Auteur Sujet: Les mots pour conserver les souvenirs  (Lu 642 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Hélènou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Démamembrée 2020
Les mots pour conserver les souvenirs
« le: 01 juin 2022 à 21:49:08 »
Bonsoir à tous,

j'écris sur ce forum pour la première fois. Mais j'y puise du réconfrot depuis bientôt 2 ans.
J'aurais dû me présenter dans l'espace dédié aux parents en deuil de leur propre enfant.
Ce sera pour plus tard, certainement.

Ce soir, j'ai plus envie de partager autour des souvenirs.
Parce qu'ils sont ce qui restent d'Elle, ma fille, partie à 20 ans, en 3 jours, d'une leucémie.

Ces souvenirs, je les chéris, les dorlotte, les partage.
 Et pour cela, j'écris.
J'écris partout: sur sa tombe, sur un blog, sur mon ordinateur.
Les mots m 'apaisent.
Un peu seulement.
Un temps seulement.

Les bons souvenirs sont si nombreux que je ne saurai  par lequel commencer.
J'ai donc décidé de tous les écrire.
A commencer par tous les SMS que nous  nous échangions.
Je les ai imprimés, rangés dans un classeur et je les relis parfois, pour la sentir plus près de moi.
A d'autres moments, je photographie certaines de ses affaires, et je raconte, j'écris, les souvenirs qui se rattachent à cet objet.

20 ans , c'est trop court.
Mais 20 ans de souvenirs à tenter de conserver à grand coup de mots, c'est long et j'ai bien peur de ne pas y parvenir. Mais ça m'arrange, de ne pas avoir à écrire le mot FIN.

Et je termine ce petit partage en me disant que j'en ai de la chance, de ne pas réussir à choisir un beau souvenir à raconter, tellement ils sont nombreux.

Je tente malgré tout l'exercice d'en choisir un seul:

                                                                                   
                                                           la douceur hallucinante de sa peau  :o



Merci pour ce forum.

Corinne
Mère amputée de sa fille cadette, disparue subitement en 2020, fauchée en 5 jours par une leucémie.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3097
Re : Les mots pour conserver les souvenirs
« Réponse #1 le: 02 juin 2022 à 13:07:51 »
Comme je t'envie ces souvenirs d'Elle si vifs et présents...si apaisants.
Ma mémoire à moi est cadenassée et les souvenirs quasi inaccessibles...

Comme toi, j'écris... et ça donne une forme au chagrin et au manque, au vide et à l'absence...
Enfin j'écrivais, là, je suis un peu en panne...

Mais "la douceur hallucinante de sa peau "m'est revenue ,au creux d'un court rêve...

Je trouve très belle ton idée de photographier les objets qui parlent d'Elle et contiennent tant de souvenirs...et légender les photos pour garder une trace tangible...

Hors ligne Hélènou

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 6
  • Démamembrée 2020
Re : Les mots pour conserver les souvenirs
« Réponse #2 le: 04 juin 2022 à 19:13:53 »
Bonsoir Eva Luna,

je te remercie très sincérement d'avoir répondu à mon message.

Je suis assez fière de moi, si "la douceur hallucinante de sa peau" a pu réveiller tes souvenirs le temps d'un rêve, toujours trop court.
Mais je suis effrayée d'apprendre que tes souvenirs sont cadenassés.
Est-ce donc ainsi que le deuil évolue?
Car je te lis depuis longtemps.
J'ai même imaginé que ton Emmanuelle accueillerait mon Hélène, dans cet espace où elles nous sont inaccessibles.
Oui.
Car , à défaut d'une réalité plus qu'insoutenable, je tente de l'imaginer dans un monde totalement fictif.
Veux-tu dire que le temps finira par saboter mes efforts?
Que les souvenirs s'estompent?
Que seule la douleur reste?

Je tente pourtant de la repousser, cette douleur, afin qu'elle ne noircisse pas le tableau.
Je veux que ces 20 ans de bonheur gagnent la partie contre la douleur que nous impose la Faucheuse.

Et puisque j'en étais à partager la douceur de sa peau, je peux encore me souvenir, du poids de sa main dans la mienne.
Par bonheur, j'ai pu trouver au cours d'une balade un galet, qui, serré au creux de ma paume me rappelle (un tout petit petit petit peu)  sa main.
Pas doux.
Pas chaud.
Mais, les proportions sont là.
Alors, avec un peu de concentration, j'emporte le galet et je me souviens:

"Elle avait  5 ans.
Nous revenions à pied de déposer son frère et sa soeur à l'école.
Nous venions d'entrer dans une sente, au calme, sans voiture.
J'étais dans mes pensées. Ma grand-mère était décédée quelques semaines plus tôt.

Soudain, j'ai senti sa petite main se nicher au creux de ma paume.
La gauche.
Et sa voix:
                            "Tu penses à mamie?"

Elle avait ce don, d'absorber la douleur.
Elle, l'enfant, consolant la mère d'une simple pression de sa main potelée glissée soyeusement dans la mienne.
[/b]
[/i]"


Voilà, un souvenir à rafraichir.

Encore merci, Eva Luna. Tu donnes tant, sur ce forum.

Douces pensées pour toi et ton Emmanuelle.

Corinne
Mère amputée de sa fille cadette, disparue subitement en 2020, fauchée en 5 jours par une leucémie.

Hors ligne Eva Luna

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 3097
Re : Les mots pour conserver les souvenirs
« Réponse #3 le: 05 juillet 2022 à 03:58:05 »
Bonsoir Corinne,
je ne lis ton message que cette nuit,il a dû  rester bien au chaud attendant ma venue.
Mes souvenirs cadenassés sont comme une réponse personnelle non volontaire de survie  au traumatisme initial...j'ai pas choisi, c'est comme ça, je ne lutte plus... je sais que derrière l’écran, ils sont là...et peut être un jour redevenir accessibles...

Ton deuil évoluera autrement, aucune inquiétude ni effroi...tu sauras  toi entretenir le souvenir vivant de ta fille...
Le temps est aussi un allier, les souvenirs s'estompent, parfois, mais ce n'est pas douleur qui reste...c'est l'amour, partagé, donné, reçu, à donner encore malgré les années...éternel ... quelque part...

Jolie image...j'ai bien imaginé moi, que ma sœur Hélène accueillait ma fille Emmanuelle dans cet espace que j'espérais ,ce lieu imaginaire que je peuple de mes mortes aimées...même si je n'y crois pas, ça fait du bien de fantasmer un petit coup...

Le galet au creux de ta paume me parle bien...pas doux pas chaude mais réchauffé par ta main qui façonne le souvenir charnel...c'est beau.Imparfait, limité...mais beau.Et il porte la sensation pas que le souvenir...de "sa main potelée glissée soyeusement dans la tienne".

Pour que l'insoutenable soit soutenable, mon esprit s'est fermé...
 il s'ouvre lentement et c'est bien mais j'accepte que je ne reviendrai jamais comme avant, que quelque chose s'est fracassé et s'est ressoudé bancal...je suis déjà pas mal contente de la meilleure version de moi même que je suis devenue après la tragédie... je pourrai difficilement faire mieux... mais je garde l'espoir de réapprivoiser la légereté ,d'un peu plus d'élan vital et qui sait... des souvenirs précis qui ne me mettraient pas à terre.

Embrelacement nocturne...
Anne