Auteur Sujet: j'ai perdu ma grande soeur  (Lu 1134 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne ange 972

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
j'ai perdu ma grande soeur
« le: 09 Octobre 2016 à 17:20:40 »
Bonjour,
J'ai perdu ma soeur il y a 4 ans d'un AVC. Elle avait 46 ans (moi 40 ans), 2 petits garçons, un mari, des amis... Elle était pleine de vie, de projets...Cela a été très dur car en plus, son mari a décidé de donner ses organes et nous n'en savions rien. Lorsque nous sommes arrivés à l'hôpital moi et mes parents, un homme en blouse attendait avec une petite glacière bleue. Nous ne savions pas ce qu'il faisait là. Puis il nous explique qu'il attend juste que la mort cérébrale soit déclarée pour lui prélever divers organes. Cela a été terrible pour mes parents et moi. Double choc...Elle a été enterrée le jour de son anniversaire ce qui a aussi ajouté à notre peine.
Depuis, je n'arrive pas à avancer. Je fais toujours bonne figure devant mes parents et le monde entier. Mais j'y pense tous les jours. Elle était tout pour moi, ma seule amie, ma confidente, elle me guidait dans ma vie, il n'y a qu'elle qui savait m'apaiser. Je me rends compte qu'elle était de toutes mes décisions et moi des siennes, on s'appelait presque tous les jours et ce durant des heures. Je me sens vraiment perdue et personne à qui me confier. Je ne comprends pas pourquoi le deuil des frères ou soeurs est si mal reconnu. On a presque honte de dire qu'on souffre. Notre entourage le relativise toujours, on pense aux parents, aux enfants, mais rarement aux soeurs ou frères.
On discutait souvent de notre enfance et ça je ne l'aurai plus avec personne. La complicité et la confiance, non plus...
Je culpabilise sans cesse d'être en vie, car je n'ai pas de mari (il m'a quitté il y a 2 ans), pas d'enfant et elle méritait de vivre pour sa famille alors que moi je n'ai rien. Je suis enfermée dans cette souffrance qui me ronge de jour en jour.
C'est bien qu'il y ait des forums comme celui ci qui nous fait sentir moins seul face à cette douleur et on s'autorise pour une fois à parler de notre souffrance sans que quelqu'un vienne la minimiser. Rien que pour cela, merci.

Hors ligne delphinita

  • Membre Complet
  • ***
  • Messages: 180
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu ma grande soeur
« Réponse #1 le: 13 Février 2017 à 08:06:31 »
Courage Ange !
J'espère que tu as réussi à surmonter du mieux possible les premiers mois qui sont les pires.
La route est longue.
Moi aussi j'ai perdu ma sœur avec qui j'étais très complice. Elle avait 41 ans et moi 38. J'aurai dans quelques mois l'âge qu'elle avait quand elle nous a quittés.
Nous aussi on parlait des heures et des heures, on riait, on refaisait le monde...
Et moi aussi j'ai eu l'impression que le destin faisait mal son boulot : je trouve qu'elle apportait bien plus aux gens que moi.
Je suis là si tu as besoin de parler...
Bien à toi,
Delphine

Hors ligne Myrphije

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 51
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu ma grande soeur
« Réponse #2 le: 13 Février 2017 à 14:16:18 »
Bonjour Ange et Delphine,
J'ai perdu mon pari il y a très bientôt un an. Il avait une sœur et deux frères. On n'était pas super proches d'eux, quand mon mari était en pleine forme, mais on se voyait quand même assez souvent. Quand mon mari est tombé malade, en un an, sa sœur est venue le voir à la maison souvent, le dimanche. Mais ses frères ne sont venus qu'une seule fois, juste avant que mon mari ne décède. Et depuis ses obsèques, depuis presque un an donc, je ne les ai pas revus. Aucun coup de fil pour savoir comment ma fille et moi s'en sortons. L'un est parrain de ma fille, il n'a jamais pris la peine de s'inquiéter pour elle.
Je ne sais pas s'ils souffrent de la disparition de leur frère, mais moi, ça me fait mal, leur silence, que n'associe à de l'indifférence. Je me dis qu'ils s'en moquent complètement, et c'est douloureux. J'aurais aimé qu'ils passent à la maison, qu'ils me parlent de mon mari, de leurs souvenirs quand ils étaient petits. Ils savent pourtant que la porte de la maison est grande ouverte, mais aucun signe.
Je suis sincèrement désolée pour vos sœurs, j'imagine que l'absence est douloureuse, et vous plonge dans la peine. Qu'est-ce que j'aurais aimé que mon mari ait des frères et sœurs qui l'aiment tout autant que vous aimez vos sœurs.
Bien affectueusement.

Hors ligne Mon amour

  • Membre Junior
  • **
  • Messages: 85
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu ma grande soeur
« Réponse #3 le: 13 Février 2017 à 19:10:01 »
Bonjour ange,
Tu as parfaitement raison, on oublie souvent la double souffrance des freres et soeurs , la souffrance de la perte du frere ou soeur et celle de voir la souffrance des parents ...double peine, double  souffrance ...Mais depuis 4 ans , l'association " apprivoiser l'absence a ouvert un département réservé aux freres  et soeurs avec l'organisation de journée de soutien' de groupes de paroles ...ma fille  a participé à une de ces journées et cela lui a fait beaucoup de bien ...je te  conseille vivement pour t'accompagner dans cette violente douleur ...bon courage ...

Hors ligne sandrinechris

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
  • Le forum d'entraide durant un deuil
Re : j'ai perdu ma grande soeur
« Réponse #4 le: 13 Septembre 2017 à 22:51:24 »
bonsoir, je viens de m'inscrire. Demain, cela fera exactement un an que ma grande soeur est décédée d'un cancer du sein, elle avait seulement 44 ans, elle laisse derrière elle trois enfants de 15 13 et 10 ans. J'ai mis du temps à me sentir un peu mieux. En fait, je vais mieux depuis un mois seulement. La colère, je souffre tellement de son absence, tous les souvenirs me remontent en pleine figure. je l'ai vu se dégrader, souffrir sans qu'elle se plaigne une seule fois, elle a été digne et courageurse jusqu'au bout, je suis descendue en tgv dès que j'ai su que la fin était proche, je me console en me disant qu'elle m'a attendu, car, j'en suis sure, elle m'a attendu, elle est partie quelques heures après mon arrivée . Nous dormions tous chez elle mes parents et mes deux autres soeurs, il s'est passé des phénomènes étranges, et je suis certaine aussi que c'était christelle qui était là; comme pour nous voir, comme pour me dire au revoir;  Chacun de nous, les proches, a pu voir des choses un peu étrange, inexpliqué. Je pense tous les jours à elle, depuis j'ai arrêté de fumer pour que ma grande soeur soit fière de moi . Chaque jour est une souffrance, je vois la vie autrement; et je sais qu'un jour nous serons à nouveau réunis tous avec toi Christelle