Auteur Sujet: lectures  (Lu 52298 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ghislide

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Tu es juste de l'autre coté du chemin...
Re : lectures
« Réponse #30 le: 26 Mars 2012 à 16:18:59 »
Alsy,
Je ne connais pas le livre que tu cites, je n'aurais donc pas d'avis dessus, mais depuis plusieurs années j'ai beaucoup lu d'ouvrages se rapportant à l'après-vie.
Cela à la suite d'une expérience que j'ai vécu il y a 17 ans et que je raconte sur le forum dans le fil "Rien n'est jamais vraiment fini" à cette page :
http://forum.traverserledeuil.com/index.php/board,5.60.html

Cette expérience n'a de valeur que pour moi, mais elle m'a ouvert un espace merveilleux, me donnant la certitude qu'il y a bien une autre forme de vie après celle-ci.
J'ai ressenti l'envie, à un moment, de partager cela.

Je t'embrasse
Ghislaine
« Modifié: 27 Février 2014 à 15:49:02 par Webmaster »

Hors ligne cello59

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 161
Re : lectures
« Réponse #31 le: 26 Mars 2012 à 16:56:09 »
Bonsoir Alsy,

J'ai trouvé beaucoup d'apaisement en commençant la lecture du livre de Philippe Ragueneau "L'autre côté de la vie" : j'ai aimé sa façon amoureuse de raconter l'histoire de la maladie de son épouse, Catherine Anglade. Très souvent, je retrouvais ce que j'ai vécu aux côtés de ma Chérie : c'était à la fois douloureux et apaisant.
Mais j'en ai interrompu la lecture (mon signet est à la page 194), car je ne me retrouvais guère dans les différents "signes" que l'auteur relate…. très certainement, ne suis-je pas encore suffisamment avancé pour recevoir ces messages.
J'ai préféré engager la lectures d'autres livres, qui m'apportent plus dans le contexte actuel, et je reprendrai très certainement, plus tard, la lecture du livre de P. Ragueneau.

Très cordialement,
L'amour ne disparaît jamais.
La mort n'est rien! Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté. Je suis moi, tu es toi; ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours. ...
Je t'attends... Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin. Tu vois, tout est bien!

Hors ligne alsy

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 146
Re : lectures
« Réponse #32 le: 26 Mars 2012 à 19:43:39 »
Bonsoir
moi aussi quand j'ai lu la maladie de Catherine Anglade '"l'autre côté de la vie" j'avais l'impression de revivre ce que j'ai vécu avec mon Alain... il a tellement souffert... que j'ai demandé qu'il soit délivré... il n'était plus lui même avec toute la morphine qu'il prenait...
et pourtant il avait tant de choses encore à faire... me disait t- il quand j'essayais d'aborder le sujet pour savoir ce qu'il souhaitait ?? au cas ou ??? il souffrait tellement c'en était devenu insupportable pour lui....   il était tellement étonné que je parle de mort.... lui voulait la vie ....il se battait... mais la maladie a été plus forte....
je n'ai pas réussi à parler avec lui les derniers jours... il était tombé dans un coma hépatique...il ne pensait pas nous quitter...
j'ai reçu quelques signes... mais comment faut il les interpréter ??  comme l'étagère avec ses produits de toilette (que j'ai gardés) dans la salle de bain qui s'affaisse .... la télé qui se met en route toute seule à 3h du matin en hurlant....
le destin ou des coïncidences ??

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : lectures
« Réponse #33 le: 26 Mars 2012 à 21:49:37 »
Ah Alsy, tu poses les vraies questions et en même temps, avons nous vraiment envie de connaitre la vérité ?

Mon Pierre ne pensait pas partir et il a aussi sombré dans un coma hépatique, coma très agité pendant lequel il criait en repoussant
de ses bras des "adversaires" invisibles : "Non, non, pas maintenant, c'est trop tôt, trop tôt... Trop de lumière, trop de lumière..."
Premier mystère, pour moi...

Sa montre, que je porte a sonné des alarmes à des moments particuliers, (on peut dire qu'en tripotant les boutons j'ai enclenché le système, oui, c'est possible), la musique choisit pour son dernier voyage me poursuit, mais pas n'importe où et pas n'importe quand. Des ampoules de lampes ont "grillées", les unes après les autres dans la semaine qui a suivi son départ, quand nous parlions de lui. Son eau de toilette, dans le couloir tandis que je vais au bureau, je stoppe net. Je refuse de m'attarder. De nouveau je reprends ce couloir et cette fois c'est son ancienne eau de toilette qui se glisse dans mes narines. Je respire à fond sans y croire!

