Auteur Sujet: Retour de boomerang  (Lu 71068 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #30 le: 19 Août 2012 à 00:32:03 »
Bonsoir Pascale,
Merci pour tes gentilles paroles. Je reçoies de tout coeur tes ondes positives et t'en remercie.
Mercredi nous saurons si le traitement pour ma petite fille fait effet sinon les medecins vont essayer autre chose. Je sais que Madeleine va tout faire pour protéger sa fille. J'en suis sure. le 27 madeleine aura 31 ans nous allons fêter son anniversaire, il y aura de la mousse au chocolat car elle adorait cela et nous allons lacher plein de ballons rouges (c'est sa couleur préférée) avec pleins de messages pour elle de la part de ses filles, des enfants de sa soeur et bien sur de nous. Ses meilleurs amies seront avec nous, nous ne ferons pas la fête mais ensemble nous parlerons de Madeleine. Ca me fait peur et en même temps j'attends cela avec impatience. J'ai tellement besoin de voir des gens qui aimaient ma fille pour elle et rien que pour ce qu'elle était avec ses qualités et ses défauts.
je t'envoie de douces pensées et plein d'appaisement dans ton coeur (plein de bisous à tes enfants).
Affectueusement,
Martine, maman de Madeleine

 
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #31 le: 19 Août 2012 à 14:52:00 »
Bonjour Martine,

C'est très courageux de ta part de fêter l'anniversaire de Madeleine. Je n'aurais pas pu le faire pour ma soeur cette année, mais j'avoue qu'une fois que la douleur aura fait place à l'acceptation, c'est une bonne idée. Après tout, dans ma famille nous organisons toujours un pot après les obsèques, et nous sommes contents d'évoquer le souvenir de notre aimé parti, même si cela se fait à la fois dans les rires et les pleurs. L'année prochaine peut-être. Pour ses obsèques, j' avais sélectionné certaines chansons chantées par elle, et nous avions l'impression qu'elle était là, parmi nous. L'année prochaine peut-être…
Je suis de tout coeur avec vous pour ta petite fille. Et je ne manquerai pas de penser à toi lundi prochain.
Plein de pensées positives et de sourires :) (c'est très bon les sourires pour l'âme)

Pascale

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #32 le: 20 Août 2012 à 23:54:03 »
Bonsoir Pascale,
J'ai lu aussi un livre qui m'a  beaucoup aidée au début. C'est un homme qui a perdu son fils et qui est en relation avec lui grace au pendule "passeport pour l'au dela". Je l'avais acheté avant le départ de Madeleine, je l'avais juste survolé. Quand Madeleine est partie je me suis souvenu de ce livre et je l'ai relu. J'ai même pris contact avec Mr Jean Pernin l'auteur. La chance a voulu qu'il habite près de chez moi. Il est venu me voir. Cela m'a permis de ne pas sombrer dans la folie mais les jours passant le manque se fait de plus en plus difficile et il n'y a pas grand chose qui m'aide. J'en suis au tome 3 de conversation avec dieu, comme je dis à Sylvie ça a le mérite de me faire penser pendant un moment à autre chose et de réfléchir différemment. J'ai lu aussi dialogue avec l'ange mais comme tu voies je ne trouve pas la paix dans mon coeur malgré ces lectures. Certe je la cherche cette paix mais sans ma fille à côté de moi c'est tellement dure, tellement. J'essaye de comprendre, de savoir pourquoi ça arrive a certain, pourquoi à nous et quelques fois cela me culpabilise encore plus. Alors j'arréte de lire quelques jours et quand la souffrance est trop forte, je reprends. Je cherche, je me cherche, et surtout je voudrais tellement trouver une solution pour ma fille, qui souffre et pleure sa soeur, pour mes petites filles qui ont perdues leur maman. Ma fille souffre tellement qu'elle est en train de fuir tout le monde, elle se terre, oublie sa vie de couple. Je ne sais pas comment l'aider. Elle ne veut pas lire. J'ai perdu une fille et l'autre s'étiole, disparait petit à petit les mots sont forts mais je n'en trouve pas d'autre.
Pour l'anniversaire de Madeleine ce n'est pas courageux c'est un besoin, j'ai besoin de lui rendre hommage, de lui montrer combien elle nous manque et combien nous l'aimonsbet aussi que ses filles sachent que nous ne l'oublions pas, qu'elle est là présente avec nous à chaque instant de notre vie.
Je te remercie d'avoir lu cette grande tirade quelque peu confuse.
plein de douces pensées à toi et douce nuit.
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #33 le: 21 Août 2012 à 14:03:59 »
Bonjour Martine,

