Auteur Sujet: Des signes ?  (Lu 15677 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #30 le: 26 Juin 2016 à 00:20:52 »
  Celui-ci ne me donne aucun doute:

  Il y a quelque temps, je pensais très fort à Pierre, je lui demandais intérieurement où il ètait à présent. J'ai ouvert un livre au hasard, et mes yeux sont tombés sur la phrase suivante: "Je ne suis pas parti si loin, mais je peux te guider, je peux  t'aider à trouver le chemin". Textuel. J'en ai eu la chair de poule  :o :)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loma

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 376
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #31 le: 01 Juillet 2016 à 09:25:11 »
Très troublant Stana ...
J'ai voulu faire le même type d'expérience, avec un livre que je n'ai pas lu, j'ouvre au hasard et je pointe avec le doigt, je tombe en fait sur un titre de chapitre "acharnement", je me dis que ça ne fonctionnait pas sur moi et je ré-essaies , et là je tombe sur "Laurenç ..." le reste de la phrase ne me concernait pas, mais mon prénom est Laurence !!
Ouh la la !!
Et du coup je me pose des questions sur le premier mot "acharnement"   ???
Dois je comprendre "accroche toi" ou au contraire "tu t'acharnes trop, lache prise ..." ? je ne sais pas ...
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Bulle 777

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 285
Re : Des signes ?
« Réponse #32 le: 01 Juillet 2016 à 09:52:03 »
ouh là là Stana...que c'est beau ce signe de ton Ange qui vient sur ton Sol  ;)
Maman, tu es partie trop brutalement !
Maman, Requiescat In Pace.

Quand mon père était vivant, je ne le comprenais pas. Maintenant qu'il est mort, je comprend tout. A Romanès

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #33 le: 02 Juillet 2016 à 23:51:37 »
Merci à vous deux  :-* :-*

Et merci pour ton témoignage loma, il est très troublant. Peut-être que de prochains signes t'éclaireront sur la signification de celui-ci.

*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loma

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 376
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #34 le: 06 Juillet 2016 à 18:30:02 »
Merci Stana, j'ai voulu recommencer l'expérience, avec un livre sur la vie de Mozart, 1200 pages ... , premier essai ... "le nozze de Mozart ..." et je ne me souviens plus de la suite ... comme je regrette .... car je n'ai compris qu' après qu'il s'agissait des "noces de Figaro" ... et j'ai réalisé cet essai pour nos 30 ans de mariage !!!
deuxième essai , toujurs sur le même livre :
C’est la première fois dans l’œuvre , du moins dans une telle lumière et, si l’l on peut dire, avec une volonté tellement soulignée, que s’affirme la discrétion mozartienne dans la plainte, il faudrait presque parler ici d’acharnement dans la pudeur, et nous y voyons, bien plus encore  que dans cette finesse dans l’indication psychologique des nuances, déjà notée à plusieurs reprises, une certaine fierté meurtrie. Cette courageuse tentative de sourire quand même, cette façon de suggérer le tragique sans l’appuyer, avant d’en faire hommage à Mozart …

on y retrouve le mot Acharnement  !!!
« Modifié: 06 Juillet 2016 à 19:23:14 par loma »
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne loma

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 376
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #35 le: 06 Juillet 2016 à 18:31:31 »
 "Cette courageuse tentative de sourire quand même"[/i     ] je m'y reconnais totalement ...
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #36 le: 07 Juillet 2016 à 08:38:52 »
  C'est très èmouvant loma  :)
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loulou15

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 644
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #37 le: 12 Juillet 2016 à 19:20:02 »
Il y a une question que je dois poser ... outre ma tourterelle que je vois très souvent ... j'entends aussi beaucoup les corbeaux ... alors je ne sais pas si c'est moi qui "coince" sur leur son depuis que mon loulou est parti ... mais alors je les entends beaucoup !!!! je n'avais jamais remarqué leur cris auparavant ....