Et dans le chemin que j'ai parcouru depuis le 22 juillet 2010, que de choses étonnantes.

D'abord cette épouvantable période où on ne veut pas y croire, où on ne peut pas y croire, ou les larmes nous rendent sourd et aveugle, le cerveau tellement embrumé, à la recherche d'une bouée de sauvetage, de n'importe quoi. Là, des signes, des petits, en grand nombre. C'est à peine si on les remarque et pourtant ils sont si importants, ces signes là.

Après, le désespoir, le brouillard, le noir absolu, l'envie d'en finir, de se rouler en boule là et d'attendre la fin. Il est là, à coté, incapable de se manifester, ou plutôt, c'est moi qui suis incapable de l'entendre. Je le sens, il est impatient, presqu'hostile que je ne sois pas plus réceptive et j'ai tellement peur qu'il parte, j'ai tellement envie qu'il revienne, mais c'est si dur, je le supplie mais il est muet, ou plutôt je suis sourde.

Et puis, le renoncement. C'est fini. Le "plus jamais". Sur cette terre, plus jamais. Mais pourquoi, est-ce que je sais qu'il ne m'a pas quitté? Comment entrer en contact, comment le retrouver, comment lui parler? Je m'interesse à tout, lectures paranormales, expériences des autres, je cherche, plonge, entends et comprends soudain mieux, j'apprends à lire ses messages.
Oui, je sais, on peut aussi dire que je me fabrique un petit arrangement qui me convient. Possible, mais je vais mieux, alors le pourquoi du comment...

Enfin, l'osmose. Presque sans m'en apercevoir. Un matin plus doux que les autres. Je me dis, ouf, une pause chagrin. Mais cela dure. Encore des larmes, bien sûr, mais beaucoup de sourires, beaucoup de complicité retrouvée. Je mets du temps à réaliser.
Il n'est pas parti, il est là, plus que là, il est moi et je suis lui. Il me parle sans que je l'entende mais je parle comme lui et pense comme lui et comme moi, comme nous. Il y a même parfois des "conflits" dans ma tête, je sais qu'il veut blanc, je préfère noir, l'un de nous doit céder, et je suis celle qui agit. Parfois, je vais trop vite et n'attends pas ses remarques, et je m'en veux toujours, car je me plante à chaque fois. Et quand nous ne sommes pas d'accord, je le mets au défi de venir me le dire en face, les yeux dans les yeux!
Il me guide vers des objets que je cherche, me donne des idées que je n'aurais jamais eu seule, me mets en garde sur des dangers éventuels. Et met sur mon chemin des personnes biens, honnêtes et généreuses.

J'ai lu le livre de Ph.Ragueneau. Comme toi Cello, je l'ai laissé de coté, à l'époque, son "dialogue" avec son épouse me semblait à la limite du ridicule. Pourtant j'aime cet écrivain.
Aujourd'hui, je m'aperçois que... j'entretiens le même dialogue avec Pierre.

Je vis ma vie. Pierre en fait toujours partie, et pas uniquement sur les photos.
Je lui dis : Rude journée aujourd'hui, et je sais qu'il me répond : Aussi, vous entreprenez trop de choses en même temps.
Je dis : Demain, je taille les rosiers, et je l'entends : C'est trop tôt, en Champagne, on peut avoir encore de vraies gelées, il faut au moins attendre une bonne quinzaine. Mais faites ce que vous voulez, vous verrez que j'ai raison...

Me croire ou non.
De tout mon coeur, j'attends de lire que vous êtes parvenu où je suis.
Ce n'est pas le bonheur parfait, c'est autre chose, et je m'estime très chanceuse de le vivre.
Mais si vous êtes d'accord, et si mon "arrivée" à cette étape très douce ne vous blesse pas, je continuerais à vous lire et vous écrire.

