Auteur Sujet: Retour de boomerang  (Lu 71051 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #15 le: 17 Juillet 2012 à 20:36:43 »
Bonsoir à tous,

Ca y est le moment de colère et de désespoir est passé. 11 mois aujourd'hui que Carole est partie. J'ai commencé à visionner la conférence de Christophe Fauré, et je suis ébahie par sa capacité à retranscrire ce que nous éprouvons avec des mots simples et une honnêteté réconfortante. Je comprends bien que j'attaque la troisième étape du deuil, cet épisode dépressif, et je me sens rassurée de passer par des hauts et des bas. Ce soir, j'ai envie de dire à ma première famille bien aimée, mon père, ma mère, ma soeur, que je les aime de tout mon coeur. J'ai envie de dire à ma soeur que je lui demande pardon pour les fois où je l'ai blessée. J'ai envie de lui dire que je regrette qu'elle ne m'ait pas dit adieu, parce que partie en réa. J'ai envie de lui dire que je m'imprègne d'elle chaque jour, et que je n'ai jamais été aussi proche d'elle. Je t'aime, Carole.

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Retour de boomerang
« Réponse #16 le: 17 Juillet 2012 à 23:51:05 »
Chère Pascale ou Madâme,
Je ne t’avais pas encore répondu à ton post d’encouragement. Je sais que ma fille espérait que j’arriverais à retrouver une vie « normale » au bout d’un certain temps et que j’arrive à vivre sans elle. Elle avait peur de perdre son grand-père dont la santé décline ou moi-même et je la rassurais en lui disant que c’était dans l’ordre des choses et qu’au bout d’un certain temps cela ferait moins mal. Cela l’a conforté certainement dans l’idée que le suicide était une alternative pour elle.
C’est bien que tu avances. Mais je crois aussi que nous avons le droit de prendre du temps pour nous pour faire notre deuil et de refuser de faire la fête quand le cœur n’y est pas. A quoi ça rime, si la vie et les rapports humains ne sont faits que de faux-semblants, si chacun veut faire croire que tout va bien ? Le résultat, c’est que chacun se sentira seul, isolé et ne trouvera pas de soutien.
Je suis sure que le message à ta première famille est bien arrivé et qu'ils savent que tu les gardes dans ton coeur.
Prends bien soin de toi
Méduse

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #17 le: 22 Juillet 2012 à 21:04:54 »
Chère Méduse,

Tu as raison, nous avons le droit de prendre du temps pour nous. Le week-end a été baigné de sentiments contradictoires. J'étais à la fois heureuse d'avoir des gens insouciants à la maison et malheureuse d'être endeuillée et de devoir faire semblant. Alors quand mes amis m'ont demandé comment ça allait en espérant que je leur répondrais que j'allais bien, je leur ai dit franchement-et ça a jeté un froid…- que je traversais une mauvaise période. Et ça m'a fait un bien fou qu'ils le sachent et qu'ils voient que malgré tout, parce que la vie continue, je profitais de leur présence. Je prends conscience actuellement qu'il faut cesser tous ces faux semblants, qu'il ne faut pas aller à l'encontre de ses sentiments profonds. Et j'y travaille chaque jour, pour me préserver, pour éviter de sombrer. Tu vois, j'essaie de prendre soin de moi. J'espère que tu en fais autant en ce moment.

A très bientôt, avec reconnaissance pour ton empathie

Pascale

Hors ligne Méduse

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 780
Re : Retour de boomerang
« Réponse #18 le: 23 Juillet 2012 à 00:22:15 »
Oui, j’en fais autant. Mais c’est vrai que nous „cassons“ l’ambiance parfois. Le week-end dernier, j’ai retrouvé de très vieux amis qui se réunissent une fois par an. Mon mari avait toujours refusé de se joindre à eux pour différentes raisons et moi, je regrettais de ne pas y aller. J’ai pris plaisir de les revoir, mais la pensée ne me quittait pas quand-même que je n’y serais pas allée si mon mari était encore en vie (il est décédé le 27 septembre 2011, sept mois et un jour après ma fille). Je me sentais presque un peu coupable. La dernière fois que je les avais vus, c’était lors des obsèques de mon mari. J’étais la seule à avoir perdu mon enfant et mon mari. Je leur suis reconnaissante de m’avoir accueillie avec chaleur et humanité malgré mon malheur.
Et hier, j’étais invité au mariage d’une amie intime de ma fille pour qui elle aurait dû être témoin. Je devais la représenter en quelque sorte. Son amie et ses parents tenaient beaucoup à ma présence. C’était très émouvant de voir la place que tenait ma fille dans leur cœur, mais aussi la pensée que c’est elle qui aurait dû y être à ma place.
C’est finalement la conscience de notre vie éphémère qui nous amènera à plus de profondeur. Et nous avons besoin de rappels réguliers pour ne pas nous perdre dans des futilités.
Je te souhaite de continuer ton chemin vers la sérénité.
Méduse