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #38 le: 14 Juillet 2016 à 00:19:31 »
  Je ne peux bien sûr pas jurer que ce que tu décris était bien, dans ton cas, un signe, mais je sais que d'un point de vue symbolique, les corbeaux ont, traditionnelement, un rapport étroit avec la mort. IL s'agit peut-être bien d'une synchronicité, ou même d'un signe, je pense que c'est possible.
  Moi-même ai trouvé une plume de corbeau non loin de tombe de Pierre. Je l'ai ramassée à tout hasard  :)

  Ce soir j'ai eu, pour le moins, une synchronicité qui m'a beaucoup troublée et touchée.
  Pour passer le temps je faisais des tests psychologiques, et-sans le prendre au sérieux, ce sont plutôt des tests de divertissement-j'en ai fais un qui devait trouver le prénom de l'homme de ma vie. Je m'attendais à trouver n'importe quel prénom, mais la réponse est apparue sur l'écran: "Pierre"  :o c'est impossible qu'un test fantaisiste puisse réélement déterminé un prénom, et pas un choix de prénoms, c'ètait bien un seul: Pierre. Je pense que c'est un petit signe de sa part, ça m'a vraiment bouleversée  :'( :)

  Demain je posterai dans tous vos topics, ce soir-ou cette nuit lol-je suis trop fatiguée, mais je ne vous oublie à aucun moment, toutes mes pensées vous accompagnent  :-*j'ai d'ailleurs pas mal à dire dans mon propre topic.
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne loulou15

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 644
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #39 le: 14 Juillet 2016 à 13:43:04 »
je ne sais pas trop ce que c'est la  synchronicité ...

Hors ligne loma

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 376
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #40 le: 14 Juillet 2016 à 14:00:53 »
Sans vouloir m"avancer, c'est un terme utilisé par Stana que je pourrais traduire par "curieuse coïncidence" ...
En ce qui me concerne, j'ai eu quantité d'insectes volants l"an dernier dans ma maison, des tas de plumes trouvées sur mon chemin, de toutes sortes d'oiseaux ... je le ai gardées. ...
"si un jour je meurs et qu'on m'ouvre le coeur, on pourra lire en lettres d'or ... je t'aime encore"  William Shakespeare

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #41 le: 14 Juillet 2016 à 23:40:52 »
Ce sont de jolis signes loma^^

  En fait ce que j'appelle synchronicité, c'est l'équivalant du battement d'aile du papillon qui dèclanche un tremblement de terre à l'autre bout du monde  :) j'en parle dans plusieurs topics^^comme quand, par exemple, un ami perdu de vue depuis un an m'a recontactée alors que mon compagnon ètait encore dans le coma et que j'allais avoir besoin de lui plus que jamais. Ou quand mon compagnon, deux mois avant sa mort, m'avait dit qu'il ètait obsèdé par ces trois chiffres: 2, 11 et 12, dans l'ordre; et qu'il est décédé le 2 mai, que son corps devait être enterré le 11 avant que ce soit reporté au 12, ce genre de chose...l'équivalant des signes que nos êtres chers nous envoient, mais sont des manifestations psychiques d'un autre ordre, pouvant survenir à tout autre moment-quand on y croit. Pour ça aussi, certains scientifiques pensent qu'il y a un rapport avec la physique quantique, les ondes des différentes dimensions qui s'entrechoquent jusqu'à devenir synchrones, mais je ne suis pas qualifiée pour en dire plus^^
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)