Plein de doux voeux pour tous.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

adèle

  • Invité
Re : lectures
« Réponse #34 le: 15 Avril 2012 à 15:42:39 »
Bonjour à tous

Je voudrais partager avec vous sur deux livres passionnants et aidants que j’ai lu ces dernières semaines.
- « J’ai réussi à rester en vie «  de Joyce Carol Oates. Editions Philippe Rey 2011
Cette femme compte depuis toujours parmi mes écrivains favoris. Elle a perdu son mari en 2008, son compagnon de près d’un demi siècle. Elle raconte sa traversée du deuil, son combat jour après jour. Elle a les mots justes pour décrire ces états de folie, de quasi psychose dans lesquels nous faisons des allers et retours. C’est parfois empreint d’humour noir, c’est l’innommable expérience de la perte et du chagrin, éclairée par l’amitié.

Et puis La Consolation de Jacques Attali et Stephanie Bonvicini chez Naïve 2012
A la base une série de 18 entretiens avec des personnalités laïques, religieuses, des personnes touchés par le deuil sur France Culture. J’en avais suivi une partie et j’étais bien triste d’en avoir beaucoup raté. 

"L’idée était de comprendre avec eux, parfois au fil de leurs témoignages, comment, à travers les sociétés et les civilisations, il existait, face à la mort, différentes techniques de consolation pour ceux qui restent. »
Le livre regroupant des interviews des invités en dehors des entretiens radiophoniques ainsi qu’un cd de 5 heures avec l’essence des entretiens vient de sortir.
http://www.attali.com/livres/paroles/la-consolation

Je suis en train, de le relire, de ré-écouter. Et je le ferai encore tant il y a  apprendre, à comprendre. Tant cela m’aide.

J’espère que vous y trouverez aussi de l'aide et de l’espoir. :)
« Modifié: 15 Avril 2012 à 15:59:45 par adèle »

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : lectures
« Réponse #35 le: 15 Avril 2012 à 21:32:09 »
Adèle,

J'ai lu « J’ai réussi à rester en vie «  de Joyce Carol Oates.
Je ne me suis pas vraiment sentie en communion avec cette américaine, les rites autour du deuil dans ce pays, et le milieu très littéraire et aussi un peu trop show biz.

J'ai fini "La Délicatesse". Pas accrochée non plus. La super belle qui tombe amoureux du super tocard, après un deuil dont on ne sait presque rien, en fait. J'irai voir le film qui sera sans doute plus réèl.

J'ai très vite laissé tomber "Le mec de la tombe d'à coté", de Katarina Mazetti, dès le début cela m'a semblé agressivement grotesque.

Pas passionnée non plus par "Veuf" de Jean-Louis Fournier, je ne l'ai pas achevé.

Je viens de commencer "L'année de la pensée magique" de Joan Didion et pour l'instant, j'ai envie de continuer.
Je vais aller sur le site attali.com.

En réalité, ce sont plus les livres d'analyses du deuil, de philosophie, d'approches ancienne ou récente, de témoignages qui m'attirent.
Pour être franche, je ne parviens pas vraiment à entrer dans un livre depuis 2 ans. Comme regarder un film, qu'il soit drôle (je reste de marbre), ou d'amour (je ne peux vraiment pas), il n'y a guère que les séries policières américaines qui ont un pouvoir soporifique étonnant. En plus, entre deux scènes, mon esprit peut s'évader, je retrouve le fil assez vite, sans problème!

"Avant", je lisais 4 ou 5 livres par mois, roman, histoire, policier, biographie...
Aujourd'hui... Encore une transformation dûe au deuil.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Hors ligne Ghislide

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Tu es juste de l'autre coté du chemin...
Re : lectures
« Réponse #36 le: 16 Avril 2012 à 01:55:17 »
Merci Adèle pour ces références...
J'ai lu un article dans le magazine "Inexploré" où Jacques Attali parle de sa "part spirituelle"... vraiment intéressant...

Pour ceux et celles qui peuvent être intéressés par les domaines de la conscience, la science, la spiritualité, la psychologie, le bien-être et bien d'autres sujets, ce site explore très humainement tout cela avec des articles, des témoignages, des vidéos, des références de livres... : http://www.inrees.com/

Affectueusement
Ghislaine

adèle

  • Invité
Re : lectures
« Réponse #37 le: 16 Avril 2012 à 11:26:32 »
Bonjour à tous et toutes  :)

@ Marina
« j’ai réussi à rester en vie » comme « l’année de la pensée magique » nous emmènent en effet aux etats unis où les rituels de deuil sont différents ; mais j’ai trouvé interessant de les découvrir. Personnellement j’ai été bcp plus touchée par le premier que par le second livre. Sans doute parce que tout en étant universel chaque deuil est unique et que je me retrouvais beaucoup plus dans le parcours intime de Joyce.