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #19 le: 23 Juillet 2012 à 15:17:50 »
Chère Méduse,

Ton denier post montre que, comme bon nombre de personnes sur ce site, nous nous efforçons de continuer à vivre malgré notre chagrin. Et, comme je le dis à mes enfants, tout a avantage et inconvénient. Il est bien que tu aies pu renouer avec des amis "grâce au" décès de ton mari. C'est le côté positif que tu peux retirer de ce malheur. Tu vois, très souvent, nous perdons des gens de vue à cause de nos conjoints, et c'est quand la mort intervient que nous nous rendons compte que nous aurions pu agir autrement. Mon mari et ma soeur ne s'entendaient pas. Du coup nous ne nous sommes pas autant vues que des soeurs qui s'adorions comme nous auraient dû se voir… Heureusement nous avions des conversations téléphoniques interminables (tout en habitant à moins de 10 km) dont la longueur irritaient mon mari! Mais maintenant qu'elle n'est plus là, je me dis que j'aurais pu faire autrement…Et c'est bien aussi que tu aies en quelque sorte "repris le flambeau" pour le mariage de l'amie de ta fille. Ainsi par le souvenir vous étiez réunies. Oui, tu as raison, c'est la conscience de l'éphémère qui doit nous pousser à profiter pleinement du souffle qui est en nous. Tu vois, ma soeur est morte d'une maladie extrêmement dégradante sur un lit d'hôpital. Aujourd'hui, jour pour jour elle entrait en réa. Les semaines qui vont suivre jusqu'au 17 août vont être très douloureuses, et en même temps, quand je pense à elle, je me dis que moi aussi, je peux me retrouver sur un lit d'hôpital du jour au lendemain, et que je dois donc jouir de la vie dès que ma peine se fait moins sentir.
Le chemin est long vers la sérénité, mais je nous souhaite vraiment d'y parvenir un jour.
Amicalement,

Pascale

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #20 le: 27 Juillet 2012 à 15:12:28 »
A toi Carole,

Petite soeur
Mon âme pleure,
Passent les heures
Dans mon coeur
Tu demeures

Pascale

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #21 le: 07 Août 2012 à 18:44:30 »
Dans 10 jours, ça fera un an que Carole est partie :'(. Le compte à rebours est amorcé, et rien ne peut l'arrêter. Ni mon mari, ni mes filles, ni mes amis. J'ai à nouveau envie de rentrer dans une anfractuosité et de ne plus en bouger. Toutes les images de son accompagnement me poursuivent. Il me semble que la majorité des personnes inscrites sur ce site ont perdu leur proche par suicide, et qu'elles se posent énormément de questions de par la soudaineté du décès, entre autres. Que dire d'une personne en pleine santé, paraissant 35 ans à 45 ans, belle, débordant d'énergie, atteinte du jour au lendemain par une maladie auto-immune qui touche 7 personnes sur 100000??? 7 personnes sur 100000, pourquoi elle? Que dire d'une maladie qui vous fait perdre 7 kilos en 3 mois, vous ronge la peau, les muscles, les articulations, les poumons, le coeur, vous réduisant à dépendre des autres pour vous habiller, vous alimenter, aller aux toilettes? Que dire d'une maladie qui vous enlève toute dignité, et vous rend dépendant d'un personnel hospitalier souvent distant, parfois méchant? J'ai accompagné ma mère durant son cancer il y a 14 ans, et il n'y a pas de commune mesure entre ce qu'a enduré ma soeur et ce qu'a enduré ma mère. J'ai une énorme boule dans la gorge en repensant à tout ce calvaire. Elle est partie au bout de 4 mois après le diagnostic enfin posé, après je ne sais combien de tâtonnements, au bout de 4 mois. 8 mois pour mourir, et moi, près de 12 mois après, je reste là avec mon immense souffrance morale.
Le compte à rebours est amorcé. Dans 10 jours, je ne sais même pas comment je vais réagir.