Je ne connais pas Passeport pour l'Au-Delà, par contre Carole avait lu Dialogue avec l'Ange, et m'avait conseillé de le lire. Tu as raison quand tu dis que lire nous aide à comprendre, et parfois, nous avons l'impression de toucher la Vérité. Tout nous semble évident, mais lorsque nous revenons à notre réalité, tout devient à nouveau confus. Pour ma part, je me dis qu'en fait notre défaut (tout légitime) est de nous attacher à la dimension de notre famille, et de ne pas chercher plus loin, de ne pas nous concentrer sur le fait que nous faisons partie du Tout, et que le Tout se nourrit de nous tous. Il est comme un être humain alimenté par tous les êtres humains qui sont comme autant de cellules. Lorsqu'une cellule meurt, elle est remplacée par une autre…Le Tout n'est pas dans la souffrance puisqu'il se nourrit de tous, infiniment. Il ne nous reste plus qu'à atteindre la sagesse pour "accepter l'Inacceptable", comme je l'ai dit à la mort de ma soeur. Tu sais je connais des parents qui ont perdu un enfant. Aucun d'entre eux n'a pu oublier, bien sûr. Mais il y a ceux qui continuent à vivre, ou qui survivent et empêchent les leurs de vivre. J'ai un ami de 85 ans qui a perdu son fils unique de 20 ans, il y a 40 ans. Il n' a pas oublié, mais il a toujours envie de profiter des bons moments présents. Il n'a pas eu de petits-enfants. Pour lui tout s'est arrêté, et pourtant, il sait apprécier. Un membre de ma famille a perdu son fils aîné, mais il avait deux autres fils qui lui ont donné 4 petits-enfants. Il n'est toujours pas dans l'apaisement 30 ans après. Nous devons malheureusement travailler sur nous, et personnellement, je me dis que s'il existe une autre dimension, Carole veut que je continue à vivre malgré la béance qu'elle laisse en moi. S'il n'existe rien, je me dis qu'elle a apporté plein de choses à des dizaines de personnes pendant 45 ans, et qu'elle a de toute façon laissé son empreinte ici-bas…Il en va de même pour Madeleine et tous ceux que nous avons perdus.

Affectueusement

Pascale

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #34 le: 22 Août 2012 à 21:38:09 »
Bonsoir Magalilou,

Juste un mot pour te dire que j'ai pensé à toi et ta petite fille aujourd'hui. J'espère de tout coeur que le traitement est positif. Je voulais aussi te dire que si ta fille voulait échanger avec moi, elle le pouvait. Entre soeurs endeuillées, nous pouvons nous comprendre… Dis-lui que j'ai promis à ma soeur le jour anniversaire de sa mort de lui dédier les moments heureux que je vivrai. Pour tenir (même si j'étais en larmes il y a une demi heure…), je me dis qu'à sa place, j'aurais vraiment été heureuse qu'elle continue à sourire et rire. Je sais que je suis amputée à vie, mais pour parler de l'actualité, les handicapés qui concourent aux jeux paralympiques, nous montrent que l'on peut malgré tout accomplir de belles choses et connaître de réels moments de bonheur…

Je te souhaite une belle nuit pleine de douceur

Pascale

Hors ligne galoute30

  • Néophyte
  • *
  • Messages: 1
Re : Retour de boomerang
« Réponse #35 le: 23 Août 2012 à 01:52:52 »
bonsoir je vient de perdre ma grand sœur il y a 11 mois j'ai l'impression que ma vie se arrête depuis se jour terrible je rentre dans des colère incontrôlable je m’en prend a tout le monde et surtout a l'homme que j'aime je devient incontrôlable et sa me fais vraiment peur. javais un vrais complicité avec ma sœur on se téléphoner tout les jour et de fois plusieurs fois pas jours j'ai l impression d'etre seule et ne plus être comprise quelle grande douleur           