Puisque tu aimes les livres d’analyse, tu devrais apprécier La Consolation.

Au rayon témoignage, c’est Christian Bobin, qui m’a le plus touchée. « la plus que Vive » suivie de "l'autoportrait au radiateur" son journal de deuil. Peut être parce que c’était le premier que je lisais, mais surement parce qu’il mettait des mots sur mon incrédulité, mon irrationalité. Que ses questionnements rejoignaient les miens.

J’étais aussi boulimique de lecture, un refuge depuis l’enfance. Et dans le deuil cela ne fonctionnait plus. Plus du tout. Et puis c’est revenu, par vagues mais il a fallut deux bonnes années. Néanmoins aujourd’hui, je lis moins qu’avant, peut être parce que comme pour tout le reste, je suis devenue plus exigeante, que je vais à l’essentiel (ce qui n’empèche pas un bon polar ! Quelle joie le jour où j’ai retrouvé le plaisir d’en lire jusqu’au bout de la nuit)

@ Gislaine

oh oui l’article est très interessant !  J’aime beaucoup ce magazine. Et puis dans ce même numéro, il y a cette phrase, si juste et si réconfortante de Marie de Hennezel : « Puisque nous avons été accueillis au moment de la naissance, nous pourrions l’être au moment de la mort »

Bien à vous
Adèle

Hors ligne cello59

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 161
Re : lectures
« Réponse #38 le: 17 Avril 2012 à 08:50:06 »
Merci, Ghislaine, de nous avoir communiqué l'adresse du site de l'INREES.

J'y ai en particulier apprécié la vidéo présentée "Sentiments d'éternité...", qui traite des expériences de mort imminente, encore dénommées NDE.
C'est un sujet que j'ai découvert en particulier au travers d'ouvrages d'E. Kübler-Ross, de P. Van Eersel ("La source noire", "Réapprivoiser la mort").
J'ai récemment fait l'acquisition de deux livres du Dr JJ. Charbonnier (médecin anesthésiste, qui intervient longuement dans la vidéo), et en commencerai prochainement la lecture, espérant pouvoir y trouver quelques réponses à de nombreuses interrogations.

Encore merci, et très cordialement.  Daniel
« Modifié: 17 Avril 2012 à 10:19:21 par cello59 »
L'amour ne disparaît jamais.
La mort n'est rien! Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté. Je suis moi, tu es toi; ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours. ...
Je t'attends... Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin. Tu vois, tout est bien!

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : lectures
« Réponse #39 le: 17 Avril 2012 à 10:42:51 »
Oui, merci Adèle et Ghislaine,

J’ai commandé la Consolation de J.Attali, malheureusement il n’existe qu’en livre audio. Et me suis abonnée au magazine de l’INREES, qui me semble très interessant.

Et merci Daniel pour ces noms d’ouvrages sur les NDE, passionnants sujets. D’E. Kübler-Ross, j’ai commencé « La mort est un nouveau soleil ».
Même raisonnement que Marie de Hennezel : « Puisque nous avons été accueillis au moment de la naissance, nous pourrions l’être au moment de la mort ».

Quelle bonne idée ce fil ouvert par Sofi sur les lectures !

Bonne journée à tous.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : lectures
« Réponse #40 le: 17 Avril 2012 à 11:02:33 »
Rectificatif.
Je viens de recevoir le livre de J.Attali commandé hier.
Le coût vient du fait qu'il y le livre ET un CD Audio.

Bonne lecture.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Hors ligne cello59

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 161
Re : lectures
« Réponse #41 le: 17 Avril 2012 à 11:05:39 »
Bonjour Marina,

Comme toi, je me suis abonné ce matin sur le site de l'INREES, et je m'apprête à passer commande de "La consolation".

D'après ce que j'ai pu lire, il ne s'agit pas d'un livre audio, mais d'un livre + un CD. C'est ce que j'ai compris sur ce site : http://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/la-consolation-9782350212418
ou encore celui-ci : http://www.furet.com/la-consolation-1501417.html

Agréable et sereine journée, à toi et à tous ceux qui nous liront.