PS : Je suis désolée car mon post n'est pas une source de réconfort, mais il n'y a vraiment qu'ici que je peux ne pas faire semblant. Merci de m'avoir lue  :-\

Pascale

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #22 le: 08 Août 2012 à 11:51:51 »
Bonjour Pascale,
Ce site est là pour nous permettre de dire tout ce que l'on ne peut ailleur, tout ce que "les autres" ne veulent pas entendre mais que nous personnes endeuillés pouvons non seulement entendre mais comprendre. Nous avons mal et nous pouvons le dire sans honte, sans crainte.
Comme toi ma fille souffre du départ de sa seule soeur. Elles avaient 1 ans d'écart, toujours ensembles, de vraies jumelles. A 32 ans elle a l'impression d'être amputée. Elle est devenu très solitaire, fuit les gens et les juge très sévèrement, je souffre beaucoup de la voir aussi mal. Elle s'occupe beaucoup, avec moi, des filles de sa soeur.
J'espère pour toi que ce passage se fera avec un peu de sérénité. Nous cela fait 10 mois que Madeleine est partie. Je te souhaite plein de courage et t'envoie plein de douces pensées.
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #23 le: 08 Août 2012 à 13:58:19 »
Bonjour Magalilou, et merci d'avoir répondu aussi vite. C'est vrai que j'ai bien compris que beaucoup de gens ne veulent plus entendre, ou ne peuvent pas entendre, par peur de souffrir, ce que j'ai dans la tête ou dans le coeur. Hier, j'allais très mal, et après avoir écrit, je me suis sentie mieux, et prête à accueillir des amis qui venaient manger. J'ai pris conscience que ce site allait être mon compagnon pour un moment, et que moi aussi, un jour, je serai comme toi, un membre senior  :-\ ;) :). Je remercie de tout coeur les personnes endeuillées pour leur compréhension et leur proximité tout en étant si loin…
Comme ta fille, j'ai l'impression d'être amputée. Comme ta fille, j'aurais tendance à fuir les gens si je m'écoutais. Je n'ai envie d'être entourée que de gens avec qui je peux être authentique, sans avoir à faire semblant que le deuil est fait et qu'on n'en parle plus.
C'est bien que vous vous occupiez des filles de Madeleine. Elles sont la preuve de son existence. Ma soeur n'avait pas d'enfants.
Moi aussi, je vous envoie plein de courage.

Pascale

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #24 le: 10 Août 2012 à 12:17:03 »
bonjour Pascale,
Une douce pensée pour Carole et toi. Je vais allumer une bougie pour Madeleine, je vais en allumer une aussi pour Carole. Ni toi, ni ma fille, ni ta maman, ni aucune personne endeuillée ne se remettra entièrement de ce qui est arrivé. Notre conception, notre vision du monde a changé donc nous avons changé et jamais nous ne reviendrons en arrière (malheureusement). Pour ma part je subis ce changement. Je pleure tous les jours, discrètement, le départ de ma fille, pourtant je sais que pour elle, pour ses filles, pour mon autre fille et ses enfants je dois tenir et continuer. Comme toi tu dois continuer pour ta maman, pour le souvenir de ta soeur, pour qu'elle soit fière de toi.
je t'envoie plein de tendresse dans ces jours difficiles.
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #25 le: 10 Août 2012 à 13:15:28 »
Bonjour Martine,

Merci pour tes douces pensées qui sont un baume à mon coeur :) :). Malheureusement, et heureusement pour elle, je n'ai plus ma mère qui est décédée il y a 14 ans…Mon père est mort il y a 8 ans…Reste moi-même… Je suis contente qu'ils ne subissent pas cette perte. J'ai deux filles et je peux imaginer ta douleur d'avoir perdu l'une d'entre elles. Je pense à toi souvent, et mes pensées t'accompagnent aussi. Je vais partir en vacances une semaine. J'espère parvenir à en profiter sans trop de tristesse. Comme tu le dis, la vie continue et nous nous devons de profiter, parce que nous savons très bien que nos aimés voudraient que nous profitions. Si les rôles étaient inversés, bien sûr que nous voudrions que nos amours continuent à profiter de la vie!
Merci de tout coeur de m'accompagner en ce moment. Moi aussi je serai là quand tu en auras besoin.
Sur ce site, nous veillons les uns sur les autres, quand, comme dans la vie, nous avons créé des liens particuliers avec certains.
Avec reconnaissance pour ta présence
Pascale

Hors ligne angelik

  • Membre Senior
  • ****
  • Messages: 456
Re : Retour de boomerang
« Réponse #26 le: 13 Août 2012 à 15:40:57 »
Bonjour Pascale
Un petit message pour te dire que je pense à toi à l'approche de cette date anniversaire.