Hors ligne Ela

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 256
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #42 le: 01 Août 2016 à 18:08:48 »
Bonjour à vous... Je me suis connectée il y a quelques minutes, avec l'envie d'explorer un peu vos témoignages, de répondre aux personnes qui ont pris le temps de lire mon histoire... En lisant les paroles de Stana et Loma, j'ai eu à mon tour envie de vous faire part des signes que j'ai eu l'immense joie de recevoir. Une façon pour moi également de vous communiquer de la gratitude, et à ceux qui se sentent au plus mal, peut-être, un peu d'espoir. Mon amour m'a quitté le 14 avril dernier. Son coeur s'est soudainement arrêté à l'âge de 33 ans. Nous nous étions rencontrés fin mars 2014: cela faisait 2 ans que nous étions ensemble. Je dois dire qu'avant même son départ, j'ai toujours eu la sensation que notre rencontre n'était pas due au hasard. Je ne suis pas ultra-cartésienne, certes, mais très cérébrale et si j'ai toujours accepté intellectuellement la possibilité que certaines choses m'échappent, jamais avant de le rencontrer je n'avais autant fait l'expérience, dans ma chair, d'une telle sensation d'être guidée, d'avancer sur un chemin qui a un sens (même si celui ci me dépasse). Je me souviens distinctement de la première fois où nous nous sommes parlés. J'étais de passage à Toulon pour passer mes examens de fin d'étude, au retour d'un stage, et à défaut d'avoir trouvé autre chose, avais posé pour quelques semaines mes valises dans un studio affreux: sans fenêtre, infesté de cafards... J'avais cependant décidé de ne pas me laisser abattre et me souviens d'être sortie réviser à l'extérieur, d'humeur joyeuse, avec cette envie particulièrement forte et consciente ce jour-là de rester ouverte et disponible à ce que la vie avait à m'apporter. Je me suis donc assise sur les marches de l'opéra avec mon bouquin (un livre de Vygotsky, je me souviens...). Mon amour était assis quelques marches plus haut. Il était au téléphone, et au début, sans le vouloir, j'entendais des bribes de sa conversation. Il était en train d'organiser une sorte d'événement associatif. Un repas partagé ou je ne sais quoi... J'ai appris plus tard qu'il organisait des "gratiferia" (foires du don). Ses paroles, ce qui émanait de lui... tout cela ayant éveillé ma curiosité, je prêtais l'oreille un peu plus fortement, tout en faisant bien entendu mine d'être plongé dans mon fascinant ouvrage sur le socio-constructivisme... A la fin de sa conversation, alors qu'il était assis derrière moi, que j'avais tout fait pour dissimuler mon intérêt à son égard, il a descendu les quelques marches qui nous séparaient, s'est planté en face de moi et ma lancé en souriant: "Oui mademoiselle?". Comme s'il s'était senti appelé, alors que je suis bien certaine de ne pas avoir prononcé le moindre mot et d'avoir soigneusement évité de le regarder avec insistance. Je ne me l'explique toujours pas. Et lui non plus, n'était pas vraiment en mesure de pointer du doigt ce qui nous avait poussé à nous rencontrer  ce jour là, de cette façon là. Je vous raconte cela, car je pense sincèrement, au regard de ce que j'ai vécu ces deux dernières années, que la vie nous envoie toujours des signes pour avancer, même si nous les suivons sans toujours les avoir identifiés comme tels. J'en vois bien d'autres qui ont jalonné notre histoire, dont peut-être je prendrais le temps de parler ici un jour (car ça me fait vraiment du bien de poser tout ça par écrit, et de le partager, de ne pas le garder que pour moi), mais dans l'immédiat, ce sont bien des signes que j'ai reçu après son départ dont j'aimerais vous parler. Tout d'abord, la deuxième ou la troisième nuit après son décès, j'ai rêvé de lui. Un rêve qui m'a fait une très forte impression. J'étais assise en face de lui, son visage tout près du mien. Il semblait relativement serein (je veux dire par là que son visage était paisible, pas en souffrance ou tourmenté) et des larmes coulaient sur ses joues. Il me semble que nous nous sommes regardés pendant un moment en silence, puis il a simplement dit "je suis désolé". J'ai embrassé son visage en lui disant qu'il n'avait pas à l'être. Que je l'aimais. Puis je me suis réveillée. Puis, toujours au courant de cette première semaine: ma soeur était venue me soutenir dans cette épreuve. Elle m'a été d'un soutien inestimable pour affronter cette première étape, où à la douleur insoutenable et à la sidération viennent s'ajouter le raz de marée des épreuves liées à