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #36 le: 23 Août 2012 à 10:57:53 »
Bonjour Galoute,

Je comprends ton désarroi et ton immense chagrin. La perte d'une soeur avec qui on avait une réelle complicité et surtout une relation que l'on ne pourra plus jamais retrouver, c'est terrible. Il est normal que tu sois en colère. On a besoin d'exprimer notre incompréhension face à l'injustice de la vie. Ton sentiment de solitude, je l'ai expérimenté aussi au mois de juillet, 10 mois après la mort de ma soeur. C'est simplement que pour les autres, la vie continue (et elle continue pour nous aussi d'ailleurs!) et qu'ils ont envie que l'on passe à autre chose. Les gens ont du mal à affronter le chagrin face à un deuil. Ils se sentent maladroits, ne savent pas quoi nous dire pour nous remonter le moral. Mais on ne leur demande pas de nous remonter le moral, on a juste besoin de parler… C'est ce que j'ai expliqué à mon mari qui comprend mes hauts et mes bas. Par contre, je m'efforce de penser à lui aussi, parce qu'il n'est pas responsable de la disparition de ma soeur. Dans notre dur combat qu'est le deuil, nous ne devons pas oublier ceux que nous aimons, et nous ne devons pas nous oublier non plus… Ce site t'aidera, j'en suis sûre, comme il m'aide depuis un mois et demie. Parfois, j'ai besoin d'être aidée, d'autres fois, j' aide. Il y a ici une réelle compréhension sans jugement, et c'est bon! Si vraiment, tu as besoin d'exprimer ta colère, tu peux peut-être faire appel à un psychologue qui sera prêt à t'écouter.
Je te souhaite du courage dans ton cheminement

Madâme

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #37 le: 04 Septembre 2012 à 19:13:57 »
Bonsoir à toutes, tous?

Je vais sur ce site pratiquement tous les jours (parfois plusieurs fois par jour quand je ne vais pas bien…) et je suis à chaque fois choquée par la différence d'interventions entre le fil La perte d'un frère ou d'une soeur et les autres. Il fait vraiment figure de parent pauvre. Et je ne comprends pas pourquoi. La perte de ma soeur est un séisme dans ma vie. C'est quelque chose d'incompréhensible. Mon égale est morte. Le témoin de mon enfance, de mon adolescence, la Tatie Carole de mes filles, disparue, à jamais. Ma petite soeur qui a animé mon mariage. On avait la même voix, et elle était chanteuse. Avec elle, je chantais bien, elle m'entraînait avec son amour du chant. J'ai des chansons de Maurane,
Liane Foly, Véronique Sanson chantées par elle sur mon ordinateur. Je ne peux pas les écouter. Le chagrin est trop fort. Suis-je la seule à éprouver cet amour unique pour une soeur? Je ne comprends pas. Il n'y a pas de hiérarchie dans la perte. L'année prochaine, j'aurai 50 ans, et elle ne sera pas là pour animer mon anniversaire. Je suis immensément triste. Je tenais à ce que les personnes qui lisent ce fil sachent à quel point il est dur de perdre une soeur ou un frère, et qu'on ne s'en remet pas plus vite que pour un autre Aimé, sous prétexte qu'on ne vit plus avec. Il, elle, a fait partie intégrante de votre vie pendant au moins deux décennies. Il, elle, a été témoin des moments clés, heureux ou malheureux de votre existence. Surtout accordez-lui l'importance qu'il revêt. Merci

