Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Je voudrais saluer les bénévoles de suicide écoute qui pour certains ont vraiment l'étoffe de très bons psychothérapeutes, des personnes avec qui on a l'impression de pouvoir dénouer les gros problèmes. Ce b'est peut être pas le travail d'un thérapeute d'être ainsi à l'écoute. Ma thérapeute souffre de positivisme aigue, ne voyant pas vraiment les problèmes qui vous font mal et a des solutions toutes faites pas vraiment applicables si auparavant le souffrance n'a pas été exprimée

Après 30 de suivi psychiatrique et psychologique (rare avant le suicide de ma femme et continu depuis son geste fatal) pour moi la psychothérapie reste un mystère,

En tous les cas, si vous vous sentez pas bien du tout, n'hésitez pas à appeler suicide écoute, des gens formidables
2
Les associations luttant pour la prévention du suicide doivent être plus combattives, comme l'ont été les associations des personnes qui avaient le sida ou celles combattant contre la violence routière.

Si une politique peut pousser au désespoir et au suicide une catégorie de gens il faut que ces associations disent non.

La réforme des retraites fait partie de ces politiques néfastes à la bonne santé mentale des plus âgés.

Den même pour la souffrance au travail, de nombreuses personnes doivent se lever pour détecter si une personne se sent dépressif à cause de son boulot et faire le nécessaire auprès des difigeants pour que cettte personne se sente mieux.

Certaines de ces actions sont relatées dans le site infosuicide mais elles ne sont qu'embryonnaires et ne touchent qu'une partie des gens en mal de vivre.

STOP AU SUICIDE
3
Une personne de ce forum lançait un appel aux suicidaires de renoncer à leur geste par amour pour leurs proches.

Moi, je veux langer un appel à tout le  monde, surtout aux dirigeants des administrations, des entreprises, aux dirigeants de la France, de faire attention aux gens en souffrance psychologique

Sinon on n' enrayera pas le suicide, bien au contraire
4
Oui j'en ai marre au point de vouloir me suicider

Meme plus trop envie d'épiloguer

Quel manque d'empathie de la part de l'administration de l'EN, c'est inimaginable
5
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par souci le Aujourd'hui à 14:09:08 »
   TROP CIMER,
   Chuis à fleur de déconfiture pour le moment alors millemerchi !

   Tout est si ... décourageant, parfois ...
   Radio Silence défrise les ondes de l'inconscient ...
   Je reçus le feu sacré pour être artiste ...
 
   Quinze-vingt années de (dure!) galère plus tard, je gagnais convenablement ma vie en plaçant de l'argent dans l'immobilier ... ayant épousé un beau gaillard richissime ... (enfin, par rapport à moi!)
   Il m'arrivait fréquemment, alors, de rêver de mon adoré Maître d'Art, le grand Louis Lecomte ...
   Dans ces rêves, sa voix "réveille-les-morts" comme celle du Commandeur dans "Don Giovanni", résonnait cette terrible parole des Évangiles:

   "Qu'as-tu fait de ton talent" ?
             ...

   Et puis voilà, fini bardaf la belle vie d'embourgeoisée, avec le suicide du ptit !
   Rebonjour la tapée-tarée d'artiste !
   Que vais-je faire de mon pognon, à présent !

   Tout ira bien, oui ... oui ...
   Fait BEAU et il faut en profiter, l'été se termine, je vais vite dehors, gros bisou Fedy et solidarité toujours ! M.
6
Après la grande souffrance, la reconstruction / Re : Comment faire
« Dernier message par tony36 le Aujourd'hui à 13:41:10 »
J'essaye bien de me reconstruire, je fais des projets, j'avance.

Mais il y a toujours la douleur. Je suis comme devenu handicapé sur le plan émotionnel et c'est très dur à gérer. Je ne supporte plus la pression, le stress, les mauvaises nouvelles... A suivre.
7
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 12:37:13 »

Allons, "come on souci"... courage !

Les voix du Seigneur et de radio silence sont impénétrables...

Je t'offre humblement mes mots... pour "guérir" un peu...
J'écris pour moi... et j'écris aussi un peu pour toi...

Je traverse une sale période et TOI... tu es mal aussi ! resaisissons-nous !

Merçouille pour tout Miss Glandouille... Tu es mon AMIE... très chère amie !

Fragile, oui... tout est vulnérable et fragile...

L'imperfection des gens émotifs... leur sensibilité... c'est ce qui les rends extraordinairement beaux...

Solidarité.

Federico
8
Après le suicide d’un proche / Re : ce deuil pour les autres
« Dernier message par souci le Aujourd'hui à 08:53:30 »

     :'(
9
Vivre le deuil de son conjoint / Re : Le saut de l'ange...
« Dernier message par Pandor le Aujourd'hui à 05:11:28 »
Ton histoire m'a touché ( comme toutes ici d'ailleur ), comment faire pour aller de l'avant sans eux, sans but.

Ça fait bientôt 8 mois que je cherche la réponse, ça prendra du temps mais certains ici y sont arrivés alors pourquoi pas nous..

Dans tous les cas je te souhaite beaucoup de courage.

Je n'ai pour ma part pas encore réussi à dormir, car tout comme toi je suis hanté par ces images morbides, tout ça pour dire que tu n'es pas seule.

Affectueusement
10
Discussions Générales / Re : Mon Petit Monastère... mon paradis blanc !
« Dernier message par Federico le Aujourd'hui à 02:50:02 »

Oui, je crois que j'ai vraiment besoin du silence et de la solitude de la NUIT !

Je dois dormir un peu le jour pour pouvoir réfléchir et penser  la nuit !

Je suis plus serein et c'est dans la nuit obscure que je laisse enfin s'exprimer mes tensions quotidiennes !

L' émotionnel, le sentimental... c'est plus mystérieux la nuit... dans la sombritude du chagrin !

Les souvenirs, je les laisse s'éloigner... partir au loin ! je ne veux pas les fuir... je ne veux plus les retenir !

Ce qui peut me sauver : le détachement car je ne peux ni veux oublier... c'est ainsi ...

Les émotions ressurgissent souvent... et dans ma peine, je ressens quand même aussi un peu de réconfort à écrire pour moi... pour les autres !
C'est aussi peut-être "ça" guérir un peu... écrire pour soi avec l'espoir de guérir un peu en offrant ses mots...
Des mots tristes, mélancoliques... humblement, je vous donne mes mots... puissiez vous les accepter, les lire...

Federico
Pages: [1] 2 3 ... 10