Daniel
L'amour ne disparaît jamais.
La mort n'est rien! Je suis seulement passé dans la pièce d'à côté. Je suis moi, tu es toi; ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours. ...
Je t'attends... Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin. Tu vois, tout est bien!

Hors ligne Ghislide

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 118
  • Tu es juste de l'autre coté du chemin...
Re : lectures
« Réponse #42 le: 17 Avril 2012 à 20:04:35 »
Je suis"tombée" le site de l'INREES en janvier en cherchant sur internet le titre d'un livre et j'y ai découvert des choses qui m'ont tout de suite interpelée...
Je suis heureuse de voir que vous y avez trouvé aussi de l'intérêt.

Daniel, j'ai également regardé la vidéo "sentiment d'éternité" et j'ai beaucoup apprécié.
J'ai lu 2 livres du docteur J.J. Charbonnier qui traite des NDE.
Je m'étais intéressée à ces expériences il y a plusieurs années, mais les nouvelles approches faites par ce médecin m'aident à mieux comprendre ce phénomène.

Mon Gilles a vécu ce genre d'expérience lors d'un grave accident de la route en 1995. Après 2 mois de comas, à son réveil il se souvenait de ce qu'il a "vécu". Il n'a pratiquement jamais abordé ce sujet car ceux à qui il en avait parlé étaient restés dubitatifs.
Jusqu'au jour où au cours d'une conversation je lui ai parlé des lectures que j'avais fait sur les expériences de mort imminentes (sans savoir que lui en avait vécu une)...
Ce qu'il m'a raconté correspondait exactement à tout ce que j'avais pu lire dans différents témoignages...

Après cette expérience, il n'avait plus peur de la mort... mais il aimait encore plus la vie...
C'est peut-être pour cette raison qu'il avait cet optimisme à toute épreuve même en apprenant son cancer.
Il disait quelquefois, en plaisantant "si c'est mon heure, c'est mon heure, on n'y peut rien !", je trouvais même qu'il prenait cela un peu trop "à la légère", mais il était ainsi, il ne dramatisait jamais rien...

L'image que j'ai de lui aujourd'hui, c'est la liberté : il est libre et heureux, libéré de la pesanteur de la matière, libéré de toutes les souffrances qui y sont associées... et cela me réconforte vraiment...

Voilà... quelques petites pensées partagées avec vous tous...

Ghislaine

Hors ligne Marina Saboya

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 657
Re : lectures
« Réponse #43 le: 17 Avril 2012 à 20:53:30 »
Merci Ghislaine de ce beau message d'espoir.
On en tire une leçon sévère, néanmoins, nous pleurons sur nous et pas sur celui (celle) qui est parti(e).

J'avoue que de mon coté j'avance lentement vers cette théorie d'un monde parallèle, où tout n'est qu'Amour, où la matière n'est plus, où il fait bon "vivre". C'est apaisant de se dire qu'il est là-bas.
J'avance lentement au grès de quelques lignes dans divers livres et revues, ouverts en même temps, abandonnés et repris plus tard, le temps de digérer, d'interpreter et de me poser de nouvelles questions. Je reviens en arrière, mélange les auteurs et découvre d'étranges similitudes qui me confortent dans mes nouvelles idées.

Je ne sais pas si cela fait partie du processus de deuil, mais cela à provoqué chez moi un électrochoc : Il est bien, heureux, c'est à moi de gérer mon chagrin, ma solitude, le manque, ma peur, tous sentiments, ma foi, très ... égoïstes (?!)

Je suis vraiment heureuse de te lire, Ghislaine, quel chemin tu as parcouru!
Quel magnifique exemple et quel bel espoir pour nous tous.
Et un grand merci de nous en faire profiter et nous permettre d'y croire, "en vrai".

Je t'embrasse, petite soeur.

Marina
PiMa

Mieux vaut souffrir d'avoir aimé que de souffrir de n'avoir jamais aimé.

Hors ligne Caroline3

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 563
Re : lectures
« Réponse #44 le: 18 Avril 2012 à 03:18:19 »
Ghislaine, Marina.

J'ai eu un rêve, ça doit faire 7 ou 8 mois. Je voyais mon mari qui se tenait debout, fort, comme avant l'accident en 2003. Il était calme, avait un bon regard. Il souriait me disait qu'il allait bien.

"Ne t'en fait pas".

Rien de plus. Juste de la paix.