Madâme

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #38 le: 04 Septembre 2012 à 23:43:36 »
bonsoir Pascale, Moi aussi je passe plusieur fois par jour sur le site mais en ce moment je n'arrive pas à écrire. Juste un petit mot pour te dire que je comprends ton immense chagrin. Ma fille en perdant sa soeur se retrouve comme amputée. C'était sa petite soeur avec qui elle faisait tout, elles ont même eu leurs enfants à peut près en même temps. Je leur avait toujours dit que tout pouvait passer l'amour, l'amitié mais qu'ensemble elles seraient toujours une famille, un tout, qu'elles pourraient toujours compter l'une sur autre et maintenant Fanny se retrouve seule, sans son double. Jamais je n'aurais du leur dire des choses comme ça car elle est vraiment perdue, elle ne bouge que pour les petits. Elle a fait un trait sur tout ce qui était une partie de son passé, ses amis, ses cousins, son mari est toujours là car il s'accroche. Et c'est l'amour qu'elle a pour sa soeur, le manque de sa soeur qui la ronge. Je me fais beaucoup de soucis pour elle. Alors si il y en a qui ne croit pas à cet amour, qui pense que les frères et soeur peuvent oublier facilement, tirer un trait sur leur double et bien c'est qu'ils ne savent pas ce qu'est l'amour et je leur conseille de vite regarder au fond d'eux, il doit être cacher, enfouie quelque part mais ils finiront par le trouver, je leur souhaite.
Demain je vais à Lyon, j'espère que nous aurons de bonne nouvelles pour ma Lorette.
Je suis de tout coeur avec toi Pascale, je te souhaite une douce nuit et t'envoie plein de tendresse,
Amitié, Martine, maman de Madeleine
   
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #39 le: 05 Septembre 2012 à 10:19:13 »
Bonjour Magalilou,

Merci à toi d'être là. Je comprends tellement ce que tu décris quand tu me parles de Fanny. J'espère qu'elle parviendra quand même à un moment à trouver de l'énergie pour elle, pour connaître des moments de bonheur malgré tout. C'est vrai qu'elle est plus jeune que moi. Est-ce son premier deuil vraiment crucial? Si c'est le cas, cela ajoute encore à la peine. J'ai perdu ma mère à 35 ans. C'était la première vraie confrontation avec la mort. Celle qui engendre des bouleversements irréversibles parce que la personne fait partie intégrante de ta vie. C'est là que j'ai commencé à chercher des réponses dans les livres…Ca m'a soutenue. A l'époque ce site n'existait pas. Dommage. Il m'aide beaucoup. Contrairement à Fanny je me suis rapprochée de deux cousins et d'une cousine. Je sens qu'ils veulent profiter de moi et de Carole à travers moi. On ne se ressemble pas, mais on a la même voix et le même humour.
Je suis toujours prête à converser avec Fanny si elle le souhaite.
Bien sûr je pense à toi aujourd'hui pour ta Lorette et vous envoie plein d'ondes positives :D  :D  :D  :D  :D  :D  :D  :D

A bientôt, avec toute mon amitié et ma chaleur

Madâme

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #40 le: 06 Septembre 2012 à 18:44:49 »
Bonjour à tous et plus particulièrement à Magalilou,

Juste de passage pour vous dire que cette nuit, pour la première fois depuis le décès de ma soeur il y a un peu plus d'un an, j'ai rêvé d'elle. J'étais devant une vitre ou vitrine, je ne sais pas et tout à coup j'ai vu son reflet. Je me suis exclamée "Carole? c'est toi?". Elle ne m'a pas répondu et m'a serrée dans ses bras tellement fort que j'en ai eu presque mal. Et puis après, plus rien. Je me suis réveillée, toute émue, heureuse et frustrée à la fois. J'ai revécu la scène de l'étreinte des dizaines de fois au boulot et j'ai eu l'impression qu'elle était à mes côtés… Voilà, c'est tout. J'avais juste envie de partager ça avec vous.

A Magalilou, j'espère que les nouvelles pour Lorette sont bonnes.

