas voir, je n'était qu'un témoin impuissant de cette ignominie.

Jamais je n'oublierai, c'est trop dur de voir mourir ainsi son garçon.

Une maman     
8
Vivre Le Deuil / Re : Recherche témoignages: Deuil et don d'organes
« Dernier message par Kiné le Aujourd'hui à 00:10:12 »
Il vient de le faire, mais par contre, même s’il a mis son adresse email puisque c’est obligatoire dans votre questionnaire, il ne souhaite pas que vous lui communiquiez les résultats de votre enquête
9
Cela fait trois ans qu'elle se fait démonter, cela va être un soulagement pour elle et je suis sur que son état de santé va grandement s'améliorer.
10
Ca y est, ma fille m'a dit ce que lui avait dit le généraliste. Qu'il fallait qu'elle se sorte de cette entreprise et qu'elle n'était pas ce qu'ils pensaient d'elle, c'est à dire folle. Cela détruisait son estime de soi (tu parles)
Elle ne m'a pas expliqué ce qu'elle allait faire maintenant p our quitter l'entreprise, j'espère qu'elle va quand même pas démissionné mais faire une rupture conventionnelle avec une petite somme comme indemnité..
Enfin l'essentiel c'est qu'elle se barre de cette société du CAC40 totalement dévastatrice pour ces employés.
Car elle est la cinquième personne à partir complètement anéanti.
Pages: [1] 2 3 ... 10