l'organisation de la cérémonie, aux démarches administratives, aux coups de fil qu'il faut passer pour avertir l'entourage... Ma soeur donc, était assise à côté de moi, à table,  dans notre appartement à mon chéri et moi. A ce moment là, j'étais totalement prostrée. Harassée par la douleur. Les yeux fermés, le dos voûté. Elle venait tout juste de m'apporter une tasse de thé qu'elle avait posé devant moi. Je priais intérieurement pour que quelque chose vienne me sortir de cet état de stagnation, de cette impasse. Un petit signe, n'importe quoi. Lorsque j'ai entrouvert les yeux, j'ai vu le dépôt du thé former, distinctement, un coeur parfait au fond de ma tasse. J'ai éclaté en sanglots et ai senti une sorte de soulagement m'envahir. Immédiatement. J'ai demandé à ma soeur de regarder au fond de la tasse pour vérifier que je n'étais pas folle. Elle a bien vu le coeur elle aussi. Puis, dans la voiture, le 19 avril au retour de la cérémonie: ma soeur reçoit un message sur son portable: une amie qui lui annonce la naissance de sa petite fille, baptisée Anaëlle (mon chéri s'appelait Hanaël). Ensuite, le signe qui m'a le plus marqué... Je n'arrive plus à me souvenir du jour exact où il s'est produit.  Environ 1 mois après je pense... J'ai très vite du assumer (heureusement, avec l'aide de son papa) de vider notre chez-nous et de faire le tri de ses affaires, car le bail étant à son nom, j'ai du quitter l'appartement (de toute façon, je n'aurais pas supporté d'y rester seule trop longtemps). Mobiliser toute cette énergie physique alors que je me sentais au fond du trou a été des plus éprouvant. Ce jour là en particulier, je n'en pouvais plus. Mais son papa étant venu pour m'aider et n'ayant de toutes manières, pas vraiment le choix, je me forçais à avancer dans les cartons. De temps à autre, lorsque son papa descendait à la voiture, je m'asseyais sur le canapé face à la fenêtre et demandait intérieurement à trouver le courage de continuer. Je me souviens que j'étais particulièrement angoissée ce jour là concernant la fille de mon chéri. J'avais peur de ne pas être à la hauteur vis-à-vis d'elle, de ne pas trouver ma place auprès d'elle, de ne pas réussir à la soutenir, d'être une mauvaise "belle-maman" et de ce fait, de ne pas faire honneur à mon chéri... Et la sensation d'être comme abandonnée face à toutes ces questions. Assise sur ce canapé, je regardais par la fenêtre... Au bout d'un moment, une mouette est venue se poser sur le toit, juste en face. Elle est resté là, à me regarder. Je me souviens de m'être dit: "allez, tu espères un signe, tu vois une mouette, et tout de suite tu cherches à te convaincre de je ne sais quoi...". Mais la mouette est restée, 10 mn, 15 mn, à me fixer. Je pensais "bah, je dois me faire un film, mais ça m'apaise de la regarder" donc je suis restée à la fixer moi aussi. Petit à petit, je me suis sentie plus détendue. J'ai fermé les yeux et ai commencé à parler intérieurement avec mon chéri. A lui dire que j'allais essayé de faire de mon mieux, quoi qu'il arrive. Que je savais qu'il ne m'avait pas abandonné volontairement. Que je me sentais juste désemparée... Puis j'ai fini par lui dire que ça allait mieux, qu'il pouvait partir, que je ne voulais pas le retenir. Et lorsque j'ai rouvert les yeux, la mouette s'est envolée... Ensuite, j'ai continué à faire les cartons. Mais à plusieurs reprises, je me suis ressentie fatiguée, physiquement, psychologiquement... et suis retournée m'asseoir sur le canapé. A chaque fois, la mouette est revenue se poser sur le toit!                      A la fin de l'après midi, mon beau papa a fini par s'en aller, et je suis restée seule dans l'appartement. Je me suis rassise sur le canapé et la mouette est revenue. Alors, j'ai vraiment craqué. J'ai commencé à parler à haute voix de mes angoisses concernant sa fille, de ma peur tenace de ne pas être à la hauteur, de ne pas être assez forte, assez bien... De cette satané culpabilité, souvent injustifiée je le sais bien, qui me traîne aux basques quoi que je fasse et qui vient polluer tous les recoins de ma vie... J'ai beaucoup pleuré, et au bout d'un moment, j'ai commencé à me sentir apaisée à nouveau... Là encore, j'ai fermé les yeux, et exprimé le désir que ma peine ne soit pas une gène pour mon chéri dans ce qu'il a à vivre désormais, ne le retienne pas... Et lorsque j'ai rouvert les yeux, la mouette s'est à nouveau envolé et mon téléphone s'est mis à sonner... C'était la fille de mon chéri qui m'appelait pour prendre de mes nouvelles!!!