J'espère quand même que tu auras pu profiter un peu de tes vacances et que l'éloignement pourra atténuer un peu ta peine de grande soeur.

Ne pas oublier de profiter des belles choses... car ils ne peuvent plus le faire.

Chaleureusement
Corinne
chaque fois que tu sentiras le vent sur ton visage, c'est moi qui vient t'embrasser...

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #27 le: 18 Août 2012 à 10:24:25 »
Bonjour à tous et plus particulièrement à Méduse, Angelik et Magalilou,

La date anniversaire est passée hier, et comme j'étais encore en vacances, ce cap m'a paru plus facile que je ne l'avais appréhendé. Hier soir, j'ai pleuré, bien sûr, en pensant à elle et son calvaire, mais j'ai fait le serment de lui dédier tous les moments heureux que je vais vivre. Ca m'a donné l'impression que quelque part, elle continuerait à vivre à travers moi…
Merci pour votre présence virtuelle, mais tellement réelle…
Pensées affectueuses

Pascale

Hors ligne magalilou

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 554
  • ma fille, mon amour
Re : Retour de boomerang
« Réponse #28 le: 18 Août 2012 à 11:05:41 »
Bonjour Pascale, en effet une bien dure journée ce 17 aoùt, 1 année pour toi, 10 mois pour moi. En vacances cela t'a permis de respirer plus calmement, plus sereinement, j'en suis heureuse pour toi. Moi au contraire cela a été dure car la fille de Madeleine, ma petite fille est une enfant greffée d'un rein et elle est en début de rejet donc hier c'était hopital, perf toute la journée et rien n'est gagné. Entre Mad et sa fille la journée a été désastreuse je n'ai fait que pleurer. Le soir en rentrant de Lyon je suis allée mettre une bougie à Mad et j'en ai mis une pour Carole. Malgré tout je sais que ma fille protègera sa fille et lui évitera le pire, et que toi ta soeur est fière de toi, fière de t'avoir pour soeur.
Plein de pensées affectueuses,
Martine, maman de Madeleine
Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de larmes que je ne pleure pas.
 Ce n’est pas parce qu’à nouveau je souris que j’oublie.
 Ce n’est pas parce que j’ai l’air heureuse que je vais mieux.
 Je peux vous offrir le visage qui vous fait plaisir,
 Mais il n’empêche qu’à l’intérieur, je meurs.

Hors ligne madâme

  • Membre Héroïque
  • *****
  • Messages: 566
Re : Retour de boomerang
« Réponse #29 le: 18 Août 2012 à 15:29:41 »
Re-bonjour Martine,

Tu as raison, le fait d'être en vacances m'a aidée à mieux vivre cette date. Dorénavant, j'aurai une triple pensée le 17, pour ma soeur, ta fille Madeleine et mon père mort le 17 juin 2004. Je suis désolée pour ta petite fille, et j'espère vraiment qu'elle supportera sa greffe. Il est sûr qu'il doit être plus difficile pour une enfant qui a perdu sa maman de supporter une greffe. Elle doit à la fois gérer l'épreuve physique et morale. Elle doit être très courageuse (comme sa Mamie), et tu lui as certainement dit que sa maman veille sur elle. Je parle assez souvent de la mort avec ma fille cadette de 10 ans qui a été très choquée par le décès de ma soeur. Et je lui dis que je veille et que je veillerai toujours sur elle, même quand je ne serai plus là, que c'est un lien indestructible qui va bien au-delà de l'enveloppe physique.
Je sens que tu es quelqu'un avec un grand coeur, et je t'envoie plein d'énergie positive pour toi et tes proches, et particulièrement pour ta petite fille. Pourquoi toutes ces épreuves, que devons-nous comprendre? Mon père m'a toujours dit que c'était par la souffrance que nous grandissions. Il ne m'avait pas dit que c'est par les épreuves que nous apprenons à nous rapprocher des autres, parce que la souffrance d'autrui nous fait écho, que nous la comprenons donc et que nous pouvons, modestement, leur apporter un peu de notre énergie, pour les soutenir.
Je te souhaite beaucoup de courage et je t'envoie, comme le dit une de mes amies, plein d'ondes positives :)

A très bientôt

Pascale