Bien à vous, je vous souhaite de beaux rêves  :)

Madâme

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #41 le: 11 Septembre 2012 à 20:55:13 »
Bonjour à toutes,

Il y a un an, je répandais les cendres de ma soeur à l'endroit que j'aime le plus au monde. Son compagnon m'avait dit qu'elle l'aimait beaucoup également, et j'ai toujours dit à mon mari et mes filles que je voulais que mes cendres y soient répandues. Elle m'a devancée, je ne l'aurais jamais envisagé, tant elle était pleine d'énergie. Un jour, nous nous retrouverons, Madâme, mais en attendant, les larmes aux yeux, je te jure de tout faire pour vivre de bons moments. Avec tout mon amour de grande soeur,

Madâme

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #42 le: 14 Septembre 2012 à 18:43:50 »
Une pensée particulière pour Angélik, Méduse et Magalilou,

Vous n'êtes pas intervenues depuis un moment plus ou moins long. Je sais que vous visitez le site, mais n'avez pas toujours le courage d'écrire. J'espère que vous tenez le coup. Je suis en train de lire Lâcher Prise de Guy Finley. Il dit qu'il faut accepter ce que la vie veut pour nous, pour notre cheminement, sinon nous ne pourrons être en paix. Je sens intuitivement qu'il a raison, mais avons nous la sagesse requise pour accepter ce qui est inacceptable pour nous? En lisant ce livre, on se rend compte que c'est notre état d'esprit qui gouverne nos émotions. Lorsque je rejette ce qui m'arrive, je suis en conflit avec moi-même et donc en souffrance. Lorsque j'accepte ce qui m'arrive, je suis libéré(e) des émotions déstabilisantes. Je trouve que Guy nous en demande beaucoup..., et je me demande s'il a dû aussi faire face à la perte d'êtres chers et s'il a réussi à appliquer ses principes de vie. Je continue ma quête pour l'acceptation. Le chemin est long et jonché d'obstacles, mais je suis déterminée à trouver l'apaisement un jour. J'espère qu'il en est de même pour vous. Je souhaite que le week-end vous apporte de bons moments :)

A bientôt

Madâme

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #43 le: 16 Septembre 2012 à 17:22:18 »
Bonjour à toutes,

Aujourd'hui, journée spéciale, puisque je me suis retrouvée pour la première fois seule un dimanche. Mes filles en vadrouille, mon mari au boulot en porte ouvertes, et moi, ravie, ai refusé la compagnie d'amies, pour voir comment je gérerais la solitude. Ce matin, pleurs en lisant le message d'Angélik… Je me suis laissée aller. D'habitude, je retiens mes larmes, puisque pas seule. Puis, plage après m'être recueillie à l'endroit où j'ai répandu les cendres de ma soeur. Pleurs à nouveau…Nage, lecture, vide de l'esprit. Repas seule en silence, sans télé, sans conversations. Tentative de méditation cet après-midi. Je goûte le silence. Je sens la présence absence de Carole. Je lui demande à nouveau qu'elle me contacte. Journée positive, même si j'ai pleuré. Je me suis sentie libre. J'attends la prochaine avec impatience.

Sang bouillonnant dans nos veines
Ode à la Vie
Echo de nos voix
Unies par un fil invisible
Rempart contre la mort

Pascale et Carole, même nos prénoms se faisaient écho…

Madâme

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Retour de boomerang
« Réponse #44 le: 16 Septembre 2012 à 20:22:25 »
Bonsoir Pascale
Désolée d'avoir déclenché tes larmes... ce n'était pas le but mais libérer la tension par les larmes est parfois bénéfique.

Je crois aussi que le silence et la solitude sont nécessaires pour souffler et se ressourcer voire lâcher un peu ses émotions.

Dimanche, journée que je n'aime plus beaucoup... nous étions 5, il y avait toujours des allées et venues et de la joie dans la maison. Aujourd'hui, nous sommes 3, mon mari et mon fils scotchés sur le PC. J'ai quand même préparé une tarte comme au bon vieux temps... j'ai l'impression que c'était il y a des siècles. Bref, c'est le calme plat et le jour de la visite au cimetière pour arroser les fleurs...

La plage et l'air de la mer, quel merveilleux endroit pour se recueillir et penser à Carole. Ecouter le bruit des vagues et imaginer que la brise qui passe sur ton visage est peut être sa main qui t'effleure (ce n'est pas de moi mais de David Servan Schreiber). Je trouve cette idée douce et belle, même réconfortante.

Bonne nuit à tous
Corinne

Et un grand merci également à Monica je crois (méduse)
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...