Hors ligne linou

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #43 le: 01 Août 2016 à 22:22:14 »
Ela
c'est bouleversant ce que tu racontes....c'est juste waouh. De merveilleux signes....une petite éclaircie dans ce ciel si sombre.
j'espère que tu en auras encore......

Hors ligne Stana

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 907
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : Des signes ?
« Réponse #44 le: 03 Août 2016 à 19:47:20 »
  Ela: en effet ton histoire et les signes envoyés par ton amour sont magnifiques  :'( :)j'espère que tu en recevras beaucoup d'autres, et que sa présence t'aidera à tenir le coup et à aller mieux un jour ou l'autre, même si ce n'est pas encore possible...

  Il y a environ deux semaines, j'avais eu des pensées que, je le savais, Pierre n'aurait pas approuvées. J'avais peur de l'avoir peiné, et je lui ai demandé, avec ferveur, de m'envoyer un signe que je pourrais reconnaître, ce jour même. Après je pensais à autre chose, et à un moment donné je me suis assise dans l'espace vert en bas de chez moi, et mes yeux sont tombés sur une carte au pied du banc (je rappelle que j'avais déjà trouvé un 10 de cœurs, pareil: mes yeux avaient été irrésistiblement attirés); c'ètait un valet de cœur  :Dmon cœur s'est gonflé d'amour et de reconnaissance, et j'ai précieusement conservée cette carte-là aussi^^je l'ai nettement sentie et reconnue comme un signe, comme je l'avais demandé  :)

  Il y a trois jours, j'ai trouvé, toujours sur un banc, un paquet de mouchoirs en papier même pas entamé, orné de cœurs roses de toutes les tailles et du mot *love*. Je les garde également, bien sûr, comme un trésor précieux.
  Ce jour-là je rentrais chez moi, et voilà que mes yeux sont tombés sur un bout de fil de fer rose (du même rose que les cœurs du paquet de mouchoir))tortillé en forme de cœur  :o je l'ai ramassé et suis rentrée avec ces deux petits signes, le cœur beaucoup plus léger, en remerciant Pierre de tout mon cœur à moi  :) :-*
  J'ai tout rangé dans un tiroir que je garde à cet effet.

  Il y a environ une semaine j'ètais dans un jardin public avec des connaissances à moi, qui passaient diverses musiques. Je suis restée avec eux une heure, et juste au moment où j'allais partir, une chanson qui èvoque le deuil-l'une de celle qui me parle le plus depuis le début du moins d'ailleurs-s'est enclanchée. Elle m'a emplie de beaucoup de douceur, et j'ai dis à l'une de ces connaissances qui est plutôt un copain et ne manque pas d'empathie ce que je ressentais. J'ai ajouté qu'à présent, penser en permanence à Pierre m'apporte plus de joie que de douleur. Il a très bien compris et j'ai vu qu'il ètait vraiment content pour moi. Cette chanson m'a accompagnée alors que je m'éloignais  :) ce n'est pas la première fois qu'une synchronicité-pour le moins-se présente sous forme de chanson.

 
*Où que tu sois, ne m'oublie pas. Ici, ta voix résonnera encore et toujours. C'est un nouveau monde qui s'ouvre à toi; mais c'est un monde où je ne suis pas...* (Dark Sanctuary)